Météo Aberdeen


Partagez •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité
Invité
Soins du 15/07 au 22/07 : Giulietta

Message par Invité le Mar 15 Juil - 11:23


Mardi 15 Juillet : 1er jour

Aujourd'hui était le premier jour où Miranda devait s'occuper d'un cheval de propriétaire : Giulietta, une jeune jument baie appartenant à Avril Tilleto. C'était la toute première fois qu'on lui confiait une monture pour la semaine, et la palefrenière était assez anxieuse. Puisqu'elle ne connaissait pas du tout la jument, elle avait prévu de n'effectuer qu'un pansage pour définir un peu mieux son caractère. De plus, le temps était maussade aujourd'hui, et même pour un mois de décembre, le froid était particulièrement présent. Une sortie au pré n'était donc pas envisageable. Espérons que demain, le temps soit plus clément...

Remontant le col de sa parka en frissonnant, Miranda passa en hâte devant l'allée de gauche, et prit tout juste le temps de saluer ses deux juments qui lui accordèrent une brève attention avant de retourner à leur foin. Elle continua tout droit jusqu'aux boxs du fond, ceux de l'allée centrale. Là, elle chercha des yeux la pancarte où le nom de Giuiletta était inscrit. Alors Giulietta... Ah, voilà. La jeune fille s'approcha de la porte du box et s'y accouda :

- Bonjour toi! l'appela t-elle.

La jument leva la tête puis s'approcha doucement, se laissant caresser le chanfrein.

- C'est moi qui vais m'occuper de toi pendant toute la semaine, d'accord?

Qu'elle ait comprit ou pas, Giulietta poussa un petit soupir. Miranda ouvrit la porte puis ôta la couverture du dos de la jument afin de juger l'état de sa robe. Elle n'était pas particulièrement sale, mais un bon pansage n'avait jamais fait de mal à personne! La palefrenière passa donc un licol à la jument puis l'attacha dans l'aire de soin juste en face des boxs. Munie d'une étrille, elle la passa en mouvements circulaires puis bouchonna en insistant sur les membres, au niveau des genoux et du jarret. Puis enfin, elle lustra le tout avec une brosse douce et en profita pour gommer les traces que la couverture avait laissée sur la robe. A chaque changement de brosse, Miranda avait prit soin de faire sentir la brosse à Giulietta, pour éviter tout mouvement brusque. La grande jument était restée tranquillement attachée au bout de sa longe, se faisant bichonner sans rien dire. L'étudiante attrapa un cure-pied et colla son épaule contre celle de Giulietta.

- Donne, ordonna t-elle.

La jument s'exécuta sans brocher et Miranda put lui curer tous ses sabots, avant qu'une pluie brumeuse ne commence à s'abattre sur les écuries.

- Mince on dirait qu'il va falloir rentrer... lâcha t-elle à l'intention de la jument.

Après avoir ramassé toutes ses affaires, elle s'empressa de la détacher et elles rentrèrent se mettre dans l'abri dans le box. La palefrenière en profita pour remettre la couverture sur le dos de Giulietta et la caresser en attendant que la pluie cesse. Sans plus prêter d'attention à la jeune fille, Giulietta mâchait passivement son foin. Il se passa ainsi une petite diziaine de minutes, sans qu'un bruit ne vienne troubler le clapotement de l'eau. Peu à peu, la pluie s'arrêta et un le ciel s'éclaircit légèrement. Miranda s'accroupit devant la tête de la jument :

- Bon je vais y aller ma grande, je te dis à demain! ...Hé tu m'écoutes quand je te parle? fit t-elle moqueusement, devant la mine impassible de Giulietta.

Avec un petit sourire, elle se releva puis sortit du box et courut se remettre à l'abri avant qu'un déluge ne frappe le haras. Si le temps ne s'améliorait pas, elle ne pourrait pas faire grand chose avec sa protégée!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 715

Date d'inscription : 02/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur


Ah ah, vilaine pluie... En tous cas c'est nickel, peut-être que Giulietta finira par te faire un peu de câlins à la fin de la semaine... ^^
Ton intervention lui fait gagner 1pt de confiance, et rien en moral puisqu'elle a déjà tout. Ensuite, on peut rajouter les points de matériel :
Licol en Cuir : 5pts confiance, 2pts moral
Couverture d'écurie : 1pt moral, 2pts confiance
Donc, au final, mademoiselle gagne 8pts de confiance.

Pour la séance prochaine, tu devras prendre en compte son état indiqué par le dé ci-dessous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Masculin

Messages : 1777

Date d'inscription : 19/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://cuadra-eclipse.forumactif.org

Je joue avec vos vies sans aucune pitié
Le membre 'Le cheval' a effectué l'action suivante : Chanceux du jour ?

'Soins' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 182

Date d'inscription : 07/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Le vétérinaire ayant ausculté la jument ici-même, tu dois suivre ses instructions, qui sont les suivantes :
- mettre la jument au repos complet pendant 3 à 4 jours en fonction de son état de fatigue.
- lui faire ingérer le médicament donné pendant la visite, soit en le mélangeant à sa ration, soit en le cachant dans une friandise type pomme ou carotte. Vérifier qu'elle a bien avalé le comprimé.
- si la propriétaire bénéficie d'une herboristerie, il est possible d'intégrer quelques graines de fenugrec dans la ration de la jument pour la faire manger.
- si elle semble avoir du mal à respirer, masser ses naseaux avec de l'huile de pin.
La jument sera rétablie au bout de 3 jours.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Soins du 15/07 au 22/07 : Giulietta

Message par Invité le Mer 16 Juil - 16:45

Mercredi 16 Juillet : Deuxième jour

En se réveillant ce matin, le premier réflexe de Miranda avait été de filer aux écuries afin de constater l'état de santé de Giulietta. La pluie était toujours présente, plus forte que la veille. Cela ajouta à la mauvaise humeur de la jeune palefrenière qui se voyait, dès le deuxième jour de charge, responsable de la grippe d'une jument de propriétaire. Le vétérinaire lui avait bien dit que la maladie était courante durant cette saison, mais Miranda se sentait toujours coupable de l'avoir laissé dehors trop longtemps. La jument était sûrement plus fragile qu'elle ne l'avait pensé...

Munie d'un quartier de pomme dans une main et d'un bouchon dans l'autre, Miranda pressa encore plus son pas. La veille, après avoir rentré la jument, elle avait balayé les écuries puis en passant devant le box de la jument d'Avril, il lui avait semblé qu'elle était anormalement fatiguée. Pensant qu'il s'agissait d'un simple coup de fatigue, elle appela toutefois le vétérinaire, se disant qu'il valait mieux prévenir que guérir. Elle avait bien fait, car on diagnostiqua une grippe à Giulietta. Génial... Inquiète pour la jument mais encore plus pour la réaction de sa propriétaire, l'étudiante n'avait presque pas pu dormir de la nuit. Enfin quoiqu'il en soit, il fallait absolument que la jument retrouve son aplomb au plus vite. Et pour ça, Miranda ferait de son mieux.

Arrivée dans l'allée centrale, elle fonça droit vers le box de Giulietta et passa la tête par le haut de la porte pour voir la jument, qui s'était couché et qui somnolait. Rassurée de ne pas la trouver dans un état plus critique, la palefrenière émit un petit claquement de langue, ce qui fit entrouvrir les yeux à la grande baie.

- Bonjour toi... Désolée d'interrompre ta sieste mais je dois te donner ton médicament et te faire manger !

Le vétérinaire l'avait prévenue : Giulietta risquait de ne pas avoir d'appétit. Aussi, la jeune fille avait jugé plus prudent de rester à ses côtés jusqu'à ce qu'elle finisse sa ration. Elle posa le bouchon sur la porte du box et fourra le quartier de pomme dans sa poche.

- Je vais te chercher tes granulés ma belle, lança t-elle avant de disparaître dans la sellerie pour y prendre le médicament et la nourriture.

En cherchant le médicament, elle tomba sur des huiles essentielles qu'Avril avait en stock. Elle remercia le ciel que la propriétaire ait eu la présence d'esprit d'en avoir acheté et saisit le sachet de graine de fenugrec puis après une brève hésitation, prit aussi le flacon d'huile de pin. Ainsi, elle aurait tout à disposition si jamais la jument venait à ne pas vouloir manger ou avoir du mal à respirer. Elle se rendit ensuite dans la grange, pour prendre une ration de granulés puis retourna dans le box de Giulietta. Cette dernière n'avait pas bougé.

- Voilà maintenant j'ai tout ma grande !

Elle entra dans le box, saisissant au passage son bouchon. La jument ne semblait pas vouloir se lever, mais Miranda l'y força, pour pouvoir la panser et la nourrir. Elle hésita à enlever la couverture mais se ravisa à cause du froid. Elle ne passa donc qu'un rapide coup de bouchon sur les membres, les crins et la tête, soins que la jument subit sans broncher, les yeux semi-clos. La jeune fille versa ensuite les granulés dans la mangeoire et attendit quelques instants la réaction de Giulietta. La jument ouvrit ses yeux fatigués et alla renifler sa ration avant de s'en détourner.

- Il faut pourtant que tu manges toi... Tu veux un apéro peut être ? se moqua t-elle, en lui tendant le quartier de pomme dans lequel elle avait caché le médicament.

Attirée par la gâterie, la jument fit un pas vers Miranda puis après avoir senti le morceau de pomme, le prit entre ses dents et le mangea. La palefrenière vérifia que le médicament n'était ni par terre, ni resté dans la bouche de la malade puis la caressa.

- Bon maintenant il est temps de passer au repas ! lui dit-elle tout en versant un peu de fenugrec dans les granulés.

L'odeur alléchante eut finalement raison de Giulietta, qui s'approcha timidement puis qui mangea lentement sa ration sous le regard vigilant et protecteur de Miranda. Elle semblait si fragile tout à coup...

Une fois la mangeoire vidée, la jument mâchouilla un peu de foin avant de se recoucher. Comme elle n'avait pas l'air d'avoir du mal à respirer, Miranda ne lui massa pas les naseaux et alla ranger toute l'herboristerie dans le casier d'Avril. Une fois cela fait, elle s'accroupit à côté de Giulietta, puis lui caressa longtemps la tête, sans que la jument daigne d'ouvrir les yeux. Finalement, ses jambes commencèrent à souffrir de la position inconfortable et la palefrenière dut se lever.

- A demain Giu' et rétablis-toi vite ! lui chuchota t-elle à l'oreille.

Le cœur plus léger qu'à aller, elle reprit le chemin inverse pour rentrer au haras.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 715

Date d'inscription : 02/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Merci pour elle ! Si elle a une présence et une attention toute particulière à chaque fois qu'elle doit manger quelque chose, elle se remettra vite de ce petit contre-temps ! =D
Ton intervention fait donc gagner 1pt de complicité à notre amie, et également 2pts de santé pour les médicaments et l'astuce avec les graines.

On ne relance pas le dé tant qu'elle n'est pas rétablie, donc tu peux prendre en compte le fait qu'elle aille mieux et que, cette fois-ci, elle réclamera son déjeuner. Bonne chance !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Soins du 15/07 au 22/07 : Giulietta

Message par Invité le Jeu 17 Juil - 16:32

Jeudi 17 Juillet : 3ème jour

- Bonjour toi !

Miranda passa joyeusement la tête par dessus la porte du box de Giulietta. La jument, qui somnolait debout dans un coin, ouvrit les yeux et poussa un long soupir avant de venir voir la jeune fille. Enfin pas tout à fait. Elle était plutôt venue voir le quartier de pomme que cette dernière lui tendait. Elle le happa de bout des lèvres et le mangea, ingérant du même coup son médicament. La palefrenière regarda faire sa protégée en souriant. Elle était de bonne humeur aujourd'hui et pour cause : le soleil avait décidé de pointer le bout de son nez et la température ambiante était bien meilleure ! Cela ne présageait que du bon pour l'état de santé de Giulietta.

Miranda posa sa mallette de pansage à terre et l'ouvrit pour y prendre son licol. Elle voulait attacher la jument afin de lui effectuer un petit pansage rapide à l'intérieur du box. Mais la quasi immobilité de la baie la fit changer d'avis, et elle rangea presque aussitôt le harnachement. Giulietta ne bougerait sûrement pas durant le pansage !

- Viens voir ma grande, je vais te passer un coup de brosse, lança t-elle en ouvrant la porte du box.

La jument la regarda passivement puis se détourna d'elle pour manger son foin. Miranda prit plaisir à voir que sa protégée avait reprit un peu d'appétit. Elle s'approcha encore d'elle et lui ôta sa couverture.

- On va faire vite, je ne veux pas que tu prennes froid !

Elle posa la couverture sur la porte puis passa rapidement un coup d'étrille pour enlever le peu de poussière qui s'était accumulée sur la robe durant jours. Puis elle bouchonna tout le corps, avec des mouvements vifs pour faire partir les derniers poils morts et termina en lustrant le poil d'hiver avec une brosse douce. Puisque la jument n'était pas sortie, elle n'était pas très sale mais quelques brins de paille étaient collés par ci par là et la poussière avait prit un malin plaisir à ternir la belle robe baie. Miranda démêla brièvement les crins et passa un coup de brosse sous et sur les sabots, jugeant inutile de les curer vu leur propreté. Elle nota cependant qu'un coup de graisse ne leur ferait pas de mal. Dès que la jument serait rétablie, elle se promit de lui faire ça.

Comme la jeune fille l'avait prévu, Giulietta ne bougea pas de tout le pansage, se contentant de temps à autre de lever la tête de son foin avant d'y replonger. Elle semblait bien moins fatiguée que la veille, mais il lui restait encore une journée de convalescence. A cette idée, la jeune fille se hâta de lui remettre sa couverture sur le dos ; il ne fallait pas qu'elle rechute !

Miranda rangea ensuite ses brosses, puis alla chercher une ration de granulés, en espérant que cette fois, elle n'aurait pas besoin d'y mélanger du fenugrec pour que la jument daigne d'y toucher. Elle secoua le verre doseur en arrivant près de la porte, afin d'attirer l'attention de Giulietta mais avant que la jument baie ne se manifeste son voisin de box sortit la tête de sa porte en lorgnant sur les granulés.

- C'est pas pour toi ça, espèce de goinfre ! le taquina la palefrenière en lui donnant une petite tape sur le nez.

Elle entra dans le box de Giulietta, qui se montra plus enthousiaste à la vue de la nourriture. Elle attendit toutefois que Miranda finisse de verser le contenu du verre avant de se jeter dessus.

- Bah alors t'avais faim ! se réjouit t-elle.

Tout comme la veille, elle surveilla méticuleusement que la jument mange bien sa ration puis une fois cette dernière rassasiée, elle lui flatta l'encolure, contente de l'amélioration de son état de santé.

- A demain Giu' !

Après une dernière caresse, Miranda laissa la jument en réfléchissant à ce qu'elle pourrait faire dès que sa protégée serait guérie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 715

Date d'inscription : 02/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Merci pour cette séance de pansage en règle, ça lui aura permis de voir un peu de monde et de se sentir propre malgré la petite maladie qu'elle couve. =D
Ton intervention lui permet donc de gagner 2pts de complicité et 2pts de santé. Continues à t'occuper d'elle comme ça et elle te fera une fête à ta prochaine arrivée ! ^^

Comme elle est encore malade, on ne relance pas le dé pour cette fois. Considère que son état est revenu à la normale pour le prochain soin, dans ce cas.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Soins du 15/07 au 22/07 : Giulietta

Message par Invité le Lun 21 Juil - 18:57

[Je suis désolée pour le retard, la chaleur m'a rendue malade et j'ai eu de la fièvre jusqu'à hier =/² Je rattrape mon retard dès que possible!]

Vendredi 18 juillet : 4ème jour

Armée de son téléphone portable affichant une page internet sur le massage équin, Miranda avançait d'un pas déterminé vers le box de Giulietta. Aujourd'hui, elle avait décidé d'offrir une petite séance de massage à sa protégée, qui entamait son dernier jour de convalescence. Ainsi, ses muscles au repos depuis deux jours pourraient se détendre et cela faisait une excellente occasion pour la palefrenière de se rapprocher de cette jument un peu trop distante à son goût. Elle avait l'habitude de montures un peu plus vives et expressives que celle dont elle s'occupait en ce moment. Mais elle était un nouveau challenge pour Miranda, qui l'aimait bien en fin de compte.

Arrivée devant la porte du box, elle émit un claquement de langue pour attirer l'attention de la grande baie. Celle-ci tourna une oreille dans sa direction sans lever la tête de son foin. L'étudiante lui pardonna immédiatement son manque d'intérêt, tant elle était soulagée de la voir remanger à nouveau normalement. Pour la dernière fois, elle lui tendit un quartier de pomme avec le médicament à l'intérieur, qui fut englouti en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Puis Miranda entra dans le box et encore une fois, hésita à l'attacher. Elle n'osait pas encore la sortir dehors, de peur que la bise un peu trop forte ne fasse rechuter son état. Bien qu'aujourd'hui la jument eût l'air d'être en parfaite forme, mieux valait prendre ses précautions. Elle opta finalement pour la laisser libre, puisqu'elle se rappela qu'Avril lui avait dit que sa jument n'aimait pas être entravée. De toute manière, si elle appréciait les massages, elle ne bougerait pas ! Miranda ôta donc la couverture qu'elle posa sur la porte puis vérifia une énième fois l'écran de son téléphone. Donc on commence par un effleurage, puis un palpage se répéta t-elle en re détaillant les mouvements. Avant de mettre ses talents de masseuse improvisée à l'épreuve, elle passa un bref coup de bouchon afin de préparer la robe impeccablement.

Une fois cela fait, elle relut les instructions et commença, avec ses deux mains à plat, à effleurer Giulietta un peu partout sur les zones à masser, pour voir ses différentes réactions. Ou plutôt dans ce cas, son unique réaction : rien. La jument semblait seulement plus chatouilleuse au niveau du ventre, où elle frissonna, comme pour se débarrasser d'une mouche. Rassurée par le calme de la baie, Miranda procéda au palpage, une technique qui consistait à rouler puis dérouler la peau du cheval aux endroits charnus, pour détendre les muscles. Dans ce cas de figure, il s'agissait plutôt pour la palefrenière de réchauffer les muscles en vue de la reprise du travail après sa grippe. Au bout d'un petit moment, Giulietta mangea plus lentement et, les deux à demi-fermés, poussa un grand soupir. Visiblement, les massages faisaient effet !

- C'est bien ma grande, lui chuchota Miranda, un sourire aux lèvres.

Elle continua ainsi un petit quart d'heure avant de s'arrêter, pour aller chercher les granulés, que la jument mangea avec avidité, comme n'importe quel autre cheval en bonne santé. Clairement, elle était remise, et cela soulagea grandement la jeune fille. Celle-ci allait partir puis face à la porte du box, se rendit compte qu'elle n'avait pas remit la couverture.

- Ce que je peux être étourdie ! lui lança t-elle en la lui remettant sur le dos. Bon, à demain, et pour de bon cette fois !

Elle lui fit une petite caresse sur la joue, puis sortit du box, avec la vague impression qu'un regard brun la suivait jusqu'au bout de l'allée.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Re: Soins du 15/07 au 22/07 : Giulietta

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
+
Sujets similaires
-» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)
» salle de soins des femmes/ Chambre n° 1 : actuellement Senjo
» [PV] Divers Soins.
» salle de soins des femmes n°1
» Soins quotidiens et infection




Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


- +
Sauter vers: