Météo Aberdeen


Partagez •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur


Volaré, con el viento
Cruzaré ríos y valles y a las cumbres subiré
Seré fuerte como las rocas y orgullosa gritaré
Correré, volaré

Une fois n'est pas coutume, il ne pleuvait pas aujourd'hui. Un ciel un peu voilé, certes, mais pas de pluie. Et même quelques rayons de soleil par-ci par-là. C'est vous dire.
Aujourd'hui, c'était la Journée Portes Ouvertes à l'écurie. J'étais arrivé tôt le matin, pour aider à tout préparer (ils avaient eu besoin de muscles), et surtout pour aller mettre El Perdedor au pré. De un, il allait pas mal travailler cet après-midi avec le concours, et de deux, je n'avais pas envie qu'il morde un petit gamin qui aurait la mauvaise idée de se balader dans l'allée des boxes.

J'étais à présent devant le stand de nourriture, garni de tout plein de bonnes choses que je pourrais grignoter tout à loisir. Mais pas trop, pour la ligne. J'avais moi-même apporté deux ou trois gâteaux, et je commençais à disposer les verres en plastique en longues rangées, histoire de gagner du temps.
Au départ, je m'étais rendu au bureau de la Directrice, lui disant que je n'avais aucune idée de quel stand monter, et lui demandant si elle avait besoin d'aide. Elle m'avait proposé le stand de nourriture, qui n'avait encore trouvé personne. J'avais accepté, lui demandant juste de me trouver un co-animateur, parce que je ne me sentais vraiment pas de nourrir tout les enfants affamés de la ville à l'heure du déjeuner...

Donc soit elle ne m'avait trouvé personne, soit elle m'avait trouvé quelqu'un de moyennement ponctuel. Quelques familles commençaient à arriver, à abreuver leur premiers gamins braillard, et j'avais déjà fini une bouteille entière de jus d'orange. Celle de jus de pomme commençait à donner de sérieux signes de fatigue, d'ailleurs...
D'un coup, une petite blonde se glissa à mes côtés. Je finis de servir la maman débordée devant moi, avec le sourire, avant de me retourner. Pour avoir une sacrée surprise, en voyant la bouille bien connue de ma coupine l'éducatrice canine.
- C'est dommage, je te pensais presque parfaite, mais la ponctualité semble te faire défaut...
Je lui fis un clin d’œil. Si c'était elle, son retard était pardonné. Parce qu'au moins, la journée n'allait pas être ennuyante...

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 157

Date de naissance : 27/03/1998

Age : 19

Date d'inscription : 29/04/2014

Célébrité : Candice Swanepoel

Crédit : //

Prénom : Alexis Echtears

Age : 24ans

Métier : Educatrice Canine

Voir le profil de l'utilisateur



Sexy Chrismas

~ Les rencontres de la vie sont comme le vent, certaines nous effleurent la peau, d'autre nous renversent. ~
Aujourd'hui n'était apparemment pas mon jour. Je ne sais si dieu m'en veut mais j'ai à peu près tout traversé. Bon, certes c'est une légère exagération, j'ai dû me lever du pied gauche. C'est le grand jour pour l'écurie, les portes ouvertes ! Je trouvais normal que tout le monde participe, moi comprise. Réellement créative d'esprit, aucune idée ne m'était venue pour donner un coup de pouce à la directrice. Celle-ci, que j'étais aller voir, m'avait annoncé qu'il lui fallait une personne de plus pour un stand de nourriture. J'avais trouvé ce poste parfait, à la hauteur de mon savoir faire.
J'avais passé la veille au soir à concocter quelques recettes en tout genre, sucrées et salées pour convenir à tout le monde et ne sachant pas ce que mon co-équipier, que je ne connaissais pas, avait fait de son côté. Me voilà donc avec quelques quiches, tartes et gâteaux accompagnés de stocks que j'avais réalisés au Mark & Spencer du coin : Boissons, chips et des bêtises dans ce genre. J'avais même prit de la chantilly, je ne sais pour quelle raison. Ce n'est pas le genre que l'on sert dans les stands de nourriture.
Toujours est-il que ce début de mâtinée ne s'était pas très bien passée. J'avais oublier de changer l'heure de mon réveil, prenant déjà quelques minutes de retards, et Canada avait décidé de me faire courir de bon matin, m'ayant volé une chaussure. Un bon et long footing qui n'avait pas arrangé mon retard, ni mon humeur. Tout ces petits événements, couplés à une fille prenant soin de son apparence, ne donna pas forcément un bon résultat. C'est donc en soupirant que je sortais de ma maison, une doudoune sur le dos, sous la pluie. Que de joie ! Je rejoignais enfin l'écurie où il me restait à trouver mon stand et mon partenaire, qui ne risquait pas d'être très heureux de ce mini abandon. Tant pis pour lui. Premièrement, il m'attendra, et deuxièmement, il me subira. J'éspérais au moins ne pas tomber sur le grincheux de service, coincé d'une certaine partie de l'anatomie -si vous voyez ce que je veux dire-
Arrivée au stand, les bras chargés de quoi raviver les stocks, le tout dans un carton, je reconnus de suite Lancelot, malgré la seule vue sur son dos que je pouvais avoir. Quelle heureuse coïncidence qui réussit à me redonner le sourire. Finalement, c'était bien un jour de chance !  Je posais le carton sur un côté, le temps d'enlever ma doudoune qui encombrait mes mouvements puis me glissais au côté de "l'omme plus-que-parfait", un peu gênée de mon retard.

Salut..

Lorsque le monsieur se retourna, son visage face à moi, je souris à nouveau, heureuse d'avoir un partenaire de choix : Amusant & sexy en prime. Comme je m'y attendais, une petite remarque sur mon retard ne se fit pas attendre, mais le sourire et le clin d'oeil du garçon me confortèrent dans l'idée que j'allais passer un agréable moment. Même si, je n'étais plus presque parfaite. Gardant mon sourire, je répondais malicieusement au garçon, tout en retroussant les manches de mon pull rouge, prête à me mettre au travail.

- Je suis désolée, j'ai eu quelques petits soucis. Mais ne t'en fais pas, je vais vite me faire pardonner. A la fin de la journée je redeviendrais une petite blonde parfaite !

Je lançais à mon tour un clin d'oeil en direction du beau brun puis observait les gens présents devant le stand. Je regardais où en étaient les stocks de nourriture, et ouvrait à nouveau ma bouche, montrant le carton au garçon d'un petit signe de tête

J'ai remmener des petits trucs pour remplir le stand. Je me suis dit que si un troupeau d'enfants affamés se jetaient sur nous, plus on en aurait, mieux ce serait !
© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur


Volaré, con el viento
Cruzaré ríos y valles y a las cumbres subiré
Seré fuerte como las rocas y orgullosa gritaré
Correré, volaré

Je n'avais jamais été de nature rancunière, de toutes façons... Et encore moins avec les personnes qui méritaient qu'on s'intéresse à elle, et qui méritaient surtout un semblant de pardon. Du coup, ça n'était pas bien grave qu'elle ait quelques -dizaines de- minutes de retard. Après tout, à 9 heures le matin, il n'y avait pas foule, et ce n'était pas le rush.

Sa remarque me fit sourire. Ah, ces filles. A croire que, tous les matins, elles devaient aller sauver le monde avant de pouvoir être opérationnelles pour la vraie vie... Pour certaines, je ne le niais pas, mais pour la plupart, on était bien loin de la vérité ! Et, bien que je ne la dénigrais pas, je doutais que la blondinette ait eut de si gros ennuis de bon matin...
- Je vois d'ici la scène : un vaisseau spatial de martiens s'est introduit chez toi cette nuit, et a volé CES chaussures que tu voulais ab-so-lu-ment mettre aujourd'hui. Du coup, à cause d'eux, tu as été obligée de changer tous tes plans vêtements et maquillage, ce qui explique ton moooonstrueux retard.
J'avais volontairement pris une voix haut perchée. Un peu à la Cristina Cordula, mais en mec. Si vous voyez le genre.

En attendant, elle avait pensé à apporter du rab. Waouh, elle avait plus de muscles que sa silhouette ne le laissait deviner, si elle avait porté ce carton toute seule. Quoique, si elle était là, c'était qu'elle faisait de l'équitation. Du coup, elle devait avoir besoin quand même d'une quantité non négligeable de muscles dans les bras, pour tenir des bêtes aussi impressionnantes que les chevaux.
Je me penchais pour commencer à déballer le ravitaillement, rigolant sur la quantité de nourriture qu'elle avait apporté.
- Et moi qui avais pas pris beaucoup de choses dans l'espoir de rentrer tôt... Tu viens de faire tomber à l'eau tous mes projets de soirée...
Ce qui était à 100% faux, la plupart de mes soirées libres s'occupant à dormir pour rattraper mon retard de sommeil accumulé pendant mes jours de garde...

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 157

Date de naissance : 27/03/1998

Age : 19

Date d'inscription : 29/04/2014

Célébrité : Candice Swanepoel

Crédit : //

Prénom : Alexis Echtears

Age : 24ans

Métier : Educatrice Canine

Voir le profil de l'utilisateur



Sexy Chrismas

~ Les rencontres de la vie sont comme le vent, certaines nous effleurent la peau, d'autre nous renversent. ~
Alors que Lancelot trouvait une interprétation des plus loufoques de ma mâtinée, se moquant de moi de façon tout de même gentillette, je pouffais et hochais la tête, prenant une moue désespérée. Mais quelle triste début de mâtinée !

- C'est à peu près ça oui, si l'on considère que mon petit chiot est un alien venu d'une autre planète, et que mon réveil est son complice, me réveillant un peu trop tard pour stopper ce sombre complot visant mes pauvres et innocentes chaussures... Mais bon, je trouvais que "petits soucis" ça sonnait mieux.

Après avoir rigolé, je me tournais vers une femme qui venait de se planter devant le stand, dans le but de satisfaire un petit garçon brun accroché à sa jambe. Tandis que notre homme musclé défaisait le carton que j'avais apporté, tant bien que mal en vérité jusqu'ici, je servais la madame avant de me tourner vers le sage femme, en plein travail. Je souris à sa remarque et lui répondit, tout en l'aidant désormais.

- Désolé pour ta soirée si importante.. Mais si j'avais su que c'est avec que j'avais pour mission de ravitailler le peuple, j'aurais prit encore plus de chose ! Manière de profiter..

Bon, avec le stock qui s'était rempli, je doutes que nous nous séparions prématurément ceci-dit. Et à mon avis, la rigolade serait de mise. Tout en attrapant un dans le carton un tube froids, je regardais derrière moi le stand devenu désertique, plus ou peu de passant. Vu l'heure, je comprenais.. Prête à ranger l'objet que je venais d'attraper, une subite idée me vînt à l'esprit, une lueur de malice traversant mon regard. Passant à côté du garçon, je fit mine d'aller ranger la chantilly que je venais de chopper, de façon à ce qu'il me tourne le dos. Ouvrant rapidement celle-ci, je la posais sur le plan de travail improvisé et m'appuyais contre celui-ci, cachant le précieux tube. Fixant à nouveau le garçon, je prenais un ton mielleux, et un sourire coquin.

Lancelot ? Ta chemise te va parfaitement au corps tu sais ? Tout autant que la belle blouse blanche dans laquelle je t'avais croisé. Je peux toucher la matière ?


Un petit clin d'oeil, un regard innocent, et j'espérais que mon petit manège ne serait pas vain.
© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur


Volaré, con el viento
Cruzaré ríos y valles y a las cumbres subiré
Seré fuerte como las rocas y orgullosa gritaré
Correré, volaré

Lorsqu'elle parla de petit chiot, je glissais un œil autour de moi, histoire d'apercevoir Shogun quelque part. Il n'avait pas l'habitude de voler, mais nous avions dans notre stock quelques saucisses dans l'éventualité de faire des hot-dog, et je comprenais aisément combien ce devait être dur pour un chien d'y résister, quand moi-même elles me tentaient grandement.
Mais il était non loin de là, allongé dans une flaque de soleil, en train de se faire papouiller par une petite fille toute en robe rose et en couettes, qui le trouvait visiblement à son goût. Sa mère, en la surveillant, me jeta un coup d’œil, et je lui souris, histoire de la rassurer. Non, il ne mordait pas, et oui, je voulais bien qu'elle le caresse.

- Dans ce cas je suis rassuré si ce ne sont pas des aliens, j'aurais eu peur que tu ne trouves là un prétexte pour m'appeler en pleine nuit en prétextant avoir peur d'eux...
Ce qui, vu que je ne lui avais toujours pas donné mon numéro, me semblait du coup peu probable, mais bon... Les femmes sont pleines de ressources, j'avais eu maintes fois l'occasion de le remarquer.

Je continuais à l'aider à déballer et à tout sortir, alors que nous avions un moment d'accalmie. Je poussais un soupir faussement exténué quand elle parla de profiter, mais en réalité j'étais du même avis qu'elle. Après tout, cette journée qui s'était d'abord annoncée comme passablement ennuyante allait peut-être prendre une tournure toute autre...
Et, par ailleurs, elle était toujours de charmante compagnie, la blondinette.

Lorsqu'elle fit une allusion -plutôt équivoque, n'allons pas nous mentir- sur ma chemise, je baissais les yeux. Ah oui, c'est vrai, j'avais opté pour une chemise bleu marine, vestige de mes années de cascadeur, quand je devais paraître classe tout en étant à l'aise. Elle avait pas mal vécue, mais j'en avais toujours pris grand soin, la matière étant assez flexible pour me permettre tout mouvement, et en même temps suffisamment près du corps pour attirer les regards des belles donzelles...

De défi, je croisais les bras devant moi, haussant un sourcil en un air faussement blasé. Bah oui quoi. Je n'allais pas non plus courir comme un petit chien vers elle pour me faire toucher -enlevez-vous toutes ces idées salaces de la tête- la chemise. Certes, le faire m'aurait plu, maaaais j'avais un peu d'orgueil masculin tout de même.
- Oh, cette vieille chose ? Je pense que tu risques d'être déçue, la femme du pressing me l'a complètement bousillée la dernière fois que je lui ai apportée... Elle est rêche, et en plus elle gratte...
Ce qui était bien évidemment faux. C'était un homme, au pressing, pas une femme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 157

Date de naissance : 27/03/1998

Age : 19

Date d'inscription : 29/04/2014

Célébrité : Candice Swanepoel

Crédit : //

Prénom : Alexis Echtears

Age : 24ans

Métier : Educatrice Canine

Voir le profil de l'utilisateur



Sexy Chrismas

~ Les rencontres de la vie sont comme le vent, certaines nous effleurent la peau, d'autre nous renversent. ~
Lorsque Lancelot se montra rassuré du fait qu'aucune attaque d'alien terroristes n'aient eu l'emprise de mon armoire à chaussures et que donc, je ne pourrais le déranger en l'appelant, telle une enfant apeurée par les monstres sous son lit, je souriais, rentrant dans son petit délire.


- C'est sûr qu'il y a moins de probabilité que je t'appelles par peur de mon chiot que d'un alien. Quoi que... Etant donné qu'ils n'existent pas.



Bon, je n'allais pas non plus me lancer dans un calcul de probabilité sur deux choses totalement insensées. Surtout que, même toute la galaxy s'en prenait à moi, je ne pourrais appeler ce preux chevalier à l'aide, n'ayant tout simplement pas son numéro.Un tout petit détail... Le sage femme continuait d'ailleurs à défaire le carton, puis je le vis croiser les bras et hausser les sourcils, apparemment peu prompt à me laisser toucher sa chemise. Pas facile le monsieur aujourd'hui... Me défiait-il ? Peut-être. Mais cela m'importait peu. J'étais d'humeur joueuse et j'avais envie d'une bonne petite rigolade. Gamine ? Oui mais ça fait aussi mon charme. Je croisais alors à mon tour les bras, prenant une mine boudeuse, tel un enfant qui n'aurait pas eu son bonbon préféré ou auquel on aurait refusé un jouet. Cependant peu crédible, l'esquisse d'un sourire apparut, malgré moi, sur le coin de mes lèvres.


- Hum... S'il te plaît ? ... En plus j'avais une belle surprise pour toi..

© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur


Volaré, con el viento
Cruzaré ríos y valles y a las cumbres subiré
Seré fuerte como las rocas y orgullosa gritaré
Correré, volaré

Et qu'est-ce qu'elle en savait, la brunette, qu'ils n'existaient pas les aliens ? Si ça se trouvait, ils nous regardaient de là-haut, se foutant allègrement de notre gueule, incapables que nous sommes de ne pas encore les avoir découverts. Et puis, si elle pensait ça, ils allaient peut-être commencer par l'enlever elle, et elle serait bien contente de pouvoir m'appeler à la rescousse...
Quoique. Après tout, je ne lui avais toujours pas donné mon numéro de téléphone. A vrai dire, j'en aurais été bien incapable, ne le connaissant pas. Bah oui. En arrivant en Ecosse, j'avais pris un forfait pour le pays, ne souhaitant pas payer une blinde chez un opérateur français. Et, du coup, j'avais oublié d'apprendre le nouveau numéro...

Je lui souris, d'un beau sourire Colgate dont j'avais le secret. Et bah oui, mesdemoiselles. J'avais des remèdes de grand-mère pour ça. Dont le jus de citron, auquel j'avais fini par m'habituer.
Mais, visiblement, ma semi-bouderie était contagieuse, puisqu'elle se mit à faire de même. J'éclatais de rire, en oubliant même de paraître boudeur.
- Ah bah ça alors ! Madame est vexée que je n'accède pas à sa requête ?
Visiblement, la réponse était oui.

Je m'approchais donc d'elle, ayant décroisé les bras par la même occasion. Avec un petit sourire du style rassurant, comme un papa vers son enfant. Je jetais un coup d’œil derrière son épaule, mais non : le stand était toujours désert. Tant mieux, elle avait piqué ma curiosité, la petite blonde, et je n'étais plus vraiment d'humeur à faire des sourires mielleux à des mamans tyrannisées par leur marmaille.
- Mais comme tu es fichtrement canon même quand tu boudes, je ne peux m'empêcher de céder à ta requête...
Bah oui, c'était vrai. C'était déjà dur de ne pas être gentil avec la gente féminine quand on était un homme bien élevé, alors avec la gente féminine agréable, c'était mission impossible...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 157

Date de naissance : 27/03/1998

Age : 19

Date d'inscription : 29/04/2014

Célébrité : Candice Swanepoel

Crédit : //

Prénom : Alexis Echtears

Age : 24ans

Métier : Educatrice Canine

Voir le profil de l'utilisateur



Sexy Chrismas

~ Les rencontres de la vie sont comme le vent, certaines nous effleurent la peau, d'autre nous renversent. ~
Les bras croisés, je regardais fixement Lancelot. Je m'efforçais de rester le plus sérieuse possible mais avait quelques difficultés. Malgré tout, je gardais cet air d'enfant vexé, et apparemment, ma mine boudeuse fit bien rire le garçon. Tandis que je tentais tant bien que mal de retenir un sourire, Lancelot me demanda en effet si j'étais vexée. Je ne lui répondais pas, continuant à bouder de mon côté. Voilà, je continuais ma bouderie, bien qu'elle ne soit que très peu crédible. J'attendais surtout d'obtenir ce que je voulais pour pouvoir enfin jouer un peu. N'attendant pas de réponse, le beau brun tira tout seul sa conclusion et finit par s'avancer enfin vers moi, les bras décroisés. Au passage, Lancelot laissa entendre une petite phrase agréable. Ben quoi ? Je ne vais pas pleurer lorsqu'on me dit que je suis canon tout de même.


- Venant d'un homme plus que parfait, je suis plus que flattée !


Un sourire enfantin se dessina sur mon visage alors que je répondais au jeune homme et je profitais un peu de la situation. Je lui avais laissé entendre que mon but était de toucher sa chemise, autant le faire non ?  Je profiterais également de ce joli corps que voilà. Ce n'est pas tout les jours que s'offrent cette opportunité. Car même si, sans vouloir me vanter, j'avais déjà eu à faire à des jolis gars et j'avais le chic pour avoir ce que je veux... Lancelot, c'est le level up.. Tout en regardant les yeux bruns du garçon, je posais donc mon index gauche sur la chemise du sage femme, au niveau du torse, et le descendais tout doucement, tandis que de ma main droite, j'attrapais le tube de chantilly. Un instant, j'ai cru que le garçon avait vu mon petit jeu, mais il regardait tout simplement si aucun client n'avait fait son apparition. C'est en suivant son regard que je le compris. Rapidement, ma main gauche poussait délicatement le garçon et ma main droite l'aspergeait de chantilly, l'index appuyant sur le tube. Je tentais tout de même de m'écarter, riant aux éclats, ne voulant pas que ma petite blague retombe sur moi. Mais après tout, en regardant la différence de taille et de muscles entre Sir Lancelot et moi, j'étais peu convaincue de ma supériorité.



© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur


Volaré, con el viento
Cruzaré ríos y valles y a las cumbres subiré
Seré fuerte como las rocas y orgullosa gritaré
Correré, volaré

On parle souvent de l'instinct féminin, de l'instinct maternel, et d'un tas d'autres bêtises inventées par les femmes pour ne pas avouer qu'elles sont somme toute de bonnes espionnes. Mais, à présent, parlons un peu de l'instinct masculin. Qui, chez certains êtres privilégiées de l'espèce humaine, existe bel et bien.
Chez moi, cet instinct ne se manifeste que rarement, et souvent trop tard. La plupart du temps dans les situations ambiguës, lorsque je suis dans une certaine mesure "en danger". Et là, en laissant la blondinette m'approcher, cet instinct se déclencha.
Un peu comme une grosse pancarte "Danger", en rouge clignotant, qui apparût dans ma tête.

Mais trop tard, visiblement. Car, sans avoir rien vu venir -l'instinct lui aussi ayant ses limites- je me retrouvais aspergé de chantilly. En temps normal, j'adorais les trucs sucrés et crémeux. Alors, de la crème sucrée, autant vous dire qu'en temps normal, je me serais jeté dessus.
Mais là, de la crème parfumée à la chemise -propre, quand même, la chemise- non merci. Très peu pour moi.
J'envisageais un instant de proposer aux enfants de venir me lécher pour me nettoyer un tant soit peu, avant de réaliser que certaines mères pourraient mal le prendre, et que je me voyais très mal aller expliquer à un policier que, non, je n'avais pas de tendances pédophiles, simplement une amie merveilleusement bien intentionnée qui s'était trompée entre le flacon de déodorant et celui de chantilly. Parce que, oui, je range mon déodorant dans le frigo. Ou ma chantilly dans le placard de la salle de bain, c'est pareil.

Ne perdant rien de ma superbe -j'étais un homme, bon sang de bon soir- je lui fis un grand sourire. Avant de sortir une réplique sortie des tréfonds de mon imagination.
- Mais comment tu as bien pu savoir que j'avais un faible pour la crème fouettée ? Je pensais que ce petit détail resterait secret un peu plus longtemps que ça... Je sais ! Tu as parlé avec Shogun, c'est ça ?
Et, tout en lui parlant pour la déconcentrer, et en évoquant mon chien pour peut-être la pousser à le chercher des yeux, je m'approchais vivement d'elle, et l'enlaçais dans mes bras, lui faisant un câlin-de-la-mort-qui-tue. Et risquant, au passage, de la noyer dans la chantilly.
Vengé !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 157

Date de naissance : 27/03/1998

Age : 19

Date d'inscription : 29/04/2014

Célébrité : Candice Swanepoel

Crédit : //

Prénom : Alexis Echtears

Age : 24ans

Métier : Educatrice Canine

Voir le profil de l'utilisateur



Sexy Chrismas

~ Les rencontres de la vie sont comme le vent, certaines nous effleurent la peau, d'autre nous renversent. ~
fit rire aux éclats, si bien que je dus essuyer une larme du bout de mes doigts. Alors que l'homme des crèmes observait les dégâts sur sa chemise, j'essayais de me calmer, ayant reculé d'un pas. Au pire, n'avait-il pas dit que ce n'était qu'une vieille chemise rêche ? Tout à coup, le beau brun se mit à parler... De chantilly. Apparemment, Monsieur aimait la crème fouettée. Finalement, je retins à nouveau un rire, me demandant si il était sérieux. Dans ma tête, tellement de scénarios m'étaient venus. Je me demandais si le garçon allait rire, râler... Je le voyais se venger de quelconques façons possibles, toutes plus farfelues les unes que les autres. Mais alors... Je ne pensais vraiment pas qu'il allait me décrire son amour pour cet accompagnement de dessert que je venais de lui envoyer dessus. Comment savais-je qu'il aimait la chantilly ? Je n'en savais rien... Et n'en avait certainement pas parlé à Shogun ! Je riais de plus belle, cherchant des yeux la fameuse boule de poil, censée m'avoir apporté des informations confidentielles sur son propriétaire. Je ne le voyais pas.
En quelques secondes, je sentis des bras m'entourais. Si quelqu'un m'avais dit que je crierais en sentant un homme plus que parfait m'enlacer, je lui aurais ri au nez... Et pourtant, c'est ce qui arriva.  Tout en rigolant, je tentais de reculer le garçon, avec mes deux pauvres petites mains maintenant crémeuses.


- Non ! Mon pull...


N'arrivant pas à ne pas rire, je n'étais que très peu crédible. Comment allais-je faire avec mon pull noir à moitié tâché de blanc moi ? Légèrement frileuse, je n'avais pas tellement envie de l'enlever pour me retrouver en débardeur. Le jeune homme devait se trouver avec le même problème que moi avec sa chemise soit-disant vieille. Autre petit détail auquel je n'avais pas pensé. Que faire si, par hasard, des clients arrivaient maintenant ? Il faut dire que nous n'étions pas très propre à voir.. Je ne sais pas si nous faisions très professionnels mais je m'en préoccupais peu, tellement amusée que j'en oubliais que nous étions censés quelques peu travailler. N'importe qui aurait pu arriver que je n'aurais rien remarqué.



© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Re: Volaré, con el viento cabalgaré

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
+
Sujets similaires
-» Volaré, con el viento cabalgaré




Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


- +
Sauter vers: