Météo Aberdeen


Partagez •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité
Invité
Gabriel F. Barcenas [terminé]

Message par Invité le Mar 29 Oct - 0:07




♦ Nom: Fernández Bárcenas
♦ Age + date de naissance: 19 ans || 31/12/1993
♦ Nationalité: Espagnol
♦ Statut + clan: Cavalier || Koppa
♦ Orientation sexuelle: Bisexuel
♦ Prénom: Gabriel
♦ Sexe: Masculin
♦ Classe sociale: Moyenne
♦ Cheval: Propriétaire.
♦ Star sur l'avatar: Taylor Lautner, connu notamment depuis la Saga de Twilight.

♦ Que pensez-vous de l'éthologie: Euh.. globalement ou seulement l'équine ? Bref. Globalement parlant, je trouve que c'est une science très pratique et nécessaire à l'approche de toute créature à l'état nature, n'ayant pratiquement pas -ou du tout- vécu près d'une société « artificielle ». Toutefois, elle peut être employé n'importe quand et n'importe où, selon moi or rien ne nous empêche d’interpréter et d'utiliser le langage corporel, que ce soit intra ou inter-spécifiquement. Je trouve que cela crée une sorte de complicité, lorsqu'on apprend à déchiffrer le langage corporel d'autrui, ou bien, cela aide à comprendre son prochain, à le devancer, etc.
♦ Que pensez-vous des clans de l'écurie: Je n'ai absolument rien à dire dessus.

Gabriel Fernández Bárcenas

Caractère
Je dois avouer que je n'aurais jamais cru parler un jour de mon caractère, du moins devoir le décrire. Je pense être quelqu'un d'assez épanoui, ouvert d'esprit et relativement jovial. Je suis quelqu'un de très souriant, je pense, mais aussi de sérieux car, malgré tout. Souvent, un sourire peut dire beaucoup de choses, chez moi. Généralement, il n'y a pas beaucoup de monde qui comprennent qu'ils ne sont toujours pas sincères, puisque la nostalgie, la peur et la douleur causées par certains évènements passés me regagnent toujours au mauvais moment et au mauvais endroit.

On m'a déjà dit et redit que j'étais quelqu'un d'intelligent mais trop modeste et discret d'un point de vue psychologique. Selon les personnes qui forment mon entourage, j'ai beaucoup de potentiel et je ne l'utilise pas.  Je ne prétends pas être un génie, non plus. Je pense simplement qu'il y a des domaines où je préfère m’exercer au détriment de tant d'autres.

Chaleureux, indépendant, rêveur, sociable mais aussi assez réservé... Je pense être quelqu'un de loyal et d'assez sportif. Je tends à être quelqu'un de paradoxale, de difficile à comprendre, d'ambigu, même. Je suis assez tactile, par habitude. En Espagne, c'est une habitude, en plus. D'un autre côté, je ne suis pas un « fêtard » comme bon nombre des jeunes qui ne pensent qu'à tomber ivre mort sur un trottoir ou bien à.... assouvir « leurs besoins », si vous voyez ce que je veux dire. Je suis quelqu'un d'actif en général, mais je préfère le calme. J'aime la bonne nourriture, j'aime cuisinier, d'ailleurs, puisque, selon ma grand mère « Partager les bonnes choses les rend deux fois meilleures. Cuisiner pour quelqu'un qui sait l’apprécier, aussi ». La bonne nourriture nous rend heureux et nous aide à apprendre plus sur la personne qui l'a faite. Cuisiner est tout un art, un art qui aide à s’évader et qui se perfectionne au fil du temps.

Contrairement à ce qu'on le pense, cet « esprit d'artiste torturé » dont la vie m'a fait aussi.... gracieusement cadeau n'est pas toujours une mauvaise chose, malgré le fait que je puisse parfois être assez triste ou déprimant (en dépendant des occasions, d'où et pourquoi),  puisque cela m'aide à me concentrer, à imaginer des nouvelles façons de développer mon art, entre autres. Cela dit, je peux facilement prendre du recul, aider à voir le monde autrement que par le biais de ce qu'on peut nous montrer de lui, de la société.

Par ailleurs, quand je parle de « mon art », je parle principalement de la musique et non de la cuisine. Je n'aime pas vraiment chanter, ni même danser, mais j'adore jouer du piano et de la guitare sèche. Accessoirement... il y a un petit détail que je n'ai pas mentionné jusqu'à présent : J'ai peur des chevaux. J'adore les animaux mais... les chevaux me semblent trop imprévisibles et j'en ai une peur bleue, depuis mon entrée en primaire. Lucius est une toute autre histoire. Lui, je le comprends, il me comprend et on se connaît assez bien. On s'est mutuellement soutenus alors, je n'ai pas peur de lui ; s'en est une exception.

Je ne sais pas quoi vous dire de plus... Je pense qu'il faut bien me connaître pour pouvoir en savoir davantage.


Histoire
Andalousie, Espagne.
31 Décembre 1993

Nous voici, dans ma région, le jour de ma naissance. J'ai vu le jour à Ronda, un village montagneux se trouvant quelque part dans Sierra de las Nieves, Málaga. C'est un endroit sublime. Certes, il fait très froid en hiver, mais en été on pourrait frire des œufs sur le capot d'une voiture sans même prendre la peine d'y mettre de l'huile...

Malgré qu'on appelle Ronda « un village », il s'agit d'une ville relativement grande divisée en deux parties : la moderne et la partie ancienne. Cette dernière conserve des ponts de pierre et des anciens bâtiments tels que l’Église de la Merced -qui fut construite en 1585-,  des longues rues assez étroites, des chaussées de pierres lisses par lesquelles passent souvent les chevaux et les carrosses qui se dirigent vers les ferias, surtout en été, quand notre population -déjà assez...importante-, double et/ou triple à cause des touristes -et il n'y a pas que des étrangers, il faut dire-.  Je m'égare un peu. Je suis né dans la partie ancienne du village, non loin du Tajo, comme on appelle cette énorme falaise de laquelle certains sautent tous les ans. Charmant.

Bref. Mes parents étaient des artistes aussi. Ma mère était professeure de danse mais était aussi cuisinière. Elle travaillait dans un restaurant de renommée, dans la région « Las Codornices ». Leurs spécialités sont toutes à base de cailles ou de leurs œufs. J'y ai mangé pas mal de fois et c'est tout simplement exquis. Quant à mon paternel, il était professeur d'équitation et dresseur de chevaux. On avait des écuries où il donnait ses cours et où il élevait aussi des chevaux destinés aux ferias, principalement ainsi qu'aux concours. À cette époque, la crise mondiale n'avait pas encore touché l'Espagne et les affaires marchaient parfaitement.

J'ai été dans une école privée, puis dans un collège privé où j'étudiais la musique -j'avais prit option piano-. Peu à peu, au fur et à mesure que la crise économique frappait mon pays, on a vu les régions vivant du tourisme s’appauvrir, lentement. À mon entrée en primaire, j'ai prit peur des chevaux, puisque mon géniteur m'exigeait beaucoup trop. Je suis tombé plusieurs fois, je me suis blessé plusieurs aussi mais il n'en prenait pas compte. Une fois, je me suis même fait mordre et sur mon dos, j'ai toujours la cicatrice...

Quand j'eus onze ans, mon père dut commencé à vendre les chevaux pour un rien puis vira ses employés afin de pouvoir garder les écuries. Il commença à prendre des prêts car il ne voulait pas non plus perdre la maison, ni le terrain. On avait pas mal de factures à payer, il faut dire mais personne ne voulait céder à la petite vie de « luxe » qu'on avait.  On avait tout ce dont on avait besoin... Les intérêts des prêts nous ont vite dépasses, ma mère avait du quitter son travail de cuisinière : Elle était gravement malade. Elle m'avait dit qu'elle avait seulement quitté afin d'aider mon père et pour pouvoir s'occuper de moi.  

Ma mère m'avait menti pour ne pas m’inquiéter mais, seulement quelques mois plus tard, je surpris une conversation entre elle et notre docteur. On étais allés à l’hôpital pour faire mes vaccins, à la base. Elle avait du cancer de sein mais selon le docteur, il était trop tard.

J'ai été placé dans un collège public comptant de moins d'une centaine d’élèves se trouvant non loin de chez nous afin de limiter les dépenses. Je n'y apprenais rien, mais rien du tout. Ma mère avait subi déjà deux opérations, qui avaient pour but de prolonger sa vie. On lui avait fait une ablation de poitrine totale mais le cancer se propageait toujours. Il passa du tissu mammaire aux os, puis, vint le jour où elle nous quitta. Mon père perdit la tête peu à après et n'avait trouvé une meilleure façon de payer nos dettes que mettre le feu aux écuries pour avoir l'argent de l'assurance. Heureusement que les voisins accrurent vite, en attendant les pompiers. Ils sauvèrent les rares chevaux qui restaient dont un poulain noir de quelques mois, Lucius. Ce fut le jour du sinistre que je le connus.

Par chance, tout ne fut qu'une grosse peur or il n'y eut pas beaucoup de dégâts matériels. Certains s'étaient brûlés, superficiellement en tentant de contrôler les flammes avant que les pompiers ne viennent. Mon père s'était brûlé au visage mais, même blessé, il avait frappé l'un de nos voisins et bousculé l'un des pompiers parce qu'il ne voulait pas qu'on éteigne le feu.  Par la suite, il fut condamné et envoyé à la prison de Málaga, puisqu'ils avaient des cellules spéciales pour les déments dans son genre. Un huissier est passé aussi, il a prit tout ce qu'on avait de valeur, la banque saisit la maison et ce qui restait des écuries.

Je n'avais pas de famille dans la région, mes grands parents maternels étaient morts et mes oncles vivaient à l'étranger. Il ne me resta qu'un seule endroit où aller : chez mes grands parents paternels -que je ne connaissais pratiquement pas-, qui vivaient au Pays Basque. J'ai donc été vivre dans la périphérie de Bilbao avec les seules choses qui restaient de ma vie : Lucius, les habits que j'avais sur moi ce jour là et des souvenirs dont j'ai souvent le malheur d'y repenser.  

J'ai toujours trouvé les basques très cons, mais... eux, ils étaient différents. Ils étaient des bonnes personnes. Mon grand père était de Pontevedra (Galicie), mais ma grand mère était de bel et bien de Bilbao. Ils ont payé toutes mes dépenses et mon scolarité, depuis. Ils avaient habilité leur vieille grange pour que mon cheval puisse y rester, sans compter qu'ils m'ont toujours appuyé, pour tout, quels qu'ils soient mes projets.

Lucius était un cheval très craintif, dépressif et il a beaucoup de mal à dormir. Il était traumatisé depuis l'incendie que mon paternel avait causé. Dès qu'il entendait des craquements  ou qu'il sentait de la fumée, il devenait agressif et très nerveux. Adieux aux barbecues quand il était dans le coin...On ne pouvait pas allumer la cheminée quand il était près de la maison, non plus.

Mon grand père l'a débourré car il savait comment faire. Il avait travaillé avec des chevaux et des ânes quand il était plus jeune. Ce fut lui qui m'apprit tout ce que mon père ne sut jamais m'apprendre. Lucius avait réussi à plus ou moins surmonter sa peur pour les craquements en le faisant promener en forêt, loin du petit patelin où on vivait, loin de tout. Il avait vu que tous les bruits dans le genre n'étaient pas signe de danger.

Dès que je me sentais mal, j'allais le voir et je restais avec lui. Je n'avais jamais vu un cheval jouer au « foot » jusqu'à ce que je voie le vieux chien de mes grands parents et Lucius jouer avec un ballon dégonflé. Gordo lui redonnait un peu le moral.

Avec le temps, j'ai tenté de laisser ma peur de côté aussi et, puisqu'ils n'avaient pas de piano, j'ai commencé découvrir la guitare sèche. J'étais autodidacte, mais au final, je me débrouille assez. Je ne voulais pas encombrer mes grand parents davantage donc, j'ai cherché des petits boulots afin de les aider jusqu'à il y a quelques jours où j'entendis parler de La Cuadra del Eclipse. Là bas, ils pourraient non seulement aider Lucius, mais moi aussi. J'avais envoyé une lettre de motivation, puisque mes grands parents n'avaient pas les moyens pour m'y envoyer. Je leur ai expliqué la situation dans la lettre en question, parlant de l'état « mental » de mon cheval et de ma phobie envers son espèce, précisément qu'il était une exception. J'aimerais triompher là où mon père a échoué donc, nous voici.


Suzukihotaru
♦ Prénom: Selena ou Amerlyllian (Lys ou Ame, si vous n'arrivez pas à retenir), as you want.
♦ Age: 19ans
♦ Niveau d'équitation: Aucun, j'ai arrêté quand j'étais môme.
♦ Comment avez vous et comment trouvez-vous le forum:  Grâce à Neko! *la hug fortement*
♦ Quelque chose à rajouter ? J'ai faim ;_;





Lucius El Corcel Negro


Identité
Nom: Lucius
Sexe: Etalon
Race: PRE (Cheval Andalou)
Robe: Noir
Age: 6ans
Naissance: le ... 11/11/2007
Père: Inconnu
Mère: Inconnue
Descendance: Inconnue
Propriétaire: Gabriel F.Bárcenas
Caractère
Lucius est un cheval aussi complexe que son propriétaire. Il peut être très sérieux mais aussi très joueur. Il est dépressif, il est assez hautin -parfois- et il a des grandes difficultés pour dormir si on ne le fait pas promener avant, si on ne joue pas avec ou si on ne reste pas près de lui jusqu'à ce qu'il réussi à fermer les yeux. Il craint de se revoir enfermé dans une boxe incendiée. Il est pyrophobe, c'est à dire qu'il a peur du feu.

Quand il ne se sent pas bien, il n'y a que deux choses qui lui redonnent un peu le moral : jouer avec un ballon ou bien être brossé et lavé. Il adore la sensation que l'eau tiède lui procure. Il aime la musique, puisque Gabriel jouait de la guitare dans la grange pour le détendre, parfois, il lui mettait même de la musique classique.

Malgré qu'il soit complètement débourré, c'est un étalon qui a besoin de liberté. Trotter, galoper, se déplacer autant que possible afin de combattre sa dépression. Il n'aime pas vraiment sauter, mais il aime faire des courses et possiblement « danser » puisqu'il a souvent vu sa mère le faire avant l'incendie qui fit complètement changer sa vie et celle de Gabriel.

D'un autre côté, si vous tenez à ce qu'il vous apprécie, ne lui donnez jamais des pommes jaunes. Il n'aime pas leur goût. Donnez lui des oranges ou des pommes vertes. Il préfère les fruits ayant un petit goût acidulé.
Compétences
Saut:00
Dressage:00
Cross:00
Hunter:00

Endurance:00
TREC:00
Course:00
Western:00
Polo/horse ball/Pony-games00
Attelage:00

Débourrage: 100%
PodiumsEtat
Moral:70%
Forme:70%
Santé: 80%
Complicité00%






Dernière édition par Gabriel F. Bárcenas le Sam 2 Nov - 1:13, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Gabriel F. Barcenas [terminé]

Message par Invité le Mar 29 Oct - 0:12

Bienvenue et bonne chance pour remplir ta fiche, si tu as des questions n'hésite pas à nous demander, on se fera un plaisir de t'aider !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Gabriel F. Barcenas [terminé]

Message par Invité le Mar 29 Oct - 0:49

Merci beaucoup :3
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Gabriel F. Barcenas [terminé]

Message par Invité le Mar 29 Oct - 6:45

Taylor ! Bi *w* ! Bienvenue =D Bon courage pour finir. Ton cheval est sublime !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Gabriel F. Barcenas [terminé]

Message par Invité le Mar 29 Oct - 12:21

bienvenue! bon courage pour ta fiche ♪
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Gabriel F. Barcenas [terminé]

Message par Invité le Mar 29 Oct - 12:56

    Et un deuxième garçon chez les Koppa, un !
    Bienvenue ! :3
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Gabriel F. Barcenas [terminé]

Message par Invité le Mar 29 Oct - 13:12

Hey! Merci beaucoup, vous tous~♥
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Gabriel F. Barcenas [terminé]

Message par Invité le Mar 29 Oct - 13:38

Bienvenue beau goss !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Gabriel F. Barcenas [terminé]

Message par Invité le Mar 29 Oct - 16:49

C'est bon~ j'ai terminé, les gens!

Ps: Merci Lorena :3
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Masculin

Messages : 1777

Date d'inscription : 19/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://cuadra-eclipse.forumactif.org

Je joue avec vos vies sans aucune pitié
Je te valide de suite =D

Tu seras dans la même chambre qu'Alexander. Oublies pas de recenser ta célébrité au bottin et n'hésites pas à participer à l'event en cours : le bal Halloween !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Gabriel F. Barcenas [terminé]

Message par Invité le Mar 29 Oct - 17:08

*0* Thanks~ Le recensement est deja fait~ je vais aller voir, pour l'event :3
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Re: Gabriel F. Barcenas [terminé]

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
+
Sujets similaires
-» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)




Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


- +
Sauter vers: