Météo Aberdeen


Partagez •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité
Invité


"Ça vous feras 10€ pour la course demoiselle."
- Tenez. Merci beaucoup bonne soirée.
"Bonne soirée à vous aussi."


Je descends donc de ce taxis qui m'avait amené devant le bar le plus branché comme je le lui avais demandé. Il était 23h48 exactement, la nuit était tombée et la pluie d'aujourd'hui avait laissé sur le sol de petites flaques d'eau. Le goudron était encore humide. Je regarde autour de moi puis m'avance, les bras croisés sur mon manteau, vers la porte du bar.

Je pousse cette dernière. L'air est déjà plus chaud, l'ambiance de début de soirée, la musique en fond, les rire et le brouah des amis réunis autour d'une table. Je défais mon long manteau et l'accroche sur le porte-manteau à gauche de la porte. Un petit coup d'oeil sur la salle et tous les gens qui la remplissent. La décoration en rose et noir, les lumière clignotantes, les fauteuil en cuir et les petite table basse. Ce petit bar était tout a fait mon genre. Je m'approche du comptoir, petit sourire de satisfaction au lèvres, et m'assois sur ces fameux tabouret très haut, ceux sur lesquels on tourne comme des idiots quand on s'ennuie. Me voilà accoudée au bar, attendant que le barman soit disponible pour prendre ma commande. Je ne pouvais m’empêcher de battre le rythme de la musique avec mon pied, je ne la connaissais pas mais, elle était entrainante, moi qui adore danser.

"Bonsoir" Me dit le barman
- Bonsoir, une vodka Redbull s'il vous plaît
"Oui biensur."


Le voilà parti, il agite ses verres et ses bouteilles, me sert ma boisson et revient vers moi en y déposant une paille et un bâtonnet pour touiller le mélange.

"Et voila m'dam"
- Merci


Je bois quelques gorgées de mon délicieux mélange. C'était ma boisson préférée. J'adore me boire des litres de Redbull dans la journée et le soir je mélange avec de la vodka, le must ! Je prends mon verre dans les mains et me tourne sur mon tabouret face à la salle.


Dernière édition par Kelly S.Smith le Mer 2 Oct - 16:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Ce n'était vraiment pas mon genre de passer mes soirées dans les bars. Mais les Nocturnes des magasins de la ville m'avaient fait louper l'heure de fermeture des chambres de l'écuries. J'étais donc "à la rue" jusqu'à leur réouverture, pas avant 5 ou 6h du matin. Le bar était de loin le seul moyen de passer ce temps en bonne compagnie, puisque les magasins eux-mêmes fermaient...
Mon iPod continuellement vissé sur mes oreilles, je poussais la porte, les mains encombrées de sacs de shopping. Pas mal, voire trop, de marques de luxe, pouvais-je lire sur les visages des gens. Mon compte en banque étant légèrement infini, je me permettais souvent des frasques qui horrifiaient les citoyens lambda. Mais j'avais appris depuis ma tendre enfance à ne plus craindre ces regards de vipère, et à mener ma vie comme je le souhaitais.

Éteignant ma musique et rangeant en vrac dans mon sac mon téléphone et mon iPod, je déposais mon chargement volumineux dans l'entrée sur une injonction polie du barman. Effectivement, quitte à prendre beaucoup d'espace, autant ne pas envahir le bar au moindre mouvement ! Posant donc tout à terre, et prenant soin de laisser les sacs trop voyants derrière les autres, je filais m'asseoir au bar.
J'étais tout de même un peu dans mon élément, entourée de ces gens inconnus. Si j'avais compris toutes les conversations échangées, je me serais presque crue dans une fête mondaine de ma Venezia d'enfance. Mais mon niveau en espagnol était loin d'être celui que j'avais en anglais, ou dans ma langue natale, aussi je ne comprenais pas tout, et ne souhaitais pas aller importuner de braves gens conversant avec mon envie de ne pas rester seule.

Assise au bar, mes talons jouant avec le repose-pied de la chaise, je commandais -assez honteusement je dois bien l'avouer- un Coca-rondelle. Mon allergie à l'alcool était souvent mise sur le compte d'un caractère trop prude et trop puritain de ma part. S'ils avaient su ! Je ne pouvais simplement pas boire d'alcool, point barre.

En attendant ma commande, je me tournais vers la jeune fille assise à côté de moi. Elle regardait la salle, sans intérêt particulier pour une quelconque personne ou un quelconque événement. Prenant mon courage à deux mains et balançant ma timidité aux orties, je me permis d'essayer d'engager la conversation.
- Bonsoir ? Tu es une cavalière du centre je supposes ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
    Les allées et venues des gens dans le bar crée un courant d'air froid qui venait se déposer sur mes jambes nues. Ma robe était peut-être un peu trop courte, mais je l'as trouvée super belle ! J'avais fait quelques économies pour me la payer. J'avais flashé sur celle-ci depuis longtemps.
    Je tourne la tête vers la porte d'entrée quand j'entends un bruit de poches. Je vois une jeune femme remplis de sac de luxe. Je hausse un sourcil, puis tourne la tête. Je ne veux pas donner plus d'importance à cette bourgeoise, qu'elle en avait déjà. Mon regard revients se poser sur la salle, mais je surveille les déplacements de la jeune bourge du coin de l'oeil. Quand je comprends qu'elle vient s'asseoir sur le siège à coter de moi je lève les yeux au ciel et commence à prendre sur moi. Quelque longues minutes passent puis la voilà qui me parle. Je les attire c'est pas possible ! Je tourne la tête vers celle-ci puis répond, un peu froidement, mais sans m'en rendre compte.

    - Oui, de l'académie.

    Je plonge mon regard dans mon verre espérant que la discussion s'arrête ici. Je ne suis pas du genre à taper la discussion avec les gens qui ont tout, sans lever le petit doigt. J'avais envie de me lever et d'aller à l'autre bous du bar. J'entends déjà la discussion de riche qui pourrait s'engager.

    *Darling, tu devrais faire quelque chose pour tes cheveux ! Je connais un très bon coiffeur qui pourrait t'arranger sa ! ... Grrr !*

    Je voulais à tout prix éviter de lui faire bouffer mes cheveux avant la fin de la soirée, je n'ai vraiment pas envie de m'attirer les ennuies quelque jour après mon arrivée.


Dernière édition par Kelly S.Smith le Mer 2 Oct - 16:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Ma compagnie n'était visiblement pas particulièrement acceptée par la demoiselle. Je poussais un long soupir. Je savais pertinemment qu'elle m'avait cataloguée dans la catégorie des filles de milliardaires avant même que je me mettes à lui parler. Certes, j'en étais une. Mais je ne pouvais m'empêcher de penser que, peut-être, un jour, je pourrais vivre comme elle. Simplement, gagnant seule l'argent nécessaire à un train de vie modeste. Mais le shopping, c'était tout de même bien. Je retrouvais au moins une activité "normale" pour moi, dans ce monde de l'équitation... Monde qui m'étais sombrement inconnu.

Je pris une gorgée de ma boisson. Je fermais les yeux, en proie à une vague sentiment de tristesse. Après tous mes efforts pour changer de vie, voilà que j'étais toujours aussi mal accueillie ! Je ne pouvais nier que la plupart de mon caractère tournait autour de ma petite personne et de mes petits besoins futiles. Mais jamais, au grand jamais, je n'avais mal traitée quelqu'un d'autre, qu'il soit plus ou moins riche que moi. J'avais appris le respect, contrairement à beaucoup de gens du grand monde. J'étais toujours restée modeste, mes origines de jeune fille adoptée m'ayant fait garder la tête froide. Je n'avais jamais eu dans l'idée d'aborder cette jeune fille pour mieux l'humilier par la suite. Je ne calculais pas à ce point mes actes tout de même...

Décidant tout de même de passer outre sa semi-invitation à ne plus me parler, je posais mon verre pour lui tendre la main.
- Piacere di conoscerti. Je m'appelle Avril, je m'occupe de mon cheval aux écuries.
J'avais fait attention aux mots, comme toujours. Je n'avais pas souligné que j'étais propriétaire. Et j'avais du glisser quelques mots en italien, ne sachant décidément pas comment les traduire en espagnol...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Je sens que la jeune fille avait compris mon indifférence voir peut-être, ma jalousie cachée. Elle insiste pour parler avec moi. J'en conclus qu'elle doit être nouvelle et visiblement ne pas avoir d'amis. C'était bien le genre de nana que j'avais l'habitude de me retrouver collé au basket. Elle m'annonce qu'elle fait aussi partie de l'académie. Je suis forcée de lui serrer la main.

- Kelly, maison Epsilon je m'occupe de Pirate.

Je lui précise ma maison et j'espère qu'elle en fasse de même. C'est peut-être elle ma colocataire en arrêt maladie? Elle serait revenue ? Non ... Ne me dites pas que c'est elle ! Je commence à croiser les doigts pour que ce ne soit pas ma colocataire. Cette idée m'était rentré dans la tête et ne voulais plus en sortir. Je ne serai plus hanté par cette question qui m'angoisse lorsqu'elle me dira si oui ou non elle fait partie de ma maison. Tout de suite je suis beaucoup plus attentive ses mots et le regarde qui disait  'Grouille toi de répondre avant que je t'étrangle'.


Dernière édition par Kelly S.Smith le Mer 2 Oct - 16:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Malgré ma bonne éducation, je commençais à voir rouge. Lui avais-je réellement fait quelque chose, à cette pauvre fille ? Je ne m'en souvenais pas. Je faisais rarement du mal. Et jamais sans bonne raison. Elle ne m'aimais pas, pour X ou Y raisons, et me le faisait bien savoir. Lorsqu'elle précisa sa maison et le nom de son cheval, je me sentis obligée de lui répondre poliment. Je ne perdais pas mon sang-froid aussi facilement et aussi vite que cette demoiselle.

- Je suis chez les Omicrons. Et je suis la propriétaire de Point Virgule, le Cob dans les prés.
Je n'avais plus aucun scrupule à me vanter. J'avais un Cob avec une robe rare. Certes, pour l'instant, on ne pouvait pas en faire grand-chose. Mais je rendais à cette Kelly la monnaie de sa pièce. Je détestais que l'on me traite mal alors que je n'avais rien fait avant. Mon côté princesse me forçait à ne pas me laisser faire. Je n'allais ni la rabrouer ni la blesser, bien entendu. On ne fait à quelqu'un ce que l'on n'aime pas que les autres nous fassent. La base de la politesse, de la vie en société, ce que visiblement Kelly ne comprenait pas. Ou avait oublié. Ou n'avait jamais appris. Et, si ce dernier cas se révélait être le bon, j'étais loin d'être la plus snob des deux...

Avec tout de même une pointe de culpabilité, je ne pus m'empêcher d'ajouter avec un petit sourire :
- Très jolie robe. Elle te va très bien.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Ah ouf ! Ce n'est pas ma colocataire. Un air de soulagement se ressent sur mon visage. De plus elle était la maison rivale des Epsilon. Quelle coïncidence. Comme quoi j'avais bien sentie que cette fille, je n'allais pas l'apprécier.
- Jolie Cheval.
Ma franchise m'oblige à dire la vérité. Son cheval était beau. J'avais peur qu'après ça la jeune femme ne prenne des ailes. D'ailleurs en parlant de prendre des ailes, je me tourne vers le barman qui était à l'autre bous du comptoir.
- Une autre vodka redbull s'il vous plait !
Dis-je à ce dernier en levant la main.
"Bien m'dam !"
Je me retourne vers Avril qui complimente ma robe. Petit moment d'étonnement avant de répondre.
- Pourtant, c'est pas de la marque, je l'ai achetée à Camaïeu.
Pour moi cela paraissait insensé qu'une fille de son rang puisse trouver élégante une robe de centre commercial. Enfin... Je regarde ma robe encore fois et un petit sourire discret d'affiche sur mon visage. Ouais, c'est vrai qu'elle est belle quand même.
"Votre boisson"
- Merci.
Je touille mon délicieux mélange puis en prend quelques gorgées.


Dernière édition par Kelly S.Smith le Mer 2 Oct - 16:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Lors de sa remarque sur la marque de la robe, je levais un regard inquisiteur. Ainsi, c'était bien comme ça qu'elle me voyait : riche, et dédaigneuse de la gent plus modeste. C'était tellement à l'opposé de l'attitude que je souhaitais avoir que je lâchais un petit rire. Puis, montrant l'amoncellement de sacs à l'entrée, je la rassurais.

- Ce soir, j'ai claqué le plus chez Zara. En plus, en Espagne, c'est bien moins cher qu'en Italie, alors j'en profites...
Car c'était exactement ça : si j'avais autant d'argent à dépenser, c'est que je l'avais économisé avant. Mon père m'offrait de grosses sommes, mais j'étais loin de toutes les dépenser jusqu'au dernier centime. J'en avais utilisé beaucoup pour acheter Virgule et le transporter jusqu'ici. Et mes premiers achats en matière de photographie avaient été coûteux. Sans ma fâcheuse manie de m'imposer un montant maximum à dépenser par semaine, je demanderais continuellement à mon père de subvenir à mes besoins. Mais je voulais mon indépendance, me débrouiller seule pour une fois dans ma vie. Je n'étais pas forcément bien partie, autant essayer de se rattraper dès maintenant...

D'une voix que j'aurais voulu un peu plus douce, je demandais un apéritif, quelque chose à grignoter au serveur. Ma dépendance au grignotage était décidément présente de partout, dans tous les endroits et en toute circonstance ! Une fois une coupelle de chips posée à côté de mon verre, j'en proposais à Kelly.
- Tiens, sers-toi. Je me sentirais moins seule si je découvrais quelqu'un qui aimerait autant grignoter que moi...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Je commençais à me remettre en question sur le préjugé d'Avril. Peut-être n'est t'elle pas aussi clinquante que je pourrais le croire. Ce n'est pourtant pas mon genre d'amis, mais je vais faire un effort. Grrr ça me ronge d'être obligé de me contredire. Mais je me jure que ce ne sera jamais ma meilleure amie, ça c'est clair. Je discute seulement ce soir, pour boucher le trou, je connais personne puis ... Oh ! Des chips !

- Ah merci. J'adore surtout les chips.

Je prend trois chips que j'enfourne sans grâce ni féminité au fond de ma bouche. Je fais suivre avec la fin de ma vodka puis pose le verre sur le comptoir. Une petite clope après tout ça serait la bienvenu. Je scrute la salle pour trouver la terrasse puis me tourne vers Avril.

- Hum, t'a un briquet ? J'ai oublié le mien.


Dernière édition par Kelly S.Smith le Mer 2 Oct - 16:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Avec elle à côté attaquant mon assiette de chips, je sentis moins de réticence à les manger. Au moins, si quelqu'un nous observait se dirait-il que nous étions deux morfales ! Bref. Je chipais les pommes de terres et les mangeais sans aucun état d'âme pour le pauvre paysan qui avait du s'échiner le dos à les ramasser. Après tout, il fallait de tout pour faire un monde !
Sirotant toujours mon Coca -mon Dieu, ce verre ne se finirait-il jamais !- j'attendis la prochaine parole de Kelly. Lorsqu'elle me demanda le briquet, je réfléchis un instant, avant de me souvenir qu'il y en avais forcément un dans mon sac à main. La dernière fois, j'en avais eu besoin pour recoller un talon cassé en m'aidant de la propriété très fondante du plastique avec le feu.

- J'vais te chercher ça miss.

Je repartis vers l'entrée fouiller dans mon sac à main. J'en sortis vite mon briquet, aux couleurs du drapeau Italien. En rejoignant Kelly, je jonglais avec, un petit sourire aux lèvres. Mon pays me manquait décidément beaucoup pour que je m'achètes ce genre de babioles là-bas !
- Voilà pour toi !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Je ne savais plus quoi penser de cette femme, d'un côté, son air précieuse m'agacer et de l'autre elle était gentille, c'était indéniable. Le temps quelle fouillait son sac je continue d'enfourner les chips dans ma bouche. Quand elle revient vers moi je frotte mes mains l'une contre l'autre puis prends le briquet puis le regarde en le fessant tourner dans mes doigts. Je remarque sur le briquet les couleurs tricolore de l'italie. Je ne connais pas ce pays, mais ma mère est mon grand-père son italien, alors j'aime bien son briquet et lui fait remarquer.

- Simpa le briquet italien.

Je descends de mon siège puis regarde Avril

- Je vais aller à la terrasse je te le ramène après ou tu viens avec moi ?

Malgré que je n'ai pas encore envie d'être aimable avec elle, le fait qu'elle m'ait prêté un briquet et proposé des chips, le minimum était de lui proposer de venir. Je ne me vois pas la laisser toute seule.


Dernière édition par Kelly S.Smith le Mer 2 Oct - 16:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Elle remarqua elle aussi mon briquet. Il reflétait la personnalité de beaucoup de gens, finalement, ce petit objet... Chez elle, une dépendance à la cigarette et un oubli perpétuel de ses affaires. Chez moi... le mal du pays, l'attachement à mon père, et ma dépendance à ma langue natale. Des deux côtés ce n'était guère très glorieux...
Je la regardais descendre de son siège, gérant parfaitement la robe courte qu'elle portait. Au final, ça avait du devenir une habitude, comme moi et mes talons. J'étais si petit que parfois, à l'écurie, je regrettait qu'ils n'aient pas encore inventé les boots à talons compensés...

Lorsqu'elle me proposa de l'accompagner dehors, je pris sur moi de refuser.
- Merci, mais c'est bon, je ne fume pas, tu peux y aller.

Elle allait pouvoir penser tout plein de choses sympa sur moi. Je buvais un Coca dans un bar. Je me gavais de Chips. Et je n'avais même pas le cœur assez bien accroché pour aller fumer une clope à minuit passé. Quelle petite nature j'étais !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Ca m'apprendra à me montrer gentille avec une nana que je n'aime pas. Je hausse les épaules et part boudé sur la terrasse. Ca m'agace ! J'ai pris sur moi pour être gentille et je me prends un vent. J'allume ma clope et prend une grande bouffé. Je tourne mon regard vers la salle et à travers la vitre je la regarde avec son coca et ses chips. Je trouvais ça tellement puéril, mais ce n'est pas pour ça que je ne l'appréciais pas, je la trouvais simplement trop too much. Bon après, je le sais bien, moi et les filles ça à toujours était compliqué, elle n'y est pas non plus pour grand-chose. Je recrache la fumée tout en tournant la tête. Je croise les jambes puis regarde autour de moi tout en tapotant ma cigarette pour faire tomber les cendres. Finalement, je risque de rentrée plus tôt que prévu. J'avais pris soin de laisser ma fenêtre entre ouverte, heureusement.


Dernière édition par Kelly S.Smith le Mer 2 Oct - 16:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Je la vis s'éloigner sur la terrasse, fumer tranquillement. Les volutes de fumée blanches s'échappaient par intermittence de sa bouche. L'image était magnifique. Me levant de ma chaise, j'allais fourrager une fois encore dans mon sac à main, pour finalement en sortir mon appareil photo Bridge. Quand je me baladais, je prenais toujours celui-ci, moins imposant que le gros réflexe que j'utilisais pour les photos aux écuries. La qualité en était bien évidemment altérée, mais le rendu était nettement appréciable.

Finissant enfin ce verre de Coca et raclant les dernières chips au fond de l'assiette, je réglais le mode de prise de vue de l'appareil. J'optais finalement pour l'effet "Feu d'Artifice". Je voulais que la lumière blanche de la fumée ressorte plus que nécessaire, et ce réglage me semblais le plus approprié.
Mitraillant la scène sous tous les angles, j'étais assez bien placée pour éviter l'embrasure de la fenêtre. Oui, vraiment, avec cette fumée blanche et la jeune fille tatouée, l'ambiance résultante était vraiment sympa.

Au bout d'une dizaine de clichés, je demandais un nouveau verre de Coca, et m'absorbais dans la contemplation de mon travail.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

J'arrivais sur la fin de ma cigarette. Mes mains enflammé le briquet de temps en temps pour s'occuper. Quand j'eus fini ma dose de nicotines j’écrasai le mégot dans le petit cendrier prévu à cet effet tout en soufflant mon dernier nuage de fumée. J'époussette les petites cendres qui pouvaient se trouver sur ma robe puis rentre dans le bar. Je regardai Avril qui trifouillée un appareil photo. Quand je l'eus rejoint je lui tendis le briquet.
- Merci
Je ne pus m'empêcher de glisser un regard sur l'écran de la jeune asiatique. Je voyais les photos à l'envers et donc je mis un temps à reconnaitre que c'était moi. Quand je m'en rendis compte, je saisisai brutalement l'appareil photo. Ma délicatesse oblige.
- Mais c'est moi ?!
Sur le coup j'étais un peu énervée, mais en faisant défiler les photos je fus étonnée de leurs beautés. Ma tête ce transforma de l'énervement à l'étonnement un instant.
- Waou.
Je continuais de faire défiler les photos.
- Tu gères en photo la vache !
Oui, le langage artistique ce n'était pas pour moi mais l'intention y est. Je levai mon regard sur Avril avec un sourire involontaire.
- Tu es photographe ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Au début, en la voyant me prendre brusquement l'appareil des mains, j'eus un instant peur d'avoir fait une boulette. Je venais de prendre en photo une presque-inconnue, à son insu, et qui forcément ne m'avait pas donné l'autorisation de le faire. A ce moment-là, sa réaction était plutôt compréhensible...

En voyant finalement qu'elle appréciait les photos, je repris moi aussi un petit sourire. Comme quoi, même les plus réticents pouvaient être amadoués ! Et je me doutais que le sourire qu'elle m'offrit n'était plus uniquement de façade, mais qu'elle pensait au moins un peu ce qu'elle exprimait sur son visage. Mine de rien, venant d'elle, j'avais obtenu un net progrès !
Répondant à sa question, j'en profitais aussi pour lui montrer que je n'étais pas qu'une jeune fille pourrie gâtée incapable de lever le petit doigt.
- J'ai suivi une formation pour l'être, oui. C'est en voulant m'axer sur la photographie équine que je me suis retrouvée ici, en ayant rencontré mon cheval lors d'une séance...

Je bus une petit gorgée de mon Coca, avant de désigner à nouveau les photos pour lui poser la question qui me brûlais les lèvres.
- Tu aimes ? Je suis désolée de ne pas te l'avoir demandé plus tôt, mais tu es vachement photogénique, et avec la fumée ça rendait vraiment très bien... Alors j'ai fait !
Je lui servis également un petit clin d’œil. Même si nous n'allions décidément pas devenir les meilleures amies du monde, on pouvait au moins papoter sans formules de fausse politesse...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
La petite bourgeoise me raconta qu'elle avait suivie une formation. Oui effectivement cela lui avait servie à quelques choses, elle faisait de superbe photo. Elle ajouta que c'était plus particulièrement de la photographie équine. Intéressant, je me voyais déjà en séance photo sur mon petit pirate, chapeau de cow-boy et panoplie western dans une embardé sauvage avec la poussière qui s'envolait sous les sabot de mon cheval. Enfin bref, je ne voulais pas me donner en spectacle devant-elle. Je lui rendis son appareil photo comme pour oublier un vieux souvenir. Elle s'excusa de ne pas m'avoir sollicité avant et m'avoua qu'elle me trouvait photogénique. C'est sûr qu'un compliment fait toujours plaisir, mais je ne lui avouas pas.
- Oué, si tu le dis.
Je tira ma robe vers le bas, un peu vulgairement, puis remonte sur mon fauteuil. Je pose le regard sur la jeune fille puis lui accorde un léger sourire. Finalement, je me suis peut-être trompé sur son sujet, peut être que j'étais jalouse de sa petite richesse et que je refusais de l'admettre. C'était même sûr. Mais, pour me persuader du contraire je creusais dans sa petite personne pour y trouver quelque chose d'autre à détester, mais pour le moment je ne trouvais rien...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Elle me rendit l'appareil, se rassit, en ayant auparavant tiré sur sa robe. Pur geste féminin ! Je lui lançais un regard amusé, puisque moi aussi j'étais habitée des mêmes préoccupations. En plus, j'étais assez petite, alors je mettais souvent des talons, et des jupes courtes, pour allonger au maximum mes jambes. Peine perdue, j'étais toujours aussi petite, mais de loin j'espérais que mes efforts soient tout de même un petit peu concluant.

Lorsqu'elle conclut sur une exclamation moyennement sûre d'elle, je me pris à réfléchir que, si elle était si photogénique, et qu'elle avait son cheval ici, je pourrais l'utiliser pour faire quelques shooting ! Cachant mal l'espérance dans ma voix, je lui exposais mon idée.
- Sinon, même si tu ne crois vraiment à ce que j'ai dit, ça te dirait de jouer au modèle ? J'entends par là que, vu que tu as ton propre cheval et que tes photos rendent vraiment bien, je pourrais être amenée à te demander ta participation, à cheval cette fois ! Ou à côté ! Enfin, si tu es d'accord bien entendu.
J'étais devenue folle. Je demandais à quelqu'un qui étais encore une inconnue une heure avant de poser pour moi ! Mais, si ça pouvait nous rapprocher, ne serait-ce qu'un peu, c'était toujours bon d'avoir une amie sous la main dans un monde inconnu...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Avril, comme par miracle, me proposas une séance photo avec Pirate. Je levais un sourcil entre l'étonnement et la suspicion. En plus d'être photographe savait-elle lire dans mes pensées ? Le temps de réfléchir j'engloutis ma boisson d'une traite puis regarda le bar avec des yeux vitreux. Je me projetais dans cette séance photos une nouvelle fois. C'est vrai que l'idée était cool, mais vraiment je ne me voyais pas faire ça avec cette fille que je connais à peine. Je reprenais mes esprits puis me tourna vers elle avec un sourire presque commercial.
- Oh non, merci c'est gentil. Un jour peut-être ?
Oui, si j'apprenais à la connaître un peu pourquoi pas, mais pour le moment il n'en est pas question. J'ai énormément de mal à me sentir à l'aise avec les filles. C'est comme si je me retrouvais devant un punching-ball et qu'on m'interdisait d'y taper dedans. Allez savoir pourquoi j'ai cette horreur envers les personnes du même sexe que moi... Bon, j'avoue je le sais. Je me force seulement à ne pas comprendre pourquoi de peur que des souvenirs me reviennent en tête...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Elle n'accepta pas tout de suite, mais ce n'était pas non plus un non ! Je savais que, si l'occasion revenait de la croiser, je pourrais lui poser à nouveau la question. Elle avait tout à fait le droit, les personnes non-professionnelles ayant souvent peur devant les appareils photos. Et pourtant, c'était avec elle que j'obtenais mes plus beaux clichés, les plus vrais et les plus poétiques. Le trac faisait souvent plein de belles choses.

Je continuais à siroter mon Coca, tranquillement, rêveusement. La musique me berçait un peu, et la fatigue commençait à se faire ressentir. On ne reste pas debout 20h sans en subir les conséquences tout de même !
- Pas de problèmes ! C'est déjà gentil de ne pas dire non !
Je jetais un coup d’œil sur mon téléphone. Pff. Aucune idée de quand je pourrais rentrer. Du coup, puisqu'elle était elle aussi de l'écurie, j'en profitais pour tenter de me renseigner.
- Tu sais quand rouvrent les maisons ? Je me suis faite piéger dehors, mais je ne sais pas quand est-ce que je pourrais rentrer...

Ça devait être inscrit dans le règlement, quand j'avais du le lire et l'accepter à mon arrivée. Mais, à l'époque, je n'avais pas vraiment vu l'intérêt de retenir les horaires. Et puis, en plus, même si j'avais voulu le faire, ma mémoire m'aurait très certainement fait défaut aujourd'hui...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Avril me posa une question qui ne m'avait pas traversé l'esprit. A quel heure ouvre les maisons ? J'eus un petit temps de réflexion puis lui répondit d'un air un peu confuse.
- Euh, je sais pas du tout. J'avais pas prévu que les maisons ferment leurs portes. J'avais complètement oubliée à vrai dire !
Nous étions bien parties pour rester la nuit dehors, mais ça ne me gênais pas, il parait qu'il y a une boite pas loin où je pourrais faire passer les heures en vitesse éclair. L'occasion de faire pas mal de rencontre !
- Il y a une boite à côté, mais avec tes sacs je sais pas comment tu pourrais faire.
Ca ne me traversais pas l'esprit que la jeune fille était fatiguée ! Avec mes quelques redbull dans le nez et mon pétard que je ne tarderais pas à fumer j'étais partie pour tenir toute la nuit !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Bon, je me sentais déjà moins seule; nous étions deux à avoir complètement zappé l'interdiction de rentrer passé une certaine heure. Quelle règle débile ! Nous étions tous majeurs tout de même. Et, par conséquent, assez grands pour connaître nos limites et savoir quand rentrer dormir. Enfin, normalement...
Lorsqu'elle me proposa de sortir en boîte, mon esprit fatigué m'ordonna tout d'abord de ne pas y aller. Cependant, la caféine apportée par mes deux précédents verres de Coca m'indiqua que, malgré ma fatigue grandissante, je n'étais pas prête de m'endormir. La gratifiant d'un petit sourire, je la rassurais.
- Oh, c'est rarement un problème ça...
Hélant le barman, je lui demandais, poliment bien entendu, la permission de laisser mes affaires dans un endroit clos. Il me proposa de les transporter dans la petite pièce qui servait de débarras, et où il laissait ses affaires.
- Je peux t'offrir tes boissons peut-être ? Tu me sauves de pas mal d'heures d'ennui, je te dois bien ça...

J'espérais juste qu'elle ne prendrait pas ça comme un geste de riche. J'avais juste été élevée comme ça : on rencontrait quelqu'un, on pouvait lui offrir un verre. La politesse voulait que, la fois suivante, la donne soit inversée. Riche ou pas riche, là ça n'avait aucun rapport.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Je me préparais à descendre à nouveau de mon tabouret pour attraper mon sac à main quand avril me proposa de me payer mes consommations. J’eus un petit temps de réflexion puis haussa les épaules.
- Beh, c'est gentil merci.
Bon, elle à de l'argent, moi pas. Je vais pas cracher sur l'occasion de faire des économies. Avec un grand sourire je descend de mon tabouret et remet ma robes en place. Je me baisse pour prendre mon sac à main qui était à mes pieds puis me posta en attendant Avril. Ses affaires étaient en train d'être déplacé et amené dans une autre pièce par un employer du bar. C'est si simple d'être aisé, tout nous appartiens. Je tourne mon regard vers Avril et attend qu'elle finisse pour l'amener à la boite. Je n’aurais pas cru en début de soirée que je sortirais en boite avec elle, vraiment pas, j'ai encore du mal à réaliser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Je choppais mon sac au passage du barman, histoire qu'il ne me l'embarque pas avec mes sacs. Je risquais d'en avoir besoin, ne serait-ce que pour payer ! Je réglais donc l'addition pour nous deux, ne jetant même pas un coup d’œil au prix annoncé. Ça aurait pu être le double que je n'y aurais vu que du feu. La vie et l'argent facile rendaient tout accessible, tout était dénaturé. Je m'en offusquais souvent au début, réprimandant mon père. Mais on s'habituait vite à tout avoir...
- Je t'en prie. Tu me montres le chemin ?

J'étais descendue de mon tabouret pour me diriger vers la porte d'entrée. Ou de sortie, certes, là c'était l'inverse. Mais je suis certaine de n'être pas la seule à me retrouver face à ce dilemme. Qui en plus est ridicule, mettons-nous d'accord là-dessus.
J'attendais donc Kelly, espérant très sincèrement que mes 2 verres de Coca allaient me suffire pour tenir encore un peu...


[Soit on continue, soit tu réponds et on clôt, soit on clôt directement. A toi de voir ^^]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

[On clos direct ? :)]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
+
Sujets similaires
-» Qu'importe le flacon pourvu qu'il y ait l'ivresse (PV)
» [+18] Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse. || Aldous
» Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse (Feat Gwen)
» Qu'importe le flacon pourvu qu'on ai l'ivresse./Wes\
» Qu'importe le flacon pourvu qu'il y ait l'ivresse (PV)




Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


- +
Sauter vers: