Météo Aberdeen


Aller à la page : 1, 2  SuivantPartagez •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Les écuries étaient incroyablement silencieuses. Pour l'instant, seuls mes petits pas claquant avec rythme sur le sol de l'allée centrale troublait le silence d'église qui semblait être de mise ici. Les chevaux faisaient du bruit, bien entendu. Mais pas autant que ce à quoi j'aurais pu m'attendre. Le monde des chevaux n'était décidément pas le mien, et encore moins celui des écuries. Si je m'approchais des chevaux, c'était pour les photographier, pas pour les monter ! Et pourtant, le Point Virgule qui m'attendait dans son pré me prouvait le contraire. Encore et toujours, je ne contrôlais rien seule. Pitoyable petite Avril.

Armée de mon fidèle appareil photo, je me lamentais à voix haute sur la luminosité assez moyenne des box. Elle devait être suffisante pour les chevaux, mais ne donnerait certainement rien sur une pellicule. Tant pis, je laissais mon appareil pendre à nouveau le long de mon cou pour continuer ma petite balade paisible. Mon protégé ne pouvait être retenu en box pour le moment, aussi je n'avais même pas pris la peine de visiter cet endroit à mon arrivée. Le haras était si grand que des petites jambes humaines ne parviendraient certainement pas le traverser de part et d'autre en quelques heures. Ou, du moins, pas les miennes...

Je m'arrêtais de temps à autre, caressant les équidés qui voulaient bien de moi. Je n'avais pas encore la main sûre, et je sursautais dès qu'un geste de leur part se faisait trop brusque. Je savais pertinemment que mon attitude les stressait encore plus que moi, mais je ne pouvais m'en empêcher. On n'apprend pas à un vieux singe à faire la grimace...
Un cheval noir me regardait depuis tout à l'heure. Lorsque je m'approchais, il recula un peu, très certainement aussi effrayé que moi. Malgré tout, il était beau, avec une belle couleur ébène, et je me promis de réussir à le voir en pré un de ces jours.
Alors que j'étais toujours absorbée par ma contemplation équine, un autre pas retentit. Voyant que le jeune homme qui arrivait se dirigeait vers moi, je m'écartais d'un pas, manquant de glisser dans la précipitation. Très gênée, je pris tout de même la peine de m'expliquer.
- Je suis désolée, je regardais juste le cheval... Il est très joli...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: You've read the books... |PV|

Message par Invité le Sam 28 Sep - 14:36

Romeo se dirigeait doucement vers les écuries. Il avait cette petite boule dans le ventre comme à chaque fois qu'il allait voir Sunfly. Oui il avait peur de lui. Ce grand cheval noir lui faisait peur. Mais il y allait, se forçant car c'était lui le responsable de ce cheval. Romeo s'était vêtu d'un simple polo noir ainsi que d'un pantalon d'équitation beige. Il avait rapidement coiffé ses cheveux châtains et chaussé ses bottes et chaps noires. Il souriait dans le vide, pensant au jour où il pourrait monter Sunfly et partir avec lui sur l'hippodrome. Son père serait tellement fier.

Il entra dans l'écurie en parlant à voix haute. Ce qui était sûr c'est qu'il ne s'attendait pas à avoir quelqu'un dans l'écurie à cette heure là, Romeo faisait toujours tout pour ne croiser personne. Il savait sa seconde personnalité un peu dangereuse. On pouvait même dire qu'il était déçu de voir quelqu'un à ce moment là. Et surtout il rougit. Il avait honte de s'être exclamé ainsi et de s'être donné en spectacle. Il n'avait simplement dit que : "Hey Sunfly !" mais bon il avait attiré l'attention sur lui.

La jeune femme, qui se révélait être au box de son cheval, sembla aussi déroutée que lui car elle manqua de glisser. Assez rouge de visage, tout comme lui, elle s'excusa. Il répondit un peu dérouté.
    "Non. Non... Il.. n'y a pas de problè...problème. Juste vous de... Devriez faire attention : Sunfly est dangereux."

Il resta là devant la jeune femme asiatique, regard au sol et il ne savait franchement pas quoi faire de ses mains avec il les croisa devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Il était au moins aussi timide que moi, ça devait être très drôle à voir de l'extérieur. En voyant son visage rougir, le mien retrouva une couleur normale. Nous allions devoir nous y faire, sinon nous allions finir rouges comme des tomates bien mûres. Et ce n'était décidément pas bon du tout pour le teint. Bref. Remarque assez idiote, et futile par-dessus le marché. La timidité me fait vraiment faire des folies parfois...

Lorsqu'il m'intima de prendre garde aux réactions de son cheval, je regardais le mâle noir. Au fond de son box, il nous regardait tranquillement. Là, posté comme ça, il ne me paraissait pas dangereux le moins du monde ! Mais j'étais loin de le connaître aussi bien que son cavalier.
Regardant à nouveau le jeune homme, je lui répondis avec un petit sourire contrit.
- Mais je suis certaine qu'il t'a reconnu...

Puis, retrouvant quand même les principes premiers de mon éducation, je lui tendis la main en me présentant.
- Au fait, moi c'est Avril ! Je viens d'Italie, alors excuses mon accent déplorable...

Je lui adressais un clin d’œil, signe que mal parler cette langue ne me dérangeait pas du tout, du moment que mes interlocuteurs arrivaient à me comprendre. Ce qui, pour le moment, était le cas !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: You've read the books... |PV|

Message par Invité le Dim 29 Sep - 16:51

Lorsqu'elle sourit il cessa de la regarder mal à l'aise et il rougit de plus belle. Elle était adorable. Elle le réconfortait en lui disant qu'il l'avait reconnu mais Romeo était sûr que ce n'était pas le cas. Il se retint de le dire. Il n'aimait pas passer pour la victime. Alors il prit un petit sourire qui le fit rougir toujours un peu plus et hocha de la tête tout en murmurant un petit "merci". Sunfly l'avait il réellement reconnu ? L'argentin jeta un oeil sur son cheval qui mangeait paisiblement le foin de son box. Un sourire contrit remplaça le sourire qu'il avait fait à la jeune femme.

Du coin de l’œil il la vit tendre sa main et se présenter. Il lui serra la main en retour mais il n'avait pas la poigne de Luka ni de la jeune femme. Il répondit doucement.
    "Noon... Non. Ton accent ne s'ente... s'entend presque pas. J... je m’appelle Romeo. "

Entre Romeo et Avril ni l'un ni l'autre ne pourrait rigoler du prénom de l'autre. C'étaient tous les deux des prénoms peu utilisés car c'étaient des prénoms qui étaient associés à la vie de tous les jours. D'habitude le cavalier avait du mal à donner son prénom mais avec Avril il s'avait qu'elle ne se moquerait pas son prénom car elle aussi avait du en avoir des gens qui se moquaient de son prénom. Tout comme lui. Enfin tout ça n'étaient que des suppositions bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Étais-je aussi timide avec des inconnus ? Peut-être pas autant que lui tout de même... Il bégayait au moindre mot et n'osait pas me regarder. Je ne pus m'empêcher de me sentir flattée de cette réaction : pour une fois dans ma vie, j'impressionnais quelqu'un ! Car j'étais assez petite, et très maigre; mon père disait souvent qu'il avait peur de me voir m'envoler au moindre coup de vent. La seule chose relativement impressionnante sur moi, c'était ma chevelure rousse, épaisse et très longue. Et je doutais que le jeune homme soit très sensible à ce genre d'intimidation typiquement féminine...

En entendant son prénom, je levais un sourcil, intéressée. Des Roméo, on n'en trouvait pas beaucoup ! Le prénom s'était tellement imposé à tous comme le symbole de l'amour que les parents n'osaient pas nommer leurs enfants ainsi. Pourtant, le Roméo de légende ayant vécu à Verona, dans mon beau pays italien, je ne pus m'empêcher de lâcher une remarque.
- J'aime énormément ton prénom ! Roméo... Ça me rappelle mon enfance et ma ville...

Mon ton ne pouvait certainement pas mentir. Je prononçais son prénom avec un accent différent du sien, mais il signifiait toujours la même chose. Tournant à nouveau la tête vers le mâle noir, je lui demandais tranquillement :
- Et lui, son p'tit nom c'est comment ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: You've read the books... |PV|

Message par Invité le Dim 29 Sep - 17:24

Ce qu'elle était gentille ! La petite asiatique ne l'avait d'abord pas descendu comme la plus part des filles auxquelles il parlait, elle ne s'était pas enfuie non plus et finalement elle disait qu'il avait un beau prénom. Romeo était aux anges et il sourit à la jeune femme sans la regarder vraiment. Regarder les gens dans les yeux le mettait mal à l'aise, du coup il regardait jamais une personne complètement. Ah oui la demoiselle était italienne. C'était donc normal qu'elle trouve le prénom Romeo joli. Bien sûr l'argentin connaissait par coeur le mythe de Romeo et Juliette. Sa mère le lui avait lu des dizaines de fois. C'est peut être pour cela qu'il était devenu autant romantique.

Elle semblait vraiment enthousiaste de faire la discussion avec lui et Romeo en profitait donc. Il commençait à prendre plus confiance. Déjà le tremblement de ses mains s'était calmé et son visage devenait de moins en moins rouge. Elle le questionna sur Sunfly. Reporter son attention sur l'étalon le calma encore un peu plus.
    "C'est... C'est Sunfly. Il est là car il s'est pris ma voiture et depuis il est traumatisé. Donc je le soigne."

Il détestait sa voix. Il se sentait tellement petit garçon dans cet état mais il préférait cela à son autre personnalité. Il prit un petit sourire gêné. Il ne savait quoi ajouter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Au fur et à mesure, je voyais une nette amélioration dans sa façon d'être et de parler. Il se détendait, un peu, pas beaucoup, mais un peu quand même. Il devait avoir compris que je n'allais ni le manger ni lui faire du mal. En plus, il était gentil tout plein quand il y mettait un peu du sien ! il s'habituait peu à peu à sa présence, comme je le faisais avec lui. Surtout que, pour une fois que je pouvais diriger un peu les chose, ça me changeait agréablement. Pas question non plus de profiter de Roméo ! Non. Simplement, pour une fois, parler d'égal à égal. De timide à timide.

Il m'appris le nom de son cheval, et son histoire. Ainsi, il l'avait recueilli, par culpabilité visiblement. Je me sentais moins seule ! Je n'étais donc pas la seule à m'être encombrée d'un cheval sous prétexte que je me sentais responsable de son état. Mon regard passant de Roméo à Sunfly pour finalement s'arrêter sur le jeune homme, je lui répondis.
- Mais je suis certaine qu'il a eu de la chance d'être renversé par ta voiture. De nombreux autres conducteurs n'auraient rien fait pour lui dans le même cas...

Puis, ne voyant pas grand-chose d'autre à dire, je lui racontais aussi l'histoire de mon propre protégé :
- Moi aussi j'ai recueilli un ancien cheval de voltige parce que je me sentais responsable de sa chute...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: You've read the books... |PV|

Message par Invité le Dim 29 Sep - 18:17

Il sentit le regard de la jeune femme passer de lui au cheval et il faisait un effort monstre pour ne pas rougir dès qu'elle le regardait. Et pour cela il n'y avait qu'une solution : regarde l'étalon. Se concentrer uniquement sur l'étalon. Il se rappela aussi ce que son père disait : près des chevaux, Romeo, tu restes Romeo. Alors il ne voulait plus quitter les écuries. Pas tant qu'elle serait là. Il se rattachait à cet espoir qu'auprès de Sunfly sa double personnalité ne se réveille pas.

Romeo sourit à la phrase de la jeune femme. Elle était adorable. Lui qui culpabilisait tellement de l'avoir renversé. Et qui culpabilisait surtout d'être comme cela. Et lui qui n'arrivait à rien dans le monde équin. Et bien Avril lui donnait une raison de se battre car oui Romeo était quelqu'un de bien finalement.

Lorsqu'elle commença à parler d'elle, Romeo s'autorisa à la regarder juste rapidement. Elle était tellement gentille. Il rougissait à nouveau et regarda l'étalon pour se calmer.
    "Que... Que vous est il arrivé ?"

Oui il avait envie d'en savoir plus. Auprès de Avril il n'était pas le monstre mais le gentil Romeo et il aimait ça !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Il fuyait mon regard, à chaque fois. Un sourire apparut sur mon visage, au moins le dixième depuis que j'avais rencontré Roméo. Il était de très bonne compagnie, et je ne doutais pas un instant qu'une fois cette attendrissante timidité révolue, il devait être très hum... séduisant ? Oui, on va dire ça. Il est plutôt beau garçon, en plus.
Répondant à sa question, je lui racontais moi aussi mon histoire.
- J'ai rencontré Point Virgule alors que je photographiais une reprise de voltige. Il a fait une mauvaise chute et s'est empêtré dans la longe. Il a eu le garrot cassé et l'encolure touchée. Il ne pourra plus supporter la pression d'une selle, et il est traumatisé : on ne peut approcher sa tête...

Je poussais un petit soupir. A chaque fois que je racontais cette sempiternelle histoire, je me rendais compte du temps qu'il me faudrait pour le remettre sur pieds. Mais j'étais contente, pour une fois j'avais un but fixe et à long terme pour ma vie.
Voyant qu'il fuyait toujours mon regard, je pris doucement son menton pour le forcer à me regarder dans les yeux. Puis, toujours un grand sourire aux lèvres, je le rassurais.
- Tu sais, tu peux me regarder, je vais pas te manger... Et mes yeux encore moins !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: You've read the books... |PV|

Message par Invité le Dim 29 Sep - 18:54

L'histoire d'Avril était touchante. Néanmoins elle n'était pas aussi impliquée dans le problème de Point Virgule que Romeo était impliqué dans le problème de Sunfly. Mais ça elle ne le savait pas et il était certain que l'argentin ne le lui dirait pas. En tout cas pas tout de suite. Il profitait du fait d'être normal. Quelques instants de liberté. Il prit un petit sourire triste lorsqu'elle raconta son histoire. Oui il était vraiment triste pour elle et pour ce petit cheval. De plus il savait pertinemment ce que ça faisait de se sentir coupable d'une chute et du mal être d'un animal.

Il regardait Sunfly avec une pointe de tristesse dans les yeux. D'un coup son menton fut attrapé et fut placé face à la jeune femme. Désemparé. Il essayait de regarder ailleurs. Il tremblait, rouge pivoine. Il était sans défenses. Il était incapable de rire à la blague de la jeune femme tant il se sentait piégé.

Dos droit. Sa main se ferma sur le bras de la jeune Avril pour la faire lâcher. Un petit sourire malsain se dessina sur la bouche de Romeo lorsqu'il senti que la petite asiatique avait mal. Un sourire sadique.
    "Hé petite. T'as beau être bonne et belle ça te permet pas tout ok. Donc tu me lâches déjà parce que tenir mon visage sans m'embrasser ça sert à rien ok. Je suis pas une poltronne on est d'accord ? Tu me touches pas ou tu ne me forces pas à faire ce que tu veux quand tu veux ? Ok ? Aller. Fais pas ta maline tu vas t'en prendre une. Soit une gentille fifille."

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Bien malgré moi, je sentis les larmes me monter aux yeux. La situation m'échappait, je ne contrôlais plus rien. Moi qui, quelques minutes, quelques secondes auparavant, m'était extasiée devant la maîtrise de cette conversation. Moi qui avait outrageusement profité de Roméo, voilà que je me prenais tout dans la figure.
Je ne le reconnaissais plus, pour autant que je l'ai bien connu auparavant. Il avait une lueur étrange dans les yeux, presque animale, presque sauvage. Le sage et gentil jeune homme avec lequel j'avais conversé avait disparu, laissant place à... Allez savoir qui.

Sa main serrait mon poignet. Mon poignet qui, une seconde plus tôt, se trouvait pas loin de caresser son visage. J'avalais ma salive, mal à l'aise. Sunfly ne me serait d'aucune aide. Ou alors... Doucement, j'appelais le mâle à venir me rejoindre à la porte. Peut-être que si Roméo reconnaissait un être connu, il... reviendrait. Peut-être.

En attendant, je secouais ma main sans grande conviction pour qu'il la lâche. Essuyant rageusement les larmes qui commençaient à couler malgré moi, je pris une toute petite voix. La plus douce et la plus gentille possible.
- Roméo... Lâches-moi s'il te plait. Promis, je ne... recommencerais plus.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: You've read the books... |PV|

Message par Invité le Dim 29 Sep - 19:19

Il lâcha la main de la jeune femme toujours souriant. Il rigolait presque de l'état dans lequel était la jeune femme. Il était fier de lui. Elle pleurait la petite femme, elle était détruite. C'était tellement bon. Elle était si frêle. Il aurait pu la tuer comme ça, ici, directement, sans hésiter.Il reprit.
    "Mwa. Tu veux que je te dise, t'as de la chance d'être jolie, sinon je t'aurais brisé le poignet."

L'étalon à côté commença à paniquer. Il coucha les oreilles en arrière et tendit la tête en avant. Romeo lui donna une claque sur les naseaux. L'étalon recula au fond du box.
    "Ca suffit toi ! Tu m'en fais déjà assez baver comme ça !"


Romeo prit une expression de stupeur en regardant Avril pleurer. Il regarda Sunfly qui était au fond du box tapis, la queue entre les jambes. Il ouvrit la bouche pour parler mais aucun mot ne sortit de sa bouche. Des larmes commencèrent à se former dans ses yeux tant dis qu'il regardait le sol en murmurant une petite prière:
    "Oh non. Non. ne me dites pas. Non je vous en prie."

Il regarda Avril qui pleurait. Il regarda son cheval blessé. Les larmes coulèrent sur ses joues. Il inspirait, essayant de garder son calme mais ça ne marchait pas. Ca ne marcherait jamais. C'était des conneries que de venir ici. Que des conneries.
    "Je... Avril... Je suis dé... désolé.. C'est... C'est pas mo... moi. Je te ju...jure. Je... qu'est ce qui s'est passé ? Qu'est ce qui... Qu'il t'a fa... fais ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

On devait avoir l'air fin, tous les deux, à pleurer à chaudes larmes dans l'écurie. Je repris vite mes esprits en voyant qu'il était au moins aussi perdu que moi, si ce n'est plus. J'essuyais mes dernières larmes, qui étaient vite devenues des larmes de rage et non de peur. Qui lui avait donc fait ça, au gentil Roméo ? Ça ne devait pas être naturel. Ça ne pouvait pas être naturel.

Il avait recommencé à bégayer. Il pleurait, s'excusant, ne comprenant pas. Il avait été absent pendant quelques instants, laissant une chose inconnue prendre le contrôle de son corps. Mais je savais que ce n'était pas voulu, qu'il n'avait pas eu l'intention de me blesser.
Instinctivement, je massais mon poignet qu'il avait fini par lâcher. La rougeur s'éclipsait déjà. Je serais peut-être un peu plus sensible à cet endroit dans les jours à venir, mais j'estimais que ma blessure externe n'était rien comparée à celle de Roméo, interne et incompréhensible pour le pauvre jeune homme.

Sans le vouloir, je bégayais un peu moi aussi au début, reprenant mes esprits.
- Non... non... Ne... Ne t'en fais pas. C'est ri... rien. Oui, c'est ça. Je n'ai rien.

Je me tournais vers Sunfly, cherchant dans le regard du cheval blessé un peu de réconfort. Même pour lui, déjà traumatisé, ça ne devait pas être facile d'avoir affaire à deux propriétaire drastiquement opposés.
Revenant un instant sur mes précédents gestes et les rares paroles prononcées par l'autre, je m'écriais, horrifiée.
- Mais... C'est ma faute ! Oh non non non non... C'est moi qui ai voulu te toucher, et... Mon Dieu ! Je suis désolée Roméo ! Je n'aurais jamais du... Je ne te connais pas... Ou peu... Et puis... Je suis vraiment désolée.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: You've read the books... |PV|

Message par Invité le Dim 29 Sep - 23:01


Elle pleurait toujours. Elle s'était un peu calmé tout du moins. Lui non. Elle massait son poignet. Il le remarqua. Il lui avait fait du mal à elle aussi. les larmes redoublères d'intensité. Il ne cessait de murmurer des excuses la regardant tantôt puis Sunfly. Elle disait que ce n'était rien mais elle mentait. Ce n'était pas rien non. Même son cheval savait que ce n'était pas rien. Et les larmes coulaient sans qu'il ne puisse les arrêter.

Et voilà que maintenant elle s'excusait. Non mais elle était folle. Pourquoi s'excusait? Elle avait rien fait elle. Il secoua la tête de droite à gauche pour dire non. Il n'arrivait pas à s'excuser avec des mots. Il arrivait pas à parler, les larmes l'empêchait. Il ne rajouta rien. Il n'y avait rien à rajouter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Il n'essaya pas de me contredire. Toujours en train de pleurer doucement, il n'osait plus me regarder, plus me parler. S'il avait pu s'enfoncer six pieds sous terre, il y serait déjà depuis un bon moment. Je me doutais qu'il aurait voulu rester seul. Mais, au fond de moi, je me doutais que ce n'était pas ce qu'il fallait faire. Il fallait lui montrer que ce n'était pas grave, que ça aurait pu être pire, pour qu'il reprenne confiance en lui. Car le problème venait avant tout de là.

Je brûlais d'envie de lui tapoter le bras pour l'intimer à me regarder. Mais, alors que ma main s'avançait, je la rabattis brusquement contre moi. Non, je n'allais pas renouveler deux fois la même erreur ! Certainement pas ! Je me contentais donc de le regarder espérant, sans trop y croire, qu'il me parlerait et me regarderait à nouveau.
Plongeant ma main dans ma poche, j'y trouvais un éternel croûton de pain, que je gardais pour mes rencontres avec Virgule. Je tendis la main par-dessus la porte du box.
- Viens voir par ici Sunfly. Je suis certaine que tu comprends tout aussi bien que toi que Roméo n'y est pas pour grand-chose...

Le mâle répondit à mon appel et vint croquer la friandise. Comme quoi même le plus dangereux craquait sous l'attrait de friandises...
Trouvant un second morceau de pain dans mes poches sans fond, je le tendis à Roméo.
- Tiens, donnes-le lui. Il est généreux, c'est tout ce qu'il te demandera pour te pardonner...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: You've read the books... |PV|

Message par Invité le Lun 7 Oct - 18:46


Si quelqu'un était entré dans la pièce à ce moment là il aurait pu sentir la tension présente entre les deux adultes qui pleuraient comme s'ils étaient des enfants. Chacun souhaitait bouger mais personne n'osait faire le premier pas. Bien sûr Romeo, la vue brouillée par les larmes, ne remarqua rien. Il ne vit pas que la jeune femme avait cherché à le consoler. Il pleurait, prêt à s'effondrer. Il se demandait comment il pouvait être encore debout.

Romeo vit la main passer près de lui. Il trembla doucement et se concentra pour refouler son second caractère. Il avait peur que ce dernier revienne à nouveau. Mais la jeune femme ne le toucha pas lui et sa second personnalité ne se manifesta pas. Il vit le cheval s'avancer vers eux et croquer le bout de pain. Romeo remarqua à cet instant qu'il n'avait jamais donné de pain ou autre bonbon à son cheval. Son esprit, occupé par la scène, oublia momentanément ce qui s'était passé et les larmes se turent.

Elle lui tendit un bout de pain en souriant. Et comme un gamin le petit Romeo répondit au sourire de la jeune femme tout en essuyant ses joues, mouillées par les larmes, du dos de sa main. Il prit le bout de pain et -tremblant un peu- passa la main au dessus de la porte du box. Sunfly recula d'abord, encore un peu effrayé, puis revint afin de croquer le pain. On sentait que le cheval restait sur ses gardes mais il était tout de même revenu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Il reprenait petit à petit le contrôle de lui-même. En estimant qu'il l'ait un jour perdu, ce dont je doutais. Visiblement, bien qu'étant très timide, il n'avait aucune raison de me détester. Et, mine de rien, le méchant lui ne m'avait pas fait grand chose, si ce n'est une belle frousse. Je n'avais aucune raison de lui en vouloir, et de ce fait je ne lui en voulais pas. Vu la dose d'excuses qu'il venait de débiter, ce n'aurait pas été humain que de ne pas comprendre son embarras. Pardonné, tout simplement. Il n'était pas méchant, pas à mes yeux en tout cas.
- Regarde, Roméo, même lui il comprend que tu n'es pas dangereux. J'insistais longuement sur le "tu". Alors tu penses que moi, je ne pourrais pas comprendre, et pas te pardonner ?

Je lâchais un petit soupir. J'étais timide, très, trop même. Mais tout de même. Il me battait sur ce point. Et je commençais tout juste à me rendre compte l'impuissance que devaient ressentir mes interlocuteurs, à me voir patauger dans mes paroles et mes sentiments.
Je le regardais, contente de le voir sourire à nouveau. Il était bien plus beau avec ses pommettes retroussées que baignées de larmes. Je repris, ayant l'intention d'arrêter de monologuer un jour, sans perdre espoir.
- Ce serait bien mal m'avoir jugé. Et puis, même si tu ne parles pas beaucoup, j'espères avoir compris que tu étais quelqu'un d'adorable et de gentil...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: You've read the books... |PV|

Message par Invité le Lun 7 Oct - 22:00


Son sourire termina de le calmer. C'est fou comme être avec une personne peut vous changer un homme. Elle débitait des paroles avec tant de gentillesses et de compassion que Romeo crut qu'il allait mourir sous tant d'amour. Il n'en avait clairement pas l'habitude. Il avait toujours été rejeté, détesté, persécuté. Et non elle, elle restait là. Il avait finit pour croire que l'humanité était méchante et pervertie mais pas elle. Avril n'était pas humaine.

Elle ne le connaissait pas mais elle lui pardonnait sa violence. Sunfly le lui pardonnait aussi apparemment. Etait il possible que l'on pardonne si facilement ? Romeo doutait du fait que Sunfly lui avait pardonné mais il était maintenant beaucoup plus sûr d'arriver un jour à se faire pardonner.

Lorsqu'elle soupira il arqua un sourcil interrogateur. Qu'y avait il ? Qu'avait il fait ? Peut être le tout n'était qu'un masque parce qu'elle avait peur ? Si ça se trouve elle n'avait fait que mentir depuis le début et n'en avait rien à faire de lui. Tant de questions qui demeuraient sans réponses. Romeo s'apprêtait à lui demander ce qu'il se passait lorsqu'elle reprit.

Le jeune homme restait assez dubitatif. Elle disait qu'elle savait qu'il était gentil et adorable mais il n'était pas d'accord. Il n'avait rien de gentil et d'adorable c'était un monstre au contraire. De plus ce petit soupir l'avait mit mal à l'aise car il ne savait pas comment l'interpréter. Il répondit donc doucement.
    "Je... je ne suis pas quelqu'un de fré... Fréquentable. Tu l'as bien vu."
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Il se sous-estimait, plus que je ne l'avais jamais fait avec moi-même. Et pourtant, niveau piètre image de moi-même, je pensais être championne ! Mais, visiblement, il me battait sur ce point aussi. J'esquissais un petit sourire, que j'espérais assez gentil pour qu'il ne croie pas que j'appuyais son propos. Tout en murmurant tout bas des mots inaudibles, j'essayais de trouver quoi répondre à ça. Il m'avait clairement prise au dépourvu, en se rabaissant de la sorte. Alors voilà que la gentille et mignonne petite Avril traînait avec des gens du monde pas fréquentables ! Mon père en aurait rit à gorge déployée.

Je ne voulais qu'il ait cette opinion. C'était très certainement celle que lui renvoyait l’extérieur, mais pas moi. Je savais que ce n'était pas vraiment lui, que ce n'était pas sa faute, et que c'était l'action des autres qui le provoquait. Là, je l'avais touché, point barre. Il n'y était pour rien, s'il avait pu contenir l'autre, il serait normal et ne se considérerait pas ainsi. Pourtant, j'étais certaine qu'il devait y avoir un moyen de contenir cela. Peut-être les chevaux l'aidaient-ils ? Cela ne me semblait pas impossible. Mais je n'étais pas non plus médecin. Juste une petite photographe fichtrement intéressée par un jeune homme très très timide. Le cas avait tout du synopsis de film. Ou du cas d'école de psycho, aussi.
Je me tournais vers lui, le visage éclairé par un sourire. Il n'avait pas le droit de penser ça, surtout s'il tentait d'analyser ma pensée. Il se trompait sur toute la ligne.

- Roméo, si vraiment je ne te trouvais pas fréquentable, penses-tu vraiment que je serais encore là, à essayer d'apprendre à te connaître ? Crois-tu que je serais restée ? Non, avec mon caractère de peureuse, je serais très certainement partie en courant. Mais je t'apprécie, et je ne pense pas que ce dont tu n'es pas conscient puisse interférer dans mon jugement de ta personne. En tout cas, pour moi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: You've read the books... |PV|

Message par Invité le Sam 12 Oct - 16:47


Elle souriait. Encore. Ne s'arrêtait elle jamais de sourire ? C'était vraiment une perle qui illuminait l'écurie. Si elle savait ce que Romeo pensait d'elle... Il rougit doucement à ces pensées qu'il n'avait jamais eu pour aucune autre. Il faut dire que d'habitude elles avaient plutôt peur de lui ou alors son autre Lui s'amusait avec elles. Mais lui, Romeo, n'avait jamais abordé une fille et n'avait jamais eu d'amies filles. Sa mère ne l'aurait pas laissé après tout. Sa mère... La seule femme qu'il n'avait jamais fréquenté. Il douta sur sa capacité à rester avec Avril. Certes pour le moment ça allait mieux. Il ne pleurait plus et elle s'efforçait de rester avec elle... Elle s'efforçait.... Il allait lui dire de partir si elle voulait mais il ne put. Ce fut pour la première de sa vie que Romeo devint égoïste. Il aurait pu dire à Avril de partir, courir, maintenant. Mais il n'en avait pas envie. Il avait envie qu'elle reste. Qu'elle continue à le rassurer. Qu'elle continue à la calmer. Qu'elle continue à dire des choses gentilles. Bastard. C'était un vrai égoïste, il le savait et pourtant il ne dit rien et l'écouta.

A nouveau elle pansa son coeur en lui disant qu'elle l'appréciait malgré ce qu'il avait fait. Il se connaissait depuis si peu de temps mais pour Romeo cela faisait déjà des siècles. Elle avait vu le bon en lui. Chose que même sa propre mère ne voyait plus. Mais sa mère avait raison. Elle avait eu raison de fuir. Avril devait fuir. Pour elle. Il n'avait pas le droit de la garder avec lui. Il finirait par la blesser. Il était destiné à rester seul toute sa vie.
    "Tu... Tu devrais fuir."

Il se retourna, chercha à ne plus regarder ce sourire qu'il aimait tant. Il regarda Sunfly. Il ne voulait pas la laisser partir mais il n'avait pas le choix. Il était dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Si je n'avais pas eu peur qu'il re-pète un câble, je l'aurais secoué comme un poirier après ses dernières paroles. Moi, fuir ? Mais laissez-moi rire ! J'aurais eu honte de fuir devant lui. D'abord, ça ne se faisait pas. Je n'avais pas été éduquée comme ça : malgré mon haut rang, Papa m'avait toujours appris à faire attention aux autres, à aider et à être généreuse. Je ne pouvais pas abandonner Roméo. Il ne m'avait rien fait. L'autre, oui, mais il n'était plus là. Roméo, le doux, le gentil Roméo, ne m'avait vraiment rien fait. Vraiment rien de rien. A part me faire fondre, craquer, et tous les adjectifs qui allaient avec. Mais je ne pouvais pas lui dire. Ou alors...

Je ne pouvais pas prévoir ses réactions, et c'était ce qui me dérangeait le plus. Mais je ne pouvais pas le laisser là. Visiblement, personne ne l'aidait jamais. Visiblement, les gens le fuyaient. Idiots que ces gens, pour rester polie. Roméo était aussi inoffensif qu'une mouche, mais nettement plus intéressant.
Un peu déçue qu'il fuie toujours mon regard, je réfléchis longtemps avant de trouver une réponse correcte à lui faire.
- C'est toi qui me le dis. Et, malgré le fait qu'actuellement, je ferais plus ou moins tout ce que tu me demanderais, cette fois je ne vais pas le faire. J'ai pas envie de m'enfuir, pour retrouver des gens qui me supportent mal. J'ai envie de rester avec toi, parce que pour une fois tu ne me juges pas avec des préjugés. Et pourquoi n'aurais-je pas le droit de faire pareil ? Au premier abord, tu sembles dangereux. Mais, en fait, pas du tout, tu es doux comme un agneau. Tu vois, je t'ai jugé avec mon bon sens, et pas un esprit de mouton.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: You've read the books... |PV|

Message par Invité le Dim 13 Oct - 20:27


Elle restait là et Romeo sourit doucement avant de rougir. Il l'avait imaginée prendre les jambes à son cou afin de partir loin de lui. Il s'était vu pleurant sur sa perte se réconfortant auprès de Sunfly. Mais non elle était encore là. Il n'avait pas entendu l'écho de ses pas résonnant dans l'écurie avant de laisser cette dernière silencieuse comme de la pierre. Elle était là. Elle n'avait rien dit, fait aucun mouvement. Sûrement gênée. Ou autre chose. La jeune femme hésitait sûrement et ça personne ne pouvait lui en vouloir. Romeo comprenait.

C'est alors que sa voix marquée par son accent italien, brisa à nouveau le silence par le plus doux des remèdes. Romeo sourit. Elle n'avait pas envie de partir. Il ne voulait pas la laisser partir. Elle voulait rester avec lui et le jeune homme l'aurait prise dans ses bras s'il n'avait pas tant eut peur de lui-même. Il lui aurait dit qu'il ne voulait pas la perdre, qu'il ne voulait pas qu'elle s'en aille, qu'elle pouvait rester ici tout sa vie. Mais il était bien sûr trop timide. Jamais personne ne s'était intéressé à lui. C'était nouveau. C'était chaleureux. Ca faisait du bien. Une phrase attira l'attention du jeune homme qui se retourna pour lui faire face sans vraiment la regarder : "tu ne me juges pas avec des préjugés." Qui pouvait donc avoir des préjugés sur elle ? Qui pouvait avoir des préjugés sur un ange ?

Romeo se laissa glisser le long de la porte afin de s'asseoir sur le sol. Là il se sentait déjà mieux. Un peu tapis, un peu caché. Il tapota sur le sol afin d'incité la jeune femme à le rejoindre. Et tant dis qu'il esquissait ces gestes, il la questionna.
    "Qu... quel préju... préjugés peuvent avoir le... les gens envers toi ?"


Il aurait aimé rajouté qu'elle était aussi gracieuse qu'une jument faisait du show, qu'elle était aussi jolie qu'une diamant et qu'elle était aussi douce qu'une perle mais son bégaiement l'avait arrêté. Il n'y avait rien de joli dans ses mots s'il les disait avec tant d'hésitations et de difficulté. Il ne rajouta donc rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Quels préjugés ? Pour un peu, j'aurais ris. Mais, en fait, non. Je ne voulais pas rire. Je ne pouvais pas rire. Ma situation était tout sauf drôle. Pour l'instant, il n'avait rien dit, rien remarqué. Normal : il me connaissait dans le cadre des écuries, pas ailleurs. Il ne pouvait pas connaître mon train de vie fastueux, mes achats compulsifs et mon argent jeté par les fenêtres. Là, il voyait juste celle que je m'efforçais d'être, la personne que je m'efforçais de montrer au monde. Oui, comment aurait-il pu deviner ?

Lui adressant un faible sourire, je m'assis à ses côtés. Je pris mes distances, avant de remarquer que cela me gênait de devoir le repousser tout le temps. Alors, pas très très sûre de moi, je lui demandais, bravant ma timidité, qui n'était que petit par rapport à la sienne.
- Je... je peux m'approcher ?
J'étais au moins à 10 bons centimètres de son épaule. Pourtant, tant que je n'aurais pas sa réponse de vive voix, je n'allais pas faire un geste, pas un mouvement, pas une parole qui pourrait à nouveau le faire... Vous m'avez compris. J'avais fait une erreur monumentale; mais une fois, c'était suffisant. Que dit-on déjà ? Chat échaudé craint l'eau froide ? Oui, ça doit être ça. Quoique ça ne s'applique pas très bien à ma situation. Car le chat n'est pas complètement, inconsciemment, forcément, attiré par ce dont il a peur. Ce qui est mon cas. Au moins.

Je réfléchis un peu avant de lui répondre. Devais-lui répondre ? Il avait l'air si gentil que j'avais du mal à imaginer qu'il me remballe. Mais le monde était cruel, injuste, il me l'avait déjà montré par tant de fois. Aussi, j'hésitais. Mais, finalement, je décidais de lui raconter. Il m'avait déjà montré pas mal de lui-même. Je me devais de lui rendre la pareille. Et de voir si, après coup, il accepterait toujours de rester avec moi. Ensuite... on verrait.
- Pour ne rien te cacher, je suis la fille d'un milliardaire italien. Et les préjugés... Et bien, ils sont simples, même moi je peux les comprendre. Je suis riche, j'ai toujours eu tout ce que je voulais, on ne me refuse rien, et par conséquent je regarde tous les gens de haut, les traitant comme des moins que rien. Pourtant... Dieu sait que je n'aime pas ressembler à ça.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: You've read the books... |PV|

Message par Invité le Dim 20 Oct - 17:48


Il vit son visage se contrarier. Bien sûr elle hésitait à l'approcher maintenant. Quelle stupidité cette double personnalité. Pourquoi avait il fallu que ça lui tomber dessus. Il aurait tellement aimé disparaître pour toujours mais il se doutait que son autre lui ne le laisserait pas faire. Il n'était pas suicidaire. Il aimait jouer avec les nerfs de Romeo. Il regarda l'endroit qu'il avait tapoté et évalua la distance. Non il ne devrait pas y avoir de problèmes. Dans le pire des cas Romeo se connaissait mieux qu'elle et il pourrait s'enfuir en cas de problèmes. Alors le jeune argentin hocha simplement de la tête pour donner son accord. Mais il trouva ça peu. Trop peu. Il rajouta.
    "Oui... Oui tu peux. Tu... Tu ne dois juste pas m'attraper."

Du peu qu'il en savait, Romeo avait compris que quand il se sentait piégé c'était là que sa seconde personnalité se révélait. Ou alors quand il se sentait en danger. C'était une sorte d'automatisme pour se protéger. mais là il n'était pas en danger ni rien il n'y avait donc rien à craindre. Enfin apparemment.

Elle lui expliqua ensuite sa vie. Comment elle était la fille d'un milliardaire, pervertie par la société. Mais elle s'en rendait compte et elle n'aimait pas cette façon d'agir. Romeo lui lança un petit sourire avant de rougir et détourner la tête. Ca devait être tellement dur d'expliquer sa vie ainsi. Le jeune cavalier avait toujours préféré la fuite. Il n'avait jamais rien expliqué aux gens, espérant qu'ils ne découvrent jamais qui il était. Bien sûr cela comportait des risques.
    "Je... je ne trouve pas qu... que tu es comme ça. T... tu es plutôt dou... douce et gentille avec m... moi. Bien pl...plus gentille que quiconque ici. Tu... Tu n'es pas comme ils pensent que tu es Avril. T... Tu es pas comme ça."
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Puisqu'il m'en avait donné l'autorisation, je m'approchais, jusqu'à ce que nos épaules se touchent. Si l'autre se réveillait maintenant, je l'étriperais; je n'étais pas en train de l'attraper, alors qu'il nous laisse tranquilles ! J'étais plus petite que lui, encore et toujours, même assise. Son épaule était quelques centimètres au-dessus de la mienne. J'aurais voulu poser ma tête sur son épaule, le prendre dans mes bras, lui dire que tout cela n'était qu'un mauvais rêve, et que j'allais l'emmener au pays de bisounours. A la place, je posais ma tête contre la porte du box, riant un instant de sentir son cheval trifouiller mon chignon. Il devait se demander ce que pouvait être ce gros amas de cheveux roux sous sa porte, le dada...
Ne pouvait donc plus rien faire, étant bloquée par ma peur de mal faire, j'en étais presque tendue, stressée.
- Merci.
J'avais plus soufflé ce mot qu'autre chose. Mais j'étais si proche de lui qu'il m'avait entendue, pour sûr. La tête appuyée sur le bois de la porte, les yeux mis-clos, je pensais un instant à mon père. J'avais toujours tant profité de ses câlins et de ses baisers jusqu'à mon départ de la maison que j'avais l'impression d'être en manque. Et c'était cela qui me faisait réagir avec si peu de timidité face à Roméo. Le manque. Le manque d'affection, d'amour. Mais aussi, et surtout, le manque de quelqu'un qui me comprennes et qui me soutienne. Le manque de quelqu'un qui m'apprécie pour ma vraie valeur, ou me déteste pour mes vraies erreurs. Et là, au milieu des écuries d'un pays qui n'était pas le mien, j'avais -enfin- trouvé quelqu'un comme ça. Le destin aimait se faire attendre.

Je ne savais quoi lui dire. J'étais certaine que mon trouble était palpable, visible. Le bracelet que je portais depuis de nombreuses années me semblait lourd. Je le caressais doucement, pour éviter de pleurer. Il ne comprendrait pas. Je ne lui avais encore rien dit. Il ne comprendrait pas que je pleure pour une raison sentimentale. Que je pleure à cause de lui, de sa gentillesse et de sa présence.
- J'ai pourtant souvent du mal à être vraiment gentille, quand on me déteste en retour. Mais toi... Je supposes que tu n'es pas aveugle, et que tu as bien compris pourquoi j'arrivais à me montrer telle que tu me décris face à toi.
A la simple pensée d'avoir dit qu'il me plaisait beaucoup, je rouvris les yeux. Et puis, à quoi bon, au final... La richesse en aveuglait beaucoup. Je venais de lui donner la meilleure raison pour me laisser seule, puis l'inverse, la meilleure raison pour le faire rester. Je souris, je lâchais mon bracelet que je devais arrêter de martyriser. Tant bien même qu'il comprenne, je n'étais même pas certaine qu'il le laisse entendre...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Re: You've read the books... |PV|

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
+
Sujets similaires
-» Men poukisa Dominiken rayi Ayisyen. Pou sa ki pa konnen istwa.
» «Que faire?». Par Michel Lominy
» Extreme Cube
» Du nouveau au Gamers Vault
» New book by former Haitian President Jean-Bertrand Aristide




Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


- +
Sauter vers: