Météo Aberdeen


Partagez •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité
Invité
Les yeux fermés, Matthew se sentit partir doucement. Ses sensations du monde extérieur s'atténuèrent peu à peu. Son corps flottait dans un immense halo douceâtre, il avait l'impression de voler. Les bruits devinrent lointains, l'immense voile de l'inconscience recouvrant lentement tout ce qu'il était. Il put enfin penser librement. Sans contrainte, sans prison. Ses pensées voguaient, s'éloignant dans le petit train de son subconscient. Tous ses sens semblaient paralysés, mais son cerveau, lui, l'entraînait dans tout ce qu'il avait capté et qu'il n'avait pas osé lui faire savoir. Tous les petits éléments de son enfance heureuse qu'il avait de puis si longtemps oublié. 
Son corps tout entier se détendit. Les aléas de la vie lui semblait loin. Il était enfin redevenu heureux. Au fond, il savait que ce n'était que du faux, mais son coeur ne pouvait s'empêcher de le pousser à vivre pleinement cette expérience de demi-sommeil qui l'habitait si souvent. Mais lui, il savait que cette joie profonde qui l'emplissait n'était que passagère. Pire encore, il redoutait la suite.

L'image de son frère apparut dans son esprit, plus nette encore que dans la vie réelle. Son sourire, figé sur son visage, respirait la bonne santé. Ses traits malades avaient été effacés par sa mémoire, pour ne garder de lui que cette représentation d'un homme frais et fort. Il était beau, musclé, et ses côtes saillantes avaient été remplacés par le corps musclé d'un homme dans la force de l'âge. Comme chaque nuit, comme chaque fois qu'il laissait son corps plonger dans la léthargie du sommeil, Matthew essaya de se rapprocher de lui. D'un pas après l'autre, puis en courant de plus en plus vite. Il était essoufflé, il n'en pouvait plus. Et comme chaque nuit, Joshua lui tourna le dos, et se mit à marcher. Il ne voulait plus de lui. Le jeune homme pouvait le lire dans sa démarche. Il s'en allait car il était las de lui. D'avoir un frère aussi minable. 

Quand enfin il crut se rapprocher, ses jambes le lâchèrent, comme à chaque fois. Il s'écroula une fois de plus sur le sol blanc de sa pensée. Et Joshua s'éloignait encore. Matthew voulait hurler, mais sa gorge le brûlait, refusant de le laisser s'exprimer. Il voulait lui dire de rester, lui crier sa haine, sa peine et son désespoir. Mais surtout, tout ce qu'il représentait pour lui. Tout ce qu'il n'avait jamais pu lui dire. Et ces foutus jambes qui refusaient de lui obéir.

Prenant sa tête à deux mains, il se mit à hurler en silence. Il cogna plusieurs fois sa tête contre le sol. Réveilles-toi, bon sang, réveilles-toi ! La douleur avait l'air si réelle, mais elle n'était rien comparé à celle qui lui tiraillait le coeur depuis ces dix longues années.

Matthew sursauta à un petit bruit dans la grange, où il avait crut être tranquille. Il était en nage, les muscles de ses jambes tremblaient comme si il venait de courir un marathon. Il se releva. Ses yeux fouillèrent les alentours, et il ne vit que de la paille, du foin et des grains. Mais il n'avait pas rêvé, des bruits de pas se dirigeaient vers la grange.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 252

Date de naissance : 21/07/1995

Age : 22

Date d'inscription : 06/04/2014

Double compte : Zoé Hartmann

Célébrité : Katia Winter

Crédit : Bazzart

Prénom : Fanella Caldwell

Age : 30 ans

Métier : Directrice du haras

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cheval-partage.net/

There is no problems
ξ Only solutions
Son nom lui rappelait quelqu'un. Elle ne pouvait mettre le doigt dessus. Matthew Fox était arrivé quelques heures avant les autres dans l'écurie et elle n'avait eu le temps de faire plus de recherches sur lui ni même d'aller le voir. Ca avait été un peu le chaos ces derniers jours à l'écurie et Anastasia n'avait juste plus su où donner de la tête. Même son fils le lui reprochait. Et il n'avait pas tord.

Alors qu'elle rangeait ses papiers, Anastasia vit le fameux Matthew passer. Son sourcil se arqua. Qui était il ? Pourquoi ce nom lui disait quelque chose ? Rapidement elle attrapa son ordinateur portable. Facebook ne lui donna aucune information satisfaisante. Google ne fut pas mieux dans le domaine. Qui était il ? Pourquoi l'obsédait-il ?

Elle chercha à oublier sa présence dans l'écurie, à ranger ses papiers à nouveau mais rien n'y faisais, elle n'arrivait pas à se concentrer sur son travail. Ses yeux, machinalement lorsque quelque chose la contrariait, tombèrent sur une photo de Miguel avec elle et leur fils. Un sourire attendri prit place sur ses lèvres. Soudain tout sembla devenir clair. Miguel lui avait parlé d'un Matthew Fox qui l'avait sauvé lors d'une mission. Oui, Anastasia était au courant que Miguel était à l'hôpital, blessé par balle à la jambe et elle se languissait de son retour car elle se doutait que son mari rentrerait bientôt à la maison en permission.

Sachant que chercher, elle reprit son ordinateur et chercha des informations sur l'armée et ses soldats. Elle tomba sur le rapport de la mission qui avait malheureusement très mal fini. Le nom Matthew Joshua Fox apparaissait. Un sourire de vainqueur égaya les lèvres de la jeune femme.

Sans vraiment savoir pourquoi, Anastasia laissa ses papiers en plan et sortit de son bureau. Elle avait envie de rencontrer celui qui avait sauvé son mari. Et le remercier aussi sûrement. C'était la moindre des choses à faire. L'homme avait pris la direction du club house. Elle le chercha partout avant de décider d'aller dans la sellerie où la recherche fut infortune. Elle s'apprêtait à rebrousser chemin, pensant qu'il avait fait demi-tour sans qu'elle ne l'ait vu, avant de regarder la grange interloquée. Est ce que quelqu'un pouvait réellement passer quelques heures dans cette endroit ?

Elle s'approcha de la grange, poussa la porte. La pièce était éteinte et sentait le renfermé mais une silhouette se détachait nettement de l'obscurité. Sa main tâtonna jusqu'à l'interrupteur et devant elle se tenait un homme d'une trentaine d'année, en sueur, qui tremblait.

    "Je... heu..."


Non elle n'avait pas été préparée à ça. Pas à ce spectacle. Elle ne comprenait juste pas pourquoi il était là en nage tout tremblotant. C'était juste bizare et elle n'avait rien à dire, prise au dépourvu si facilement par cet ex-militaire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Quand la porte s'ouvrit, Matthew fronça les sourcils. Pourquoi maintenant ? Encore un emmerdeur ?

Le vieux néon du plafond clignota quelques instants avant de répandre sa douce lumière blanchâtre sur la salle. Des ballots de foins et de pailles étaient éparpillés de chaque côté, alors qu'une jeune femme était fixée en face de lui, les yeux très largement écarquillés.

L'ancien militaire ne mit qu'une seconde à reprendre son masque de froideur. Une seconde de trop. Elle en avait déjà trop vu. Il fronça les sourcils, alors que son corps, désormais tendu, ne vibrait plus d'aucun tremblement. Il était redevenu distant, impassible. 

- Je... heu...

Matthew arqua un sourcil, le regard froid perçant celui de la femme. Ses yeux exprimaient plus que n'importe quel discours. Un de ses poings se serra, alors qu'il se retourna pour récupérer son sac de sport derrière-lui. Il en profita pour se débarrasser des quelques brins de pailles qui s'étaient logés dans les cheveux. Toutefois, même pendant l'action, il tendait l'oreille. Il pensait que son regard aurait suffit à faire fuir ce dérangeant personnage, mais au contraire, elle semblait rester figée. Aucun bruit de pas. Rien. 

Le jeune homme balança nonchalamment la bandoulière de son sac noir sur son épaule, avant de se retourner d'un seul bloc. Son regard transperça celui de l'inconnue, dans un mélange de haine à l'état pur et de tristesse incomparable. Soudain, sa voix rauque et puissante trancha dans le silence, faisant vibrer l'air autour d'eux.

- Quoi. Qu'est-ce qu'il y a.

Son corps sous tension faisait souffrir son épaule endommagée, et il se retint de la malaxer un instant pour en faire passer la douleur. Il n'avait pas le droit de montrer le moindre signe de faiblesse. Les sourcils froncés, il resserra son emprise sur son sac et observa mieux la situation. Elle était figée devant le cadre de la porte, tant et si bien qu'il ne pouvait sortir sans la bousculer. Or, ce n'était qu'une femme, qui au fond, n'avait rien fait de mal. Au fond seulement, d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 252

Date de naissance : 21/07/1995

Age : 22

Date d'inscription : 06/04/2014

Double compte : Zoé Hartmann

Célébrité : Katia Winter

Crédit : Bazzart

Prénom : Fanella Caldwell

Age : 30 ans

Métier : Directrice du haras

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cheval-partage.net/

There is no problems
ξ Only solutions
D'un coup l'homme se remit de ses sentiments. C'était comme si finalement rien n'était jamais arrivé. Cela désarçonna encore plus la jeune femme, impuissante devant lui. Comme si elle était devant un cheval qui avait été traumatisé et qu'il ne la laissait pas l'approcher. Une larme monta à ses yeux mais si elle éprouvait de la pitié il la rejetterait encore plus. Elle le regarda faire, son regard la glaça et ce fut comme si elle s'était transformée en statue de glace tant elle ne pouvait plus bouger.

Elle regarda prendre son sac, se retourner et lui lancer à nouveau un regard. Ce regard était différent du précédent c’était comme comprendre ce qu’il se passait chez l’être humain. De la tristesse était apparu dans les yeux de l’ex-militaire. Il avait dû vivre beaucoup de batailles. Anastasia espérait qu’à son retour Miguel ne serait pas ainsi. Il ne l’avait jamais été pendant ses permissions mais le doute persistait.
Sa question fut comme une gifle cinglante qui réveilla Anastasia de sa torpeur. Bien sûr il voulait partir, sortir, s’en aller. Il n’était pas plus à l’aise dans la grange qu’Anastasia l’était-elle. Elle se décala de quelques centimètres afin de ne plus boucher l’accès à l’extérieur. Pour permettre au jeune homme de passer.
Ainsi faisant cela, la femme inspira une bouffée d’air pour se donner du courage. Sa main se posa sur l’avant-bras de l’homme pour le retenir. Doucement, les larmes aux yeux, elle murmura.


    « Je voulais juste vous remercier d’avoir sauvé mon mari. Pour moi, vous êtes la meilleure personne du monde. »

Attraper l’ancien militaire devait être une bêtise dont elle aurait rapidement des répercussions mais si on ne se blesse pas c’est qu’on n’a pas essayé assez fort. C’est ce que son père lui avait toujours appris et elle le mettait toujours en pratique. Bientôt elle regretterait son acte. Bientôt.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
La brune fit un pas de côté, et Matt vit bien qu'il venait de la blesser. Peu importe. Elle n'avait qu'à aller se consoler où elle voulait, tant que c'était loin de lui. Il fit un pas en avant, quand la voix aiguë de la jeune femme s'éleva dans la grange :

- Je voulais juste vous remercier d’avoir sauvé mon mari. Pour moi, vous êtes la meilleure personne du monde.

Tous les muscles du jeune homme se tendit d'un seul bloc, et son corps se tourna vers son interlocutrice. Ses yeux écarquillés la dévisagèrent, étudiant les traits de son visage. Son mari. Les neurones du bond s'activaient à vive allure. S'il avait dû sauver quelqu'un, c'était sûrement durant ses années de milices. Mais alors, qui était-ce ?
Son esprit tilta en une seconde. C'était évident. Miguel Bustos.

Un immense sourire apparut sur le visage de Matthew, et ses yeux s'illuminèrent d'une lueur nouvelle. Il avait en face de lui celle dont son ancien camarade n'arrêtait pas de parler. De puis le temps qu'il rêvait de la rencontrer !

- Comment va Miguel ?!

En deux foulées masculines, il se retrouva près de la femme, et il lui prit une soudaine envie de la secouer dans tous les sens pour qu'elle lui crache où il se cachait. L'adrénaline excitait ses muscles, et son cerveau ému était empli de milliers de souvenirs.
Il se rendit compte de son air abruti, et se reprit, en rajustant sa veste et en faisant un pas en arrière.

- Excusez mon impolitesse. Matthew Joshua Fox, pour vous servir. Anastasia Gomez, je présume. Depuis le temps que je rêve de vous rencontrer ! Miguel ne parlait que de vous !

Un immense sourire habitait ses lèvres, et il ne parvenait plus à masquer son excitation. Il allait peut-être revoir celui à qui il avait offert sa carrière. Peut-être était-il encore militaire ! Peut-être avait-il encore des nouvelles de leurs anciens compatriotes !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 252

Date de naissance : 21/07/1995

Age : 22

Date d'inscription : 06/04/2014

Double compte : Zoé Hartmann

Célébrité : Katia Winter

Crédit : Bazzart

Prénom : Fanella Caldwell

Age : 30 ans

Métier : Directrice du haras

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cheval-partage.net/

There is no problems
ξ Only solutions
Lunatisme ? Ou bien Anastasia avait réussi en une parole à briser la carapace de protection que c'était formé l'homme. Son mari avait du faire des miracles avec lui. Comment avaient ils pu devenir si proches ? Migui parlait peu de l'armée. Mais le sourire posé sur les lèvres de l'homme avant si renfermé prouvait que les deux hommes avaient un long passé en commun et qu'ils étaient vraiment proches.

La jeune femme n'eut pas le temps de répondre que le jeune homme s'était rapproché d'elle. Elle n'était pas à l'aise si proche de cet homme si ... Canon à vrai dire. Le sourire lui allait bien. Avait Anastasia un faible pour les militaires ? Sûrement. Bien sûr elle se dégoûta elle-même juste pas la pensée que l'inconnu était canon et mystérieux. Elle n'avait pas d'excuse mise à part que Miguel était loin.

Il recula finalement la laissant respirée. Mais elle était encore si confuse qu'elle n'avait toujours pas répondu à la question. Il réajusta sa veste et se présenta. Elle sourit, amoureusement, lorsqu'il lui expliqua que Migui lui avait beaucoup parlé d'elle. Grâce à la pensée de Miguel elle reprit ses esprits.

    "Je n'ai pas de nouvelle de Miguel je suis désolée. Les nouvelles ne viennent pas souvent quand vous êtes au front. Donc je suis dans le regret de vous annoncer que vous êtes sûrement plus au courant que moi. Mais il devrait avoir bientôt une permission.... J'espère."

Sa voix était brisée lorsqu'elle ajouta le "j'espère". Il lui manquait réellement. Plus qu'elle ne l'admettait. Les larmes montèrent à ces yeux mais elle les ravala par un sourire qui fit bonne figure. Puis elle proposa.

    "Voudriez-vous venir dans ma cuisine afin de boire quelque chose ? Et peut être vous pourriez me raconter comment vous avez rencontrer mon mari? "

Oui elle mordait d'envie d'en savoir plus sur les journées de son mari à la guerre. Savoir comment il allait, depuis combien de temps ils se connaissaient, comment il supportait la distance.... Elle voulait tout savoir sur son amoureux.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Matthew était terriblement partagé entre deux sentiments qui le tiraillaient de part et d'autre. D'un côté, il y avait la réjouissance qu'il ressentait de savoir que Miguel s'était remis de sa plaie à la jambe et pouvait, lui continuer dans l'armée de terre. D'un autre, il y avait la peine de savoir que Miguel avait continué, et que lui-même en avait finit avec tout ça.
L'amour de la jeune femme envers son ancien coéquipier lui réchauffa le coeur, et il lui fit un sourire pour la rassurer. Il était certain qu'il allait revenir. C'était un battant, après tout.

- Ne vous en faites pas. Je connais Miguel, et il ne se laissera pas crever comme ça ! Je suis certaine que cet abruti de première ne devrait pas tarder à pointer le bout de son nez dans le con !

Quand la jeune femme lui proposa d'aller dans sa cuisine, alors il hésita une seconde, puis finit par acquiescer en silence, heureux de pouvoir rassurer Anastasia.

- Bah, vous savez, on était dans la même formation, puis dans la même équipe d'intervention. A l'armée, on connait tout le monde, et même si on n'est pas censé s'attacher, on est devenus potes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 252

Date de naissance : 21/07/1995

Age : 22

Date d'inscription : 06/04/2014

Double compte : Zoé Hartmann

Célébrité : Katia Winter

Crédit : Bazzart

Prénom : Fanella Caldwell

Age : 30 ans

Métier : Directrice du haras

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cheval-partage.net/

There is no problems
ξ Only solutions
Matthew la rassura rapidement. En effet Migui était un battant. Les quelques paroles de l'homme réussirent à mettre un sourire sur les lèvres de la jeune femme. Oui son n'amoureux n'allait pas mourir sur le front. Il n'en avait pas le droit de toute façon. Il lui avait promis qu'il ne la laisserait pas.

Alors que le jeune homme accepta de venir prendre un verre chez elle, Anastasia lui lança un sourire heureux. En savoir plus sur Miguel la rassurait et en même temps l'emplissait de l'envie qu'il soit là avec elle. Avec un clin d'oeil, alors qu'ils sortaient de la grange en direction du club house, elle lança

    "N'oubliez pas la lumière il ne faudrait réveiller les quelques personnes qui dorment dedans."

Une simple boutade pour rire puis elle relança le sujet sur les quelques détails qu'il venait de lui délivrer.

    "C'est super que vous vous êtes attachés ça vous permet d'avoir un soutient non ? Je suppose que c'est important de ne pas se sentir seul à l'armée. Et qu'est ce qui a fait que vous vous êtes plus rapproché de Miguel que d'un autre ?"

Non elle n'était pas discrète dans sa façon de demander des détails sur lui mais elle s'en fichait un peu. Son Miguel passait avant tout et en plus maintenant elle était en compagnie d'un charmant jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Matthew lui lança un sourire, puis éteint tout de même la lumière. Il n'avait jamais pensé au fait que dormir dans une grange fut un acte étrange, mais lui, il aimait bien. Ce n'était pas confortable, mais au moins, on ne risquait d'y croiser personne. Sauf des femmes de militaire. Mais ce n'était qu'un détail.

A la remarque d'Anastasia, il fit une moue triste, avant de soupirer, et de murmurer d'un ton las :

- Parfois, la solitude vaut mieux que l'abandon. Le risque avec l'amitié dans ce genre de métier, c'est qu'elle peut causer de graves séquelles psychologiques ... Un super ami, des tas de fous rire, et une balle entre les deux yeux vous ramène un peu trop vite sur terre ...

Il se gratta la nuque avant de relever les yeux vers elle à sa question. Il réfléchit une seconde, en se rappelant leur rencontre, avant de lancer un petit rire :

- Bah, il avait pas sa langue dans sa poche, et il savait donner des coups et en recevoir.

Une étrange forme d'amitié, certes, qu'ils avaient bâtis, mais sans doute la plus forte.

- On avait pour habitude de se foutre sur la gueule tout le temps, et ça a finit par nous rapprocher le jour où on a compris que si on se bastonnait tout le temps, c'était parce qu'on y prenait goût. C'est devenu une habitude ! Certains se font la bise, d'autres se font des câlins, nous on se fout des droites. C'était plutôt drôle !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 252

Date de naissance : 21/07/1995

Age : 22

Date d'inscription : 06/04/2014

Double compte : Zoé Hartmann

Célébrité : Katia Winter

Crédit : Bazzart

Prénom : Fanella Caldwell

Age : 30 ans

Métier : Directrice du haras

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cheval-partage.net/

There is no problems
ξ Only solutions
La remarque d'Anastasia sur le fait d'avoir un soutient à l'armée semblait avoir perdu l'homme dans ses pensées les plus obscures. Son visage se renferma et une moue triste prit place sur ses lèvres. La jeune femme se mordit la lèvre inférieure regrettant d'avoir parlé de ça. Et s'il redevenait dur et méchant comme il l'avait déjà été. Non elle ne l'accepterait pas, surtout pas alors qu'il avait des informations importantes pour elle.

Et pourtant il répondit. Pas d'une voix dure et méchante comme Anastasia avait prévu mais d'une voix lasse. Il parla d'accident, de balle entre les yeux... Le coeur de la jeune femme fit un bond. Oui ça pouvait être son mari à la place de cet ami dont Matthew parlait. Les larmes lui montèrent aux yeux et une douce prière pour Miguel prit place dans son esprit.

Le passage rapide d'un état de tristesse à un doux souvenir. La seconde question de la directrice fit rire Matthew qui jeta un petit "il n'avait pas la langue dans sa poche". La jeune femme sourit. Oui c'était bien son Migui là. Elle le reconnaissait si bien. Il avait du s'attirer tellement de problèmes à l'armée, surtout que l'obéissance n'avait jamais été son fort.

Un sourcil se arqua face à la révélation de leur amitié. Non elle ne pensait pas que c'était une bonne chose mais elle ne répliqua rien. Après tout c'étaient des hommes et après tout, elle n'avait pas son mot à dire, ce n'était pas sa femme.

Tout en parlant ils étaient arrivés à la cuisine. Elle entra et invita le jeune homme à s'asseoir. Prenant sa bouilloire et la remplissant d'eau et elle répondit.

    "Je n'aurais jamais pensé que ça serait votre style d'amitié."

Puis songeusement elle ajouta

    "J'espère qu'il ne s'est pas attiré de problèmes depuis que vous êtes partis de l'armée. Où pourrait-il être maintenant."

L'eau chauffant dans l'appareil et les tasses étant déposée sur la table, la jeune femme s'assit en face de l'ex-militaire attendant que l'eau soit enfin prête.


Sing me a song of a lass that is gone
Say, could that lass be I?
Merry of soul she sailed on a dais
Over the sea to Skye

Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Sing me a song of a lass that is gone
Say, could that lass be I?
Merry of soul she sailed on a dais
Over the sea to Skye
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
+
Sujets similaires
-» Huuuuum.... Hi... I was just... OKAY OKAY STAY CALM AND DON'T SHOOT !!! ~ pv Aleera
» Fiche technique et news de Stay with me
» Matthew "Matt" Williams
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)
» Shut up and drive — LIBRE




Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


- +
Sauter vers: