Météo Aberdeen


Partagez •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Mon iPod délivrait encore et toujours la même musique, et ce depuis plusieurs jours. Oui, j'étais souvent comme ça, à écouter en boucle la même chanson. Il paraît que c'est bon pour la mémoire, en plus. Mais, en règle générale, c'est juste pour éviter d'avoir à changer continuellement lorsque le mode shuffle ne me convient pas.

J'avançais d'un bon pas en rentrant vers les maisons. Je m'étais occupée de mes deux chevaux, et j'avais encore toute l'après-midi à tuer. N'ayant pas envie de la passer encore en solitaire, j'avais décidé d'aller chercher Romeo. Après tout, autant joindre l'utile à l'agréable ! Et puis ça lui ferait du bien autant qu'à moi. Avec sa timidité maladive et sa fragilité, j'étais certaine qu'il n'avait même pas encore visité la jolie ville dans laquelle il avait élu domicile.
Sur la porte étaient notés les noms des locataires, aussi trouvais-je rapidement la suite de Romeo.

Éteignant ma musique et rangeant mon iPod dans la poche de mon pantalon d'équitation, je toquais à la porte. J'espérais sincèrement que Romeo allait venir ouvrir et m'éviter de sombres explications sur le pourquoi du comment je venais le chercher. Manque de bol, ce ne fut pas un visage connu que je vis entrouvrir la porte. Essayant de garder une contenance en souriant, je retins de justesse un rougissement malvenu en expliquant la raison de ma venue.
- Bonjour ! Je... hum. Je cherche Romeo. Il est là ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Don't think I'm understand |PV|

Message par Invité le Mer 23 Oct - 22:12

J'étais tranquillement affalé sur le canapé de la suite. Arrivé depuis peu ici, et je n'avais rencontré qu'un seul de mes colocataires : Le petit roméo, le tout timide roméo qui rougit pour un rien.
Mais pour l'instant j'étais tout seul, avec une clope à la main et une bonne musique qui tournait en fond, quoi de mieux ?.
J'avais profiter de ma solitude pour ne mettre qu'un short en jean troué sans T-Shirt. Ouai j'étais trop sexy à ce moment là mais malheureusement personne ne pouvait en profiter, temps pis. Et un peu de repos de ne fait pas de mal, même si depuis mon arrivé je n'avais pas fais grand chose.
Demain, je prévoyais de sortir en ville pour me trouver une nouvelle proie bien que je n'en avais pas finit avec roméo, il me fallait quelque chose en réserve, pour bien assurer l'avenir.
Tout à coup,j'entendis frapper à la porte. Qui pouvait bien venir en pleine après midi alors que aucun des colocs étaient là et je n'ai fais aucune rencontre à part M. Roméo. Sûrement un pote à un de mes colocataires.
Je me levai et ouvrit la porte. Sur le seuil, je trouvais un jeune fille, qui avait l'air toute timide, tout de suite elle me rappellai quelqu'un.
Elle venait voir roméo. Je compris tout de suite que cette fille était intéressé par Roméo. Autant en jouer.

« Nan, mon petit roméo n'est pas là. Pourquoi tu lui veux quoi à mon lou ? »

J’insistais sur les deux « mon ». Je suppose qu'elle allait comprendre et j’espérai intérieurement qu'elle me fasse une petite crise de jalousie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Je sursautais violemment à l'entente de ses paroles. Son Romeo ? Comment ça son Romeo ? Une douleur sourde semblait se réveiller dans ma poitrine. Un mélange entre un vague sentiment de trahison, et un fort sentiment de jalousie. Romeo... gay ? Ou bi ? Quoi que soit la réponse, elle ne m'arrangeait en rien.

Pour tenter de retrouver mes esprits, je détaillais l'inconnu. J'essayais d'y chercher une quelconque ressemblance physique, pour tenter de me rassurer en me disant que ce n'était que son frère, ou un quelconque cousin. Mais non, rien, nada comme ils disent ici. Ce jeune homme était tout ce qu'il y avait de plus différent de Romeo. Torse nu, un short qui ne laissait aucune part à l'imagination, il était loin d'avoir la délicate retenue de celui que j'aurais aimé trouver à sa place. Fugitivement, j'humidifiais mes lèvres avec ma langue. Mes anciens cours de psychologie me rappelèrent que, pour qui l'avait étudiée, ce geste signifiait une acceptation de la part de la femme. Je m'en voulus un instant, avant de laisser place à la colère; de toutes façons, vu la personnalité imbue d'elle-même qui se tenait devant moi, ses connaissances en psychologies devaient être maigres, voire inexistantes.

Maîtrisant avec peine le tremblement de ma voix, je répondis un vague "- Non, rien...". Puis, sentant toujours son regard rivé sur moi, je me permis de le regarder dans les yeux. Cette sombre colère que je ne souhaitais pas exprimer me servirait au moins à renier un instant ma timidité maladive. Soutenant son regard, je fis un grand sourire, avant de répondre, plus franchement cette fois.
- En fait, je venais simplement le chercher pour lui proposer une balade. Mais, puisqu'il est déjà sorti de lui-même, ce n'est rien. Pourras-tu juste lui préciser que je suis passée le voir ?

Pendant un bref instant, je songeais à rajouter un "ou as-tu peur qu'il ne manifeste un trop grand intérêt à ma visite ?", mais je m'étais promis de ne pas lui montrer que je le détestais avant même de le connaître vraiment. Moi, détester quelqu'un ? C'était bien la première fois...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Don't think I'm understand |PV|

Message par Invité le Sam 26 Oct - 17:52


Pv: Avril




Plein d’émotion passa sur le visage de la jeune fille. Incompréhension, trahison et ce que je voulais le plus possible jalousie. Mission réussi, il ne manquait plus que un crise de jalousie et je serai le plus heureux.
J'avais bien vu son regard me crypter. J’espérai que la vu lui es plus bien que je savais que je n'étais pas vraiment son style de garçon. Si cette fille à flasher sur Roméo, elle ne pouvait pas flasher sur moi qui est tout son contraire.Je dis de même en plus pousser, quelques commentaires tel que « pasmal » ou « manque de forme » sortirent de ma bouche et pas vraiment discretement.
Mademoiselle timide bégaya, et mis au moins deux minutes à me sortir un phrase. Cette fille était tellement ennuyeuse, pourquoi Roméo était il aller vers elle ? Je feins un bâillement devant elle, oui j'étais en mode petit chieur. Je savais que ça allait l'ennuyer. Cette fille avait l'air la petite fille modèle dont tout les parents veulent.
Enfaîte, elle voulait aller « faire une ballade » avec Roméo. Ouai, mon fessier de rêve qu'elle voulait aller faire une ballade avec Roméo. Elle le dit avec un petit sourire presque mesquin,enfin c'est ce que j’interprétai. J'avais un dilemme avec moi même es ce que j'allais vraiment le dire à Roméo qu'elle était passé ? Bien que ma conscience me disait oui, mon cerveau diabolique me conseillait de dire non. Mais avant que je puisse prendre une décision, ma bouche parla toute seule :


« Tu veux peut être l'attendre dans la suite ?Il va bientôt revenir, mon Roméo! »

Mais quel idiot ! Mais bon en même temps, je pouvais la taquiner pendant quelques minutes. Pour confirmer ma proposition je m'écartai de l'entré et fis un geste vers le salon. J’essayai d'avoir un air sincère sur le visage même si c'était complètement faux, je voulais avoir l'air amical pour qu'elle me raconte sa vie avec Roméo !

« Bien que on avait prévu autre chose de plus.. enfin bref je suis sur qu'il sera content de te voir »

Voila un gros sous entendu et si elle n'avais pas compris c'est que en plus d’être parfaite c'était un petite sainte nitouche. En plus, je passai mon regard sur mon corps torse nu, et hochai les épaules. Là c'était plus que évidant. Bien que ce se soit pas vrai du tout et que je ne savais absolument pas où était mon colocataire, parti le matin tôt.




Dernière édition par Zaccharia N. Descourt le Dim 27 Oct - 12:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Ce serait à celui qui réfléchirait le plus vite pour piéger l'autre. Non pas que j'ai dans l'intention de le piéger; je me défendais juste. Je me préparais une carapace, une armure comme à chaque fois qu'un coup dur arrivait. J'avais survécu à un scandale sur mon adoption; j'avais survécu à 20 ans de vie médiatisée, de paparazzis, et de vie bafouée. Sans un mot plus haut que l'autre, sans un regard de travers; mon père m'avait appris le respect, même des êtres les plus méprisables.
Il n'était pas méprisable; mais il n'en était pas loin. Je le voyais se régaler de ses paroles, de son intelligence, de sa vivacité de parole. Narcissique, en plus. Qu'est-ce que Romeo venait faire avec lui ?

Lorsqu'il m'invita à rentrer, je pensais un instant à refuser. Et Romeo, s'il revenait ? Son colocataire m'avait l'air plutôt rapide. J'étais suffisamment blessée par son attitude pour ne pas infliger la même chose au timide jeune homme.
Oh, et puis zut ! Lui, il ne se gênait pas. Alors pourquoi refuser ? Je ne voulais pas faire de mal à Romeo, ça jamais; mais je souffrais trop pour réfléchir correctement. L'attitude de plus en plus ouverte, osée, pressante de celui qui m'avait ouvert était un bon tremplin pour oublier à nouveau mes états d'âme.
- Avec plaisir ! S'il est déjà sorti, il ne m'accompagnera certainement pas, alors ne t'inquiètes pas, je ne serais pas longue...

Je bénissais au fur et à mesure mon père pour l'éducation qu'il m'avait offerte. Non, cet homme ne me ferais pas sortir de mes gonds; j'étais préparée, je n'avais plus qu'à copier des gestes et des paroles déjà utilisés. Passant la porte, je le laissais fermer la porte tandis que j'observais l'intérieur : typiquement masculin. Un bordel ambiant. Me retournant brusquement, je lui tendis la main, me présentant.
- Sinon, je suis Avril Tiletto de Faraday. Piacere di conoscerti.

Je jouais à celle que j'étais vraiment : la fille de milliardaire. Romeo m'appréciait pour la façon dont j'arrivais à camoufler ces origines; il n'avait plus qu'à me détester de l'être en présence de son copain.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Don't think I'm understand |PV|

Message par Invité le Dim 27 Oct - 14:18


Pv : Avril



Miss timide se décida après un moment de renter dans la suite. J'avais tout de suite remarquer qu'elle avait changer de comportement, comme si elle voulait jouer avec moi. A cette pensée, je sourie discrètement, si elle voulait jouer, jouons !
J'appris que son nom était Avril et elle essaya de se montrer plus intelligente que moi en utilisant de l'Italien ou alors je ne sais pas pourquoi elle me parlait en Italien. Malheureusement pour elle, j'avais quelques connaissances d'Italien du à mes papas qui voulaient que je touche à un peu toute les langues. Grâce à eux, je parle français,espagnol,allemand, anglais , luxembourgeois, grec et un peu Italien. Ensuite elle avait utiliser son nom complet mais cela ne m’impressionnais point. Je devais être aussi riche qu'elle voir plus. A voir un papa ambassadeur, un autre papa PDG d'un club de vacances ultra connu et surtout disposé dans tout le monde et enfin une maman qui à hérité d'une très grosse fortune du au décès de son mari. Oui, on devais vivre dans le même milieu, riche plus que riche.




«Oh, Italienne ! Je suis Zaccharia enfin je crois que Roméo t'a parler de moi ? Non ? , et je suis ravi de te rencontrer aussi !

Bien sur que non Roméo n'avais pas du lui parler de moi mais bon, faisons comme si j'étais important pour lui.
Je fermai la porte derrière elle. Elle examina la suite avec attention, oh, je pensais qu'elle était déjà venu mais son comportement disait tout le contraire. Je me dirigeai vers le canapé et m’affalai dessus.
« Installe toi, je t'en pris ! Alors raconte moi comment tu connais mon petit Roméo ! »

Je repris ma clope que j'avais laissé quelques minutes auparavant dans mon cendrier et chopai ma bière. Quel impoli je n'avais même pas proposé à boire à mademoiselle. Tant pis.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Italienne ? Oh que oui, petit monsieur ! Vu son impolitesse ambiante, j'étais très étonnée qu'il n'ait fait aucune remarque sur mes origines coréennes couplées avec mon éducation italienne. Mais qui dit impoli ne dit pas pour autant raciste. Au final, j'étais plutôt contente qu'il soit passé outre ce détail. Pour moi autant que pour lui.
- Si, de Venezia plus précisément.

Il devait s'en moquer comme de la première de ses chaussettes. Mais j'avais décidé de prendre le contre-pied de lui. Il était impoli, j'allais sortir mon grand jeu. Il ne se présentait pas, bientôt il connaîtrait tous les détails de ma petite vie. Il s'affalait comme un malpropre la clope au bec et la bière à la main, je... hum, que faire ? J'avisais un fauteuil, plus ou moins face à lui, et m'y assis. J'étais tout de même bien heureuse d'être venue en jean, et pas en jupe. Le regardant, je lui répondis, avec un toujours un sourire de la plus belle fausseté sur mon visage.
- Comment aurait-il pu me parler de toi, quand je l'ai rencontré avant que tu n'arrives ? Cependant, je suis certaine que, s'il t'avait rencontré avant moi, il m'en aurait parlé. Tu restes dans les mémoires.

A la fois je prenais une longueur d'avance en lui précisant que je le connaissais avant, et à la fois je flattais son ego. Narcissique comme il était, les compliments ne pourraient que le détourner de son but. Arrêtant mon discours un instant, je repris, jouant machinalement avec mon bracelet.
- Je l'ai rencontré aux écuries. Je cherchais des modèles pour mes photos, et son étalon m'a tapé dans l’œil. Puis il est arrivé et nous avons fait connaissance.
Je taisais purement et simplement les épisodes tendres et plus terrifiants de notre rencontre. S'il tenait tellement à avoir Romeo, c'était qu'il ne devait même pas être au courant de sa seconde personnalité. Ou alors, il avait plus de cœur que ce qu'il laissait paraître. Et, malgré toute ma bonne foi et ma naïveté dans la bonté humaine, j'en doutais fortement chez ce personnage...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Don't think I'm understand |PV|

Message par Invité le Lun 28 Oct - 21:52

before the storm

Perturbé. Romeo était arrivé dans la cour de l'écurie sans savoir comment il était arrivé là. Il était perdu et il manquait quelques heures à sa mémoire. Oui ces dernières heures il ne savait ce qu'il s'était passé. Blackout. Il regarda la cour un peu perplexe puis commença à marcher comme un automate. Ses pensées dérivaient de tous les côtés et il était effrayé de ce qu'il avait pu faire pendant ces heures. Encore sous le choc il ne pensait pas du tout à la direction qu'il prenait. Et lorsqu'il se retrouva sur le palier de son appartement il cligna plusieurs fois des yeux. Il était rentré tout seul chez lui. Il commençait donc vraiment à se faire à sa vie ici. il inspira et essaya de faire le vide dans sa tête. A ce moment là il ne savait pas à quel point ça allait être vital d'avoir tout son esprit.

Il aurait pu s'arrêter dans le geste. Il aurait pu ne pas ouvrir cette putain de porte qui scellait son destin. Il aurait pu retourner à l'écurie ou chercher à savoir ce qu'il s'était passé durant l'après-midi. Il aurait pu. Mais tragiquement le destin choisit autre chose. Comme à son habitude pour Romeo d'ailleurs, le destin s'acharnait. Sa main s'appuya sur la poignée, cette dernière céda, il poussa doucement la porte et passa. Non il ne passa pas le seuil. Il resta là, sa bouche formant un O de surprise et le rouge montant à ses joues. Car dans le salon se trouvaient les deux personnes qui lui avait donné le plus d'affections et de doutes. Les deux personnes qu'il aimait. Avril et Zaccharia.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

La porte qui s'ouvre. Comme dans les films, en fait. On m'aurait raconté cette scène que je ne l'aurais pas crue véridique. Là, ce n'était même pas un question d'y croire ou non. J'espérais que ça n'était qu'un mauvais rêve. Mais autant espérer, là maintenant tout de suite, que Zaccharia disparaisse. Autant espérer que, là tout de suite, Romeo se jette à mon cou pour s'excuser.
Autant espérer.
- Tiens ! Quando si parla del diavolo, si vede la coda !

Face à lui, parler Italien ne me dérangeait plus. Quel que soit son prénom, la honte qu'il en avait. La jalousie me rendait furibonde, même devant lui. Son colocataire m'avait décidément poussée à bouts. Je ne me reconnaissais plus. Je n'aurais jamais dit ça en d'autres circonstances. Mais, dommage pour le timide jeune homme, il était arrivé soit trop tôt, soit trop tard. Le mal était fait, et puisque j'avais l'occasion de lui parler, il ne ferait qu'empirer.
Au diable la personnalité gentille et généreuse que je ne voulais pas blesser. Il ne s'était pas gêné pour le faire avec moi. Comme quoi, même face au plus démuni, j'étais toujours plus faible. Toujours la perdante.

- Y a-t-il ne serait-ce que quelque chose à expliquer ?

Il n'allait rien dire. Il allait bafouiller. C'était écrit, comme beaucoup d'autres choses. Moi, j'avais la jalousie pour réagir de la sorte; il n'avait guère plus que la honte. Pas assez forte. Pour une fois, j'allais peut-être gagner.
Les mains posées sur mes hanches, je me levais du canapé, lui faisant face.
- J'attends, Romeo. A moins que tu ne souhaites rien me dire, dans quel cas je n'aurais plus qu'à vous souhaiter de bien vous amuser en mon absence.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Don't think I'm understand |PV|

Message par Invité le Sam 9 Nov - 17:12

before the storm

Elle parla italien. Ca ressemblait à l'espagnol et sans même comprendre ce qu'elle disait il devina. Ils étaient donc en train de parler de lui ? Comment cela se faisait-il ? Pourquoi Avril était elle ici ? Avec Zac ? Etaient-ils tous les deux ensemble ? Si c'était le cas le cœur de Romeo sombrerait. Pourtant quelque chose n'allait pas. Le ton de reproche employé par Avril ne correspondait pas du tout avec le fait que les deux soient ensemble. Il fronça les sourcils. Il était plus perdu que ce qu'il n'avait été avant de franchir cette porte.

Et Avril continua à l'agresser. Quelque chose à expliquer ? Quelque chose à expliquer ? QUOI DONC ?! Il restait là, la bouche fermée, le regard vers le bas, sans comprendre. Les larmes montèrent à ses yeux. Il n'avait rien fait. Pourquoi Avril le détestait autant ? Pourquoi était-elle si méchante ?Il n'avait strictement rien fait n'est ce pas ? Elle termina par parler de s'amuser en son absence. S'amuser de quoi ? Avec qui ? Comment ?
    "A... Avril. Je... je ne comprends pas."

© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Quelqu'un de plus déterminé que moi aurait pu lui répondre plein de choses. Mais j'ai toujours su que ma volonté était absente dans ces moments-là. Dans les moments où j'avais besoin de force et de courage, j'étais toujours livrée à moi-même.
- Tu ne comprends pas ? Pourtant, je n'étais pas là !
Quand même, ça faisait trop mal. Je me laissais tomber dans le canapé derrière moi. Aucune volonté, vous dis-je. Les coudes sur les genoux, le visage caché dans mes mains, j'étais perdue. Jouait-il la comédie ? Zaccharia s'était-il joué de moi, de ma jalousie visible ? Ou Romeo n'était-il pas vraiment celui que j'avais cerné ? Perdue, vous dis-je.

Je redressais la tête. Rien n'avait bougé, rien n'avait avancé. Je décidais de poser directement le problème.
- Pourquoi, alors même que je t'effleures, tu deviens méchant ? Et pourquoi Zaccharia, lui, a-t-il tous les droits sur toi ?
Je devais sembler possessive. Mais la question me taraudait. Pourquoi Zaccharia ? Pourquoi lui ? Et pourquoi étais-je toujours la perdante ? Le monde s'alliait-il contre moi ? Cette sensation se faisait de plus en plus présente dans mon esprit.
- Est-ce que tu peux répondre à cette question, ou alors est-ce que tu ne comprends toujours pas ?
J'étais dure. Je le savais.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Don't think I'm understand |PV|

Message par Invité le Dim 10 Nov - 11:55

before the storm

Elle retomba dans le canapé. Il fit un pas pour la rattrapé de peur qu'elle ne rate le fauteuil mais non elle y arriva bien. Elle n'avait pas besoin de lui. Il se mordit la lèvre inférieure. Elle n'avait jamais eut besoin de lui autant qu'il n'avait besoin d'elle. Et sa peine actuellement affectait plus Romeo que n'importe quelle peine. Il était impuissant. Il ne comprenait pas. Il regardait seulement l'endroit où elle s'était affalée. Il chercha rapidement du soutient près de Zac mais ce dernier restait muet.

Comme un claquement de fouet la question tomba. Pourquoi quand elle le touchait il devenait méchant et avec Zac rien ne s'était passé. D'un ton encore plus dur elle continua dans sa lancée tandis que les larmes du jeune homme coulait sur ses joues. Il était faible. Trop faible. Il s'assit sur une chaise avant de ne plus pouvoir se tenir sur ses jambes. Il y avait trop à encaisser. Il se mit la tête dans ses mains et murmura.

    "Je ne sais pas Avril."

Il redressa la tête et regarda là où la jeune femme était assise sans la regarder.

    "Je... je ne sais pas. Je ne le contrôle pas. Je suis un monstre. Je... Je ne le contrôle pas. Je... je suis un danger. Po... pour vous deux. "

Il fallait maintenant remettre les points sur les I. Elle avait dit que Zac avait tous les droits sur lui. C'était faux. Il avait toujours plus ou moins rejeté Zac du fait que lui-même n'était pas sûr de qui il aimait et qui il était attiré. Et maintenant, face à Avril il se sentait coupable d'avoir juste ressentit ce qu'il ressentait pour Zac.

    "I... il s'est ri... rien passé avec Zac."

Il essaya de garder la voix assez forte qu'il avait mais sa voix se brisa un peu, devint plus faible, il n'assumait pas ce qui s'était passé avec Zac et n'assumait pas le mensonge qu'il débitait à Avril car oui il s'était laissé aller contre Zac.


© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 756

Date d'inscription : 25/09/2013

Double compte : Lancelot M. Zellige

Célébrité : Lucy Hale

Crédit : Mini BN

Prénom : Blue-Ivy

Age : 20 ans

Métier : Monitrice

Voir le profil de l'utilisateur

it's your life can't live it twice

Je pris le temps d'écouter Romeo, malgré le fait que je mourrais d'envie de l'interrompre à chaque instant. Il me perdait lui aussi. Je n'arrivais plus à connecter les morceaux, les versions. Elles étaient si différentes, entre Zaccharia et Romeo. Si éloignées. Au fond de moi, une petite voix me suppliait de croire Romeo, de catégoriser Zaccharia dans la catégorie des menteurs. J'aurais pu, le colocataire de Romeo semblait être de cette trempe. Mais Romeo ne se défendait pas. Il ne cherchait même à me prouver qu'il ne s'était rien passé. Je n'étais pas certaine qu'il mente, ou qu'il dise la vérité. Mais je savais que je n'allais pas réussir à endurer ça.
- J'espérais que tu aies plus de considération pour moi pour ne pas avoir à me mentir et à me cacher quelque chose.
Je me levais. Finalement, la crise était passée. J'étais dans un état second, un état qui me forçait à me comporter de manière complètement extérieure. Je faisais certainement cela pour me protéger. Pour ne plus y penser, pour passer à autre chose, pour oublier. Peine perdue. Si la colère avait vite disparue en voyant l'air de Romeo, la jalousie restait tenace. Elle ne disparaîtrait pas de sitôt, me souffla une petite voix. Mais avais-je le choix ?
Non.

Je me levais, me dirigeais vers la porte. J'obéissais à allez-savoir quoi. Il n'avait pas fermé la porte, je n'avais plus qu'à sortir, oublier, et me morfondre seule. Cependant, avant de complètement passer le pas de la porte, je me retournais pour regarder Romeo dans les yeux.
- J'espérais avoir plus de considération de ta part. Comme j'espérais que, pour toi, je n'étais pas qu'une simple amie. Comme j'espérais que tu te rendes compte que je te voyais comme plus qu'un ami. Beaucoup plus.
Je sentis les larmes perler à mes yeux. Alors, même avec toute la bonne volonté du monde, je n'arrivais pas à les retenir. J'avais lutté pour rien, au final. Les sentiments rattrapaient toujours la raison. Et ce quelle que soit la circonstance.

Avec un dernier regard pour Romeo, j'effaçais d'un geste rageur les larmes qui me trahissaient. Puis je tournais les talons et sortit, me retenant au passage de claquer la porte derrière moi.
De la jalousie. Pas de la colère.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Don't think I'm understand |PV|

Message par Invité le Lun 11 Nov - 15:52

before the storm

Menteur ? Il n'avait pas mentit. Il ne s'était rien passé avec Zac physiquement. Il avait ressentit des choses oui mais il ne s'était rien passé. Lui cacher des choses ? Comment aurait il pu lui dire quelque chose que lui même n'arrivait pas à accepter. Les larmes refirent surface dans ses yeux. Il la regarda se lever, impuissant. Ses yeux étaient braqués sur le corps de la jeune femme car il ne pouvait toujours pas regarder les gens dans les yeux.

Elle était sur le point de franchir la porte et il ne pouvait rien faire. La garder près de lui était dangereux. Et il était méchant, il l'avait faite pleurer. Il se détestait. Il faillait qu'elle parte, il fallait qu'elle passe à autre chose. Mais elle s'arrêta. Elle s'arrêta pour poignarder son cœur une dernière fois. Puis elle partit, les yeux remplis de larmes tout comme les siens. Impuissant il murmura son prénom plusieurs fois avant d'abattre son poing sur la table. La porte n'était toujours pas fermée comme s'il attendait qu'elle revienne.

Il se leva et regarda Zac les yeux remplis de larmes, le visage qui n'exprimait que l’impuissance et le malheur d'avoir perdu un être un cher. Il regarda Zac pour chercher du réconfort qu'il ne trouva pas, pour chercher de l'aide. Il entra dans sa chambre et claqua la porte de rage. Il s'allongea sur son lit tant dis que cette dernière phrase tournait en boucle dans sa tête : "tu te rendes compte que je te voyais comme plus qu'un ami. Beaucoup plus."

© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Re: Don't think I'm understand |PV|

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
+
Sujets similaires
-» I've been dreaming for so long, to find a meaning to understand.
» AVERY # → « i am so clever that sometimes i don't understand a single word of what i am saying. » (ec.)
» ~Sixx ~They say it is too dangerous to risk my life. But they don't understand that this is my life. ~
» Euh.... I don't understand ! Ft Callie ♥
» There are some magic moments in life that we don't always understand... {Fe Remus}




Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


- +
Sauter vers: