Météo Aberdeen


Partagez •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Messages : 385

Date de naissance : 04/03/1994

Age : 23

Date d'inscription : 08/09/2013

Célébrité : Joshua Bowman

Crédit : Lulu

Prénom : Luka

Age : 33

Métier : Moniteur spécialisé Jeux

Voir le profil de l'utilisateur

Push to Play
Uuuuh petit cheval !

Message par Luka J. Hartmann le Jeu 29 Mai - 21:57

ETE
Swag Chepster # Séance de longe    







Cloches en caoutchouc 1 pt confiance ; Bandes de polo 1 pt entraînement ;


15H32

Je soupirai, excédé. Haussant le ton et prenant une voix ferme j'apostrophai le cheval.

" Swag ! Maintenant ça suffit ton caprice de star ! Pose ce pied putain ! "

Dix minutes que je tournais en rond dans ce boxe, comme chaque fois que je voulais lui poser des bandes. Cette fois, c'était trop ! Swag Chepster leva la tête haut, surpris. Il ne supportait pas qu'on l'engueule et je le faisais très rarement. Il est vrai qu'en ce moment j'étais plutôt distrait et impatient. Je ne voulais pas non plus qu'il soit victime de mes humeurs, et c'est pourquoi je baissai le ton, retrouvant une certaine douceur. Ma main effleurant le poil de l'animal au caractère si sensible.

" S'il te plait, Swag. Pose ton pied s'il te plait. "

L'atmosphère se détendit légèrement, tandis que je m'accroupissais pour poser une bande sur cet antérieur gauche. Swag resta immobile, mais gardait sa tête hors de portée. Il n'avait pas été maltraité, ce prince noir, mais il était inconcevable qu'on ose s'en prendre à un cheval de sa classe. Je ne l'aurais jamais frappé, car de toute façon le simple fait de crier un peu le faisait arrêter ses caprices. Comme un enfant gâté en quelques sortes, il craignait l'autorité lorsqu'elle s'imposait de cette manière. C'est ainsi que j'avais trouvé les limites avec Swag. Il ne fallait pas non plus qu'il me manipule et fasse de moi son larbin. Non, j'avais un minimum de jugeote. Je profitai de cet instant de calme de sa part pour lui couvrir les derniers tendons à l'air libre, puis je quittait le boxe en quête de son harnachement du jour. Mercredi, c'est longe pour l'athlète ! De retour dans sa petite chambre de paille, je déposai le tout au sol avant de lui donner un petit morceau de carotte.

" Tiens. Tu auras la suite si tu te tiens à carreaux pendant que je finis de te préparer. "

L'avantage avec Swag, c'est que j'avais vraiment l'impression qu'il comprenait tout ce que je lui disais. Comment vous expliquer ? Son comportement était presque celui d'un humain. Souvent vexé, orgueilleux, frimeur. Un genre de gosse de riche, de petit seigneur. Ses anciens propriétaires le lui avaient certainement bien rendu, augmentant sa soif d'impressionner les autres. Après ma courte gueulante, le pur sang anglais se tenait bien sagement immobile, presque vexé. Il avait redescendu son port de tête, mais il ne profitait pas de cet instant de calme pour manger ou regarder par sa porte donnant sur la cour. Il... boudait, en quelques sortes. Je posai le tapis et le surfaix sur son dos, légèrement en arrière du garrot. Je le sanglai, puis lui passai le filet. Je m'emparai de l'élastique qui me servirait pour la deuxième partie de la séance, de la chambrière et je nous mis en route vers le rond de longe après lui avoir donné l'autre morceau de carotte et avoir accroché la longe au mors. Je repositionnai ma casquette. Il m'avait fait suer le bonhomme !

Une fois entrés dans le rond de longe, je refermai la barrière derrière nous. Je me positionnai au centre et commençai la séance, l'élastique délaissé à mes pieds et la chambrière dans ma main droite. Swag observait tout autour de lui, poussant quelques hennissements. Le voilà parti pour continuer à me faire chier ! D'un geste du bras et d'un ordre de la voix, je lui imposai de s'écarter pour marcher sur la piste. Swag s'arrêta plusieurs fois avant de se mettre enfin au travail. J'insistais patiemment, et cela porta ses fruits. Je lui fis faire deux cercles au pas de manière assez détendue, le laissant observer, humer le sol. Puis j'entamai plusieurs tours avec transitions au trot et au pas. Swag était enfin lancé dans le travail. Je le guidais de mon buste et de la voix. C'était un cheval qui avait du mal avec les ordres vocaux. Je sentais bien que c'était davantage ma position qui lui donnait les instructions. Nous aurions cela à travailler pour les prochaines séances. Je le mis alors au galop. C'était prévisible, mais il m'avait convaincu d'un calme apparant. Le hongre ne partit pas à la voix, il fallut que je joue un peu de la chambrière pour le lancer dans l'allure supérieure, ce qui eut pour effet de le surprendre et il parti vivement. Il manqua presque de s'écraser dans le parre-botte.

" Oooh. Woooh. Swag arrête ! "

D'un mouvement de la main, je le ramenai sur le cercle. Il trottait dans de belles foulées allongées. Je le fis ralentir quelques peu pour lui redemander un départ au galop, que j'obtins beaucoup plus calme. Puisqu'il pouvait rester sur le cercle à cette amplitude, je le laissai galoper pour se détendre. Voilà l'une des raisons pour lesquelles je ne voulais pas le travailler en élastique dès la détente en longe. Pendant ses petits coups de folie, il levait la tête, donnait des coups de cul. Cette fois-ci, il était resté soft, mais je l'avais déjà vu toucher les étoiles ! Je lui fis ensuite changer de main pour le travailler également de l'autre côté. Beaucoup plus détendu - il s'était fait lui-même une petite frayeur en fonçant dans un mur qui lui avait semblé plus lointain - il se remit dans une allure davantage posée bien plus rapidement. Je le laissai trotter quelques temps puis marcher pour qu'il reprenne son souffle. Tout le temps qu'il trottait, Swag avait sa fichue tête portée haute, au-dessus du parre-botte. Il faisait semblant d'être concentré et observait sans que je le voie, ses camarades qui passaient parfois autour de nous. Je l'arrêtai et marchai vers lui. J'installai alors l'élastique. Nous avions déjà travaillé pendant quinze bonnes minutes. Quinze autres seraient destinées à un exercice d'extension d'encolure, d'engagement des postérieurs et de tension du dos. Je voulais que monsieur se pousse un peu et cesse de faire le minimum ou le maximum en illusion !

Une fois tout installé, je le replaçai sur le cercle au pas. Swag marchait et cherchait à se débattre un peu avec son enrênnement. Il avait pourtant l'habitude mais avec lui, c'était un éternel cirque. Toujours. Sans cesse. Recommencer. Il était incroyable. Je le mis au trot pour lui changer les idées. C'est alors que la magie opéra. Sur une allure un peu lente au début, que je ne négligeai pas de vivifier, il trottait dans une position parfaite. Ce que je pouvais parfois avoir la sensation d'obtenir à cheval se déroulait devant mes yeux. Il faudrait que j'arrive un jour à avoir une attitude semblable sans l'enrênnement. Ce serait une autre paire de manches ! Je lui fis faire plusieurs cercles, entre 15 et 20 mètres, jamais plus petit, aux deux mains. Travaillant au pas et au trot. J'essayais par moments d'insister sur la voix et de moins lui donner les codes de mon corps. Cela fonctionna, une ou deux fois, c'était déjà une belle victoire. Lorsque Swag était concentré, il pouvait donner le meilleur. Je le laissai alors marcher tranquillement, me tenant à ses côtés, l'élastique detendu. Je lui glissai quelques morceaux de carottes pour le récompenser, tout en lui parlant pour le féliciter. Nous avions très mal commencé la séance cependant l'un comme l'autre, nous avions fait en sorte qu'elle se passe au mieux. Je le caressai puis le débarassai de toutes ses affaires pour le laisser faire ce qu'il voulait. Je quittai le rond de longe pour m'asseoir sur la rambarde de bois. Je regardais Swag qui recommençait son exhibition. " Coucou ! Regardez-moi ! Vas y admire les muscles ! Sois pas jaloux, c'est ça d'être un roi ! " J'imaginais très bien ce qu'il aurait pu dire à ses compagnons s'il avait été doué de parole. Swag hésitait maintenant à se rouler. Il choisit son endroit soigneusement, c'est à dire le centre exact du cercle, là où se trouvait le longeur et où aucun crottin ne devait avoir été déposé. Au bout d'une dizaine de minutes, je retournai dans le rond pour lui passer le filet, puis je le déposai au pré.

Une heure plus tard, Swag était toujours dehors. Ses quatre bandes étaient intactes. Hé oui ! Quand on est propriétaire d'un cheval de cette classe, on est sûr qu'il ne salira jamais ses affaires, ne les détruira pas. Ce ne serait pas noble ! Je le ramenai au boxe, le brossai, lui douchai les tendons et le ramenai dans sa petite chambre de paille. Je le quittai alors en lui laissant la moitié de ma pomme.




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 715

Date d'inscription : 02/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Uuuuh petit cheval !

Message par Le cheval le Dim 1 Juin - 12:33

Exactement comme je me rappelle ce cheval. J'adore. Continue comme ça.

Pour le loulou il gagne 4 points de confiance et 3 points de dressage.

Lors de ton prochain  entraînement, ton cheval sera en bonne santé.


Dernière édition par Le cheval le Dim 1 Juin - 12:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Masculin

Messages : 1777

Date d'inscription : 19/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://cuadra-eclipse.forumactif.org

Je joue avec vos vies sans aucune pitié
Re: Uuuuh petit cheval !

Message par Le Destin le Dim 1 Juin - 12:33

Le membre 'Le cheval' a effectué l'action suivante : Chanceux du jour ?

'Entraînement' :
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Re: Uuuuh petit cheval !

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
+
Sujets similaires
-» Seabiscuit le petit cheval au grand coeur
» Shôko du petit cheval
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Un petit caniche ou bichon ? 3 ans maltraité (60) ADOPTE




Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


- +
Sauter vers: