Météo Aberdeen


Partagez •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité
Invité
Reminds you of that time, it is the beginning.

Message par Invité le Dim 22 Nov - 1:48


Reminds you of that time, it is the beginning.

Feat Never Enough & Jules Stylinson


Jour 1

Je mets le clignotant, et me penche en avant pour être certain de ne pas me tromper d'allée. Je suis toujours un peu nerveux, les premières fois. J'ai peur de me tromper, de ne pas tomber au bon endroit, et d'avoir l'air d'un abruti à demander où aller. Mais cette fois, je me suis bien renseigné avant de venir. J'ai vérifié six fois le chemin sur Google Maps, à tel point que Killian a dû me rassurer en m'affirmant que j'y arriverais très bien. Ça a suffit pour que je me lance. Je jette un coup d'oeil dans le rétroviseur, afin d'avoir une rapide vision sur le Van remorqué à la voiture. Nevy semble bien plus détendu que moi, tant mieux. Il va devoir se faire à sa nouvelle maison, et je sais que le changement sera rude.
Je m'avance dans l'allée, et peux voir le panneau annonçant la Cuadra Del Eclipse. Je pense avoir fait un bon choix en y laissant mon cheval. Tous les commentaires étaient positifs, et l'endroit a l'air parfait. De toute façon, notre nouvelle maison n'est pas bien loin, je viendrais souvent. Je roule doucement, afin de ne pas effrayer les animaux que je peux éventuellement croiser. Je vois un parking à ma droite, alors je tourne pour m'y garer. Je lève le frein à main et coupe le contact, puis descend du véhicule. Je rejoins l'arrière, et préviens Never Enough de mon arrivée, avant de lui ouvrir.

    ▬Voilà mon beau, on est arrivés à ta nouvelle maison.


Je le vois dresser les oreilles et tourner la tête dans ma direction, tout en curiosité. J'abaisse la rampe, et vais accrocher la longe à son licol. Docile, il se laisse faire, et recule sans problème. Je sais qu'il aime découvrir de nouveaux endroits, le problème viendra quand il faudra que je le laisse seul parmi tous ces chevaux inconnus. Ce seront les autres cavaliers, dont il aura le plus peur. Mais j'ai confiance en lui, et avec le temps il s'y fera. Je ferme la voiture, et m'avance auprès de mon poney dans l'écurie. Nevy regarde absolument partout, s'arrêtant parfois pour fixer un point au loin, ou écouter un son nouveau. Je le laisse faire, je préfère ne pas le brusquer et aller à son rythme. J'en profite pour moi aussi analyser les lieux. J'ai bien étudié le plan sur leur site internet, je parviens à trouver les boxs sans mal. Avant ma venue, j'ai appelé la directrice pour avoir des informations. Je savais qu'elle ne serait pas disponible à mon arrivée, donc je me permets d'installer Never Enough seul. Je lui frotte l'encolure pour l'encourager à avancer, et nous nous dirigeons d'un pas actif vers les boxs. Je sais qu'un seul côté est réservé aux chevaux de propriétaires. Car le centre accueille des chevaux traumatisés, c'est aussi ça qui a convaincu Killian. Je sais qu'il pourra faire des merveilles. Je passe devant chaque box, observant les noms inscrits sur chacun. Je prends soin de tenir Nevy à distance, pour qu'il n'ai pas un contact trop soudain avec les autres résidents de l'écurie.
Finalement, je trouve enfin le mien. Il est plutôt centré, ça me plaît. Ainsi, Never Enough pourra observer l'activité du centre sans peine. Il ne renâcle pas à entrer dans son box, mais s'arrête à l'entrée. Il baisse la tête, scrutant les sol et reniflant la paille, puis avance sans broncher. Je le fais tourner à l'intérieur, pour qu'il ai la tête vers l'extérieur. Je ne ferme pas complètement la porte, mais suffisamment pour qu'il ne lui prenne pas l'envie de s'échapper, même si j'ai confiance. Je lui enlève le licol, que je pose devant le box. J'ai pris avec moi ma mallette de pansage, j'en sors donc un bouchon pour brosser Nevy. Il n'a pas vraiment de saleté, seulement de la poussière. De un, c'est parce que je l'ai déjà pansé avant de partir, et de deux, parce qu'il aime se sentir propre. Sur ce point, j'ai de la chance. En plus, il adore être brossé, et tend toujours l'encolure quand je frotte une partie sensible. Il en est drôle, d'ailleurs. Je le panse énergiquement, voulant qu'il soit parfait pour son premier jour. Même si je n'oserais pas le dire, j'ai surtout envie que les cavaliers qui passent devant son box s'arrête pour l'admirer. Ça fait très égocentrique, mais je suis vraiment fier de mon cheval. J'ai envie qu'il soit beau aux yeux de tous. Une fois sa jolie robe toute luisante, je range mes brosses pour attraper le cure-pied. Un par un, je nettoie tous ses sabots. Il se laisse faire gentiment, même si parfois il est plus retissant à coopérer. J'enlève toute terre incrustée, et quelques cailloux qui venaient se loger là. Cette fois, il est tout propre. Je range tout, et sort une petite carotte de la poche de mon blouson. Je ris en voyant les grands yeux gourmands de Nevy me fixer, n'attendant qu'une seconde d'inattention de ma part pour me la prendre des mains. Je fais semblant de regarder ailleurs, et immédiatement il l'attrape. Je suis mauvais, je ne devrais pas le laisser faire. Mais sa mine malicieuse me fait craquer à chaque fois.

    ▬  Tu ne peux pas t'en empêcher hein ? Coquin.


Je lui flatte l'encolure tandis que je l'aide à la manger. Il en fait tomber la moitié par terre, alors je ramasse tout et lui redonne. Je lui fait de longues caresses, n'ayant pas très envie de partir. Mais j'ai des entretiens d'embauches et la maison à emménager, je n'ai pas le temps de rester plus longtemps. Je lui fait quelques derniers câlins, et sors du box. Je referme la porte derrière moi, sous le regard de Never Enough. Je lui embrasse le chanfrein, et m'éloigne. Je l'entends déjà m'appeler, comme me suppliant de ne pas le laisser dans cet endroit inconnu. Il tape contre la porte, mais je sais qu'il va vite se calmer quand je disparaîtrait de son champ de vision. Au pire, il sera nerveux toute la nuit jusqu'à ce qu'il soit nourrit ou sortit le lendemain. Il s'y fera, je le sais.
Je regagne ma voiture, non sans avoir le cœur serré de le laisser. Si j'avais pu, je l'aurais pris chez moi dans un pré, mais il serra mieux ici, avec d'autres chevaux. Si ça se trouve, il finira même par m'ignorer et préférera rester avec ses nouveaux camarades. Je n'espère pas, quand même. Le voir excité quand il me voit arriver, c'est ça le vrai bonheur. En attendant, je recule et repars dans l'allée, afin de rejoindre Killian. Une nouvelle vie nous attend, loin de notre passé, loin de notre famille. Nous vivons enfin ensemble et ça, c'est le présage de beaux jours à venir.
© Imaginary pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 715

Date d'inscription : 02/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur


Superbe résumé =D j'ai adoré te lire et la complicité présente entre toi et ton cheval est magique ! J'ai hâte de te relire !

+1 Complicité
+2 Serein

Lors de ton prochain rp, ton cheval aura un crapaud.

Màj By hurri


Dernière édition par Le cheval le Mar 24 Nov - 15:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Masculin

Messages : 1777

Date d'inscription : 19/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://cuadra-eclipse.forumactif.org

Je joue avec vos vies sans aucune pitié
Le membre 'Le cheval' a effectué l'action suivante : Lancé de Dés

'Soins' :
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
+
Sujets similaires
-» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» la Crazy Time recrute!!!




Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


- +
Sauter vers: