Météo Aberdeen


Partagez •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 103

Date de naissance : 01/08/1998

Age : 18

Date d'inscription : 02/11/2015

Double compte : Ashley Qzart

Célébrité : Toni Mahfud

Crédit : /

Prénom : Larkin

Age : 22 ans

Métier : Civil

Voir le profil de l'utilisateur


      ❝      Alone, we go faster.                   
         Together, we go further.     
Little Liar marcher tranquillement sur le chemin emprunter par son cavalier qui devait les mener tout droit jusqu'au terrain de cross, l'encolure assez détendue malgré son regard plein de malice. Larkin quand à lui déchaussa ses étriers afin d'étendre ses pointes de pied vers le sol, légèrement engourdis. Il avait hâte de découvrir ce terrain mais par dessus tout, il avait surtout hâte de retrouver les sensations d'un bon cross avec sa grosse. D'ailleurs, ça faisait au moins un bon mois qu'ils n'avaient pas vus un gué ou un piano..
- On va y aller doucement pour une reprise hein... lança notre brun à sa jument en lui grattouillant vivement l'encolure tout en se penchant légèrement vers ses oreilles, comme si il attendait une réponse de la part de l'alezane.

Soudain, une légère pluie surpris le couple. Levant légèrement les yeux vers le ciel, Larkin arrêta sa jument en se mordant la lèvre inférieure, se demandant si c'était une bonne idée de continuer leur avancée vers le cross avec cette pluie qui n'allait pas tarder à rendre le terrain encore plus lourd et plus glissant qu'il ne l'était déjà.
"Bon c'est pas grave, on verra bien.." pensa t-il vaguement en faisant reprendre le pas à Liar qui ne tarda pas à lever la tête en apercevant une haie carrée, semblant impatiente de tester ce terrain et ces obstacles.
Offrant une poignée de caresses à Liar, Larkin prit tranquillement connaissance du terrain en gardant sa jument au pas, ne voulant pas qu'elle l'embarques à peine arrivé.
"Triple brush, delta, haie carré, directionnel, stère de bois.." détailla Larkin dans sa tête, surpris de revoir autant d'obstacles de cross.
- Ah, un gué ! lança t-il sur un ton amusé, sachant que Liar prenait un malin plaisir à galoper dedans.

Aussitôt, ses quelques mots attisèrent l'attention de la Hollandaise qui s'approcha calmement de la grande étendue d'eau pour finalement s'arrêter juste devant. Elle posa son nez juste au dessus de la surface avant de donner quelques coups de nez dedans malgré que la température de celle-ci ne l'invitait guère à la baignade.
Rigolant au comportement enfantin de Little Liar, Larkin la laissa s'amuser durant de longues minutes avant de tourner son regard vers l'horizon : le terrain était assez varié, composé des pentes, de montées et heureusement, de quelques endroits plats.
"Bon, on va détendre sur du plat."
Sur ces quelques pensées, Larkin reprit légèrement les rênes ce qui eut pour effet de refaire prendre le pas à Liar qui se diriger maintenant vers l'endroit indiqué par son cavalier tandis que celui-ci s'assurait que son gilet était correctement fixé.

Une fois arrivé sur le terrain plat, Larkin délimita un cercle dans sa tête qui aller servir pour la détente. Pour commencer, il garda des rênes assez longues afin de laisser le temps à Liar de "chauffer" son dos et ses muscles, ne tenant pas à se retrouver avec un claquage pour une première séance de cross. Il ne laissa pas pour autant sa jument se reposer sur ses lauriers, tenant tout de même à ce qu'elle s'engage sous lui et qu'elle travaille son dos et son arrière-main. La Hollandaise exécuta correctement le travail demandé : elle marcher d'un pas actif et travailleur, la ligne du dos bien droite afin de faire travailler ses muscles et le tout en ayant l'encolure légèrement fléchie. Larkin la travailla ainsi pendant une bonne dizaine de minutes en ayant prit soin de le faire aux deux mains et de demander quelques transitions afin de tester la réactivité de l'alezane.

Quelques minutes plus tard, Larkin reprit une bonne partie des rênes afin de redemander un peu de concentration à Liar qui commençait à essayer de prendre les rênes pour brouter. Notre brun rechaussa rapidement ses étriers et se redressa correctement dans sa selle avant de demander le trot à sa jument par un claquement de langue accompagné par une légère pression sur les flancs. Trottant maintenant sous la pluie, Liar garder une bonne attitude de travail grâce au collier de chasse qui l'empêcher de trop relever la tête et de trop la baisser. Larkin baissa de temps à autre un œil en direction de la nuque de sa jument qui se détendait au fur et à mesure, trottant toujours avec entrain et motivation.

Félicitant chaleureusement sa jument en lui relâchant un peu de rênes, Larkin essuya la visière de sa bombe qui commençait à collectionner les gouttelettes de pluie tandis que Liar perdit un peu d'impulsion, prenant appui sur son mors pour combler le manque d'aide de son cavalier. Aussitôt, Larkin repassa au pas et Liar cessa ce mauvais comportement en relevant brusquement la tête, se s'étend pas attendu à un changement si brusque d'allure.
Soufflant longuement en reprenant une grande bouffée d'air frais, Larkin esquissa un sourire en voyant que la pluie tombait de moins en moins. Peut-être allaient pouvoir profiter d'un cross ensoleillé ? Bon, il ne fallait pas trop en demander non plus, un simple ciel gris sans pluie lui convenait très bien aussi !

Sortant de ses pensées après quelques minutes dans un pas totalement relâché, Larkin se décida enfin à détendre au galop. Reprenant les rênes à Liar, le grand brun se cala confortablement dans sa selle avant de reculer légèrement sa jambe extérieure en mettant le bout du nez de Liar vers l'intérieur du cercle invisible. Il n'en fallut pas plus à la Hollandaise pour démarrer au galop bien qu'elle coupa totalement le cercle que son cavalier avait imaginé. Heureuse de faire du cross ? On aurait facilement put le croire à en juger par la manière dans la jument venait d’arracher les rênes à son cavalier pour galoper librement, ne trouvant aucune utilisé à ce petit galop de dressage. Larkin serra brusquement les dents en sentant les rênes lui échapper : la dernière chose qu'il souhaitait c'était de se retrouver embarquer en terrain inconnu par un animal d'une demi-tonne qui pouvait foncer à n'importe quel moment sur un obstacle.

Décidant de rester calme et de ne pas s'agiter sur le dos de sa jument, Larkin se contenta de récupérer petit à petit les rênes tout en se redressant légèrement afin d'être en équilibre. Quitte à laisser Liar se dépenser autant qu'il y mette du sien pour retrouver au plus vite le contrôle de la situation. Mais ce n'est qu'après trois bonnes minutes de galop intense que Liar se décida enfin à se calmer, ralentissant son galop afin d'être maintenant au galop de travail. Ni une ni deux, Larkin s'empressa de récupérer les rênes en gardant toujours son calme, ne voulant pas affoler sa jument qui ne pensait certainement pas à mal. En même temps il pouvait la comprendre ; elle qui adorait l'extérieur n'avait pas fait de cross depuis un mois, normal qu'elle ait envie de se dépenser.

Bien qu'il n'en voulait pas du tout à sa jument, Larkin devait bien avoué avoir était très surpris par ce petit embarquement et il était maintenant en apnée, très mauvaise chose en cross. Après avoir reprit ses esprits, notre brun redemanda un départ au galop à sa jument en prenant soin de déjà l'incurvé sur un cercle. Tandis que son cavalier chercher sa respiration, Liar renâcler bruyamment en galopant souplement, se demandant par quoi elle allait bien pouvoir commencer cette leçon. Quelques brèves minutes plus tard, Larkin repassa gentiment au trot puis au pas, ayant retrouver une respiration régulière et calme.
- Sacrée Liar ! lança t-il en étouffant un rire, offrant une caresse sur l'encolure de Liar, trempée par la pluie et la sueur.

Tandis qu'il faisait marcher activement l'alezane en gardant un contact constant avec ses flancs, Larkin se demandait pas quoi commencer ce cross. Il décida finalement de se concentrer sur le gué comme premier obstacle car il avait déjà repérer où il se trouvait et comment il se composé : un contre-bas pour entré dans le gué, l'habituelle étendue d'eau puis un contre-haut pour sortir.
- Bon, allons au gué ! lança t-il tout enjoué, ayant hâte de voir ce que ça allait donner.
Aussitôt cette phrase prononcée, le grand brun serra vivement ses mollets contre les flancs de Liar qui prit un bon galop, cadencé et souple. La belle alezane arqua fièrement l'encolure en se portant correctement en avant, heureuse de galoper ainsi.

Rapidement, le contre-bas apparu devant eux : tandis que Larkin était confortablement assis dans sa selle, le centre de gravité légèrement reculé et les mollets à la verticale, Liar quand à elle reporta tout son poids vers l'avant afin de passer son dos et ses postérieurs mais malheureusement, la réception dans l'eau froide la prit de surprise et elle évita de justesse une chute à son cavalier qui s'était raccroché à temps aux crins de la Hollandaise. Soufflant brièvement entre ses dents, Larkin ne se découragea pas pour autant et jeta un coup d'œil vers l'obstacle suivant : une bonne vingtaine de mètre les séparaient, il avait donc largement le temps de remettre sa jument dans une bonne impulsion. Serrant à nouveau ses mollets contre les flancs trempés de Liar, Larkin laissa sa grosse prendre une bonne marge de galop, le contre-haut étant un obstacle qui demande beaucoup d'impulsion et de force de la part du cheval.

Quelques mètres avant de sortir du gué, Larkin tira légèrement sur les rênes afin d'être sûr que Liar est vue le contre-haut. La jument donna un bref coup de tête en direction de l'obstacle, ralentissant quelque peu son allure à la demande de son cavalier. Ainsi, l'alezane monta vivement les épaules et poussa généreusement sur ses postérieurs afin de passer son dos et son arrière-main tandis que Larkin se contenter d'accompagner avec ses mains et ses épaules la KWPN.

Larkin afficha un grand sourire à la sortie du gué, certes l'entrée avait était légèrement difficile mais il était comblé par la bonne volonté de Liar. Offrant une frêle caresse à sa jument, Larkin jeta un coup d'œil à sa montre et bien qu'elle n'était pas réglé et que l'épreuve n'était pas chronométrée, il préféré garder à l'esprit qu'il fallait ne pas être trop rapide ni trop lent. Il ne poussa donc pas plus sa jument pour l'instant, se contentant de l'accompagner avec ses mains tout en restant en équilibre, se demandant ce qui aller les attendre derrière cette petite montée.
"Ah, une belle haie.." pensa Larkin en observant l'obstacle vert se rapproché au fur et à mesure qu'ils avançaient.
Reprenant doucement Liar dans ses mains, Larkin resta néanmoins en équilibre jusqu'à l'abord de l'obstacle. Attentive, Liar prit son appel au bon endroit et couvrit convenablement l'obstacle bien qu'elle est effleurée quelques branches, encore heureux pour elle que ce n'était pas un véritable obstacle fixe, elle aurait probablement eut une blessure.

L'obstacle suivant était une palissade avoisinant le mètre cinquante de large. Larkin inspira longuement en se redressant, faisant quelques appels de langue afin de retrouver un peu d'attention de la part de Liar qui traîner un peu. Reprenant un galop plus rapide et cadencé, la jument souffla longuement à l'abord de cet obstacle assez long. C'était un peu comme les oxers en obstacle : ça se jouer surtout sur le fait d'étendre son dos et non de monté les épaules comme sur un droit. Elle leva donc légèrement ses antérieurs avant de pousser avec puissance sur ses postérieurs, couvrant ainsi la palissade avec aisance avant de se réceptionner souplement sur ses antérieurs.

Larkin hocha vivement la tête en relâchant les rênes à Liar qui ne se fit pas prié pour étendre son encolure, heureuse de retrouver un peu de liberté. Cette petite séance avait été vraiment pas mal et puis le parcours était très bien aménagé, un vrai régal ! Soudain, un obstacle un peu spécial attira l'attention de Larkin : il s'agissait d'un œil à franchir, un obstacle qui demandait franchise et précision de la part du cheval. Le brun n'avait que rarement eut l'occasion de tester cet obstacle particulier et pour conclure cette séance, il décida de se diriger dessus après avoir reprit avec soin les rênes de Liar.

L'alezane galoper souplement sous la demande de son cavalier, se demandant ce qui l'attendait encore. Elle leva légèrement les yeux en observant une sorte de grosse haie imposante avec juste un trou au milieu, ce fameux œil dans lequel il fallait qu'elle passe. La Hollandaise essaya de donner un violent coup de tête en arrière, pas vraiment rassurée par ce obstacle mais malheureusement pour elle, le collier de chasse l'empêcha de relever trop la nuque. Paniquée, l'alezane zigzagua maladroitement devant l'obstacle mais son cavalier la reprit aussitôt dans les jambes, n'ayant pas encore compris que l'obstacle effrayé grandement l'alezane. Deux choix se posés à Liar : sauter sans la moindre confiance ou s'arrêter. Évidemment, le choix ne fut pas difficile puisque arrivée devant l'obstacle, Liar décida de brusquement stopper sa trajectoire, envoyant ainsi son cavalier dans le décor.

Ayant atterrit à plat ventre juste devant l'obstacle, Larkin avait désormais le pantalon complétement couvert de boue mais heureusement pour lui, plus de mal que de peur puisque son gilet lui avait surement éviter de se casser quelque chose, seulement quelques petites égratignures sur la joue gauche et les coudes, rien de bien méchant. Le grand brun passa maladroitement sa main droite sur sa nuque qui le faisait un peu souffrir également mais ça n'était surement pas grave. Heureusement qu'il ne s'agissait pas d'une compétition, ils auraient étaient éliminés !

Maintenant remit sur pieds avoir avoir était bien sonné, Larkin tourna son regard vers Liar qui l'attendait sagement, le regard bien peureux.
- Bah alors grosse, ça te ressembles pas ça.. lança le grand brun en passant ses mains sur son pantalon avant de s'approcher de sa jument, lui susurrant quelques mots et la rassurant en la couvrant de caresses et grattouilles.

Mais notre entêté ne compté par s'arrêter sur un échec, rien ne servait de laisser un mauvais souvenir de cet obstacle à Liar. Il attrapa donc les rênes qui se balançaient dans le vide et s'approcha doucement de l'obstacle, suivit d'assez loin par sa jument qui se montrait toujours méfiante vis-à-vis de l'imposant obstacle.
- Viens.. lança t-il en tirant brièvement sur les rênes, voulant qu'elle analyse par elle-même l'œil.
Après de longues minutes d'hésitations, la Hollandaise s'avança jusqu'à son cavalier et tendit légèrement son encolure vers la haie, se demandant si son cavalier avait raison. Finalement, elle offrit un bref coup de tête à son cavalier avant de baisser sa tête au ras du sol, arrachant quelques tendres brins d'herbe qu'elle mâchouilla avec difficultés, la muserolle croisée l'empêchant d'ouvrir trop grand la bouche.

Larkin rigola en voyant l'attitude de sa jument, d'un côté c'était une compétitrice dans l'âme  qui n'a peur de rien et de l'autre un gros bébé qui avait constamment besoin d'être rassuré. Offrant un baiser sur la tempe à Liar, Larkin reprit rapidement les rênes et remonta en selle, détestant rester sur un échec.
- On va retenter Liar, et cette fois pas de bêtise.
Sur ces mots, Larkin fit tranquillement demi-tour et redemanda un galop à sa jument qui semblait un peu plus active depuis cette petite frayeur, bon rester à voir si ce trop plein d'énergie aller être positif ou non.

De nouveau, le couple aborda le fameux œil : tandis que Liar le fixer avec attention en galopant lentement, Larkin serrer fortement ses mollets contre les flancs de l'alezane, voulant la dissuadée de recommencer.
- Aller ma grosse..
Les quelques encouragements de son cavalier firent secouer la tête à l'alezane, toujours pas vraiment rassurée par le maigre trou par lequel elle devait passée.
Mais contrairement à la première fois, elle se décida à sauter : bon elle avait fait le dos rond et Larkin avait dégusté quelques branches de la haie mais elle l'avait passer. Se réceptionnant lourdement de l'autre côté, notre Liar secoua vivement sa tête après tant d'émotions.

Larkin quand à lui afficha un grand sourire ; malgré le fait que Liar est prise son appel trop tard et qu'il se soit prit les branches en pleine figure il était très satisfait qu'elle ait dépassée sa peur.
- C'est biiiien ma grosse ! lança t-il en faisant durait le "i" du "bien", voulant insister sur la bonne action qu'elle venait de faire.
- Bon on rentre, t'aura le droit à pleins de soins et à un repos bien mérité..lui chuchota t-il en passant ses mains dans sa crinière, reprenant lentement la route vers Cuadra sous le temps gris.
© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 715

Date d'inscription : 02/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur


Woh superbe résumé ! J'ai adoré te lire moi qui n'ai jamais fais de cross j'ai eu quelques sensations en te lisant !

+2 Endurance
+3 coup de saut
+ 1 Cardio
+2 Précision
+3 franchise

Lors de ton prochain rp ta jument aura une petite entorse


Dernière édition par Le cheval le Dim 27 Déc - 19:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Masculin

Messages : 1777

Date d'inscription : 19/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://cuadra-eclipse.forumactif.org

Je joue avec vos vies sans aucune pitié
Le membre 'Le cheval' a effectué l'action suivante : Lancé de Dés

'Entraînement' :
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
+
Sujets similaires
-» Ometeotl Tab Tlaloc - Terminé!
» You'd better run, better run, faster than my bullet. (29/05 à 03h10)
» GRACE & ANDREAS ▪ run girl, run faster
» faster bambi, don't look back Δ ashton
» Goin' Faster than a rollercoaster ▬ Robin & Blue




Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


- +
Sauter vers: