Météo Aberdeen


Partagez •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Féminin

Messages : 252

Date de naissance : 21/07/1995

Age : 21

Date d'inscription : 06/04/2014

Double compte : Zoé Hartmann

Célébrité : Katia Winter

Crédit : Bazzart

Prénom : Fanella Caldwell

Age : 30 ans

Métier : Directrice du haras

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cheval-partage.net/

There is no problems
ξ Only solutions
Pégase ξ Young and wild.

Message par Fenalla Caldwell le Mer 25 Nov - 13:27


Pégase, tout juste sevré, arrive tout juste d'un prestigieux élevage français. Produisant des poulains d'exception, promis à un grand avenir, le petit crème fait déjà honneur à son nom. Fier et élégant, il montre d'ores et déjà des allures relevées et un goût certain pour le panache. Il fera, à coup sûr, un splendide compagnon de dressage, d'autant plus qu'il n'a pas l'air de craindre plus que ça les foules.
Pas très proche des humains, il est un peu snob sur les bords. Mais il n'est pas réticent ni au licol, ni à être manipulé. Il n'est juste ni très câlin ni très gourmand, bien que la perte de sa maman l'ai fait se rapprocher un peu des humains lorsqu'il les connaît bien.

C'est un poulain curieux de tout, et visiblement déterminé à apprendre. Un peu précieux sur les bords, il faudra juste veiller à ne pas le laisser prendre trop de mauvaises habitudes, car il commence déjà à se muscler, en s'entraînant régulièrement à intimider tout ce qu'il voit et qui l'intrigue. Bien qu'il soit petit et que ses cabrés et ses ruades relèvent plus du mignon que du dangereux, il faudra une main ferme pour lui apprendre au plus vite comment se conduire.
Mais ne doutez pas un instant d'avoir ici un poulain en or, n'ayant pas peur de grand-chose, et étant plus que bien disposé pour apprendre tout ce que vous voudrez bien lui enseigner. Bien évidemment, encore un peu joueur, il manque parfois de concentration, mais cela ne pourra que s'arranger avec le temps...


Sing me a song of a lass that is gone
Say, could that lass be I?
Merry of soul she sailed on a dais
Over the sea to Skye

Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Sing me a song of a lass that is gone
Say, could that lass be I?
Merry of soul she sailed on a dais
Over the sea to Skye
Revenir en haut Aller en bas

Féminin

Messages : 252

Date de naissance : 21/07/1995

Age : 21

Date d'inscription : 06/04/2014

Double compte : Zoé Hartmann

Célébrité : Katia Winter

Crédit : Bazzart

Prénom : Fanella Caldwell

Age : 30 ans

Métier : Directrice du haras

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cheval-partage.net/

There is no problems
ξ Only solutions

Christmas before the day

Le bruit de pneus s'engageant sur les graviers du parking de l'écurie parvint aux oreilles de la jeune femme qui était actuellement dans son bureau à traiter des papiers importants.
Elle arqua un sourcil d'interrogation. Elle n'attendait ni livraison, ni propriétaire aujourd'hui. Qui pouvait-il bien être ? Il ne s'agissait pas du bruit d'une vulgaire voiture, son dont elle était finalement habituée et qu'elle repérait. Non c'était quelque chose de plus lourd. Beaucoup plus lourd.

Avec un crayon, elle tira un trait sous la dernière ligne qu'elle lisait pour se souvenir d'où elle en était, puis mis sa doudoune afin de sortir de l'antre chauffée.
Le vent frais glaça son visage qu'elle fourra plus profondément dans son écharpe. Dehors, sur le parking l'attendait effectivement un camion pour chevaux.
Elle s'avança doucement vers le camion s'empêchant ainsi d'imaginer des scénarios catastrophes. Elle verrait bien une fois qu'elle eut parlé au conducteur. Ce dernier sortit de sa voiture et s'approcha d'elle.
«Are you Fenalla Caldwell ?
-I'm. Who are you ?
-I've got a delivery for you.
-I wasn't expecting anything.
-I have a letter and a horse for you.
-Do you ? »
Il ne répondit pas, hochant simplement la tête alors qu'il lui tendit la lettre. La jeune femme l'ouvrit alors minutieusement afin de prendre connaissance de son contenu. Du coin de l'oeil elle vit l'homme s'approcher de l'arrière du camion. Ses gestes étaient précis et dégageaient une certaine confiance : il savait y faire avec les chevaux.
Fenalla inspira et posa son regard sur la lettre. Elle faisait confiance au conducteur pour faire descendre le cheval. Elle ne reconnu pas l'écriture cependant mais lut avidement le contenu, désireuse de comprendre de quoi il s'agissait.
Dear Fenalla.
It have been long time since we have been in touch. Well almost ten years I think.

Do you remember 10 years ago on a dressage competition i've met you and your amazing barbian horse : Volcano. I was a barb lover too so I asked you a servicing for my marer. Few month later another mare was born. I was so excited but I could not find out where you were since the cuadra del eclipse has closed.


At the end i've learn the existence of another stable named "cuadra del eclipse" in scotland. Immediately I remembered that you came from this beautiful country. I had no doubt that it was you that have created this new refuge. 
What is funny is that the day I learn about your saddle my mare, the daughter of Volcano, had given birth to a beautiful stallion. 




This is for you Fenalla. For our memories together. I'll always love you and I miss you a lot. 
I hope you love your present and i'll come back for a servicing from this stalion one day.




Lot of love.
Dan.
Les larmes perlèrent dans les yeux de la jeune femme a la lecture de la lettre et lorsqu'elle releva la tête elle vit Pegaze, le magnifique poulain, petit fils de son admirable Volcano. Elle sourit angéliquement. Dan... quel phénomène ! Il lui avait fait le plus beau cadeau qu'elle n'eut jamais eu. Il avait appris l'anglais avec elle et ne l'avait, manifestement, jamais perdu. Le pauvre. Malgré son attirance pour lui la jeune femme avait toujours désiré rester fidèle à Anastasia, lui cachant l'attraction qu'elle avait pour l'éleveur. Néanmoins, les deux adultes étaient restés en bons termes, ravis de se retrouver à de nombreuses occasions.




Elle regarda le petit crème qui était dressé de toute sa hauteur, la lèvre supérieure redressée humant l'air. Bien sûr ses aplombs, la tête haute, la jeune femme pouvait alors l'observer de tout son long. Il commençait à se musclait doucement et ses fines jambes permettait d'imaginer un cheval souple qui sera prédisposé pour le dressage comme l'était Volcano bien entendu. Le croisement de ces deux superbes chevaux de dressage avait donné un produit admirable qui avait à son tour donné naissance à un poulain très prometteur. 
«Are you staying there watching him or are going to take him ? I have a lot of work to do.»
Elle sècha ses yeux et hocha la tête. Les routiers pouvaient être tellement désagréables ! Elle s'avança et attrapa la longe que l'homme s'empressa de lui remettre avant de rentrer dans sa cabine afin de se remettre en route. 
Lorsque Fenalla avait prit la longe, le petit cheval l'avait alors regardée. Elle avait tendu la main pour le caresser et il l'avait ignorée, provoquant un large sourire sur les lèvres de la jeune femme. Indépendant dès son jeune âge hein ? 




Elle tira doucement sur la longe pour rentrer le pauvre poulain qui grelottait déjà, resté trop longtemps à l'extérieur. Elle se promit de courir à la sellerie après l'avoir rentré au box pour lui acheter une couverture. 
Le jeune cheval suivit sa nouvelle propriétaire sans faire causer plus de problèmes et entra dans l'écurie. Entouré de nombreux cheval, il se grandit à nouveau et fit le dos rond, soufflant bruyamment. La jeune écossaise rigola de voir le petit entier essayer d'entrer dans la cour des grands.
«Come on baby.»
Elle tira doucement la longe et le poulain pointa une oreille vers elle sans faire le moindre pas. Alors la cavalière décida de sévir et tira un peu plus fermement joignant une voix dure à son action. Le cheval tourna la tête vers elle et finalement fit quelques pas.
Fenalla continua alors sa route dans l'écurie avec un poulain qui se voulait grand. Mais ils arrivèrent finalement devant un box disponible, vide. Elle laissa le poulain sur le béton, enleva la longe et ferma la porte.
«I'm coming back soon ! I promise !»
Tout de suite elle s'arma d'une brouette et s'en alla chercher de la paille fraîche pour le petit poulain. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas fait les box. Laissant le dur travail aux palefreniers méritants mais alors qu'elle étalait la litière dans le box elle se rendit compte des vertues calmantes de ce travail. Soudain tous ses problèmes au bureau paraissaient lointain et son esprit était vide. 
Lorsqu'elle eut finit, elle se surprit à en être désolée. Elle s'assit dans la paille près de son nouveau cheval qui mangeait la paille fraîchement ajoutée. Il la regarda quelques secondes la tête haute, mâchouillant sa litière puis retourna à la recherche d'autres brins, nullement dérangé par la présence d'un humain. Dan avait fait un formidable travail de désensibilisation qui rendrait le reste beaucoup plus facile.
«What am I going to do about you Pegaze ?»
En effet, il était clair qu'elle-meme n'aurait pas le temps pour son petit poulain, déjà que Volcano se sentait délaissé. Oui mais elle ne pouvait confier le petit crème à n'importe qui. Il lui fallait quelqu'un de confiance.
Subitement elle pensa à Zoé. Son frère, Luka, lui avait expliqué comment ses parents avaient été dans l'obligation de vendre son fidèle Corazon. Depuis elle avait finit ses études d'osteopathie équine mais n'était pas remontée à cheval, trop détruite par la perte du cheval de sa vie. La cuadra del Eclipse avait été créé avec la ferme intention d'aider les chevaux détruits mais aussi les humains car les deux pouvaient admirablement bien guérir ensemble. 




Elle sourit et se leva. Oui elle allait écrire tout de suite à la famille Hartmann afin de trouver le contact de la jeune cavalière. Zoé était une personne en laquelle elle avait confiance et cela redonnerait l'envie à la jeune femme de faire confiance à un cheval. Elle sourit. Pegaze était parfait et Luka serait aux anges !




Sing me a song of a lass that is gone
Say, could that lass be I?
Merry of soul she sailed on a dais
Over the sea to Skye

Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Sing me a song of a lass that is gone
Say, could that lass be I?
Merry of soul she sailed on a dais
Over the sea to Skye
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 715

Date d'inscription : 02/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Pégase ξ Young and wild.

Message par Le cheval le Ven 27 Nov - 16:41


Bébé Pégasounet qui arrive droit de France... J'espère juste pour toi qu'il sera plus agréable que le routier... :P
Mais c'est sympa, Fenalla met les mains dans le crottin What a Face Et bientôt ce sera le tour de Zo du coup... ^^
Cette arrivée tout en douceur au pays de la pluie te fait donc gagner :
+ 1 en soumission
+ 1 en respect
+ 1 en complicité

La prochaine fois, ton cheval sera en forme.

MàJ des compétences Blue


Dernière édition par Le cheval le Ven 27 Nov - 16:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Masculin

Messages : 1777

Date d'inscription : 19/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://cuadra-eclipse.forumactif.org

Je joue avec vos vies sans aucune pitié
Re: Pégase ξ Young and wild.

Message par Le Destin le Ven 27 Nov - 16:41

Le membre 'Le cheval' a effectué l'action suivante : Lancé de Dés

'Soins' :
Revenir en haut Aller en bas

Féminin

Messages : 212

Date d'inscription : 23/11/2015

Double compte : Fenalla Caldwell

Célébrité : Malese Jow

Crédit : scarlett glasses de Bazzart

Prénom : Zoé

Age : 25 ans

Métier : Ostéopathe

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Pégase ξ Young and wild.

Message par Zoé Hartmann le Mar 15 Déc - 14:05

Hey Little Baby

Pégazus & Zoé


Doucement j'ouvrais les yeux. Un mince filet de lumière émanait de mon volet et se posait sur mon visage froid. Puis le vibreur de mon téléphone arriva à mes oreilles. C'était donc lui le coupable de ce réveil matinal. Trop matinal à mon goût.

J'étais arrivée la veille en pleine nuit et un taxi m'avait déposée devant mon nouvel appartement. Je n'avais eu le courage d'aller à l'écurie : le vol de nuit pour l'écosse suivit du train m'avaient un peu cassée. Je m'étais couchée sans demander mon reste après un mac do rapidement avalé.

Un petit "allo" endormi sortit de mes lèvres à peine entre-ouvertes. Je portais attention à la voix douce et familière qui sortait du combiné. Il s'agissait de Fenalla qui m'expliquait qu'elle partait en rendez-vous et ainsi n'aurait pas le temps de venir me chercher pour me déposer à l'écurie. Elle rajouta qu'un taxi arrivait dans une heure pour la remplacer.

«OK see you then»


Un sourire fatigué prit mes lèvres et je soufflai. J'étais mitigée. Ravie de retrouver l'écurie, d'avoir un nouveau défis et surtout de retrouver Fenalla et mon frère et cette ambiance qui m'avait tant manquée. D'un autre côté, le caractère autoritaire de Fenalla m'agaçait et m'avait toujours agacée. Elle planifiait tout, me prenant ainsi pour une enfant. Pourtant je savais que ce n'était pas méchant, que c'était sa façon de me remercier d'être venue.

Je me levai avec difficulté de mon lit, jetant ma couverture sur le côté pour me motiver. L'eau de la douche coula alors de longues minutes sur mon corps avant que je ne décide de finalement sortir et de m'habiller. Je me séchai les cheveux, me maquillai et regardai l'heure. Il est était déjà 10h20. Le taxi arriverait dans quelques minutes maintenant. J'avalai un bout de brioche rapidement et mis mes baskquettes. Je pris mon sac et sortis. Après avoir fermé à clé la porte, je me ruai dans les escaliers manquant de tomber. Lorsque je rejoins le palier, je soufflai finalement.

Le paysage défila devant mes yeux et la grande ville laissa doucement place à la banlieue campagnarde. C'était incroyable combien la campagne était proche de la ville ici et je me surpris à prier pour que cela reste ainsi.

Finalement nous arrivâmes à l'écurie. D'abord les prés se dessinèrent suivis de quelques installations. Je distinguai le manège, l'écurie et une sorte de maison qui semblait, devait, être le club house. Fenalla avait bien fait de choisir cet endroit. Il était plein de charme malgré la pluie tombante et ses vastes pâtures faisaient de cette écurie un lieu de paradis pour les chevaux.

Je descendis du taxi qui refusa que je paye, m'expliquant que tout avait déjà été réglé. Je souris. Fenalla avait encore une fois de plus pensé à tout.
En jean et baskettes, couverte d'un foulard et d'un veste en cuir gris, je ne m'accordai pas spécialement bien avec l'endroit mais depuis quand avais-je besoin de mon physique pour prouver le bien-fondé de ma présence ici ?

J'entrai dans l'écurie à la recherche du petit poulain. Pégase il se nommait. Je l'avais imaginé maintes et maintes fois avant d'arriver. Son grand père : Volcano Boy avait toujours été un cheval que j'avais admiré tant par sa gentillesse, sa douceur mais aussi son courage, sa volonté et ses allures.

Finalement, je tombais nez-à-nez avec le jeune cheval crème. il n'était pas comme je l'avais imaginé. Il était mieux. En me voyant, il s'était redressé, fier et majestueux. Sa couleur le rendait encore plus exceptionnel.

«Holà pequeno caballo. Me llamo Zoé»


Pegase souffla doucement et replongea la tête dans sa paille. Je souris. Bon il n'était apparemment pas très bavard. J'ouvrai le box délicatement tout en guettant le moindre signe de nervosité. Mais rien ne vint. Alors j'entrai, accroupie, pour m'approcher de lui. Il leva la tête, la bouche pleine de paille puis recula doucement de quelques pas comme pour me signifier qu'il voulait pas plus de caresses que ça.

Mais il était hors de question de le laisser faire selon ses propres envies. Et je m'approchai encore, la main tendue, jusqu'à finalement poser mes doigts sur son encolure crème. Je remontai doucement jusque toucher le front, puis le chanfrein et jouai ainsi avec sa crinière.

Bien le petit cheval avait une bonne connaissance de l'humain et même s'il ne m'accordait pas d'importance, préférant manger plutôt que réclamer plus de câlins, il n'était pas rétif et se laissait faire. Je me relevai donc et sortis du box.

Je trouvai la sellerie assez vite. Ayant connu la cuadra del eclipse de Arcachon, je me doutais que Zoé allait prendre le même agencement pour les infrastructures. Dans le casier de la directrice, dont elle m'avait passé le code, se trouvait un licol éthologique. Je l'empruntai ainsi que sa mallette et quelques bonbons à la menthe qui rejoignirent la poche de ma veste.


Je retrouvai finalement le poulain qui n'avait toujours pas bougé et grignotai doucement sa paille. Avec sa haute porte, le pauvre, ne pouvait sortir la tête du box. J'envisageai alors de créer une sorte de seconde porte pour laisser la grande toujours ouverte et permettre au poulain de moins s'ennuyer.

J'entrais dans le box et lui demandais doucement de lever la tête afin que je puisse lui passer le licol. Pégase se montra assez coopératif jusqu'à ce qu'il faille sortir du box. Monsieur semblait n'avoir nullement envie de sortir d'affronter le froid hivernale écossais. Je claquai alors de la langue.

«Vamos Pégase !»


Le poulain, avec sa force quand même présente, plongea la tête dans la paille me signifiant bien qu'il se fichait de ma demande. J'envoyai alors le bout de la longe vers ses fesses. Vexer, il se redressa vivement et jeta ses postérieurs en l'air. Puis il souffla et décida de me suivre hors du box.

En voulant sortir, je m'aperçue de la pluie torentielle qui tombait désormais sur le pays. Je maudis la météo et fis demi-tour dans l'allée. Subitement, le petit poulain commença à marcher plus vite, certainement ravi de retourner au chaud dans son box. Mais il comprit alors qu'il se berçait d'illusion car je fermai sa maison pour l'attacher devant, non le petit crème ne passerait pas à côté d'un bon pansage.

Je pris l'étrille en plastique qui traînait dans la mallette de pansage de Fenalla et astiqua, en faisant des mouvements ronds sur le corps du poulain, sa robe. Puis je pris le bouchon pour faire voler ce que j'avais décroché et pour terminer les jambes de mon petit cheval.

Ce dernier souffla, certainement pour montrer son impatience mais cela m'importait peu. Je m'occupai alors de sa queue et le cheval, comprenant sûrement que le pansage allait être long, s'occupa de lui-même, en cherchant de la paille sous sa porte.

Finalement, je pris un cure-pieds et glissai ma main sur sa jambe. Hum le petit poulain ne savait manifestement pas donner les pieds ou alors si fichait de moi. Je n'insistai pas, décidant ainsi de m'assurer de cela une fois au manège.

Je tirai sur la longe et après de longues secondes de non-réactivité, le cheval emboîta mon pas, lentement, pour rejoindre le manège.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 715

Date d'inscription : 02/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Pégase ξ Young and wild.

Message par Le cheval le Ven 8 Jan - 21:56


Et bah moi, je suis certaine qu'il t'a pas écoutée juste parce que tu l'as appelé petit cheval... C'est qu'il est fier, le Pégase. ^^
Quoi qu'il en soit, j'adore la façon qu'a Zoé de le réprimander, mais sans pour autant oublier que ce n'est encore qu'un poulain qui a besoin d'apprendre...

Avec ce résumé, tu gagnes :
+ 2 de complicité
+ 2 en acceptation du licol
+ 3 en marche en main
+ 1 en soumission
MàJ Blue

Et, la prochaine fois, ton poulain sera en forme.


Dernière édition par Le cheval le Ven 8 Jan - 22:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Masculin

Messages : 1777

Date d'inscription : 19/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://cuadra-eclipse.forumactif.org

Je joue avec vos vies sans aucune pitié
Re: Pégase ξ Young and wild.

Message par Le Destin le Ven 8 Jan - 21:56

Le membre 'Le cheval' a effectué l'action suivante : Lancé de Dés

'Soins' :
Revenir en haut Aller en bas

Féminin

Messages : 212

Date d'inscription : 23/11/2015

Double compte : Fenalla Caldwell

Célébrité : Malese Jow

Crédit : scarlett glasses de Bazzart

Prénom : Zoé

Age : 25 ans

Métier : Ostéopathe

Voir le profil de l'utilisateur

Hey Little Baby

Pégazus & Zoé

La pluie battait en mesure sur mes volets, me réveillant en sueur d'un rêve trop étrange pour que je ne m'en rappelle. Je regardai mon téléphone. Six heures du matin et déjà une quinzaine de notifications facebook. Je soupirai. Les gens n'arrêteraient-ils jamais de m'aimer ?  Néanmoins je parcourus les commentaires et like sur ma nouvelle photo de profil présentant mon appartement et mon nouveau pull décollé. Puis je décidai de m'intéresser à ma journée. Il ne m'était pas possible de me rendormir maintenant mais je pouvais toujours passer voir Pégase avant le travail. Mon premier rendez-vous étant à 9h30 et à quelques minutes de Peterculter, j'avais le temps de passer à l'écurie.

Je me levai donc et m'en allait sous la douche. L'eau au contact de mon corps me réveilla doucement et je sortais finalement, grimaçant alors que l'air frais remplaçait la chaleur de la douche.
Devant mon miroir je mis ma crème avant de trouver un pull noir ainsi qu'un jeans rose qui irait parfaitement avec mes converses rouges.
Passant dans la cuisine, je lancai un café puis retournai à la salle de bain afin de terminer mes soins et surtout me maquiller.

Les yeux rivés sur la route je roulai prudemment sous cette pluie battante accompagnée de l'obscurité du soleil toujours couché. "Quel flemmard" pensais-je. Le petit déjeuné avalé, j'avais mis une cape crème et avait chaussé mes converses avant de sortir affronter le temps écossais.
Finalement, j'arrivai à l'écurie un poil irritée. Conduire en écosse il n'y avait pas pire ! Je garai ma petite mini dans l'allée et sortis, le parapluie en avant.

L'odeur de la paille fraîche me vint directement aux narinnes accompagnée des bruissements habituels de chevaux mangeant leur nouvelle litière en rythme avec les soufflés cadacés des palefreniers s'affairant pour que tout soit prêt le plus rapidement possible.
Il était presque 8heures et tout le monde était déjà éveillé dans l'écurie. Sûrement pour palier au manque de bras, Fenalla était auprès des soigneurs, les aidant avec adresse et efficacité. Je l'embrassai et elle me demanda des nouvelles de son petit trésor.

«Pégase est un fier étalon mais je suis certaine qu'il va se calmer doucement avec l'âge ! Il est vraiment agréable à travailler et il est tellement indépendant, j'adore ça à propos de lui, cela le rendra parfait pour le dressage où le cheval doit aussi savoir s'exprimer de lui-même. Je suis contente que tu m'ais choisie. Merci Fenalla»


La directrice ne dit rien et sourit songeusement. Etait-elle un peu déçue de n'avoir pas le temps de voir d'elle-même l'évolution de son poulain ? Très certainement. Surtout que Volcano continuerait de vieillir. Je devais m'efforcer de ne pas trop m'attacher à la petite bouille blonde que je perdrais très certainement une fois l'alezan ayant rejoint le paradis des chevaux.
Mais une fois que j'eusse rejoint le box de Pegaze, toutes mes résolutions s'envolèrent alors que je regardai attendrie le petit poulain qui machonnant tranquillement la paille fraîche de son box.

«Holà Pegasus. Como va hoy ? »

Le cheval leva la tête au son de ma voix puis il replongea à la recherche d'un brin plus appétissant que l'autre. Je tournai le loquet et l'entendit renâcler. Il était certain que le petit crème n'avait aucune envie de travailler aujourd'hui et il était certain que je n'allais pas le laisser faire ce qu'il voulait.
Je m'approchai de son épaule et caressa doucement sa robe douce. Ma main glissa jusqu'à sa tête qu'il poussa vivement sur le côté comme pour m'échapper. Trop tard, ma main avait glissé le long de son chanfrein pour se poser sur la joue opposée et le tenait fermement. Alors il leva la tête mais je fus plus rapide et revint sur le chanfrein pour le freiner. Heureusement qu'il était encore petit. Je lui passai le licol et l'embrassai sur le front.

«Disculpa me Pégase. Vamos ahora.»


Je tirai doucement sur la longe et après avoir soufflé encore une fois le petit cheval accepta de me suivre hors du box. Je l'attachai dans l'allée et l'observa un moment à distance. D'abord intrigué par les palefreniers le petit cheval s'était dressé les oreilles pointées, attentif. Finalement il avait compris que ça ne le regardait pas et que personne ne prêtait attention à son petit manège. Alors il se mit en quête de quelques brins de paille laissés à l'abandon.

Je souris en le regardant faire, comme une maman attendrie par son propre enfant, puis je décidai de couper court à cet instant magique. Je n'étais pas là pour glander après tout.
Je m'approchai de lui et il ne m'adressa qu'un regard en coin. Tant pis pour lui. Je pris l'étrille que je frottais énergiquement sur son corps. Le petit rebelle leva alors la tête et se décalla sur le côté. Je le laissai faire. Il comprendrait bien vite qu'être collé contre la paroie froide du box ne serait pas des plus agréable.  
Prête à faire le second côté, je m'apprêtai à faire le tour par ses fesses mais je me rendis bien vite compte de ma bêtise. Je me maudis à voix basse puis retournai vers la tête de mon poulain. Je fis une pression sur son épaule gauche, pression qui s'intensifia avec le temps. Le poulain, encore très sensible, trouva bien vite que cette pression était désagréable mais têtu il ne bougea pas.

«Move Pegasus ! »


Une voix forte accompagna une pression très intense. Le poulain cèda et se décala de quelques pas, assez pour que je me faufille sous sa tête et pousse le reste de son corps avec le mien. Il renâcla. Je le traita de râleur pour rire puis repris mon pansage. Au contact de la brosse le petit cheval recula de quelques pas. Je ne l'avais pas attaché ne connaissant pas encore ses réactions quant à être tenu. Vite je me jetai derrière le poulain et fit un grand geste.
Décontenancé le poulain jeta un postérieur et avança finalement, je remerciai le destin d'avoir fait en sorte que le sabot ne me touche pas et je respirai avec difficulté le ventre noué. J'avais pris de gros risques sur le coup sans même en avoir eu conscience.

Je revins près du poulain et continua de le brosser afin de faire s'en aller mon angoisse.Le petit poulain n'avait pas bougé au contact de la brosse. Il avait certainement compris qu'il était mieux loin de cette porte froide. J'inspirai longuement et soufflai afin d'évacuer mon stress. Je travaillai depuis trop longtemps avec les chevaux et prenait ainsi trop de risques. Cette peur me permettait de retourner dans le droit chemin. Je fis le tour et brossai l'autre côté. Mon rythme cardiaque devenait alors déjà plus régulier et calme.
Je terminai en "emprisonnant" sa tête contre ma main afin de passer une brosse plus douce sur toutes les parties de sa tête, faisant voler ainsi poils et paille. Avec un peigne je brossai son début de crinière et de toupet avant de reprendre le bouchon pour faire la queue. Cela sembla déplaire au crème qui ne cessa de bouger sa queue dans tous les sens comme pour échapper à mon emprise. Patiente et peu désireuse de me faire une nouvelle peur, je pris mon temps pour reprendre ses crins à chaque fois qu'ils m'échappaient.

Je regardai mon poulain qui avait tourné la tête vers moi en voyant que je ne trifouillai plus. Il semblait soulagé et plein d'espoir. Je souris attendrie et voyant que rien ne se passait, Pégase retourna à son activité favorite : trouver de la paille à se glisser sous la dent.
Soucieuse de son bien être et de le garder en bonne santé, je recouvrai son petit corps frêle par la couverture achetée récemment par Fenalla. Il ne l'avait pas encore détruite...

«Vamos trabajar un poco mi niño»


je me rapprochai de la longe que je défis avant de tirer le petit cheval. Ce dernier souffla bruyamment et décida finalement de se montrer coopératif et m'accompagna.
La pluie tombait et je regagnai le manège tout en pensant aux différents moyens que je possédai pour donner envie au cheval de me suivre et surtout de travailler. Le jeu était la solution mais comment y arriver...
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 715

Date d'inscription : 02/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Pégase ξ Young and wild.

Message par Le cheval le Dim 10 Avr - 15:28


Notation personnelle


+ 1 de complicité
+ 2 en acceptation du licol
+ 1 en marche en main
+ 2 en soumission
MàJ Hurricane

Et, la prochaine fois, le poulain aura une encastelure.


Dernière édition par Le cheval le Dim 10 Avr - 15:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Masculin

Messages : 1777

Date d'inscription : 19/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://cuadra-eclipse.forumactif.org

Je joue avec vos vies sans aucune pitié
Re: Pégase ξ Young and wild.

Message par Le Destin le Dim 10 Avr - 15:28

Le membre 'Le cheval' a effectué l'action suivante : Lancé de Dés


'Soins' :
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Re: Pégase ξ Young and wild.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:50

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
+
Sujets similaires
-» ❝ LIVING YOUNG AND WILD AND FREE ❞ → roksane
» Han ChuJung ■ living young and wild and free ...
» young, wild and free ✰ juyne & louis
» Baptême de Wild Cloud
» Sarah Wild




Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


- +
Sauter vers: