Météo Aberdeen


Partagez •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité
Invité
« Les blessures les plus profondes sont bien souvent les plus discrètes.

Ella & Anaïg

    Le soleil descendait doucement vers l'horizon, achevant sa course vers l'étendue azur, et apportant au ciel de début d'automne une teinte rose-orangée de fin d'été. Une fine brise parvenait du l'océan et soulevait quelques mèches des cheveux bruns, attachés en batailles au sommet du crane, d'une jeune fille accoudée à la barrière des prés. Les yeux dans le vague, Anaïg regardait les chevaux s'ébattre dans la fin de journée et prenait une petite pause, profitant de l'instant.
    Après quelques instants, au moment où elle se décidait à quitter les lieux pour rejoindre la ville et la chambre d'infortune qu'elle occupait, provisoirement heureusement, elle sentit une présence la rejoindre à quelques mètres seulement. En tournant la tête, elle reconnut une jeune fille, un peu plus âgée qu'elle cependant, qu'elle avait croisé quelques fois depuis son arrivée à Arcachon.
    Elle se fit la réflexion que cette jolie demoiselle portait constamment sur son visage, malgré un fin sourire qui souvent l'égayait, une marque de tristesse sous-jacente. Anaïg se demandait bien ce qu'elle avait vécu, ce qui avait bien pu lui arriver pour qu'une telle blessure reste si profondément ancrée en elle. Était-ce récent ou passé depuis bien longtemps ? Histoire de cœur ou de famille ? Ou bien, peut-être que j'ai tort sur toute la ligne et qu'elle est juste fatiguée, ou contrariée. se dit-elle en revenant sur terre.
    Toujours était-il qu'Anaïg n'avait pas énormément de connaissances ici, et d'un naturel hyper-sociable, elle se dit qu'elle pourrait partager un peu de son tempérament enjoué avec la demoiselle d'à côté.

    Quittant sa place près de la barrière, Anaïg s'approcha à pas tranquilles de la cavalière qui ne bougeait pas et semblait elle aussi perdue dans ses pensées.
    Arrivée à sa hauteur, elle lança :

    - C'est beau n'est-ce pas ?

    Une main derrière la nuque, un peu gênée d'un coup de son élan, Anaïg ajouta :

    - Enfin, ce coucher de soleil, ces couleurs... Moi j'adore. Ça me fait penser à tout plein de choses ! Je crois que c'est le moment de la journée que je préfère.

    Avec un petit sourire malicieux, Anaïg attendait la réaction de la jeune femme qui ne tarderait pas à se retourner vers elle, d'une seconde à l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
+
Sujets similaires
-» 1x03 : "Soigner ses blessures"
» Même un coeur protégé par une armure de diamant ne peut protéger des blessures les plus profondes ou même les refermer [Agent Amethyst]
» Haiti : 200 gourdes /Les ouvriers haïtiens sont bien seuls…
» les aimants de jagger sont bien
» La vie est un long fleuve tranquille.




Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


- +
Sauter vers: