Météo Aberdeen


Partagez •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité
Invité
Voyeur va.. - LUKA J. HARTMANN

Message par Invité le Mar 3 Juin - 21:56

Voyeur va..

  Luka J. Hartmann & Keziah Cooper.


L'Ardèche était un endroit superbe.
Depuis mon arrivée, je ne faisais que m'émerveiller devant les décors, la lumière, la douceur de l'endroit où nous avions été emmené.
Depuis mon arrivée, en fait non, depuis que nous avions quitté CDE, je remerciais sans modération Avril, une cavalière de CDE, qui m'avait gentiment prêter un de ses chevaux, Kaspyant étant encore trop "vert" dans le travail pour une telle expédition.

Cette après midi là, j'avais délaissé mes compagnons pour partir à la recherche d'une cascade dont la propriétaire du gîte m'avait parlé le matin même, autour d'un bon café.
Il n'y avait pas à dire, la France avait ses défauts. Mais eux, ils savaient faire du café.

J'avais enfilé un maillot de bain, sous une chemise et un short en jean, pris mon sac à dos, spécialement fait pour un appareil photo, et était partie en vadrouille.
J'avais donc, en tout et pour tout, mon Canon, 3 objectif, un paquet de cigarette et un briquet, une bouteille d'eau, mon téléphone, mon Ipod et mes écouteurs. Ah, et une petite serviette, fine, prévue initialement pour le camping.

J'avais passé des heures merveilleuses, à photographier mon environnement.
J'avais même eu la chance de croiser quelques animaux sauvages, de loin, et je me remerciais d'avoir eu la bonne idée de m'offrir un puissant zoom pour immortaliser ces instants de vie sauvage absolument superbes.

Au bout de quelques heures, je finis par trouver la fameuse cascade.
Je devais l'avouer, je n'étais pas déçue du résultat.
J'étais exténuée, la chaleur et la marche m'avaient achevée. Je m'assis donc, au bord de l'eau, pour profiter d'une cigarette méritée, et de quelques gorgées d'eau. Mais la chaleur était toujours aussi pesante, et la cascade tentante.
Après tout, j'étais seule non ?
Je jetais un coup d'oeil autour de moi, et ne voyant personne, je me ravis de l'idée d'avoir mis un maillot de bain.
Je me déshabillais, rapidement, et plongeais, tête la première dans l'eau fraîche. Fraîche.. Ou glacée ! Je sortis la tête de l'eau, retenant un petit cri, qui se transforma en léger rire. Comparée à la chaleur ambiante, pesante, l'eau était plus que froide ! Mais après quelques instant d'acclimatation, je me sentais à l'aise.

Cette petite baignade me rappelait celles, d'une autre époque, d'une autre vie pensais-je parfois. Celles des balades, des randonnées de quelques jours pour inspecter toute la propriété, où nous profitions du moindre cours d'eau pour nous rafraîchir tant bien que mal.

Je fis la planche, fixant le ciel bleu à travers les feuillages, laissant mon esprit divaguer. Mes souvenirs me faisaient toujours le même effet, je me perdais instantanément dans mes pensées.

TENUE.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 385

Date de naissance : 04/03/1994

Age : 23

Date d'inscription : 08/09/2013

Célébrité : Joshua Bowman

Crédit : Lulu

Prénom : Luka

Age : 33

Métier : Moniteur spécialisé Jeux

Voir le profil de l'utilisateur

Push to Play
PV : KEZIAH & LUKA
Voyeur va ! ~    




Ah ! La randonnée en Ardèche. Ses balades, ses contrées sauvages, son ambiance chaleureuse... Bon ok. Ce n'était pas si paradisiaque que ça. Entre les moustiques, les soupçons grandissant au sujet de l'incendie et Swag qui n'avait rien d'un cheval de rando', j'étais loin du compte. Mais je trouvais tout de même quelques moments sympas qui faisaient que je ne regrettais pas d'avoir pris part à cette aventure. Cependant, je n'avais plus vraiment l'habitude de tous ces mouvements de groupe, et j'avais besoin de m'exiler, pour me retrouver seul. C'est comme ça que je découvris la cascade une première fois. Après avoir évoqué ce lieu éloigné de toute humanité avec Philippe, notre hôte, j'avais appris que l'endroit était généralement préservé des touristes, afin d'éviter une surabondance de déchets. Il n'avait pas tort de vouloir protéger son patrimoine, sa région. Mais j'estimais ne pas être un touriste comme les autres, et c'est pourquoi j'avais pris la décision d'y remettre les pieds dès le lendemain. Ce serait pour moi une sorte retour aux sources, sans mauvais jeu de mots ! De quoi me retrouver seul, avec mes soucis et mes pensées. C'était donc vêtu d'un short de bain bleu, d'une paire de baskets et d'une chemise claire que je retrouvai le chemin qui menait à la cascade de la Besorgues.

Une fois sur place, je m'allongeai sur le même rocher, au sec et frais, que celui sur lequel je m'étais assis la veille. Légèrement couvert par les feuilles des hauts buissons voisins, car son emplacement était à cheval entre l'eau et la forêt. Je laissai le calme du lieu m'envahir et mes pensées se libérer. Zoé. Elle était si loin à présent. Encore à Arcachon, elle ne nous avait pas accompagnés et devait certainement mener à bien sa vengeance pendant mon absence. Ici, j'étais seul et libre d'être qui j'étais vraiment, en particulier aux côtés de la belle Keziah. Je soupirai. Il y avait des problèmes qui n'avaient pas de solution préalable. Il me faudrait improviser. J'essayais d'envisager toutes les possibilités, tout ce qu'elle pouvait faire pour s'en prendre à moi, me rendant compte que j'étais réellement vulnérable, lorsqu'un bruit d'appareil photo se fit entendre. Je me redressai, convaincu de ne plus être seul. Je me levai alors et fis le tour de la cascade. C'était tout près. Caché par les épais feuillages, je découvris avec stupéfaction que c'était une jeune femme qui ne m'était pas inconnue qui jouait de son flash. Un sourire se dessina sur mes lèvres. J'allais m'avancer dans sa direction lorsqu'elle se mit à observer autour d'elle avant d'ôter sa chemise à carreaux et son short. Comme lors de notre rencontre sur la plage, elle portait un short qui laissait ses cuisses découvertes. Je me mordis la lèvre. Pas la peine de l'effrayer en surgissant d'un buisson alors qu'elle arborait son maillot de bain. Mieux valait attendre quelques minutes. Et pourquoi ne pas profiter de la vue et du cadre magnifique que m'offriat l'Ardèche ?

J'observais la silhouette de la demoiselle dessinée à la perfection, tant dans ses courbes que sa taille. Avec un sourire amusé, je la regardais plonger grâcieusement et retrouver l'air libre avec un rire gelé. Oui, miss, l'eau est glaciale par ici, descendant des montagnes. Je profitai de cet instant pour faire mon entrée. Je franchis les feuillages et laissai tomber ma chemise à côté des affaires de la jeune femme. L'air était pesant, je l'avais en particulier ressenti lorsque j'avais quitté la forêt, où il formait une véritable chappe de plomb sur nos corps. Près de l'eau, il faisait déjà plus frais. Mais cela ne suffirait pas à refroidir mes ardeurs. Depuis quelques jours, une idée me trottait en tête. En fait, c'était presque devenu une obsession. Depuis que je savais qui s'était inscrit à cette randonnée, j'avais décidé de tout faire pour me rapprocher d'elle. Pourquoi ? Tout simplement parce que je n'arrivais pas à m'extraire son visage de mes pensées. Comme je ne me l'avouais pas encore, me mentant à moi-même, je n'y croyais qu'à demi et la défaite serait plus facile à encaisser. Mais je voulais tenter. Je saluai alors la cavalière qui s'était allongée dans l'eau :

" Je ne savais pas que tu étais aussi à l'aise dans l'eau qu'avec les chevaux ! "

Keziah portait un petit bikini bleu qui mettait en valeur ses formes. Difficile de passer à côté ! Surtout que je savais très bien que cette couleur était parfaite, puisqu'elle s'accorderait avec celle de ses yeux. Debout près de l'eau, les bras croisés sur mes -superbes- pecs, je demandai presque sûr de la réponse :

" Je peux me joindre à toi ? "



Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Voyeur va.. - LUKA J. HARTMANN

Message par Invité le Mar 3 Juin - 23:17

Voyeur va..

  Luka J. Hartmann & Keziah Cooper.


Je sursautais, entendant soudainement un bruit et une voix, non loin de moi.
Mon visage s'immergea un instant sous l'eau, et je me ressaisis, me redressant dans l'eau, qui, peu profonde m'arrivait au niveau de la poitrine.

Je souris, instantanément en reconnaissant Luka.
La présence du cavalier s'était avéré, jusque lors, être un véritable plaisir. Il était posé, doux. La confiance dont il avait fait preuve à mon égard m'avait profondément touchée, à l'instar de sa relation avec ses chevaux, Swag et Whisper.
J'avais fini par me l'avouer, à moitié, je n'étais pas non plus parfaitement insensible à son doux sourire, à son regard.
J'avais encore le souvenir, presque cuisant, de sa main qui caressait mon bras, alors que ses lèvres se posaient sur ma joue.
Il fallait rappeler que je n'étais pas habituée au contact physique répété. Déjà, j'avais grandi dans un milieu masculin, viril. Les cowboys, ça ne fait pas de câlins. De plus, claquer la bise était une coutume européenne, un classique du vieux continent qui n'avait pas lieu chez moi.
Ainsi, parfois, je me demandais si Luka me troublait parce qu'il était Luka, ou parce que je ne m'étais toujours pas faite à ces habitudes européennes. Parfois, souvent à vrai dire, j'essayais de me convaincre que ce n'était que la deuxième solution.

Envisager un jeu de séduction avec lui était tentant. Ne serait ce, au fond, que pour me prouver que je pouvais le faire, que j'étais désirable, que je pouvais donner envie à quelqu'un. Ce jeu là, avec Luka, n'aurait pas été des plus désagréables, avais-je alors pensé, sur le trajet jusqu'au gîte.
Mais, isolée dans mon pick up, sur la route, j'avais songé à tout ces trajets, ces heures passées sur la route, seule, toujours seule, à voguer d'une ville à l'autre, sans aucune attache.
M'en créer une ici, était-ce une bonne idée ? J'en doutais encore.
Finalement, en me garant au gîte, je m'étais décidée à ne plus me laisser aller à ce genre de pensées, persuadée que je me faisais au final des films idiots d'adolescente.

Je fixais alors le jeune homme, toujours sourire aux lèvres.

Tu me suis maintenant ?, lui demandais-je en riant.

En réalité, j'étais bien consciente de la présence de Luka en Ardèche, vu que ça avait été un facteur à ma propre inscription. Mais ça, hors de question qu'il l'apprenne.

Alors que j'allais sortir, je le vis ôter sa chemise. Mince. Ca n'aidait pas à ne pas se faire des idées tout ça.

Je te préviens, elle est pas particulièrement chaude !

Je riais à nouveau, et nageais un peu vers le bord de la petite crique, me rapprochant de Luka.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 385

Date de naissance : 04/03/1994

Age : 23

Date d'inscription : 08/09/2013

Célébrité : Joshua Bowman

Crédit : Lulu

Prénom : Luka

Age : 33

Métier : Moniteur spécialisé Jeux

Voir le profil de l'utilisateur

Push to Play
PV : KEZIAH & LUKA
Voyeur va ! ~




La jeune femme se mit debout dans l'eau, laissant sa poitrine au-dessus du léger mouvement des vagues. Ses longs cheveux encadraient son visage, laissant perler de nombreuses gouttes d'eau. Lorsqu'elle me demanda si je la suivais, un sourire en coin naquit sur mes lèvres. Heureusement que je n'étais pas trop du genre à rougir dans les moments d'inconvenance, car je me serai sûrement fait repérer. Je me hissai sur un rocher plat avoisinant et j'observai Keziah qui s'était rapprochée de moi. Sans vraiment tenir compte de son avertissement, je plongeai dans l'eau glaciale. L'eau était claire, pure. Et gelée. Le froid mordait ma peau, agressif. J'avais ouvert les yeux, localisant l'emplacement de la demoiselle en voyant ses jambes nues à travers les bulles d'eau. En quelques mouvements de bras, j'étais à son niveau et je remontai à la surface longeant son corps. D'une poussée des pieds, je me retrouvais debout à ses côtés, un sourire suspendu aux lèvres. Et... des cheveux tout plats. D'un mouvement de la main accompagné d'un léger rire, je les remis en bataille sur ma tête. Rien ne devait faire obstacle à la rencontre de mon regard avec celui de Keziah. Je m'éloignai d'elle en faisant un pas en arrière, me sentant alors trop proche, dans son espace. Je me mis sur le dos, dans la même position dans laquelle elle s'était trouvée lorsque je l'avais appelée. Je soupirai d'aise en disant :

" Aaah.. C'est tellement agréable ici. "

Puis je me redressai et observai la jeune femme. Sa peau était piquetée par le froid, légèrement rougie et frissonnante. Aussi, c'est pourquoi je lui demandai :

" Tu as froid ? "

C'était idiot. Nous étions gelés tous les deux. Elle sûrement plus que moi puisque cela faisait déjà plusieurs minutes qu'elle attendait dans l'eau. Sans rien dire, un simple sourire de gosse qui va faire une énorme bêtise, je m'avançai vers Keziah. D'un mouvement des bras, je la soulevai et la portai. L'eau m'arrivait à peu près au niveau du nombril, à peine. Ce n'était pas difficile d'avancer avec la demoiselle sur mon dos, bien qu'elle gesticule beaucoup.

" T'inquiète pas, je connais un bon remède contre le froid ! Allez, bouge pas ! "


Je pris alors la direction de l'endroit où la cascade tombait dans la crique. L'endroit était un peu plus profond, mais je parvins sans mal à l'amener jusque là-bas, nous immergent sous un rideau d'eau gelée. La chute de l'eau sur nos têtes, nos épaules, avait un effet assez comique. Sans savoir pourquoi, je riais. Peut-être parce que j'étais heureux. Ou fier de ma connerie. Les deux, sans doute. Mes mains étaient toujours posées sur les épaules de Keziah, la maintenant immobile. Evidemment, j'aurais sûrement droit à un revers, retournement de situation, petite vengeance...

" Tu vois, finalement il y a encore plus froid ! Ne me remercie surtout pas, Keziah !"




Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Voyeur va.. - LUKA J. HARTMANN

Message par Invité le Mer 4 Juin - 17:20

Voyeur va..

  Luka J. Hartmann & Keziah Cooper.


Un instant, Luka disparut sous l'eau, juste après y être entré. Je le guettais, à travers l'eau claire, et le vis se glisser non loin de moi, avant de ressortir de l'eau.
Ses cheveux étaient plats sur sa tête, m'arrachèrent un sourire. Moi même, je n'aurais pas pu me moquer, j'étais obligée de mettre mes cheveux en arrière, si je voulais voir quoi que ce soit ! Il s'ébouriffa la tignasse, relevant ainsi quelques mèches de cheveux, de part et d'autres de son crâne.

Il commença à faire la planche, et je pus à loisir le regarder, sans craindre de me faire surprendre. Je laissais mon regard le parcourir, vaguement, sans trop m'attarder sur un quelconque détail, si ce n'est, plus attentivement, les traits de son visage. Puis il se redressa rapidement, et je cessais mon examen, priant pour ne pas rougir comme une idiote.

Je n'ai pas eu le temps de lui répondre que, bien que la baignade fut agréable, je ne risquais pas de prolonger des heures, étant déjà prise d'une légère chair de poule, au niveau des bras notamment. 
Le jeune homme me saisit par la taille et me souleva. J'avais l'impression d'être un poids plume, ce n'était pas désagréable, c'est certain ! 

Et là, je ne retins pas un cri de surprise, sentant le contact de l'eau, vive, glacée, sur mon corps. Il m'avait collé sous la cascade, la saleté ! Oui, je retenais des insultes beaucoup moins politiquement correctes. Je commençais alors à me débattre, riant aux éclats.

Luka, s'il te plaît, arrête ça !


Je finis par réussir à me glisser hors de l'étreinte du jeune homme et plongeais dans l'eau, disparaissant sous la surface un court instant, pour revenir dans son dos. Je passais alors mes bras autour de lui, le poussant sous la cascade à son tour, puis m'écartais vivement.
Pas envie d'y retourner, très peu pour moi !

Je m'éloignais alors, de quelques mètres à peine, et tirais la langue au jeune homme, moqueuse.

Je te laisse ta cascade, abominable personnage !

Je riais à nouveau, puis m'assis sur un petit rocher, à moitié dans l'eau, à moitié au soleil. Je fermais les yeux, laissant les rayons réchauffer ma peau.
C'était surprenant, pensais-je. Surprenant comme je me sentais détendue en la présence du cavalier. Pourquoi déjà alors qu nous avions passé à peine quelques heures ensemble..?






Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 385

Date de naissance : 04/03/1994

Age : 23

Date d'inscription : 08/09/2013

Célébrité : Joshua Bowman

Crédit : Lulu

Prénom : Luka

Age : 33

Métier : Moniteur spécialisé Jeux

Voir le profil de l'utilisateur

Push to Play
PV : KEZIAH & LUKA
Voyeur va ! ~




Je prenais un certain plaisir à l'entendre me supplier d'arrêter. Ce qui me réjouissait le plus, c'était d'entendre son rire. Keziah avait toute la fraîcheur dont j'avais l'impression de manquer depuis des années -même si actuellement mon corps ressentait un froid pôlaire. Elle était pleine de vie, de joie. Son bonheur était sincère et plutôt contagieux ! Finalement, la jeune femme parvint à s'extraire de mes mains et se sauva sous l'eau. J'étais prêt à recevoir ma correction. Elle était méritée. Je me demandais simplement comment Keziah allait s'y prendre pour se venger. Plus vivement que prévu, car je n'eus pas le temps de me retourner, des bras se refermèrent sur moi. La pression de ses mains sur ma peau me fit frissoner. Je la sentais collée à moi. La surprise fut telle que je ne réagis pas, me laissant pousser sous la cascade à mon tour. L'eau qui s'écoulait sur moi me ramena rapidement à la réalité et me fit déchanter. Je restai sous les jets naturels et glacés tandis que je cherchais Keziah du regard. Elle s'était éloignée, par sécurité. Je restais silencieux, piteux sous l'eau, alors qu'elle me tirait la langue comme une jeune fille. Un sourire naissait sur mes lèvres. Je songeais que cela ne faisait pas si longtemps que nous nous étions rencontrés. A peine quelques mois. Et pourtant, sans la connaître vraiment, j'appréciais sa compagnie. Ses mots et ses gestes, doux et distants. J'avais envie de conquérir cette demoiselle, avide d'en savoir davantage sur elle, de la découvrir et surtout de toujours recevoir ce rire et cette fraîcheur en récompense. Je ne pouvais pas détacher mon regard de ses formes masquées par le maillot de bain, de son visage angélique. De ses cheveux collés à son dos. J'écoutais à peine sa boutade tant son corps me parlait d'une voix forte. Alors qu'elle riait encore, je sentis mon coeur s'emballer. Il battait mes tempes et je ne ressentais plus le froid. Graves symptômes. Je m'extirpai de la cascade et marchai dans la direction de Keziah qui s'était maintenant assise sur un rocher. M'éloignant de la chute d'eau, le calme se faisait, n'entendant plus le bruit assourdissant du liquide s'écoulant avec force, pouvant de nouveau goûter à la paix de la crique.

Je passai une main dans mes cheveux pour leur redonner forme et volume. Je n'avais pas quitté des yeux la silhouette de Keziah, fermant les yeux et se réchauffant au soleil. Je savais très bien ce qui allait se passer ensuite. Mais je mis de côté tous mes raisonnements aux conclusions diverses et variées, et me concentrai sur le moment présent et le ravissement pour les yeux qu'était la cavalière. Car oui, Keziah était vraiment belle. Sans artifice et naturellement bien faite. Je me hissai sur le rocher à côté d'elle, sans lâcher mon sourire des lèvres. Toutes mes pensées étaient obstruées par la vision de la jeune femme. Je ne savais plus quoi dire. Je gardai donc le silence pendant de longues secondes. Si je parlais, j'allais me trahir. Et je sentais encore la chaleur appaisante de ses bras qui enserraient ma taille.

" Keziah... "

Paf ! Une multitude de possibilités s'ouvraient à moi. Déjà, rejeter toutes ces questions qui me venaient comme : " t'es trop con Luka ! Pourquoi tu peux pas te la fermer ? " et préférer chercher une solution. Je pourrais lui dire " Keziah... C'est très joli comme prénom, ça a une signification particulière ? " ou bien " ça te dit on fait un bébé ? ". Non. Non ! Il fallait que je sois inventif, sérieux, honnête. Et comment on fait pour faire parler son coeur quand on a été forcé de l'enfermer dans une crypte au fond d'une jungle sauvage ? En rendant ma soeur malheureuse, je n'avais jamais plus voulu l'être. Certes, c'était pas le plus difficile. Personne ne s'était engagé avec moi depuis la fin du collège. Alors comment faire ?

" J'me sens bien ici... Je... Ouais... ! Je t'apprécie beaucoup, Keziah. "

Allez Lulu', bouge toi le cul ! J'osais à peine soutenir son regard, qui devait se teinter de mépris devant ma nullitude.

" Je regrette pas de m'être inscrit à cette rando' ! Parce que tu vois, je découvre des gens formidables. Et je suis sincèrement heureux de mieux te connaître. Et de pouvoir passer du temps avec toi. "


Minable. Je détournai franchement les yeux pour les poser sur l'eau claire et presque lisse. Je me faisais honte, à ne même pas réussir à faire une phrase.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Masculin

Messages : 1777

Date d'inscription : 19/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://cuadra-eclipse.forumactif.org

Je joue avec vos vies sans aucune pitié
Re: Voyeur va.. - LUKA J. HARTMANN

Message par Le Destin le Lun 30 Juin - 22:11

Hop les cocos, je vais virer le forum, mais je déplace votre sujet dans les lacs d'Arcachon. Continuez comme si de rien n'était. What a Face
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Re: Voyeur va.. - LUKA J. HARTMANN

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
+
Sujets similaires
-» Passage Niveau 2 [Ange H. Rejes dit Hannelore L. Schmitt & Luka Era Grey]
» Luka Azarov [petit russe perdu en Ecosse]
» -- délai accordé -- My name is Luka...
» Tournoi des V1: Ama d'Amphitrite (Luka) // Christophe du Lynx (xxx)
» Le rapprochement [PV Luka Morel] (début à la salle de musique) [Tereminé]




Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


- +
Sauter vers: