Météo Aberdeen


Partagez •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité
Invité
Tel une fleur, épanouissons ensemble

Message par Invité le Sam 19 Avr - 22:17

Je m'étais levé tôt aujourd'hui, car j'avais prévu de prendre du temps pour m'occuper d'Amadeus. C'était le cheval Frison que j'avais décidé d'acheter au final. J'aimais vraiment cette race, peut-être du à cet élevage où j'ai résidé la plupart de mon enfance. Habillé et déjeuner, je sortis de ma demeure pour me diriger vers l'écurie où se trouvait ce splendide animal. Je passais les autres chevaux en les observant en souriant avant de m'arrêter devant le box de ce magnifique Frison. J'avais eu un bref résumé de ce qu'il avait subi dans le passé, mais qu'importe ce qu'on dit, je redonnerai goût à la vie à ce cheval. Même si je ne le montais pas, rendre la joie à ce cheval était ce qui m'importait pour le moment. Je restais à une distance raisonnable du box ne voulant pas empiéter trop sur son territoire qui était déjà si petit. La distance était tel que s'il tendait la tête vers moi, je pourrai le toucher. J'attendais que celui-ci m'observe et approche sa tête de moi pour faire quoi que ce soit, mais il faudrait du temps pour cela. Pour le moment, je ne bougeais pas.

- Salut, mon grand. Alors, j'espère que tu as passé une bonne nuit. ça te dirait de sortir du box .?

Je me doute qu'attendre éternellement devant le box serait long et j'irais petit à petit pour le sortir. J'allais d'abord voir ce qu'allait être sa réaction en me voyant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 715

Date d'inscription : 02/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

L'étalon fut surpris de la voix. En train de mangé il n'avait pas fait attention à ce que quelqu'un était arrivé. Il recula de quelques pas et regarda l'homme à sa porte.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Tel une fleur, épanouissons ensemble

Message par Invité le Dim 20 Avr - 11:26

Je vis que je surpris l'étalon. Celui-ci ne m'avait pas venu venir. Il était entrain de manger en plus et moi, je venais le déranger. Celui-ci n'avait sûrement pas fini de manger et je n'allais pas le privé de son déjeuner quand même.

- Continue de manger, mon grand. Je m'occuperai de toi par la suite.

Je disais cela en me reculant un peu et m'asseyant sur un tabouret à l'opposé du box d'Amadeus. Un bruit me fit tourner la tête et j'aperçus Chrystofer qui arrivait vers moi en courant. Il semblait super heureux ce chien, même trop heureux. Il vint vers moi et me fit la toilette comme si je ne m'étais pas lavé ce matin. Je le fis reculer

- Assis Chrystofer.

Disais-je d'un ton sec et il répondit immédiatement. Je lui caressait la tête gentiment pour le féliciter d'avoir obéi sans faire d'histoire. Je l'aimais bien ce chien, mais il était excessivement affectueux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 715

Date d'inscription : 02/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

L'étalon te regarde toujours fixement, immobile. Lorsque tu t'éloignes, il recommence à manger, mais est à nouveau surpris par le son de ta voix. Il redresse la tête, te regarde, et finit par terminer sa mangeoire, s'attaquant ensuite à la paille qui jonche le sol de son box.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Tel une fleur, épanouissons ensemble

Message par Invité le Dim 20 Avr - 18:23

Chrystofer me regardait avec la queue qui battait au sol. C'était pratique pour balayer, mais sur une faible surface, dommage. Je relevais la tête pour observer l'étalon qui avait fini de manger sa nourriture. Je pouvais donc me relever et essayer de l'approcher calmement. Le licol était attaché sur la porte, mais je ne voulais point forcer l'approche. Je voulais qu'il puisse venir vers moi, me sentir et que je puisse le caresser sans crainte. Vu qu'à chaque fois qu'on le sortait avant, c'était pour être brute envers lui, je devais recommencer l'approche à zéro.

- Tu sais, mon grand, tu as tes raisons de craindre l'homme et sûrement de bonne raison. On est pas tous des gentils comme tu l'as remarqué et j'en suis triste. Mais, je ne suis pas les autres et ici, tu seras bien traité. J'ai juste besoin que tu m'offres une chance de te prouver la véracité de mes paroles.

Je me rapprocha à nouveau du box de l'étalon en gardant une distance tel que seul l'étalon pouvait décider de venir à moi pour que je puisse le caresser. Certes, mes paroles étaient peut-être dans le vent, mais je préférais parler que de rester silencieux. Qui sait, peut-être me comprenait-il.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 715

Date d'inscription : 02/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Levant à peine les yeux lorsque tu t'approches, Amadeus continue à manger sa paille. Les oreilles en mouvement, il t'écoute, et pourtant ne fait pas mine de vouloir venir te voir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Tel une fleur, épanouissons ensemble

Message par Invité le Lun 21 Avr - 17:29

Je pris la décision de me rapprocher un peu plus de son box. Celui-ci n'avait pas l'air d'être intéressé par moi ou d'être curieux. J'étais juste en face de son box et je me demandais s'il allait avoir peur ou pas. S'il n'avait pas peur alors c'était bon signe, cela voulait dire que je pourrais entre dans son box sans craindre. Sinon, je devrais me montrer encore plus patient et prendre plus de temps pour mettre le licol. Je pris son licol en cuir posé sur la porte pour l'avoir en main et j'attendis de voir sa réaction à ma présence au bas de sa porte.

Chrystofer, quant à lui, attendait assis derrière moi. J’espérais qu'il ne viendrait pas près de moi en aboyant ce qui risquera d'effrayer le cheval. Je lui posais un regard insistant pour espérer qu'il reste assis là où il était.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 715

Date d'inscription : 02/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

L'étalon entends distinctement le bruit du licol, et redresse la tête en un petit mouvement. Il te regarde, nullement effrayé, te surveillant du coin de l’œil lorsqu'il recommence à manger.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Tel une fleur, épanouissons ensemble

Message par Invité le Lun 21 Avr - 18:40

Je fus assez surpris et heureux en même temps de te voir pas craintif envers moi. J'avais plutôt imaginé que tu m'aurais évité, mais il semble que tu me supportes et acceptes ma présence. J'ouvris donc la porte de ton box et y entra avec le licol en main. Mon but était, tout d'abord, de pouvoir poser ma main sur ta jolie encolure bien musclé. Je me dirigeais avec douceur et lenteur vers toi et tentait de poser ma main sur ton encolure.

Je ne savais pas ce que tu ferais une fois cette main posé sur ta peau, mais j’espérais que tu n'y prêtes pas grande attention. J'aimerais pouvoir te caresser et ensuite te poser le licol pour pouvoir te panser convenablement. Et puis, on pourrait peut-être réfléchir si je te faisais travailler un peu à la longe ou pas. Cela dépendra de ton comportement et j'avais bien sûr, tout mon temps pour te monter. Cela attendra le moment où je serais sûr que tout va bien dans ta tête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 715

Date d'inscription : 02/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Attentif au moindre de tes mouvements, Amadeus relève la tête pour te voir arriver. Après un regard vers la porte du box, il te jauge, te regardant fixement, immobile.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Tel une fleur, épanouissons ensemble

Message par Invité le Mer 23 Avr - 9:57

Voyant que tu n'avais pas peur de moi, je pus être plus confiant. Je me mis donc dans l'idée de te poser ton licol en cuir sur ta tête pour ensuite se diriger vers la place de pansage où je t'attacherais gentiment. Cela me permettrait de te rendre encore plus beau et de pouvoir examiner tout ton corps si tu n'avais rien, comme chaque jours qui passerait à partir de maintenant. J'avais déjà préparé ma boite de pansage et il ne manquait plus que toi pour qu'elle entame son utilité première qui est te nettoyer de tes saletés et poussières incrustés dans ton poil.

Vu que tu es calme, je pencherais pour une petite séance de longe par la suite pour de un voir tes allures et aussi que tu travailles un peu. Bien sûr, après, tu n'irais pas en box, mais je te lâcherais dans le pré pour que tu puisses profiter, comme moi, de ce magnifique soleil.

- C'est une belle journée qui s'annonce aujourd'hui. Profitons-en à fond ensemble, Amadeus
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 715

Date d'inscription : 02/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Amadeus ne bouge pas, te regardant, t'écoutant. Il baisse à nouveau la tête pour manger, mais un mouvement de ta part le perturbe, et il la redresse immédiatement, dardant sur toi son regard brillant.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Tel une fleur, épanouissons ensemble

Message par Invité le Jeu 24 Avr - 15:32

J'avais donc posé le licol sur ta tête et nous sortîmes ensemble du box. Je te menais au point d'attache dehors en faisant un noeud "équin" si on pouvait nommer cela. Et je commençais donc par prendre tes pieds pour les curer convenablement. Je devais encore prendre rendez vous chez le maréchal ferrant pour avoir son avis sur tes sabots. J'espérais que celui-ci aurait un avis positif sur ceux-ci.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 715

Date d'inscription : 02/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Te suivant la tête basse, Amadeus surveille le Saint-Bernard du coin de l’œil. Lorsque tu le mènes vers la cour, il lorgne vers la carrière, mais finit par se laisser attacher tranquillement. Donnant un petit coup de tête, la longe ne se détache pas, et il arrête son manège.
Il rechigne à te donner son antérieur, mais finit par céder et te laisser le curer. Complètement désintéressé de toi, il garde ses oreilles en mouvement, captant le moindre bruit. Un cheval qui passe, les poulains qui s’ébattent dans les prés... Rien ne lui échappe, il a l’œil partout, bougeant la tête dans tous les sens.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Tel une fleur, épanouissons ensemble

Message par Invité le Ven 25 Avr - 14:43

    Je restais à l'écoute de tes gestes et de tes réactions. Je te voyais beaucoup plus à l'oeil et je me préparais à une éventuel tirade. Je te voyais regarder tout ce qui se passait, mais je sentais que, moi, tu t'en foutais complétement. Comme si le danger n'était pas de moi, mais ailleurs. Je continuais à faire tes 4 sabots pour ensuite passer l'étrille en fer sur toute la partie supérieur de ton corps. Il était temps d'enlever toutes cette poussière incrusté à ton poil.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 715

Date d'inscription : 02/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Toujours aussi peu attentif à tes faites et gestes, Amadeus lorgne sur une jument qui arrive, accompagnée par son propriétaire. Hennissant doucement, il la regarde fixement regagner l'écurie centrale.
Ne trouvant plus de centre d'intérêt, il tourne sa tête vers toi alors que tu commences à lui passer l'étrille. A peine as-tu posé le fer sur son encolure qu'il s'énerve, tirant violemment, agitant la tête pour t'empêcher de continuer, ronflant bruyamment. Le nœud commence à se détendre lentement mais sûrement, et l'étalon tire de plus belle pour se libérer.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Tel une fleur, épanouissons ensemble

Message par Invité le Lun 28 Avr - 9:12

    Je retirais rapidement l'étrille de ton corps et vint vers ta tête pour te calmer. Tirant sur la corde pour te défaire rapidement, j'essayais avec douceur de te calmer.

    - Doucement amadeus, doucement. Y a rien, y a rien mon grand. Disais-je avec voix calme et posé.

    Sur le coup, je ne comprenais pas ce qui l'avait effrayé. Etais-ce vraiment l'étrille ou autre chose. Je testerais par la suite quand il se sera calmé, mais je le tiendrais à la corde, cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 715

Date d'inscription : 02/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

L'étalon regarde le cavalier. Il secoue la tête et ébroue sa crinière puis tape sur le sol avec son sabot. Il lève la tête haute et tire doucement sur la corde encore une fois pour essayer de s'en aller à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Tel une fleur, épanouissons ensemble

Message par Invité le Lun 28 Avr - 20:50

Je restais calme et ne tentais pas de tirer sur la corde. Je ne comptais pas non plus lâcher celle-ci, mais je ne voulais pas qu'il se sente coincé, juste qu'il ne pouvait pas partir. Je caressais doucement sa crinière pour le calmer et tout en tenant la corde de ma main gauche, je reposais doucement l'étrille en fer sur son encolure pour finir son pansage qui ne faisait que commencer. Je faisais néanmoins attention, sait-on jamais que c'était de l'étrille qu'il avait peur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 715

Date d'inscription : 02/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Tu as beau le tenir, l'étalon ne daigne pas se calmer. Lorsque tu reposes l'étrille sur son encolure, il tire violemment, parvenant à t'arracher la longe en se servant de toute sa force de frison.
Parvenant à s'éloigner de toi, il maintient sa tête bien haute, effrayé par le bout qui pend et sur lequel il a déjà marché. Partant plusieurs mètres plus loin, il se retourne et te fais face, ronflant bruyamment.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Tel une fleur, épanouissons ensemble

Message par Invité le Sam 24 Mai - 20:16

Te voilà parti après m'avoir arraché la longe des mains. C'était une situation bien ennuyante et comment allais-je faire pour te récupérer. Notre première rencontre commençait déjà bien. Je déposais l'étrille au sol et me dirigeais calmement vers toi avec les paumes des mains vers le bas et tendus devant moi.

- Tout doux, Amadeus. ça va aller, on va trouver un terrain d'entente tous les deux.

Il semblairt que j'allais devoir être très patient avec toi, mais tu es tellement magnifique que passer des heures, des journées, des mois à tes côtés pour gagner ta confiance ne me dérangeait pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 715

Date d'inscription : 02/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

L'étalon frappe le sol de son sabot plusieurs fois. Sa tête est haute et il arbore un air de défi. Il secoue son encolure et fait bouger la longe qui l'effraie. Il fait un écart puis s'immobilise. Son regard est toujours tourné vers toi.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
+
Sujets similaires
-» Reflexion sur la saga Michelet Casimir - Jean Saint-Fleur
» 2 éme entraînement de Nuage de la mort et de fleur enflammée finished
» "Tous ensemble seuls 2 - Demain c'est aujourd'hui" (Everybody's alone 2 - Tomorrow is now)
» FLEUR canichette croisée abricot 6 ans (89) Yonne
» Fleur d'Aphélandra du Clan du Vent




Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


- +
Sauter vers: