Météo Aberdeen


Partagez •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 252

Date de naissance : 21/07/1995

Age : 22

Date d'inscription : 06/04/2014

Double compte : Zoé Hartmann

Célébrité : Katia Winter

Crédit : Bazzart

Prénom : Fanella Caldwell

Age : 30 ans

Métier : Directrice du haras

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cheval-partage.net/

There is no problems
ξ Only solutions
Here we are ξ Luka

Message par Fenalla Caldwell le Dim 1 Nov - 19:18


Here we are, new beginning !

Le téléphone vibra, Fenalla se jeta dessus. Elle attendait la réponse de son ami impatiemment à partir du moment où elle lui avait envoyé un message. Elle savait que ce numéro était bon. Lors de l'ouverture de l'écurie il lui avait répondu, surpris d'entendre sa voix. C'était comme si elle revenait d'entre les morts après tout. Mais il avait tout de suite accepté de venir et de la soutenir. Avec Luka à ses côtés elle savait qu'elle pourrait tenir le coup.

Elle sourit, attrapa ses clés tout en répondant au sms. Bon il semblait dans une petite galère mais ça arrangeait plus la jeune femme qui était ravie d'aller le chercher.
Rapidement elle glissa dans sa veste tout en appuyant sur le bouton envoyer et claqua la porte.

Le vent frais de l'Ecosse fouetta son visage transportant avec lui les senteurs de l'écurie qui se remplissait petit à petit. Elle ferma le club house où elle avait aménagé un petit bureau pour y travailler. La jeune rousse sourit, essayant de faire retomber l'excitation mais son pas, trop vif, trahissait son impatience alors qu'elle rejoignait sa petite voiture.

Lorsqu'elle arriva à la gare, elle chercha des yeux son ami. Un choc lui prit au ventre. Il avait vieillit. Elle aussi très certainement. Une barbe cachait les traits fin du jeune homme et il semblait plus malheureux qu'avant. Beaucoup de choses avaient du se passer dans sa vie depuis une dizaine d'années.
Elle se gara et sourit avant de descendre de la voiture. Petit à petit l'excitation prit place au stress. N'étaient-ils plus que d'illustres inconnus ou seraient-ils toujours amis ?


Sing me a song of a lass that is gone
Say, could that lass be I?
Merry of soul she sailed on a dais
Over the sea to Skye

Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Sing me a song of a lass that is gone
Say, could that lass be I?
Merry of soul she sailed on a dais
Over the sea to Skye
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 385

Date de naissance : 04/03/1994

Age : 23

Date d'inscription : 08/09/2013

Célébrité : Joshua Bowman

Crédit : Lulu

Prénom : Luka

Age : 33

Métier : Moniteur spécialisé Jeux

Voir le profil de l'utilisateur

Push to Play
Re: Here we are ξ Luka

Message par Luka J. Hartmann le Dim 1 Nov - 22:31

Here we are ☼
Ft. Fenalla.




"Fuck ! "

Voilà, on peut le dire, ça commençait bien ! A peine avais-je posé mon pied sur le quai de la gare que les ennuis m'accuellaient à bras ouverts. Mon cheval coincé en France pour une grève à l'aéroport. Mon taxi qui me faisait faux bond. Autant de joyeuses nouvelles délivrées par mon téléphone pour me souhaiter la bienvenue en terre écossaise. J'étais à deux doigts de balancer le portable sur les rails. Bon... je ne l'aurais probablement pas fait puisque c'était ma dernière carte à abattre pour survivre. Mais une douce vibration se fit ressentir dans ma main crispée par l'agacement. Un nouveau sms de mauvais augure ?

Je laissai échapper un soupir de soulagement en voyant le nom de mon contact s'afficher. Fenalla. Je décidai de passer de l'autre côté des rails et de me poser dans un café afin de lire plus attentivement son message. Une fois bien installé face à une boisson caféinée, je me précipitai sur mon téléphone. Cette femme était un ange tombé du ciel pour m'éviter de sombrer dans la dépression ! D'ici quelques instants, elle serait à mes côtés et me tirerait de cette poisse.

Pendant les longues minutes qui me séparèrent de nos retrouvailles, je me laissai aller à des souvenirs de l'ancienne Cuadra. La rousse aux yeux verts avait dû bien changer depuis Arcachon. Déjà, l'incendie l'avait profondément marquée... physiquement et psychologiquement. Cet incendie nous avait tous traumatisés... Je secouai la tête pour chasser ces mauvais souvenirs et les troquer contre de plus belles images. Je revoyais Fenalla avec Volcano, et Anastasia n'était jamais bien loin d'eux. Elle nous avait tous aidés, d'une manière ou d'une autre les Gomez avaient donné beaucoup plus qu'une simple expérience avec les chevaux aux cavaliers de la Cuadra.

Un sourire naquit sur mes lèvres, bien que dissimulé par ma légère barbe, lorsque je la vis. Aucun doute n'était possible quant à ces cheveux roux étincelants. En revanche, son regard si pétillant la dernière fois que je l'avais vu s'était un peu terni. Ce devait être beaucoup de souci de gérer et relancer une écurie de cette envergure. Mais il semblait y avoir toujours cette étincelle de détermination dans ses yeux verdoyants.

Je me levai et, après avoir eu une seconde d'hésitation, je la pris dans mes bras. Tant de choses avaient changé. Et pourtant... je savais au fond de moi que certaines amitiés perduraient quoi qu'il advienne. Nous avions vécu tant d'événements forts ensemble.

"Fenalla ! Définitivement, tu es ma sauveuse ! You are my Wonder woman... "

Je laissai échapper un léger rire et me détachai d'elle, l'invitant à s'asseoir à mes table.

" Comme tu peux le voir, mon anglais est toujours aussi médiocre. Il parait que ça a du charme... Enfin ! Il vaut mieux que je te laisse commander toi-même ce que tu veux boire... Ca t'évitera de te retrouver avec le genre de cocktails étranges qu'on nous servait en Espagne ! "
© Kinotto de LG.



Dernière édition par Luka J. Hartmann le Lun 2 Nov - 10:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 252

Date de naissance : 21/07/1995

Age : 22

Date d'inscription : 06/04/2014

Double compte : Zoé Hartmann

Célébrité : Katia Winter

Crédit : Bazzart

Prénom : Fanella Caldwell

Age : 30 ans

Métier : Directrice du haras

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cheval-partage.net/

There is no problems
ξ Only solutions
Re: Here we are ξ Luka

Message par Fenalla Caldwell le Dim 1 Nov - 23:18


Here we are, new beginning !


Après avoir commandé les bières pour les deux jeunes amis, Fenalla put enfin profiter de Luka. Se retrouver ici près de lui c’était comme si rien n’avait pas changé que le temps qui les avait séparé n’avait duré qu’une infime partie de leur vie. Mais il fallait se rendre à l’évidence. 10 ans s’étaient écoulés et ils n’avaient pas vraiment eu de contact l’un envers l’autre depuis.

Alors il lui expliqua qu’il était retourné chez ses parents pour les aider. Elle sourit. Il avait eu beaucoup de chance d’avoir été accepté par ses parents. Enfin les choses n’étaient pas les mêmes. Les parents de Luka avaient une écurie, les siens non.
Elle fut triste d’apprendre que la famille Hartmann avait fait face à une forte concurrence et aux foudres du destin. Ils ne méritaient littéralement pas ça. La rousse esquissa une moue triste en apprenant que le jeune cavalier avait été obligé de vendre ses chevaux. Quelles mésaventures avait-il dû endosser !

Les boissons arrivèrent et elle y trempa ses lèvres en continuant d’écouter son ami. Silencieuse, buvant chacune de ses paroles et respectant son temps de parole mais elle manqua de s’étouffer en apprenant la mort de Whisper. Comment ?! Ses yeux s’emplirent de larmes. Le combat qu’avait mené Luka et son cheval avait été un des plus beaux du haras et Fenalla avait toujours été captivée en les regardant. Elle murmura doucement le nom du petit cheval avant de se taire, laisser son ami finir son histoire.

Il termina par une note positive après avoir annoncé la fermeture définitive de l’écurie. Fenalla se força à prendre un sourire mais la mort de l’hongre l’avait totalement déboussolée. Enfin, c’était toutefois le cour de la vie. Elle était ravie d’apprendre que Luka s’était formé et était maintenant apte à donner des cours. C’est comme s’il avait grandi. Oui c’était cela. Il avait murit.

La jeune rousse avala sa salive et inspira avant de commenter l’histoire de son ami. Le choc pour Whisper était toujours là mais il fallait positiver n’est-ce pas.
« Je suis ravie que ça allait mieux avec Zoé. Elle avait l’air de vraiment vouloir te faire souffrir ! Pour ma part… »
Elle inspira. Que pouvait-elle vraiment lui raconter. Elle avait été une « merde » pendant tant d’années à pleurer la mort d’Anastasia au lieu de se reconstruire, à avoir laissé tomber l’écurie à Arcachon, ses cavaliers et ses chevaux. Pouvait-elle lui dire que sa famille ne l’avait pas acceptée, qu’ils l’avaient laissée à la rue et qu’elle avait dû se battre pour s’en sortir. Après tout la seule chose bien dans sa vie avait été Volcano.
« Je… je ne sais pas trop par où commencer. Le décès d’Anastasia a été un choc. Un vrai. Elle comptait beaucoup pour moi et tout s’est passé tellement vite. »
Si la jeune écossaise avait été hésitante dans ses paroles, ces dernières s’écoulaient maintenant sans qu’elle ne les contrôle. Elle avait besoin de se confier, d’avoir un avis externe, de se décharger de ce poids qui l’écrasait et Luka était son ami. Son meilleur ami. Les larmes montèrent à ses yeux.
« J’ai été dans une vraie dépression Luka. Incapable de sortir de chez moi si ce n’était que pour sortir Volcano au paddock. J’ai laissé tomber la Cuadra del Eclipse. J’en suis dépitée. Alors quand j’ai commencé à réussir à faire mon deuil et que j’ai réussi à me relever, j’avais plus qu’une envie : rentrer au pays. Sauf. Sauf que mes parents ne m’ont pas accepté comme les tiens. »
Elle esquissa un petit sourire triste et se racla la gorge, inspirant profondément et avalant une gorgée de bière. Puis la jeune femme reprit.
« Ils m’ont dit que je devais me débrouiller seule si je voulais continuer à vivre de l’équitation. Ça a été un sacré coup de pieds au cul mais ça m’a réellement fait du bien. J’ai commencé à vouloir monter à nouveau la Cuadra. Je devais bien ça aux Gomez. Alors je suis arrivée à Aberdeen et malgré la concurrence des autres écuries j’ai réussi à trouver les fonds pour monter la mienne. Grâce à une banquière en fait. Et maintenant… Oui comme tu as dit. J’avais aussi besoin d’air et construire quelque chose de nouveau pour me reconstruire. C’est exactement ça. »
Elle ne le laissa pas trop réfléchir sur ses dernières paroles en souriant franchement et en continuant.
« Et j’ai toujours mon fidèle Volcano à mes côtés ! Il commence à se faire vieux mais il a toute sa forme ! »
La jeune femme but quelques gorgées. Le silence s’était imposé pendant que chacun digérait les informations que l’autre donnait. Beaucoup de choses à encaisser. Beaucoup de choses à dévoiler. Cela faisait comme une masse même pour des amis de si longue date. Puis Fenalla rompit le silence. Des mots qui raisonnèrent sans qu’elle ne le veuille vraiment, sans qu’elle les contrôle mais qui la soulagèrent.
« Tu m’as vraiment manqué Luka ! »


Dernière édition par Fenalla Caldwell le Lun 2 Nov - 21:53, édité 1 fois


Sing me a song of a lass that is gone
Say, could that lass be I?
Merry of soul she sailed on a dais
Over the sea to Skye

Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Sing me a song of a lass that is gone
Say, could that lass be I?
Merry of soul she sailed on a dais
Over the sea to Skye
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 385

Date de naissance : 04/03/1994

Age : 23

Date d'inscription : 08/09/2013

Célébrité : Joshua Bowman

Crédit : Lulu

Prénom : Luka

Age : 33

Métier : Moniteur spécialisé Jeux

Voir le profil de l'utilisateur

Push to Play
Re: Here we are ξ Luka

Message par Luka J. Hartmann le Lun 2 Nov - 18:30

Here we are ☼
Ft. Fenalla.




Je la laissai prendre place à mes côtés. C'était bon de la sentir près de moi, comme si toutes ces années n'avaient été qu'un mauvais rêve et que seulement quelques jours s'étaient passés. Les véritables amitiés font souvent cet effet-là. Même le temps ne peut rien changer. Fenalla ne put s'empêcher de me railler à propos de mon accent. Ha ! Je baragouinais quelques expressions anglaises avec un accent médiocre... Je comprenais assez bien ce que l'on me disait mais je manquais de pratique, c'était évident ! Et Fenalla savourait toujours de m'envoyer quelques piques à ce sujet. Je lui adressai un sourire amical, faussement vexé de sa remarque, que j'accompagnai d'un clin d'oeil :


" I hope so, darling ! "


 Je remarquai que, malgré toutes ces années, mon amie avait encore une excellente pratique du français, et je ne pouvais que l'admirer. J'allais la complimenter sur son niveau de langue lorsqu'elle me demanda ce que je voulais boire. J'aurais tout le temps de l'encenser plus tard, pour l'heure, il fallait boire !

" Une bière. La meilleure du coin s'il te plait ! "

Fenalla alla commander nos boissons et commença à m'interroger sur ces dernières années. Il est vrai que nous avions peu échangé depuis la mort d'Anastasia. En fait, j'avais maintenu un silence radio lors de mes années auprès de ma famille. Cela m'avait demandé tellement de temps et d'énergie d'essayer de maintenir l'affaire de mes parents hors de l'eau... Je pris le temps de poser mon regard sur les différentes personnes présentes dans le café avant de me tourner vers mon amie, cherchant ce regard si familier.

" Je suis retourné chez mes parents. Tu sais, ils avaient une grosse écurie assez réputée dans le sud de la France. A mon retour, ils n'arrivaient plus à gérer. La concurrence, une équipe pédagogique en vrac et pour achever le tout, une épidémie de gourme qui a mis l'écurie en quarantaine. On a essayé de tout remettre en ordre, de faire de la publicité, de réduire la cavalerie mais... j'ai même dû me séparer de mes chevaux tu vois ... "

Je laissai le serveur nous déposer nos boissons et je m'autorisai quelques gorgées de fraicheur avant de reprendre :

" Whisper est décédé d'une colique l'année dernière. Ca a été foudroyant. Il n'y avait rien à faire... J'ai seulement gardé mon poulain, Sunny, mais ce n'est plus vraiment un bébé maintenant ! "

Je tachai de ne pas peindre un tableau trop noir de mes dix dernières années, mais la réalité était ce qu'elle était.

" Mes parents ont vendu complétement l'écurie. Je me suis réconcilié avec Zoé aussi ! Enfin... on va dire qu'on s'est rapprochés plus qu'elle ne m'a pardonné, mais ça m'a fait du bien de voir ma famille se reconstruire. J'ai fait une formation de moniteur pour payer la pension de Sunny et mon loyer ! Et depuis le jour où tu m'as téléphoné, j'ai économisé pour les billets d'avion ! Voilà, en gros, où j'en suis..."


Je repris un peu de bière, un sourire las sur le visage. Oui, cette dernière décennie avait été éprouvante. Mais j'étais heureux de me trouver là !

" Quand tu m'as appelé, j'ai dit "oui" de suite parce que tu es mon amie, et que la Cuadra a certainement changé ma vie, mais c'était aussi parce que j'avais besoin de changer d'air... Construire quelque chose de nouveau, c'est ce dont j'avais besoin ! Et toi alors, à quoi est-ce qu'une jolie rousse occupe dix ans de sa vie ? "

J'essayais de dédramatiser. Je savais que pour Fenalla, la mort des Gomez avait été tragique. Surtout le départ d'Anastasia...
 
 
© Kinotto de LG.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 252

Date de naissance : 21/07/1995

Age : 22

Date d'inscription : 06/04/2014

Double compte : Zoé Hartmann

Célébrité : Katia Winter

Crédit : Bazzart

Prénom : Fanella Caldwell

Age : 30 ans

Métier : Directrice du haras

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cheval-partage.net/

There is no problems
ξ Only solutions
Re: Here we are ξ Luka

Message par Fenalla Caldwell le Lun 2 Nov - 21:54


Here we are, new beginning !


Après avoir commandé les bières pour les deux jeunes amis, Fenalla put enfin profiter de Luka. Se retrouver ici près de lui c’était comme si rien n’avait pas changé que le temps qui les avait séparé n’avait duré qu’une infime partie de leur vie. Mais il fallait se rendre à l’évidence. 10 ans s’étaient écoulés et ils n’avaient pas vraiment eu de contact l’un envers l’autre depuis.

Alors il lui expliqua qu’il était retourné chez ses parents pour les aider. Elle sourit. Il avait eu beaucoup de chance d’avoir été accepté par ses parents. Enfin les choses n’étaient pas les mêmes. Les parents de Luka avaient une écurie, les siens non.
Elle fut triste d’apprendre que la famille Hartmann avait fait face à une forte concurrence et aux foudres du destin. Ils ne méritaient littéralement pas ça. La rousse esquissa une moue triste en apprenant que le jeune cavalier avait été obligé de vendre ses chevaux. Quelles mésaventures avait-il dû endosser !

Les boissons arrivèrent et elle y trempa ses lèvres en continuant d’écouter son ami. Silencieuse, buvant chacune de ses paroles et respectant son temps de parole mais elle manqua de s’étouffer en apprenant la mort de Whisper. Comment ?! Ses yeux s’emplirent de larmes. Le combat qu’avait mené Luka et son cheval avait été un des plus beaux du haras et Fenalla avait toujours été captivée en les regardant. Elle murmura doucement le nom du petit cheval avant de se taire, laisser son ami finir son histoire.

Il termina par une note positive après avoir annoncé la fermeture définitive de l’écurie. Fenalla se força à prendre un sourire mais la mort de l’hongre l’avait totalement déboussolée. Enfin, c’était toutefois le cour de la vie. Elle était ravie d’apprendre que Luka s’était formé et était maintenant apte à donner des cours. C’est comme s’il avait grandi. Oui c’était cela. Il avait murit.

La jeune rousse avala sa salive et inspira avant de commenter l’histoire de son ami. Le choc pour Whisper était toujours là mais il fallait positiver n’est-ce pas.
« Je suis ravie que ça allait mieux avec Zoé. Elle avait l’air de vraiment vouloir te faire souffrir ! Pour ma part… »
Elle inspira. Que pouvait-elle vraiment lui raconter. Elle avait été une « merde » pendant tant d’années à pleurer la mort d’Anastasia au lieu de se reconstruire, à avoir laissé tomber l’écurie à Arcachon, ses cavaliers et ses chevaux. Pouvait-elle lui dire que sa famille ne l’avait pas acceptée, qu’ils l’avaient laissée à la rue et qu’elle avait dû se battre pour s’en sortir. Après tout la seule chose bien dans sa vie avait été Volcano.
« Je… je ne sais pas trop par où commencer. Le décès d’Anastasia a été un choc. Un vrai. Elle comptait beaucoup pour moi et tout s’est passé tellement vite. »
Si la jeune écossaise avait été hésitante dans ses paroles, ces dernières s’écoulaient maintenant sans qu’elle ne les contrôle. Elle avait besoin de se confier, d’avoir un avis externe, de se décharger de ce poids qui l’écrasait et Luka était son ami. Son meilleur ami. Les larmes montèrent à ses yeux.
« J’ai été dans une vraie dépression Luka. Incapable de sortir de chez moi si ce n’était que pour sortir Volcano au paddock. J’ai laissé tomber la Cuadra del Eclipse. J’en suis dépitée. Alors quand j’ai commencé à réussir à faire mon deuil et que j’ai réussi à me relever, j’avais plus qu’une envie : rentrer au pays. Sauf. Sauf que mes parents ne m’ont pas accepté comme les tiens. »
Elle esquissa un petit sourire triste et se racla la gorge, inspirant profondément et avalant une gorgée de bière. Puis la jeune femme reprit.
« Ils m’ont dit que je devais me débrouiller seule si je voulais continuer à vivre de l’équitation. Ça a été un sacré coup de pieds au cul mais ça m’a réellement fait du bien. J’ai commencé à vouloir monter à nouveau la Cuadra. Je devais bien ça aux Gomez. Alors je suis arrivée à Aberdeen et malgré la concurrence des autres écuries j’ai réussi à trouver les fonds pour monter la mienne. Grâce à une banquière en fait. Et maintenant… Oui comme tu as dit. J’avais aussi besoin d’air et construire quelque chose de nouveau pour me reconstruire. C’est exactement ça. »
Elle ne le laissa pas trop réfléchir sur ses dernières paroles en souriant franchement et en continuant.
« Et j’ai toujours mon fidèle Volcano à mes côtés ! Il commence à se faire vieux mais il a toute sa forme ! »
La jeune femme but quelques gorgées. Le silence s’était imposé pendant que chacun digérait les informations que l’autre donnait. Beaucoup de choses à encaisser. Beaucoup de choses à dévoiler. Cela faisait comme une masse même pour des amis de si longue date. Puis Fenalla rompit le silence. Des mots qui raisonnèrent sans qu’elle ne le veuille vraiment, sans qu’elle les contrôle mais qui la soulagèrent.
« Tu m’as vraiment manquée Luka ! »


Sing me a song of a lass that is gone
Say, could that lass be I?
Merry of soul she sailed on a dais
Over the sea to Skye

Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Sing me a song of a lass that is gone
Say, could that lass be I?
Merry of soul she sailed on a dais
Over the sea to Skye
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 385

Date de naissance : 04/03/1994

Age : 23

Date d'inscription : 08/09/2013

Célébrité : Joshua Bowman

Crédit : Lulu

Prénom : Luka

Age : 33

Métier : Moniteur spécialisé Jeux

Voir le profil de l'utilisateur

Push to Play
Re: Here we are ξ Luka

Message par Luka J. Hartmann le Mer 4 Nov - 18:42

Here we are ☼
Ft. Fenalla.




Bien que je sois vraiment heureux de revoir Fenalla, nos retrouvailles prenaient des airs macabres. Si j'avais eu du mal à contenir mon émotion en évoquant la mort de Whisper, mon amie, elle, aurait certainement autant de peine, voir davantage, à me raconter le décès d'Anastasia. J'avais vu ses yeux briller quand j'avais parlé de la perte de mon compagnon poilu et ça m'avait touché bien que je me sois efforcé de détourner les yeux pour retrouver un semblant d'assurance. De même, sa compassion au sujet de ma relation cahotique avec ma soeur me touchait. Elle m'avait soutenu, même quand Zoé faisait tout pour me descendre. Fenalla avait probablement eu alors plus un rôle de soeur que ma propre petite soeur...

Je bus un peu de bière, puis reposai mon verre. Mon amie aux cheveux roux allait se confier. Un maigre sourire d'encouragement se dessinait sur mes lèvres tandis que je la regardais avec douceur chercher ses mots. Je savais que ce que je lui demandais allait nécessiter un gros effort de sa part. C'est pourquoi je la laissai prendre son temps. Nous n'étions pas pressés après tout ! Mais je fus surpris de la femme qui me répondit. Si au départ ce n'était pas facile, elle gagnait en assurance dans son flot de parole. Le décès d'Anastasia fit monter les larmes dans ses yeux et j'en fus peiné. Je m'y attendais, mais je savais aussi que pour faire son deuil, il fallait pouvoir parler de la mort de l'être aimé.

Mais ce que me confia Fenalla me glaça le sang. La dépression était le genre de phase de la vie qui me faisait peur. Toutefois, quand j'entendais mon amie parler de cette période sombre pour elle, j'avais surtout honte. Honte de l'ami que j'étais. J'aurais dû prendre des nouvelles, rester et la soutenir. Non, j'étais rentré et j'avais pris soin de ma famille. On ne peut pas tout gérer... J'aurais au moins pu prendre des nouvelles. Cela, je ne me le pardonnais pas. J'allais lui dire que j'étais désolé d'être un si pitoyable ami, mais Fenalla poursuivit et je préférai la laisser me parler, voyant qu'elle en ressentait le besoin. Je l'écoutai me parler de ses parents. Finalement, peut-être que c'était une bonne chose que la rousse soit forcée de se reprendre plutôt que de larmoyer sur son sort. Je poussai un soupir soulagé et me rassit dans mon siège. J'admirais sa force d'âme. Et son courage.

Je laissai le silence s'installer. Ce n'était pas un silence de gêne, non. Nous étions bien trop proches pour nous sentir forcés de parler à chaque instant. C'était un silence respectueux. Nous étions deux coeurs brisés rafistolés, en train de se relever, souriant malgré tout ce que nous avions vécu. J'étais en train de songer à Volcano lorsque Fenalla rompit le silence. Lorsqu'elle me dit que je lui avais manqué, sa sincérité fit bondir mon coeur et je lui adressai un sourire franc, me redressant.

" A moi aussi, Fenalla, tu m'as beaucoup manqué. "

Je passai une main dans mes cheveux, me grattant la tête.

" Mais j'ai pas assuré. Quand tu n'allais pas bien, j'aurais dû prendre de tes nouvelles. J'aurais pu t'accueillir chez moi... J'ai un peu honte de l'ami que j'ai été. Mais je suis fier de voir que tu t'es relevée. Et tu peux être fière de ce que tu as accompli. J'ai hâte de voir à quoi ressemblent tes écuries ! "

Sur ces paroles, j'achevai ma bière, laissant un fond de mousse glisser le long des parois de verre.

" Est-ce que tu attends beaucoup de pensionnaires ? Et les traumatisés, ils sont comment ? "

 
 
© Kinotto de LG.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 252

Date de naissance : 21/07/1995

Age : 22

Date d'inscription : 06/04/2014

Double compte : Zoé Hartmann

Célébrité : Katia Winter

Crédit : Bazzart

Prénom : Fanella Caldwell

Age : 30 ans

Métier : Directrice du haras

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cheval-partage.net/

There is no problems
ξ Only solutions
Re: Here we are ξ Luka

Message par Fenalla Caldwell le Jeu 12 Nov - 20:26


Here we are, new beginning !


La réponse de Luka ne se fit pas attendre et il confirma à la jeune rousse que le manque avait été pour les deux. Elle se mordit la lèvre inférieure, éprise par des remords quant au fait qu’elle n’eut donner aucun signe de vie à ses amis, son ami, Luka en particulier. Il passa une main dans ses cheveux puis s’exprima. Ce geste, Fenalla le connaissait par cœur désormais. Le français commençait comme cela lorsqu’il voulait s’excuser mais qu’il ne savait pas comment s’y prendre ni comment le faire.

Et alors qu’il s’excusait, la jeune femme voulait se jeter sur lui, lui dire de se taire. Tout avait été sa propre faute. C’était elle qui avait décidé de s’enfermer dans son coin, de se replier. Elle l’avait voulu, elle l’avait cherché et voilà où elle en était. Elle but une gorgée et exprima à haute voix ses pensées.
« Luka tu n’es en aucun cas responsable ! Je me suis renfermée et je n’ai pas donné signe de vie non plus. I guess, nous étions tous les deux trop occupés par nos personnels problèmes… Hum problèmes personnels pardon.»
Elle rougit face à cette stupide faute de français mais cela faisait longtemps qu’elle n’avait utilisé cette langue et la difficulté était revenue. Mais il fallait s’y faire désormais et il lui fallait réapprendre. Les dernières paroles de Luka résonnèrent en elle : « Mais je suis fier de voir que tu t'es relevée. Et tu peux être fière de ce que tu as accompli. J'ai hâte de voir à quoi ressemblent tes écuries ! ». Oui elle pouvait en être fière. Ce n’était pas les vielles et belles écuries de l’éclipse mais l’ambiance était là et avec Luka parmis eux, l’avenir sonnait radieux.

Luka changea de sujet demandant plus sur les chevaux traumatisés du haras. Ce changement de discussion clôturait les remords et la nostalgie. Il fallait aller maintenant de l’avant et ceci se ferait uniquement si les deux étaient forts, ensemble !

« Il y a une dizaine de chevaux qui sont arrivés quelques semaines avant. Tous n’ont pas le même traumatisme mais je les ai eus pour peu cher. Certains étaient jugés comme des cas perdus. Ils ont peur et personne n’arrive à les approcher. D’autres ont juste quelques traumatismes. J’attends, j’espère, des propriétaires qui me confieront leurs chevaux histoire de continuer à gagner de l’argent. »

Elle laissa le silence s’installer, songeuse. Et si elle ne réussissait pas à rentabiliser l’endroit ? Non la réputation de l’écurie n’était plus à faire et les propriétaires viendraient, intéressés, avant de comprendre qu’un changement de propriétaire ne changeait en rien l’écurie et son dynamisme. Ils comprendraient qu’ils pouvaient lui faire confiance.

Elle termina sa bière avant de proposer au jeune homme de s’en aller.
« Peut-être veux-tu découvrir l’écurie ? Ou tu dois être fatigué ! Où résides-tu ? »


Sing me a song of a lass that is gone
Say, could that lass be I?
Merry of soul she sailed on a dais
Over the sea to Skye

Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Sing me a song of a lass that is gone
Say, could that lass be I?
Merry of soul she sailed on a dais
Over the sea to Skye
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Re: Here we are ξ Luka

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
+
Sujets similaires
-» Passage Niveau 2 [Ange H. Rejes dit Hannelore L. Schmitt & Luka Era Grey]
» Luka Azarov [petit russe perdu en Ecosse]
» -- délai accordé -- My name is Luka...
» Tournoi des V1: Ama d'Amphitrite (Luka) // Christophe du Lynx (xxx)
» Le rapprochement [PV Luka Morel] (début à la salle de musique) [Tereminé]




Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


- +
Sauter vers: