Météo Aberdeen


Partagez •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Messages : 385

Date de naissance : 04/03/1994

Age : 23

Date d'inscription : 08/09/2013

Célébrité : Joshua Bowman

Crédit : Lulu

Prénom : Luka

Age : 33

Métier : Moniteur spécialisé Jeux

Voir le profil de l'utilisateur

Push to Play
PRINTEMPS
Swag Chepster # Séance de plat    







18H42 - Jeudi

Mon casque sur la tête, je tenais Swag bien en main. Mes doigts étaient fermés sur les rênes bien que je n'ai pas besoin de le tirer pour lui demander de me suivre. Swag Chepster était ainsi. Libre et terriblement fier. Je lui fis faire le tour de la carrière, le laissant s'arrêter pour humer l'air ou le sol, regardant tout autour de lui ces lieux encore étrangers. Au niveau de la piste qui donnait vers les boxes, le pur-sang anglais se mit à trotter à côté de moi. Je le fis reprendre le pas et repassai devant. Il recommença, se pavanant tel un coq. Je lui demandai alors de s'arrêter au milieu de la carrière que je venais de fermer. Je ne pouvais pas corriger Swag au sujet de ses précédentes foulées de trot. Pour lui, chaque séance était une démonstration de son talent et sa beauté sublime. Et ce n'était pas vicieux, non, juste un besoin incessant d'épater la gallerie.

Je resanglai puis me hissai sur son dos. Je me sentis alors totalement décontracté. Swag, lui, reprenait déjà la direction de sa zone de démonstration, son podium de mannequin. Rênes longues, je le laissai aller là-bas puis le fis changer de direction afin qu'il se déplace partout. La carrière était assez grande et totalement équipée. Je voyais quelques barres rangées à leur place avec les chandeliers, des plots, et même un emplacement de panier de horse ball. Ils avaient dû les retirer à cause des chevaux traumatisés. Mais je fus ravi de voir qu'ils étaient vraiment ouverts à toutes les disciplines. Je sanglai encore une fois et mis Swag au trot sur des rênes un peu longues. La tête haute, ses foulées se détachaient déjà très nettement du sol. Je sentais entre mes jambes toute l'énergie qu'il avait à dépenser. Progressivement, mes doigts remontèrent sur les rênes, les raccourcissant. Je lui fis faire quelques figures simples, cercles et doublers. Petit à petit, j'essayais de jouer dans mes doigts à la recherche d'un contact avec sa bouche et d'une décontraction. Cependant, Swag s'acharnait à garder la tête haute, refusant d'entrer en communication intime avec moi.

Après avoir fait un travail de transitions trot-pas et inversement, je l'arrêtai et le laissai souffler. Le temps de resangler et je le mettais au pas, sur la piste. Alors je lui demandai un départ au galop. Swag accéléra d'un coup, comme un pur-sang de course, me laissant surpris à l'arrière. Je tentai de le faire repasser dans l'allure inférieure mais je n'y parvins que devant les boxes, où Swag prit le trot et fit quelques foulées de piaffer. Ce cheval était incroyable. Et terriblement exaspérant.

" Woh ! Swag ! Non ! "

Légèrement énervé, je le remis avec difficulté sur la piste, au pas. De nouveau je lui demandai un départ au galop. De nouveau il partit comme une balle. Très bien, il voulait galoper. Je le maintins au galop au rythme qu'il m'avait imposé dès le début. Mes étriers étaient un peu longs et j'avais du mal à suivre mais je me forçai à tenir plusieurs tours. Je le sentis finir par se détendre et avoir des foulées plus souples. Non pas qu'il aie ralenti, car ce cheval était capable d'avoir des ressources considérables où puiser, mais il s'était simplement décontracté. Je le fis repasser au pas. Moi, en revanche, pour une reprise, j'étais déjà bien exténué. Je n'avais pas vraiment encore eu l'occasion de continuer à travailler ma condition physique depuis l'incendie. Toutefois, j'étais déterminé. Aussitôt, je le remis au galop à l'autre main. Il était nettement plus posé et j'avais réussi à obtenir un galop souple, presque rond, avec un léger contact. J'achevai la détente en le laissant marcher rênes longues. Je le caressai en lui disant qu'il avait bien agi en changeant de comportement.

Après avoir soufflé quelques minutes, je remontai sur mes rênes et entamai la véritable séance de plat. J'exécutai quelques exercices simples, de déplacements latéraux au pas puis au trot. Je persistais jusqu'à ce que j'estime qu'il se donnait suffisamment et que je ne faisais pas d'erreur. Ensuite, je lui fis faire des épaules en dedans et, comme à chaque fois, il les faisait miraculeusement bien. Après chaque session, je le félicitais. Puis je le plaçai sur un cercle où je tentai de l'arrondir dans sa nuque, le faire descendre progressivement et se décontracter dans sa bouche. C'était difficile avec Swag et je n'obtins que peu de résultat sur de maigres foulées. Au galop, cela lui semblait plus facile. Enfin, je lui demandai de dérouler une reprise que j'avais apprise avant de quitter l'Espagne. Elle comportait des figures simples mais que je tenais à exécuter avec aciduité. C'est alors que Swag donna le meilleur de lui-même, tout simplement. Les enchaînements, c'était bien ce qui lui donnait envie de se surpasser et de montrer son talent. Dès l'arrêt de l'entrée en piste, il s'immobilisa dans un carré bien net.

Nous déroulâmes la reprise comme jamais. Quelques hésitations dans la ligne brisée, et un cercle raté, mais Swag avait totalement changé de comportement. Il se tenait rond, fier. Je sentais bien que je n'avais pas vraiment de contact avec sa bouche et que je le portais surtout avec mes jambes. Cependant, ce pur-sang anglais avait toutes les capacités à faire croire à notre entente parfaite. A la fin de la reprise, je le laissai souffler, rênes longues. Il avait véritablement bien travaillé, offrant le meilleur sans pour autant s'offrir à moi. Il y avait tellement de travail à accomplir pour qu'il accepte de partager son talent avec moi. Je me sentais capable d'accroître son potentiel s'il me laissait m'infiltrer dans sa confiance. Je le fis marcher de longues minutes. Il avait encore la tête haute, à peine fatigué. Je terminai cette séance en faisant le tour des prés qui étaient pour beaucoup vides à cette heure.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 715

Date d'inscription : 02/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Mais quelle productivité Lulu' tu nous épates !
Breuf. Tout ça pour te dire que c'est comme hier, agréable, et j'adore comment tu joues Swag. Bon, soit dit en passant, je te trouve trop gentil, mais ça c'est mon esprit dominateur qui le dit... What a Face
Sinon, ta séance t'offre 1pt de confiance, et 2pts en dressage !
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
+
Sujets similaires
-» vous allez devoir vous passer de moi quelques temps :p
» Quel sport faite vous?
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Parlez-vous le SMS et le langage du net...
» Reconnaissez-vous ces slogans publicitaires...




Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


- +
Sauter vers: