Météo Aberdeen


Partagez •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité
Invité
Luce Dolce Gabbana → life is a Joke. ♥

Message par Invité le Mar 6 Aoû - 17:13




Nom: Gabbana;
Age + date de naissance: 19 depuis le 27/06;
Nationalité: Italienne;
Statut + clan: Cavalier et neutre;
Orientation sexuelle: Bisexuelle;
Prénom: Luce Dolce;
Sexe: Féminin;
Classe sociale: Aisée;
Cheval: Propriétaire;
Star sur l'avatar: Nina Dobrev;



Que pensez-vous de l'éthologie: L'éthologie, c'est la base, sans ça, le reste n'est rien, point final.
Que pensez-vous des clans de l'écurie: Je ne me sens pas concernée. Peut-être que j'en rejoindrai une plus tard.




Luce, Dolce, Gabbana






Caractère



Histoire

« Luce ! Reviens ici ! »

Luce courrait, elle voulait s'échapper des griffes de la directrice de son orphelinat, Giulietta. Elle n'avait aucune raison pour être exécrable avec elle, si ce n'est qu'elle essayait de la rendre jolie et qu'elle se doutait bien du pourquoi du comment. Elle fonça droit devant elle, ouvrant la porte d'entrée d'une seule traite. L'air hivernal s'engouffra et la frappa au visage. Elle rouvrit avec peine les yeux et découvrit deux hommes, surpris, au seuil. Elle fronça les sourcils et se faufila entre eux. Il fallait qu'elle s'échappe quelques heures.

Luce s'était cachée dans du foin à l'arrière d'une charrette. Elle montait dans les hauts-plateaux de Vincenza, sa petite ville. Natale ou pas, personne ne pouvait le dire, si ce n'est ses parents, mais ils n'étaient plus là. Envolés. Elle soupira en y repensant. Il fallait vraiment qu'elle cesse de s'apitoyer sur son sort et qu'elle aille de l'avant. C'est ce qu'elle comptait faire en se rendant là-bas. C'était par hasard qu'elle était tombée sur une maison très luxueuse, à l’abri des regards.

Luce était fascinée par tant de richesse et avait poussé ses explorations à chaque fois plus loin, sans se faire prendre. Elle sauta de la charrette et roula derrière une haie. Là, elle traversa une coure, puis rentra dans une sellerie. Oui, elle avait découvert une écurie. Certes elle était à usage personnel pour la famille qui vivait là, mais sa taille n'en donnait pas l'impression. Elle sourit et saisit une boîte de pansage. C'était son secret à elle, qu'elle ne partageait avec personne d'autres que les chevaux.


« C'est maintenant que tu rentres ? Misérable enfant, je vais t'apprendre les bonnes manières. Privée de souper, débrouille toi avec cette miche de pain. »

Un grognement de désapprobation retentit, puis elle monta les escaliers toute penaude. Ca arrangeait bien la directrice qu'elle ne mange pas, ça ferait moins une bouche à nourrir. En tout ils étaient 7. Côté garçon, Alessandro, 16 ans. Leone, 4 ans. Stefan, 7 ans. Zero, 14 ans. Côté fille, Rebecca, 3 ans. Aura, 8 ans. Et enfin, Luce, 14 ans. A la dernière marche se tenait Alessandro avec Rebecca dans ses bras. Il affichait une mine mi-réjouie, mi-ennuyée. Il allait encore lui faire la leçon, elle savait parfaitement ce qu'il allait dire, ou presque.

« C'est sa faute, elle voulait me faire belle... J'me suis doutée de quelque chose, elle tira doucement les joues rosies de l'enfant, ça serait bien si c'était pour toi cette fois !
- Luce... On en a déjà parlé. Giulietta fait vraiment des efforts avec toi, elle essaye de te trouver la meilleure famille possible.
- Deux hommes.
- Et alors ? T'es homophobe ?
- Je pourrais le devenir.
- Joue pas à  la plus maligne. Je m'en fiche que tu veuilles attendre que tes parents reviennent. S'ils t'ont mis ici, c'est qu'ils ne comptaient pas te chercher un jour. En plus, tu sais aussi bien que moi que trouver des gens biens prêts à adopter des ados, c'est pas facile de nos jours.
- Pas des gens biens, des clients.
- T'auras donc toujours le dernier mot ? Bon allez, j'en ai marre de me battre contre toi, j'ai raison et je suis sûr que tu le sais parfaitement au fond. »

Alessandro tenait le rôle du grand frère pour tout le monde. Il voulait rester un peu pour aider la directrice car il aimait bien Vincenza et son orphelinat. Pour ça, il travaillait comme palefrenier chez l'éleveur du coin. Souvent, quand ils n'étaient pas en conflits, Luce et lui s'accordaient des moments de douceur où ils se racontaient leurs rêves. Lui il parlait sans cesse de partir en Espagne dans une grande école d'équitation dès qu'il aurait un peu d'argent. Elle, elle voulait le suivre, elle voulait aussi retrouver ses parents. Ils s'imaginaient leurs vies dans les contrées ibériques ensemble, c'était comme un but.


« Luce. Descends dans mon bureau s'il te plaît. »

Elle venait à peine de terminer son pain, tranquillement assise en train de lire une histoire aux petits. Elle grommela, méfiante de ce qui l'attendait en bas. Elle croisa le regard encourageant d'Alessandro et Zero. Luce traîna les pieds et s'assit mollement sur la chaise en face. Giulietta fit rentrer les deux hommes de tout à l'heure en souriant, mais elle était plutôt tendue. Qui étaient-ils ? A vrai dire, elle s'en fichait un peu, rien de bon ne se présageait ici. Elle foudroya du regard le plus grand des deux, comme une mise en garde.

« Je te présente Mr Dolce et Mr Gabbana. Ils aimeraient en savoir un peu plus sur toi pour éventuellement t'adopter.
- Tu peux nous appeler Domenico et Stefano. Comme on ne peut pas avoir d'enfant nous-même, on voudrait adopter... Ne t'inquiète pas, on t'aimera comme si tu avais été vraiment le nôtre. »

Une moue étonnée s'afficha sur le visage de Luce. C'était une blague ? Oui, une bonne blague. Une conspiration même. Elle n'avait pas pensé qu'ils soient vraiment ensemble, cela avait suffit à lui faire baisser sa garde. Voilà, maintenant elle était piégée. Giulietta se tenait devant la seule issue de secours possible. Elle lui fit un signe de tête pour qu'elle se présente.

« Je suis Luce. J'ai 14 ans... J'aime les chevaux. Je ne suis jamais allée à l'école. Je peux travailler dans les champs, mais je garantis pas que je ne m’enfuirais pas. J'aimerais retrouver mes vrais parents. Je suis homophobe. Il y a des tas d'enfant mieux que moi. »

Là ce n'était plus elle la plus choquée, c'était les deux hommes. Ils avaient clairement compris qu'elle ne voulait pas qu'on l'arrache à son orphelinat. Le petit balbutia quelques mots.

« Nous ne comptons pas te faire travailler. Tu n'auras plus à t'inquiéter. Par contre, on te fera prendre des cours. »

Luce réfléchit quelques instants. Elle détailla à nouveau leurs vêtements. Très chics. En plus les cours coûtaient chers par ici... Ils ne devaient pas être pauvre du tout. Sa bouche s'ouvrit, formant un beau o. Elle répéta à nouveau que d'autres pouvaient prendre sa place, ça ne changerait rien. Pourtant ils insistaient, ils disaient qu'ils pourraient peut-être en prendre un autre, mais qu'ils avaient senti un 'feeling' avec elle. Le verdict tomba enfin. Elle était adoptée. N'en revenant même pas elle-même, elle remonta dans sa chambre, les yeux perdus dans les vagues.

Alessandro l'attendait au quart de tour. Il la saisit par les épaules et lui demanda ce qu'il s'était passé. Elle ne parvint qu'à marmonner un misérable 'je suis adoptée'. Il était ravis, il lui fit un câlin. Elle rougit et repensa soudain à leurs promesses silencieuses. Elle ne voulait pas qu'il la lâche, elle voulait continuer de rêver avec lui. Les autres vinrent aussi lui dire adieu. Les petits pleuraient. Tant d'émotions se bousculaient en elle, une larme roula le long de sa joue que son 'grand-frère' s'empressa de récupérer. Elle n'aimait pas montrer ses faiblesses, mais là, c'était différent.

D'un côté elle voulait s'en aller, recommencer une nouvelle vie sans soucis. De l'autre elle s'accrochait à son but, à Alessandro et aux autres. Ses bagages étaient faits, il n'y avait pas grand chose à prendre de toutes façons. Zero la fit descendre, au cas où elle sortirait de son espèce de transe. Il la guida jusqu'à une ferrari cabriolet. Domenico et Stefano la rejoignirent bientôt et ils se firent un rapide baiser, sûrement pour ne pas trop brusquer leur nouvelle fille. Elle n'arrivait pas à détacher son regard de l'orphelinat. Elle n'avait plus rien à faire avec eux à présent.


« Luce ! Tu sais quoi ? On est encore dans le journal. »

Luce soupira, les paparazzis ne la laisseront donc jamais tranquille. Elle grommela et sortit de sa cabine d'essayage. Aujourd'hui elle s'était accordée un shopping avec Tea, sa meilleure amie. Elle semblait tout aussi excitée qu'elle à l'idée d'acheter des nouvelles choses pour leurs dadous ou elles. Malheureusement, elles avaient déjà été repéré par un homme, les autres ne tarderaient pas. Elles payèrent leurs articles et s’empressèrent de monter à bord la limousine aux vitres tintées. Le majordome, Giuseppe, démarra aussitôt.

« Votre journée s'est-elle bien passer mesdemoiselles ?
- Comme sur des roulettes !
- Giuseppe, direction la maison, je ne tiens pas à me faire remarquer puis qu'ils inventent quelque chose du genre : Quand les parents D&G sont pas là, L fait la fête. »

Luce n'avait jamais voulu attirer le regard des gens, tout ce qu'elle voulait c'est avoir la paix. Mais elle menait une vie où il fallait qu'elle se méfie constamment. Elle avait choisi ses amis avec grand soin, sauf pour Tea, elle s'était imposée. La voiture quittait Venise et ses environs pour arriver près de grandes maisons. C'est dans ce quartier à part et riche que vivait désormais l'ex orpheline. Elle n'aurait jamais pu se douter qu'elle finirait fille adoptive de deux grands noms dans le domaine du stylisme. Les filles sortirent et allèrent dans la cuisine se rafraîchir en cette journée d'été.

Ses rapports avec ses pères étaient au beau fixe, comme le soleil. Elle qui avait voulu être homophobe, il n'en était rien. Elle avait même fini bisexuelle. Luce soupira en se remémorant des bribes de son passé. Alessandro... Après 4 ans, elle n'avait toujours pas oublié ses rêves des contrées ibériques en sa compagnie et celle des chevaux. Tea la ramena à la réalité en lui tirant le bras, elle lui suggérait de passer au centre équestre. Cependant, elle dut refuser, elle avait des devoirs. Penaude, sa meilleure amie lui dit alors au revoir et merci avant de s'éclipser.

En 4 ans, elle avait comblé son retard. Non seulement au niveau scolaire, mais aussi au niveau moderne. Des choses, expressions et manières d'être, elle en avait appris. Depuis la misérable enfant, comparable à Cosette, jusqu'à maintenant. Elle avait fumé, mais n'avait pas supporté, elle ne pouvait rien y faire. Elle s'était droguée, mais ça, elle avait aimé, 1 ou deux fois par semaine, pas plus, mais pas moins non plus. Et puis elle avait bu, elle avait même découvert qu'elle avait une très grande marge avant d'être torchée. Puis il y avait eu les sorties en boîte, tout ça, tout ça. Oui, Luce c'était modernisée.

« Pronto ! Qui Luce ? Ascolto.
- C'est moi.
- Ca m'aide.
- Papa Stefano.
- Ah ! Ca va ?
- Si et toi ?
- Si si. Qu'est-ce que tu me veux ?
- D'ici quelques jours je reviens d'Amerique pour aller à Milan, tu m'accompagneras.
- Ok. Ciao.
- Ciao Luce. »

Luce sourit, elle avait hâte. Malgré les apparences, elle était très coquette. Elle adorait venir voir les nouvelles collections, les essayer... Mais bon, elle ne pouvait pas se permettre que les gens le remarquent en raison de son statut. Elle s'étira et s'allongea sur son lit où son pc attendait qu'on envoie un e-mail. Elle ne le regarda même pas et se plongea dans ses révisions, mais dans niveau équestre. Elle se débrouillait plutôt bien niveau relation entre cheval/cavalier... Néanmoins, c'est à peine si elle avait son galop 1. Elle n'avait pas encore monté, en fait, elle ne pouvait pas. Ses parents lui avaient interdit car elle s'était déjà cassée une jambe et un bras rien qu'en faisant un pansage. Un dangereux équin où elle n'avait pas trop fait attention, il a suffi d'une ruade.

Mais bon, Luce s'en fichait car cet été, elle partirait en Espagne avec son cheval pour visiter une prestigieuse école. En effet, elle avait déjà son dadou, un beau selle français baie de 4 ans nommé Hurricane. Aussi chaud que la braise. Même si elle ne le connaissait que de vue, elle sentait qu'ils étaient faits l'un pour l'autre. Elle comptait peut-être s'inscrire là-bas et progresser pour finalement, vivre de l'équitation. Domenico avait bien essayé de l'en dissuader, mais elle tenait à aller dans les plaines ibériques, elle y tenait depuis toujours. Si elle était restée, elle aurait fini vétérinaire disait Tea, et au fond, cela ne la dérangeait pas.


« Luce... Ma chère petite Luce... »

Giulietta était sur le seuil de la porte, elle regardait Luce qui venait de sortir d'une voiture pour venir sonner à son ancien orphelinat. La région de Vincenza était la même, c'était ici qu'elle se sentait vraiment chez elle. Elle avait même fait un détour pour retourner voir la maison où elle avait eu ses premiers contacts avec des équidés. L'ancienne directrice était émue, sûrement comme à chaque fois qu'elle revoyait ses protégés. Si elle était revenue ici, c'était pour le voir, lui plus que les autres. Ou donc était Alessandro ? Elle échangea quelques mots avec Giulietta qui parlait plus du passé que de ce qu'elle était devenue.

« Où sont-ils ?
- Leone et Stefan sont partis un an après toi en France. Aura et Rebecca sont allées vers Rome, tu lui manques beaucoup. Zero... A fugué quelques mois après ton départ. Quant à Alessandro, il est resté pour m'aider jusqu'à l'année dernière, il m'a dit qu'il partait réaliser son rêve, je ne peux pas t'en dire plus.
- Tu pourras me donner leurs adresses ?
- Pas de soucis. Je sais que tu es au courant pour Alessandro, si tu le retrouves, dis lui merci. »

Luce donna une somme assez important à Giulietta et s'en alla aussitôt. Rien ne la retenait plus. Dans sa tête, elle s’efforçait d'essayer de trouver où diable avait pu aller Zero... En vain. Un jour, ils avaient vaguement parlé de New York. Peut-être avait-il réussi à aller jusqu'aux usa. Qui sait ? Alessandro en revanche, elle n'avait aucun doute. Il était quelque part en Espagne, près des chevaux dans la plaine ibérique. Rien qu'en s'imaginant le revoir, elle avait des papillons dans le ventre. Durant les moments de famine, de misère ou de froid à l'orphelinat il lui avait appris à voler, à survivre, à se battre. Elle soupira.


« Bon et bien... Je suppose que tu ne tiens pas à ce que tout le monde te voit faire - ?! »

Luce le stoppa net et déposa sur la joue de Stefano un baiser, elle en fit de même pour son autre père. Malgré les appareils photos capturant le moment de tendresse entre la famille, elle se fichait de ce que la presse dirait. Tea et quelques autres de ses amis comme Theo, son ex, prenaient ses bagages. Ils lui manqueraient tous. Une deuxième fois, elle quittait la vie chérie pour réaliser son rêve.




Yuki




Prénom: Lili;
Age: 14 balayettes;
Niveau d'équitation: Next question;
Comment avez vous et comment trouvez-vous le forum: Corax & Alice, super pour le moment ahah;
Quelque chose à rajouter ? banana ♥;



 





Hurricane of the Unknow


Identité
Nom: Hurricane
Sexe: Etalon
Race: Selle Français
Robe: Baie
Age: 4 ans
Naissance: le 26/06/2009.
Père: Espoir of the Unknow
Mère: Illusion of the Unknow
Descendance: Aucune.
Propriétaire/demi-pension: Luce Dolce Gabbana
Caractère
Hurricane... Un étalon qui en aura vécu des choses ! Bien qu'il soit très jeune, il a déjà eu le temps de connaître l'amour, la tristesse, la colère et la peur. Trois sentiments en trop qu'il n'aurait jamais dû rencontrer. Auparavant, il appartenait à des riches qui l'ont débourré dans la joie et la bonne humeur, mais ils ont fait faillite et ont donc vendu le poulain. Il est tombé entre les mains d'un crétin de première classe. Il l'a battu, l'a maltraité, l'a fait faire des choses qui lui ont minés sa santé... Bref, en quelques mois, il est devenu méconnaissable. Autant physiquement que moralement. Avant, c'était une gentil garçon un peu trop joueur, sans histoire. Maintenant c'est un fourbe un peu peureux, mais malin & rusé, que l'on pourrait qualifier de 'marins'. Amber l'a récupéré en très mauvais état. Il a la peau sur les os, il va falloir le remuscler durant de longs mois. Ensuite, il a quelques plaies sur le corps qu'il faudra soigner. Ses membres le font encore souffrir, il faudra attendre un peu de temps avant de pouvoir le faire sauter ou de lui demander un effort important. Il va lui en falloir des bons traitements pour qu'il revienne dans la normale pour un cheval. Cela dit, ça s'avère compliqué. L'étalon est très peureux. Il a horreur des humains depuis son traumatisme. Arriverez-vous à lui faire remonter ses souvenirs de gentils cavaliers attentionnés ? Bonne question. Si par un miracle miraculeux, vous pouvez vous approcher, nous vous déconseillons de vous montrer trop entreprenant. Il vous attaquerait. Non pas par méchanceté (quoiqu'un peu quand même), mais plutôt pour se défendre. Je vous le dis, il ne veut plus avoir à faire avec les bipèdes. En dehors de cela, il est très énergique, donc pour l'entraîner une fois que vous aurez gagner sa confiance, son respect et son amitié, il va vous falloir du courage, du cran, de la détermination, mais surtout, de la patience. Car oui, le conseil maître est de prendre votre temps avec lui, ne brusquez pas les choses. Concernant ses capacités, comme il a eu des parents champions de cce, vous remarquerez bien vite qu'il est doué un peu partout, même si le dressage reste tabou à cause de son caractère actuel. Amber espère pouvoir redorer le blason du célèbre élevage of the Unknow en le reprenant avec comme principal cheval, Hurricane.
Compétences
Saut:00
Dressage:00
Cross:00
Hunter:00

Endurance:00
TREC:00
Course:00
Western:00
Polo/horse ball/Pony-games00
Attelage:00

Débourrage: 100%
PodiumsEtat
Moral:50%
Forme:100%
Santé:100%
Complicité00%





Dernière édition par Luce D. Gabbana le Jeu 26 Déc - 14:08, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Luce Dolce Gabbana → life is a Joke. ♥

Message par Invité le Mar 6 Aoû - 17:24

Welcom' !!!!
J'adore ta prez' !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Luce Dolce Gabbana → life is a Joke. ♥

Message par Invité le Mar 6 Aoû - 18:00

BANANA ♥ //SBAAFF//
Welc' x)
Par contre, si tu es proprio, il faut que tu fasse la fiche de ton cheval. Et comme Ambre t'as piqué la place (michante Ambre), il faudra la poster dans le même message que ta fiche (;
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Luce Dolce Gabbana → life is a Joke. ♥

Message par Invité le Mar 6 Aoû - 18:10

vive les minions ♥
j'allais poster la fiche en nouvelle réponse et j'ai vu ton message, j'me suis littéralement tapée la tête sur le clavier :')
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Masculin

Messages : 1777

Date d'inscription : 19/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://cuadra-eclipse.forumactif.org

Je joue avec vos vies sans aucune pitié
Welcome ! =D
Je te valide donc notre première membre officielle ! Oublies pas ton avatar et de recenser ta célébrité =D
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Luce Dolce Gabbana → life is a Joke. ♥

Message par Invité le Mar 6 Aoû - 18:16

    Meuh non, faut pas t’assommer pour moi xP
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
+
Sujets similaires
-» life is a joke ✘ DAWN. (Terminé)
» Shim Kee Young ●•● life is a joke
» Code d'éthique des DG
» — bring me to life
» Life in UCLA




Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


- +
Sauter vers: