Météo Aberdeen


Aller à la page : 1, 2, 3  SuivantPartagez •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur

Mon Ange [MATTHEW]

Message par Lancelot M. Zellige le Mer 30 Avr - 22:49

L'après-midi touchait à sa fin, et Andrea levait délicatement la tête pour laisser les derniers rayons du soleil chatouiller son nez alors qu'il rentrait calmement chez lui. Il revenait d'une des visites imposées à l'hôpital, où on l'avait encore bercé d'espoirs morts-nés. Non, son bras, malgré leur savoir-faire et leur grand talent, ne fonctionnerait plus jamais. L'anglais trouvait ça vraiment pitoyable que ces magnifiques médecins aient besoin de tant d'électrodes et de si longues analyses pour en parvenir à cette conclusion pourtant fort simple...

Poussant la porte de son appartement, son visage s'éclaira immédiatement d'un sourire lorsque la poignée ne résista pas et laissa la porte s'ouvrir sur une bande chiens surexcités. Mais ce n'était pas cette parfaite ménagerie qui avait éloigné d'un seul coup ses pensées maussades. C'était la silhouette qui, assise sur le canapé, le regarda entrer, le visage certainement tout aussi éclairé que le sien.
Dieu qu'il aimait cet homme. Un sentiment si fort les unissait que, parfois, Andrea se demandait si tout cela n'était pas qu'un beau rêve.

Il put s'en convaincre lorsque, délaissant sa veste sur le dossier d'un fauteuil, il put rejoindre cet homme et s'asseoir sur ses genoux. En une semaine -déjà- ils avaient pris leur marque dans cette relation d'un genre nouveau pour eux deux, et Andrea avait appris à affectionner particulièrement cette position.
Posant sa main sur l'épaule de Matthew, il l'embrassa, sans même prendre le temps de le saluer. Ils ne s'étaient plus vus depuis le déjeuner, quand il avait du partir pour l'hôpital, et pour lui qui s'était vite habitué à être constamment pas loin de son chéri, ces 4 heures avaient été longues. Trop longues à son goût.

Profitant du goût de ses lèvres, Andrea finit par se redresser, l'éternel sourire béat qu'il affichait avec ces petites retrouvailles en disant long sur son bonheur. Passant son doigt sur le menton du militaire, il put fermer les yeux et retrouver seul le chemin jusqu'à son nez. Il le connaissait par cœur, à force de caresses. Son odeur l'envahit, comme pour lui prouver qu'il n'avait pas retenu uniquement ses traits.
Non, il se souvenait de tout ce qui concernait Matthew.

"" - Coucou mon amour. Qu'est-ce que tu dirais d'une surprise ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Mon Ange [MATTHEW]

Message par Invité le Mer 30 Avr - 23:10



« Mon Ange. »
 
Let me dream about you.


Quand Matthew était enfin rentré de son long jogging avec NessLess, qui se révélait de plus en plus endurant, il fallait se le prouver, il était presque fatigué. Presque seulement. A peine eut-il but un bon litre d'eau, et fait ses quelques étirements quotidiens, il avait allumé la télé sur la chaîne des informations, et s'était remis à l'exercice. Son corps, souffrant encore quelques peu de son manque d'entraînement durant l'année écoulée, commençait à se remettre petit à petit de ses émotions et à retrouver sa forme. Et, la manière dont Miguel et lui s'étaient défoulés contre ces cinq pauvres morveux la veille lui avait rappelé comme le combat lui manquait. Bon, il ne contait pas mettre Andrea à la box, et aurait scrupule à brutaliser son joli minois, qu'il regrettait d'avoir frappé, au premier jour. Cela faisait déjà 6 jours et 22 heures qu'il avait rencontré son homme, et il se sentait plus épanouit que jamais. Il avait retrouvé le goût à la vie, et reprenait plaisir aux activités du quotidien.

Quand Andrea poussa la porte de leur maison, désormais commune et partagée, Matthew venait juste de prendre sa douche, après ses longues séries d'abdominaux, de pompes et autres exercices en tout genre. Avec une joie non cachée, il observa son ange entrer dans la pièce, et venir instinctivement s'asseoir à califourchon sur ses genoux, face à lui. Aucun mot ne fut nécessaire, leur baiser en disant long sur le manque que chacun avait ressentit à être loin de l'autre. Se laissant caresser le visage, Matthew se rendit compte à quel point il prenait goût à toutes ses petites caresses qui pourraient paraître insouciantes. Toutefois, Andrea s'écarta bien vite de lui, un immense sourire sur les lèvres.
« Coucou mon amour. Qu'est-ce que tu dirais d'une surprise ? »
Un grand sourire apparut sur le visage du militaire, qui savourait l'odeur et la voix du jeune homme comme le plus savoureux des mets. Il aimait se perdre dans la description de ces sensations indescriptibles qu'il ressentait, se rendant ivre d'amour et de bonheur. Finalement, la curiosité l'emporta, et il embrassa Andrea, avant de lui demander d'une voix emplie d'amour :
« Une surprise, pour moi ? Je ne suis pas sur de la mériter ... »
Un nouveau sourire apparut sur son visage, alors qu'il embrassa l'arête de la mâchoire du brun en descendant peu à peu vers son cou.
Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mon Ange [MATTHEW]

Message par Lancelot M. Zellige le Mer 30 Avr - 23:39

Andrea doutait de pouvoir se lasser un jour des sourires emplis d'amour de son homme. Il se plaisait à regarder les petits plis se former lorsqu'il souriait, songeant parfois que, s'il le voyait vieillir, ce genre de rides synonymes de bonheur ne lui poseraient aucun problème.
Non, se reprit-il. Pas s'il le voyait vieillir. Quand il le verrait vieillir. Car, si leur physique allait évoluer, à l'image de ses hématomes qui semblaient se résorber sous les baisers toujours plus nombreux de Matthew, leurs sentiments ne changeraient pas. À la limite, leur amour en deviendrait plus fort. Rien qui ne puisse leur déplaire.

Levant la tête pour offrir son cou à la bouche ravageuse du militaire, l'anglais poussa un soupir qui en disait long sur son absolu bien être. Il voyait son amour progresser et prendre de l'assurance de jour en jour, allant parfois jusqu'à le dépasser dans ce qu'il s'autorisait à faire. Autant de petites permissions qu'Andrea s'empressait de prendre, aimant et désirant cet homme qui l'accueillait sans broncher sur ses genoux.
Matthew finit par avoir raison de lui, et le brun finit par lâcher un gémissement furtif, qui ne passerait certainement pas inaperçu pour un Matthew toujours extrêmement attentif à tout ce qu'il se passait. Mais ce n'était pas le genre d'Andrea d'avoir honte, et par ce comportement il prouvait, bien malgré lui, que son homme savait le ravir à merveille.

Reprenant petit à petit ses esprits, l'anglais écarta son cou des baisers ravageurs qui risquaient rapidement de lui faire perdre toute raison jusqu'à au moins ce soir. Avec un sourire, il rassura son amour comme il avait pris l'habitude de le faire plusieurs fois par jour.
"" - Je crois que tu viens de me démontrer à quel point tu mériterais n'importe quoi...

Il ne cachait pas qu'il avait adoré ce moment, et il posa ses lèvres sur celles de Matthew pour faire jouer leurs langues et ainsi empêcher ce dernier de le déconcentrer une nouvelle fois de l'annonce de sa surprise. Le lâchant une minute, passant sa main dans son dos pour s'arrêter à la limite de sa ceinture, Andrea le prévint.
"" - Par contre, si tu continues, on risque de louper le bateau... Je ne réponds plus de rien si tu recommences.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Mon Ange [MATTHEW]

Message par Invité le Jeu 1 Mai - 8:05



« Mon Ange »
 
Let me walk by your side.


Lorsque, relevant légèrement la tête, Andrea lui intima de continuer ses baisers, il se mit à parcourir son cou de baisers, en descendant jusqu'à sa clavicule puis en remontant peu à peu. Il aimait toutes les sensations de sérénité que ces moments emplis de tendresse lui procurait, l'oreille attentive aux réactions d'Andrea. Quand celui-ci poussa un léger gémissement qui passa presque inaperçu, Matthew ferma un plus ses bras dans son dos, avant de poser de temps à autres ses lèvres dans le cou offert, qui ne le resta plus bien longtemps.
L'anglais écarta son cou avec prudence, pour revenir plonger ses yeux dans ceux de son camarade, qui savourait l'instant avec délice. Matthew passa ses bras fermes autour du cou du jeune homme, pouvant ainsi profiter du baiser pour passer timidement un main dans ses cheveux. Il avait l'impression de découvrir l'amour et ses possibilités, en prenant confiance en lui grâce à Andrea, qui le rassurait d'un coup de baguette magique à chaque fois qu'il doutait.
« Je crois que tu viens de me démontrer à quel point tu mériterais n'importe quoi ... »
Un grand sourire éclaira de nouveau le visage de Matthew, fier du compliment qu'il venait de recevoir de la part de son homme. Ils s'embrassèrent avec passion, faisant danser leurs mains sur leur dos, jusqu'à ce qu'Andrea s'écarte à nouveau. Sa main venait de se faufiler au creux de ses reins, et il déclara d'une voix joyeuse :
« Par contre, si tu continues, on risque de louper le bateau... Je ne réponds plus de rien si tu recommences. »
Levant les mains au dessus de sa tête, un sourire ravageur sur le visage, il se recula au maximum sur le canapé, alors que son cerveau carburait. Un bateau ..? Mais pour aller où ? Et puis, il était hors de question qu'Andrea lui ait payé sa place, alors il priait pour lui pour qu'ils aient à payer sur place, dans ce monde où tout s'achetait. Faisant mine de bouder, il murmura :
« Bah si t'es pas content, t'as qu'à être moins mignon. »
Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur

Sentant avec plaisir une main dans ses cheveux, Andrea poussa un grognement outragé lorsque Matthew se recula pour le bouder. Fier du magnifique compliment que son homme venait de lui faire, il lui sourit tendrement. Toutes ces petites preuves d'amour qui remplissaient les conversations lui faisaient un bien fou. Il avait cru tout perdre quand sa compagne et son fils étaient morts, et qu'il était devenu si insupportable. Et s'il avait retrouvé un minimum d'espoir en 9 ans, l'incendie et la perte de son bras lui avaient à nouveau fait perdre toute illusion.

Cet homme qu'il aimait tant était un cadeau du ciel. Un homme doux, attentionné, et dont il ne pouvait déjà plus se passer. Regardant Matthew d'un air pleinement heureux, il savoura encore le gout des compliments en le faisant rouler sur sa langue.
"" - Tu ne peux donc ma résister à ma mignonneté...

Ce mot n'existait pas, mais sinon ça devenait mignonnitude, ce qui était encore pire. Ayant assez miraculeusement gardé sa main posée dans le bas du dos de son militaire, il osa une caresse, avant d'appuyer tout doucement, afin de plier son bras. Par cette manœuvre, il descendit toujours plus sur les genoux de Matthew, finissant forcément par coller son torse à lui.
Savourant ce contact, il l'embrassa, accordant le rythme de ses caresses dans son dos à celui qu'il imposait avec sa langue. Il ferma les yeux, laissant tous ses autres sens en éveil afin de savourer ce moment.

Les rouvrant soudain, rompant le baiser d'un sourire ravageur. Libérant sa main, puis glissant sur le côté pour se retrouver assis à côté de Matthew, la vue de l'heure réussit enfin à chasser toutes ses pensées romantiques. Pour l'instant, en tous cas. La balade qu'il avait prévue ne se déroulerait certainement pas sans...
Se levant avec un sourire énigmatique, il passa sa main dans sa poche arrière, vérifiant ainsi en -presque- toute discrétion que les billets qu'il avait acheté en rentrant de l'hôpital étaient toujours là.
"" - Par contre mon chéri, plus de baiser jusqu'au bateau.

Il savait que, par ce défi, Matthew essaierait coûté que coûte de lui en voler un, et il savait que lui-même ne résisterais pas. Mais, afin de se donner une contenance, il se dirigea vers la porte, la rouvrit, et calma les chiens qui pensaient aller se balader. Non, pas de chiens sur un bateau, très très mauvaise idée.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Mon Ange [MATTHEW]

Message par Invité le Jeu 1 Mai - 10:46



« Mon Ange. »
 
Dare you challenge me ?


Matthew fixa avec une certaine fierté le sourire presque béat du jeune homme. Il aimait lui faire des compliments, car il sentait qu'il le rendait heureux, et cela avait un impact direct sur son propre bonheur.

« Tu ne peux donc ma résister à ma mignonneté ... »

Explosant d'un rire cristallin, Matthew se réfugia à nouveau dans ses bras, sans réussir plus longtemps à rester loin de lui. Chaque minute qu'il passait aux côtés de son homme, le militaire se découvrait un peu plus. Il s'était découvert très tactile envers Andrea, incapable de rester près dans lui sans l'embrasser, le caresser, le serrer contre lui, mais aussi, il se savait capable de rire. En fait, en six jours, cinquante-neuf heures et trois minutes, il avait plus rit que dans toute sa vie passée. C'était presque comme si ce pan-là de sa vie était un renouveau total, où il pouvait vivre et aimer à sa guise.
Ses pensées furent éclipsées en un instant, par le doux baiser d'Andrea, qui joua quelques secondes avec sa langue contre la sienne. Dans le bas de son dos, Matthew sentit la main de celui-ci s'activer, en caressant sa peau à nue, récemment lavée. Soudain, Andrea s'écarta, et glissa, au grand désarroi du français, sur le côté pour s'asseoir sur le canapé. Quelques secondes à peine plus tard, Andrea était debout, mais Matthew remarqua le petit manège de son amour, et prévu dans sa petite tête vide un "plan" pour y remédier. S'il avait acheté les billets, alors il ne devrait pas trop lui en vouloir s'il le remboursait ... discrètement ? Bon, il savait qu'il allait s'attirer les foudres de l'anglais s'il se faisait prendre, alors, autant qu'il ne soit au courant de rien.

« Par contre mon chéri, plus de baiser jusqu'au bateau. »

Faisant une mine défaite, Matthew se leva pour rejoindre la chambre où gisait son paquetage, toujours pas déballé. Il mit de côté sa veste en cuir, trop usée pour l'occasion, avant de se rabattre sur une chemise blanche et une veste noire, sachant parfaitement que ce genre d'habits plaisaient particulièrement à Andrea. Et il avait envie de lui faire plaisir. Il mit ensuite ses baskets de ville, et un jean. Il se regarda dans un miroir, avant de grimacer. Il ne se trouvait pas particulièrement attrayant, mais s'il plaisait à Andrea, s'était le plus important. Il fit un rapide détour par la salle de bain, et, à grand coup d'eau glacée, il effaça les dernières rides de fatigues qui habitaient son visage. Il se brossa les dents, et put enfin rejoindre son ange. Passant une main dans ses cheveux, il lui fit un sourire digne des pubs Colgate. Evidemment, son petit détour avait pour but de glisser un billet de vingt euros dans les affaires d'Andrea, à l'abri de tous les regards, mais là où il était sûr qu'il tomberait dessus peu de temps après leur retour.

« Ready ? »
Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur

Andrea le suivit du regard alors qu'il se dirigeait vers la chambre pour aller s'habiller. Oui, c'est vrai. Il n'avait strictement aucune honte à voir son homme torse nu, mais pour se balader dans la rue, c'était nettement plus embêtant...
Lorsqu'il revint, habillé d'une chemise blanche, le visage de l'anglais se fendit d'un franc sourire. Il avait compris qu'il adorait le blanc, qui lui allait si bien, et que la coupe de la chemise faisait ressortir sa carrure de militaire si enviable. Il faisait ça uniquement pour lui plaire, et Andrea ne pouvait pas en être plus heureux. Jetant un regard sur sa propre tenue et décidant que son Tee-Shirt rouge allait bien avec sa veste noire, il se rassura. Comme toujours, Matthew allait marquer les esprits. Et, comme toujours, Andrea allait s’enorgueillir du fait qu'il sache que cet homme que tout le monde regardait n'y faisait pas attention, puisqu'il était à ses côtés.
Jaloux ? Noooooon. Presque pas.

Le laissant passer la porte en la refermant derrière lui, il attrapa sa main, comme il le faisait à chaque fois. Il connaissait par cœur tous les cals laissés par l'entraînement de l'armée, et promena doucement son pouce au cœur de la paume de Matthew.
Il s'était fait relativement vite au regard extérieur des gens, et était parfois étonné de voir qu'il n'avait pas encore reçu d'insultes ou autres. Certaines de ses connaissances avaient plus mal vécu leur homosexualité, 3 ou 4 ans auparavant... Mais Andrea savait qu'à la moindre remarque, le militaire referait surface, et il priait pour que, le moment venu, il sache arrêter sa foudre de chéri. Son visage et son cou ne se souvenaient que trop bien combien ses poings pouvaient faire mal...

Ils marchèrent en silence, pour finir par arriver à proximité du port. Il était grouillant de touristes, qui se dirigeaient tous vers les différents quais pour essayer d'obtenir une place sur un des bateaux. Le nombre de cahutes colorées présentant toutes des destinations "de rêve" avec des paysages "fantastiques" l'impressionnait, tout de même.
Se tournant avec un sourire vers Matthew, il posa sa main sur ses yeux. Il voulait conserver la surprise jusqu'au bout, et l'empêcher de voir sur quel bateau ils embarquaient. Cependant, avec un seul bras, il ne pouvait décemment pas le guider, aussi il se rapprocha de lui, pour se placer juste à côté.
"" - Comme c'est une surprise, tu ne sauras rien avant d'avoir embarqué. Tiens-moi, sinon je vais te perdre, et Dieu sait à quel point cela m'attristerait...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Mon Ange [MATTHEW]

Message par Invité le Jeu 1 Mai - 18:07



« Mon Ange. »
 
Let me stay your angel.


Matthew sortit à la suite de son ange, lui en jetant des regards emplis d'un quelque chose qui ressemblait étrangement à de l'espoir. Car oui, il ne pouvait s'empêcher d'espérer que cette fois ne sois pas la dernière. Que s'ouvrent à eux un avenir sans obstacles. Que leur amour soit de jour en jour plus grand encore. Mais au fond de lui, il savait que ses espoirs allaient se réaliser.

Ils marchèrent en silence durant quelques dizaines de minutes, se caressant mutuellement la main. C'était étrange, mais ils n'avaient pas besoin de parler pour se comprendre. Et cette phrase qui pourrait avoir un accent mystique ou mystérieux n'en avait absolument aucun. En fait, ils arrivaient tous deux à se comprendre, via leurs réactions mutuelles et leur logique semblable. Ils étaient forgés du même acier, sans doute.

Quand ils arrivèrent près du port, il n'eut pas eut le temps d'admirer les quelques sublimes voiliers qui l'avaient tant fait rêvé durant sa jeunesse, qu'Andrea passa sa main devant ses yeux. Comprenant rapidement ses intentions, Matthew fut carburer son cerveau pour trouver la réponse à toutes ses questions.

« PComme c'est une surprise, tu ne sauras rien avant d'avoir embarqué. Tiens-moi, sinon je vais te perdre, et Dieu sait à quel point cela m'attristerait ... »

Matthew fit un grand sourire, en se laissant faire. Il en profita pour se coller un peu plus que nécessaire à Andrea, en passant son bras autour de ses hanches. Il était paré, mais se retourna, les yeux fermés, pour embrasser, à l'aveugle, son ange. Il n'eut même pas besoin de chercher du tout, connaissant parfaitement ses leçons, et trouva les lèvres tant désirées en moins de temps qu'il ne fallait pour le dire.

« Tu peux garder ton bras, je te jure de fermer les yeux. Tu me connais assez bien pour savoir que je n'ai qu'une parole. Et puis ... j'avoue que j'ai une fâcheuse tendance à apprécier que tu me caresses la main. »

Gardant les yeux résolument clos, il n'enleva pas sa main pour autant. Il en profitait d'ailleurs pour caresser distraitement la peau à travers le T-shirt, du bout du pouce.

Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur


Andrea ne put décemment pas éviter le baiser de Matthew qui, remarqua-t-il quelques instants plus tard, avait tout de même réussi en ne voyant rien. Il avait donc, lui aussi, appris par cœur le visage de son homme, retenant à merveille l'endroit où était la bouche quémandeuse. L'anglais grogna pour la forme, avant de retirer sa main des yeux de son chéri.
Fier du compliment que Matthew avait glissé en disant apprécier ses caresses, il posa sa main sur celle qui le maintenait à la taille, ne l'emprisonnant cependant pas pour qu'il continue à le caresser à travers le Tee-Shirt. Il recommença à promener son pouce sur les phalanges et les articulations du militaire, tout en se dirigeant vers le bon quai d'embarquement.

Modulant leur trajet de petits "Attention à la marche" et "Baisse la tête", ils parvinrent sans encombre à montrer sur le petit bateau, déjà presque plein. Confiant, Andrea estima que son homme ne lui mentait pas, et qu'il ne voyait rien, aussi se dirigea-t-il vers les deux places restantes au fond, pour profiter de la vue.
A sa grande surprise, il vit une femme d'un certain âge les regarder avec un air profond de dégoût, avant de poser son grand cabas à côté d'elle pour combler une des deux places vides. D'abord étonné, Andrea se souvint qu'elle devait voir un homme enlaçant purement et simplement un autre homme. Pour une dame de la vieille époque, c'était choquant.

Lui adressant un sourire heureux, Andrea prit un malin plaisir à s'approcher d'elle, pour bien lui signifier qu'il comptait prendre la place. Voyant qu'elle ne retirait pas son cabas, il retira sa main et caressa le visage de Matthew, avant de l'embrasser tendrement. Le bateau choisit ce moment -purement romantique, je vous l'accorde- pour démarrer, et déséquilibra grandement le petit brun, qui se raccrocha à son homme comme à une bouée de sauvetage.
"" - Tu peux ouvrir les yeux, maintenant tu n'as plus le choix, plus possible de faire demi-tour...
Avec un petit sourire, il attendit patiemment que le militaire s'assoit sur le siège en plastique vert du bateau à touriste, dans la nette intention de choquer un peu plus cette dame impolie en s'asseyant sur ses genoux.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Mon Ange [MATTHEW]

Message par Invité le Jeu 1 Mai - 23:01



« Mon Ange. »
 
Old skin will hang you, before I strangle you.


Andrea posa avec tendresse sa main sur la sienne, et se mit à marcher. Accordant ses pas sur les siens pour ne pas être désorienté, il obéit à chaque ordre, dans une confiance absolue. Le noir complet qui l'entourait lui permettait de se concentrer sur ses autres sensations. La brouhaha de la foule. Les vagues qui se jetaient contre la grève. Les caresses d'Andrea. L'odeur salée de l'océan atlantique.

Ils grimpèrent une marche, et soudainement, le monde sembla s'ébranler. Ils n'étaient plus sur terre. Les bruits aussi se modifièrent. Ils s'éloignaient de la cohue de la foule, pour entrer dans un lieu où les bavardages à mi-voix semblaient résonner dans son esprit. Il s'était un peu détendu, et se laissa guider. Le bateau venait de partir, et Andrea s'agrippa à lui.

« Tu peux ouvrir les yeux, maintenant tu n'as plus le choix, plus possible de faire demi-tour ... »

Matthew ouvrit lentement les yeux sur le visage tendre d'Andrea, avant de l'embrasser. Du coin de l'oeil, il évalua le terrain autour d'eux. Ils étaient devant deux places vides, enfin, plus exactement, une place vide et demi. La vieille femme d'à côté fixait le couple d'un oeil désagréable, et avait posé en travers du premier siège son énorme cabas. Matthew fronça les sourcils. Il s'approcha d'un pas, avant de se racler la gorge, en serrant un peu fort la main d'Andrea.

« Pourriez-vous, s'il vous plait, déplacer votre cabas, car nous aimerions nous asseoir ? »


La vieille peau le dévisagea une seconde, avant de tourner la tête vers Andrea, et de déclarer d'une voix sifflante :

« Depuis quand un gaillard aussi fort a-t-il tant besoin de s'asseoir ? »

Matthew fronça les sourcils, avant de réitérer sa question.

« Pourriez-vous, s'il vous plait, déplacer votre cabas, car nous aimerions nous asseoir ? »


La vipère siffla à nouveau, avant de tourner la tête, sans répondre. Bouillonnant, Matthew attrapa d'une main le cabas, et le fourra dans les bras de la vieille, avant de poser férocement ses fesses au fond du siège. Il cracha d'une voix acide :

« Très aimable de votre part. »


Codage by TAC

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur

Andrea regarda, presque tremblant, Matthew se débattre avec la gent impolie qui était légion dans n'importe quelle partie du monde. Il n'aimait pas la violence, il était d'un naturel pacifiste, et savait pertinemment que cela ne collait pas avec son militaire de chéri. Cependant, il espérait très fort que jamais le grand blond ne doive faire usage de la violence auprès de lui, sinon il doutait fort de pouvoir le supporter. La violence rimait trop douloureusement avec le terrorisme, et il se surprit à frissonner à cette pensée.

Finissant par obtenir cette fameuse place, ce fut un Matthew renfrogné qui s'assit sur le siège. Coulant un regard vers la dame, Andrea ne pût que défendre son amour en inventant une excuse bidon qui la calmerait jusqu'à la fin de trajet. Avec un sourire contrit, il temporisa la situation, dans le but avoué d'éviter une altercation qui pourrait faire ressurgir le militaire.
"" - Merci madame. Ce qu'il ne vous a pas expliqué, c'est que je suis handicapé, et qu'il doit rester près de moi pour des raisons évidentes de sécurité.

Il prit le temps de lui montrer son bras mort, avant de décider de s'occuper de la boule de nerfs boudeuse qu'il regardait de haut. Sans plus s'occuper ni de la dame ni des oscillations du petit bateau, il s'assit sur les genoux de Matthew comme il avait prévu de le faire depuis le début. Venant embrasser son cou pour remonter sur le côté en rejoignant son oreille, il finit par lui murmurer d'un air faussement sérieux.
"" - Allons, elle est juste jalouse. C'est elle qui aurait bien voulu un gaillard aussi fort pour porter ses courses...

Finissant par l'embrasser doucement, tendrement, il tenta de gommer l'entièreté de l'esprit maussade qui habitait son lunatique copain. Il n'avait jamais craint le venin des autres, mais comprenait facilement que la vertu d'un militaire puisse être touchée de ce genre de comportement. Osant un sourire tout contre ses lèvres, il termina par le complimenter pour lui rappeler à quel point il l'acceptait même avec ses petits défauts. "" - Mais, dommage pour elle, je ne te partage pas. Je garde et l'amour de militaire et le fantastique chéri que tu fais.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Mon Ange [MATTHEW]

Message par Invité le Jeu 1 Mai - 23:53



« Mon Ange. »
 
If only ...


Matthew attendit patiemment qu'Andrea s’asseye à ses côtés, en le contemplant, la mine défaite. Ce qu'il pouvait haïr du plus profond de son âme les gens si rigides qu'ils en veulent au monde entier.

« Merci madame. Ce qu'il ne vous a pas expliqué, c'est que je suis handicapé, et qu'il doit rester près de moi pour des raisons évidentes de sécurité. »

Matthew releva un regard presque mauvais vers lui, en le dévisageant sans comprendre. Que foutait-il ? Etait-il sérieusement en train de s'excuser envers cette mygale ? Il pinça les lèvres sans dire un mot, le sang bouillonnant dans ses veines. S'il avait pu lui refaire le portrait à cette vieille peau, il ne se serrait pas gêné. Quand Andrea s'assit sur ses genoux, il ne put s'empêcher de se radoucir. Il fondait en même temps que ses baisers, jusqu'à ce qu'il lui murmure à l'oreille :

« Allons, elle est juste jalouse. C'est elle qui aurait bien voulu un gaillard aussi fort pour porter ses courses ... »

Tendu, Matthew éloigna son visage de celui de son amour, et il déclara, d'une voix forte, sans même se soucier du fait que la vieille entende ou non :

« Et bien, cette vieille peau, elle peut aller faire chier le monde à l'autre bout du bateau, peut-être que y'aura moins de gens dérangeant, si elle nous déteste tant que ça. A moins qu'elle ne veuille que je la jette par dessus bord. »

Il lui lança un regard sévère, avant de reposer ses lèvres sur celles d'Andrea. La vieille femme, vexée, eut un hoquet choqué, avant de mettre la main sur son cabas, et de s'éloigner d'un pas furieux. Enfin tranquille. Dans les sièges voisins, Matthew croisa quelques regards approbateurs. Bon, au moins, il n'était pas le seul de cet avis.

« Mais, dommage pour elle, je ne te partage pas. Je garde et l'amour de militaire et le fantastique chéri que tu fais. »

Matthew ferma ses bras dans le dos du jeune homme, avant de l'embrasser du nouveau, un petit sourire sur le visage. Il se sentait heureux. Pleinement entier.

« Et je te réserve tout cela. Je t'aime, Andrea. »


Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur

Andrea vit bien la désapprobation sur le visage de son homme, tout comme il le laissa faire sa petite crise. Pour lui, ça n'avait pas particulièrement de sens qu'il se comporte ainsi, et il trouva presque un instant que Matthew n'était pas mieux lotit que la personne âgée. Il aurait pu rester sur le politiquement correct amorcé par l'anglais, mais avait tenu à avoir le dernier mot. Pour un homme bien moins enclin à chercher la bagarre, Andrea ne comprenait pas tout à fait.
Mais il savait que, en aimant Matthew purement et simplement à la folie comme il le faisait, il devait faire avec tous ses petits défauts. Il ne changerait pas beaucoup pour lui, étant certainement trop vieux pour modifier les vieilles habitudes et effacer toute la rancœur qui l'habitait. Il ne pouvait pas lui demander de le faire quand lui-même n'y parviendrait pas.

Lorsque le militaire lui exprima une fois encore son amour, Andrea ne pût s'empêcher d'exprimer un semblant de ronronnement. Il se doutait bien que, quand son moral serait à zéro, un simple je t'aime livré comme ça suffirait à le faire redevenir heureux. Sentant une bouffée de chaleur monter dans tout son être, il vint se blottir sur l'épaule de Matthew, passant lui aussi sa main dans le dos de son chéri.
Il caressa lentement la colonne vertébrale, emplissant l'épaule et le cou qu'il venait de prendre en otage de baisers. Se redressant pour croiser le regard et le sourire heureux de celui qu'il aimait et qui l'aimait en retour, il tenta de se convaincre lui-même d'arrêter ses caresses. Ils restaient dans un lieu public, tout de même.
"" - Si tu me le répètes encore une fois, je crains que l'on finisse par être arrêtés pour comportement outrageux sur la voie publique... Tu sais à quel point je t'aime aussi, mon ange.

Sa technique d'auto-persuasion restant encore à mettre sérieusement au point, il se jeta sur les lèvres du militaire, savourant le gout de toujours que le beau blond savait lui donner dès lors qu'il recommençait à lui déclarer sa flamme comme au premier jour...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Mon Ange [MATTHEW]

Message par Invité le Ven 2 Mai - 9:36



« Mon Ange. »
 
Why do you love me ?


Malgré le léger ronronnement d'Andrea, Matthew sentait bien qu'il venait de faire une connerie. Car s'ils étaient faits du même acier, ils avaient tout de même une différence. Andrea était trop pacifiste à son goût. Tant qu'il se laissait marcher dessus. Et c'était bien le contraire de l'ex-militaire, surement un peu trop dur avec ceux qui l'entouraient. Et lui même. Et sans doute, Andrea n'aimait pas ce trait de son caractère. Il l'avait réalisé dès leur première rencontre, après que Matthew l'ait frappé. Bon, il avait, par la suite, largement regretter, mais il se souvenait à merveille de la dernière phrase qu'il avait prononcé avant de tomber dans les pommes : "Bon crochet". Un compliment qui l'avait, sur le coup, fait bouillir, mais qui maintenant, le refroidissait. Comment avait-il fut le complimenter alors qu'il venait de lui causer en moins de deux minutes deux hématomes douloureux.
Quand Andrea se mit à faire courir sa main le long de son dos, il pinça les lèvres pour retenir le long gémissement amoureux qui voulait sortir de ses lèvres. Savait-il vraiment accepter ses défauts, ou n'était-ce qu'une bombe à retardement dans leur relation ? Leurs caresses devenant, à eux deux, trop entreprenantes, ils décidèrent d'une même voix d'arrêter de jouer l'un avec l'autre.

« Si tu me le répètes encore une fois, je crains que l'on finisse par être arrêtés pour comportement outrageux sur la voie publique ... Tu sais à quel point je t'aime aussi, mon ange. »

Matthew lui fit un grand sourire, avant de se laisser embrasser. Il lui rendit son baiser avec passion, puis, le rompant doucement, il passa un bras sous ses jambes, et le porta tendrement sur le siège d'à côté. Il se leva, et posant ses lèvres sur le front du jeune homme :

« Je reviens dans quelques instants, je te promet de ne pas être long. Tâche de ne pas faire de bêtise. »

Un grand sourire ironique apparut sur son visage. Comme s'il était seulement capable de faire une bêtise. Il s'éloigna vers l'avant du bateau, et, passant devant la vieille femme, il lui fit un grand sourire qui la fit s'énerver plus qu'elle ne l'était déjà. Il s'approcha du barre, héla le barman qui discutait avec des clients, et commanda trois Monacos. Il paya, le sourire aux lèvres, et lui dit qu'il ramènerait les verres plus tard. Il s'éloigna, deux verres dans une main, un ticket et l'autre verre dans l'autre, et s'arrêta auprès de la vieille peau, en lui tendant un verre. De nouveau choqué, elle attrapa le verre en reniflant son contenu, en se demandant s'il avait été empoisonné surement.

« Pour m'excuser de mon impolitesse, Madame. »

Il lui fit un grand sourire, se courba légèrement, dans un demi-salut, avant de lui tourner le dos et de se réfugier au fond du navire, où l'attendait toujours son amour, assis à côté d'une dame souriante. Il s'approcha de lui, en lui tendant un premier verre, avant de s'asseoir à ses cotés, blottit contre lui.


Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur

Voyant que Matthew s'accordait à stopper là tous leurs actes, il se laissa doucement déporter sur le côté. Il lui offrit un sourire digne d'un petit enfant mesquin lorsqu'il le laissa seul, ne parvenant bientôt plus à le suivre du regard.
Ce fut ce moment que choisis sa voisine pour engager la conversation, en lui faisant remarquer qu'il était rare de voir des couples gay qui s'assument autant. Il lui sourit, évitant de partir sur ce sujet ombrageux de vive voix. Il réussit à voir Matthew revenir et offrir un verre à la fameuse vieille dame. Son petit cœur se gonflant de joie, il faillit manquer la remarque de sa voisine, lui faisant remarquer que le militaire semblait très amoureux. Pas plus que lui, finalement...

L'anglais attrapa le verre en en appréciant la couleur, et but une gorgée, avant de se coller davantage contre son homme. Lui offrant un baiser furtif en guise de récompense, il lui fit comprendre que son attitude lui plaisait.
"" - Merci chéri.
Il ne voulait pas forcément voir l'esprit militaire disparaître complètement, car il devait avouer qu'il ne se sentait jamais aussi en sécurité que lorsqu'il se réfugiait dans les bras musclés du grand blond. Mais, s'il pouvait parfois mettre de côté son esprit un tantinet violent, Andrea ne pouvait qu'apprécier ce geste. Et il se promit, furtivement, d'être plus laxiste sur l'attitude de son homme, afin de lui rendre un peu de ce qu'il lui donnait.

Il but encore une gorgée de son verre, avant de se retourner tout sourire vers le généreux donateur de ce présent. Avec un rire cristallin, il vint titiller le nez et le menton si bien dessinés de Matthew, l'embrassant doucement sur la bouche ensuite.
"" - Tu veux vraiment réitérer l'épisode de la semaine dernière ?
Il lui fit un sourire qui lui montrait bien qu'il s'en moquait. Matthew savait qu'il ne tenait plus que pas du tout l'alcool, et il ne s'étonnerait certainement pas. De toutes façons, cette fois-ci, ce n'était pas la faute du petit brun...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Mon Ange [MATTHEW]

Message par Invité le Sam 3 Mai - 10:36


Le beau sourire d'Andrea fit chavirer son coeur une fois de plus, et il s'assit à ses côtés, le coeur léger. Il s'assit à ses côtés, en se lovant un peu plus contre lui, le sourire aux lèvres. Comme il aimait cet homme ! Il voulait devenir parfait à ses yeux, et il changerait jusqu'à ce soit le cas. Il libéra son bras gauche en récupérant le verre du droit, et passa celui-ci autour de la taille de l'être aimé. Il but en même temps qu'Andrea une gorgée du liquide alcoolisé, en laissant le goût âcre de la bière imprégner sa gorge, rapidement adoucit par le sucre de la limonade.
Andrea était heureux, et cela rendait Matthew encore plus fou de joie. Il se sentait irrémédiablement bien, l'âme apaisée, devant les beaux sourires de son ange. Cet homme était vraiment tombé du ciel, pour arriver à le rendre ainsi heureux. Et puis, au fond, il ne pouvait se dire qu'il avait un petit quelque chose qui lui rappelait Joshua. Une petite lueur dans le regard qui faisait qu'il se sentait proche de lui. Toutefois, son amour, lui, était bel et bien tourné vers Andrea lui-même, et non vers ses souvenirs. Il aimait cet homme, et il le trouvait attirant.

Quand son rire cristallin emplit ses oreilles, il était au paradis. Il se laissa embrasser avec amour, mais son sourire s'effaça à l'évocation de l’événement de la semaine passée. Il s'en voulait terriblement de l'avoir frappé. Dans un petit baiser, il épousa les formes de sa mâchoire jusque là où son poing avait atteint le jeune homme. Un pincement au coeur lui rappela que c'était lui, Matthew Joshua Fox, qui lui avait fait mal. Il prit grand soin d'embrasser avec la plus tendre des douceurs cette partie symbolique, puis se réfugia un peu plus contre lui, en trempant ses lèvres dans le cocktail.

Soudain, le bateau s'ébranla à nouveau, et, lançant un petit sourire à Andrea, Matthew murmura :

- Je crois que c'est ici que se termine notre voyage.

D'une traite, il vida son verre, et lança de nouveau un sourire à son Andrea.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur

Andrea frissonna lorsque Matthew l'embrassa sur la mâchoire. Le bleu avait petit à petit laissé place à une immonde tâche jaunâtre, qui avait presque disparue aujourd'hui. La zone n'était plus du tout douloureuse, mais le fait que son homme se souvienne exactement de l'endroit le toucha énormément.
Le bateau s'arrima lentement, avec une forte secousse lorsqu'il toucha le quai. Grognant contre ce capitaine qui n'était même pas fichu d'amarrer son bateau sans renverser la moitié de ses passagers, il imita Matthew et finit son verre. Se levant, il se dirigea vers le bar pour le reposer, croisant le regard fuyant de la vieille dame qui faisait de même.

Prenant la main de Matthew pour descendre, ayant une phobie monstre des ponts et de tout ce qui, en règle générale, ne touchait pas le sol. Arrivé sur la terre ferme, il relâcha la pression un peu forte qu'il avait exercée sur la main de son chéri. Il savait que sa peur était ridicule, mais c'était comme le vertige, pas possible de s'en séparer.
Ils s'éloignèrent un peu, à contre sens du mouvement de la foule. Andrea lâcha la main de son militaire pour venir la passer autour de lui, se collant pour réussir à lui voler un baiser.

Il fut surpris par l'envol d'une nuée d'oiseaux à quelques mètres d'eux, et sursauta violemment, serrant compulsivement Matthew contre lui. Il avait déjà pris l'habitude de s'appuyer sur sa force, si vite qu'il s'en étonnait lui-même. Il n'avait jamais voulu dépendre de quiconque, jamais accepté de se reposer sur quelqu'un, et le voilà qui cherchait l'encouragement des bras de son homme dès qu'il lui arrivait quoi que ce soit.
Elle était belle, l'indépendance.

Avec un rire qui montra à quel point il était ridicule de se laisser surprendre à ce point par des oiseaux, il embrassa encore une fois Matthew, longtemps, savourant ce moment. Non, il ne s'en lasserait certainement pas.
"" - Bienvenue sur l'île aux oiseaux, mon amour...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Mon Ange [MATTHEW]

Message par Invité le Sam 3 Mai - 14:54


Matthew sortit le premier du bateau, précédant Andrea qui s'était cramponné à son bras. Chaque jour passé à ses côtés lui faisait découvrir un nouveau pan de sa personnalité, et il en était chaque fois d'autant plus heureux. A peine eurent-ils mis le pied sur le sol qu'enfin, Andrea relâcha sa pression sur sa main, qui commençait à être douloureux. Mais évidemment, il n'en dit rien, trop heureux d'être avec son ange pour en avoir cure.
En moins d'une minutes, ils s'étaient éloigné de la meute sauvage des visiteurs, pour emprunter un sentier minuscule, jusqu'à ce qu'Andrea s'arrêta, se retourna, pour prendre possession de ses lèvres. Matthew, lui rendant fougueusement son baiser, laissa ses mains courir sur ses hanches, dans de douces caresses. Soudain, derrière lui s'envola une nuée d'oiseaux d'un noir de jais, surement des étourneaux, qui firent sursauter violemment le débourreur qui se précipita dans les bras de son grand et fort copain. Celui-ci, fermant ses bras autour de lui pour le rassurer, en profita pour caresser sa joue avec amour, les yeux brillaient de bonheur.
Il rit avec Andrea, se laissant aller à la joie, avant d'embrasser langoureusement celui qu'il aimait. C'était sans doute la plus belle et la plus somptueuse surprise qu'il aurait pu lui faire.

Tout sourire, Matthew lui attrapa la main, et se mit à courir à un rythme modéré pour qu'Andrea puisse le suivre, en laissant éclater son bonheur. Le petit sentier qu'ils suivaient débouchèrent en haut d'une dune qui descendait presque à pique vers la mer. Hélas, ils étaient du côté où la roche formait une mini falaise vers le bas sablonneux de la crique. Et le sentier s'arrêtait là, car la végétation, trop dense, interdisait tout passage. Evidemment, en bas, la crique n'avait sans aucun doute jamais été foulée par l'homme, car elle formait une barrière de roches qui brisaient les vagues à une centaines de mètres du rivage. Evidemment, tout homme "normal" aurait fait pris une photo de ce lieu de rêve, et fait demi-tour, mais pas Matthew. En fait, il ne réfléchissait plus. Il agissait d'instinct. Lâchant la main d'Andrea, il bondit en bas de la dune, et atterrit, cinq bons mètres plus bas, dans une roulade élégante. Il se releva, enleva sa veste pleine de sable, et retourna au pied de la mini-falaise, et fit signe à Andrea.

- J'ai l'impression que c'est le moment de me montrer que tu as confiance en moi, mon ange. Si c'est le cas, saute, et je te rattraperai avant même que tu ne t'en rende compte !

Joignant les geste à la parole, il vint se positionner juste au dessous de l'homme, les bras tendus vers lui.

- N'ai crainte, je sais ce que j'avance.

Il conclut son discours par son sourire colgate, en espérant faire craquer la peur de l'homme, avec l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur

Il savoura encore les baisers de Matthew, avant de le laisser l'attraper par la main, et l'entraîner à travers l'île. La végétation était luxuriante, le sol et l'air lourdement humide. Pour un peu, on aurait pu se croire dans la jungle, en y ajoutant les cris des innombrables oiseaux qu'ils dérangeaient sur leur passage.
Mais, cette fois-ci, Andrea réussit à ne pas sursauter au moindre envol un peu bruyant.

Ils arrivèrent devant ce qui ressemblait à une crique. Abritée à merveille du vent, elle était chaude et accueillante. Il lorgna sur la falaise qui les empêchait d'atteindre le sable, jusqu'à ce qu'il sente l'air sur sa main. Matthew, l'ayant lâchée, s'élança du haut, arrachant un cri à Andrea. Oui, il avait peur. Même avec ses deux bras il n'aurait pas osé sauter de si haut.
Mais il oubliait un peu vite qu'il était militaire. Il se rattrapa à merveille, en roulade, lui évoquant avec un sourire les cascades de films. Mais, là, le spectacle était privé.

L'histoire fut immédiatement moins drôle lorsqu'il lui demanda de sauter. Regardant pour la première fois réellement en bas, Andrea recula vivement d'un pas. De un, c'était haut et plein de cailloux. N'importe quel homme sensé ne s'y serait pas risqué.
De deux, il lui manquait un bras, nettement moins pratique pour se rattraper.
De trois, il avait le vertige. Même à 5 petits mètres de haut, il se sentit brusquement paniqué, avec une soudaine envie de rebrousser chemin pour rentrer à la maison.

Mais il ne pouvait pas se montrer si peureux. Bien que, d'ordinaire, Matthew était assez courageux pour deux, là, il ne pouvait rien pour lui. Il était en haut et lui, en bas, à l'attendre les bras ouverts. Ces bras dans lesquels il s'était reposé lorsqu'il avait eu peur. Ses bras qui éloignaient le moindre petit cauchemar lorsqu'il s'endormait entouré d'eux. Ses bras qui portaient ces mains qui le ravissaient toujours plus de ses caresses.
Sur un coup de tête, il s'élança, se retenant in extremis de pousser un cri de pélican à qui on aurait coupé les ailes. Il atterrit, effectivement, dans les bras accueillants, s'accrochant de toutes ses forces à Matthew. Il blottit sa tête dans son cou avant de la relever pour l'embrasser.
"" - Je t'avais déjà dit que j'ai le vertige ? Mais genre, beaucoup beaucoup... J'ai cru un instant que j'allais devoir te laisser tout seul en bas.

Il n'avait pas honte de cette phobie, car il savait éviter les situations embarrassantes. Là, par contre, il n'avait effectivement pas réussi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Mon Ange [MATTHEW]

Message par Invité le Sam 3 Mai - 21:12

Matthew vit son ange faire un petit pas en arrière, et finalement, il se demandait s'il avait fait le bon choix. Andrea avait le vertige, et il le savait. Et il eut soudainement honte de lui imposer un tel ultimatum. Toutefois, il vit le jeune homme bondir dans le vide, les yeux clos, et un sourire s'afficha sur son visage. Moins d'une seconde plus tard, bien campé sur ses pieds, il fermait ses bras autour du poids plume qui venait de lui sauter dessus. Il n'eut même pas de geste de recul tant l'homme était léger, et fut heureux de le voir se blottir contre lui. Il ferma chaleureusement ses bras, le portant toujours au dessus du sol, en embrassant son cou avec amour. Il eut bientôt le droit à un baiser digne de ce nom, qu'il accepta avec enthousiasme. Il se sentait pleinement heureux. Il lui murmura une petite phrase d'excuse, en le laissant finalement toucher terre.

- Désolé d'avoir du te faire subir ça, mon ange. Et merci de tout l'amour et de toute la confiance que tu me porte.

Il prit à nouveau possession de ses lèvres, avant de jeter un coup d'oeil à la ronde. Vu d'ici, la crique était encore plus impressionnante. La plage mesurait sans doute plus d'une trentaine de mètres de large, et était encadrée de part et d'autre par deux mini-falaises de roches noires mettant en évidence la pureté du sable. Au sommet des dunes s'étendait une flore verdoyante, ressemblant particulièrement à celles des landes, tout en étant à la fois plus luxuriante. La plage était en réalité un demi-cercle dont le tour était délimité côté terre par la dune, et côté mer par une espèce de petit mur composé de piques de pierres acérés par les eaux qui dépassaient d'une demi-douzaine de centimètres, qui coupaient chaque grosse vague pour qu'elle s'échoue en minuscules vaguelettes sur le sable. C'était un endroit paradisiaque, et Matthew, d'autant plus ravi qu'elle était isolée du monde, eut bien vite finit d'enlever chaussures, chaussettes, pantalon et chemise pour courir comme un enfant, se jeter à l'eau en un beau plongeon. Bon, il était désormais en caleçon, mais vu qu'il ne risquait de croiser aucun regard, cela ne le gênait pas plus que ça. L'eau, rafraîchie par la soirée qui commençait, n'était pas bien chaude, mais bien plus que tout ce que Matthew avait connu durant de longues années.
Comme il se l'était douté, la pente du sable sous ses pieds, une fois dans l'eau, était très raide, et à près d'un mètre et demi du bord, il avait de l'eau jusqu'au cou. Il plongea à nouveau dans l'eau, et, ouvrant les yeux sur le monde pur et salé de l'océan, il surprit plusieurs gros poissons qui s'enfuyait en le voyant. Il resta trente bonnes secondes sous l'eau, et remonta à la surface en émergeant comme un diable, dans une gerbe d'eau. Il secoua la tête pour faire fuir les gouttelettes qui envahissait son visage, et retrouva son ange des yeux, toujours aussi sublime, mais toujours sur la plage.

- L'eau est super bonne, et en plus y'a plein de poissons ! Aller, dépêche-toi, mon coeur !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur

Il accepta avec plaisir le doux réconfort que lui offraient les bras puissants qui l'avaient sauvé d'une mort certaine. Bon. Peut-être pas la mort, tout de même. Mais de sacrées blessures, à n'en pas douter. S'extasiant mentalement de la facilité avec laquelle Matthew le portait, il déchanta rapidement lorsqu'il le vit le laisser, se déshabiller rapidement, et plonger à l'eau.
Fort heureusement pour lui, il n'avait pas surpris le regard intéressé que lui lançait Andrea. L'ancien moniteur avait vu le feu ravager autant sa vie que son physique, et si sa masse musculaire n'avait jamais été digne de celle de son homme, il avait cependant perdu beaucoup. Il avait, mine de rien, retrouvé sa carrure de jeune homme, lorsqu'il ne passait pas sa vie à trimer à l'écurie, mais à s'occuper de sa femme et de son fils.
Le bonheur était-il finalement une affaire de physique ? Le jeu du destin commençait presque à se faire sentir...

Ce fut une gerbe d'eau digne d'un dauphin qui le sortit de ses pensées. Et le corps doré et ruisselant de son homme qui le fit vite replonger dans une contemplation béate. Alors, la perfection existait. Coup de chance, c'était pour lui être réservée qu'elle était arrivée sur Terre.
Matthew avait donc la perfection, tandis qu'Andrea s'occupait de représenter le narcissisme et l'égocentrisme associés. Ils se complétaient bien, finalement.

L'anglais se déshabilla aussi rapidement qu'il le pût, ravi de voir qu'il était devenu presque aussi efficace avec une seule main qu'avec les deux. Jetant un regard éploré sur son bras réduit à de la bouillie rosâtre pour chiens, il s'avança dans l'eau, avant de se stopper aux genoux.
"" - T'es drôle toi. J'ai pas eu l'éducation de militaire nécessaire pour rentrer la-dedans moi...

Il grommela un peu, pour la forme, avant de décider d'avancer d'un pas. Manque de bol, il remarqua trop tard l'espèce de trou sous ses pieds, et s'enfonça avec la grâce incarnée dans l'eau, poussant un cri d'homme frigorifié.
Il eut tout juste le temps de boire la tasse qu'il réussit à remonter à la surface. Finalement, il avait pieds. Il avait juste été surpris, suffisamment pour réaliser une chute digne de vidéo gag.

Avec une grimace, il regarda Matthew, ramenant ses cheveux rebelles et désormais mouillés en arrière sur sa tête.
"" - Et ne t'avises pas de te moquer de moi...
Il lui lança ce qui était censé être un regard mauvais, avant d'éclater de rire, lui même complètement hilare devant sa maladresse et ses prouesses aquatiques.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Mon Ange [MATTHEW]

Message par Invité le Dim 4 Mai - 0:14

Matthew fut heureux de voir Andrea s'approcher, presque nu lui aussi. Malgré sa carrure fine et ses muscles discrets, il restait un homme sublime. Une pensée surprise du militaire lui fit remarquer qu'il le préférait peut-être ainsi que trop musclé, comme lui-même. Sa carrure monstre et ses muscles saillants ne lui avaient jamais trop plu, en fait, mais apparemment, Andrea, lui n'était pas contre. A peine fut-il à cinquante centimètres du bord que le débourreur s'arrêta, avant de grommeler concernant l'eau d'une température pour lui trop basse. Se grattant la tempe, en signe d'excuse, il l'invita à venir se réchauffer dans ses bras. Sa température corporelle, à lui, mettait un bon moment avant de baisser, donc il allait surement paraître bouillant à son homme.
Sauf que, surpris par la rapide pente de la plage, Andrea glissa, et disparut un instant sous l'eau, avant de remonter en mi-toussant, mi-crachant l'eau salée. Après avoir rit un peu avec lui, une idée lui traversa l'esprit. En effet, l'homme, malheureusement amputé de la force de son deuxième bras, devait peut-être avoir du mal à nager, alors il était hors de question qu'il s'aventure seul un peu trop loin. Alors, tout sourire, Matthew s'approcha de lui, en lui saisissant son bras valide. Il était à quelques centimètres de lui dans un trou d'eau, et était un peu plus petit que lui à cet instant. Il lui tourna le dos, et enroula son bras autour de son propre cou.

- Je vais te montrer ce qu'il y a en dessous ...


Il posa ses lèvres salées sur celles d'Andrea, et lui caressa une dernière fois la joue, avant de l'entraîner avec lui là où ils n'avaient pas pieds. Le débourreur n'avait même pas besoin de nager, ainsi accroché à sa bouée de secours, et Matthew finit par faire du surplace à plusieurs mètres du bord, pour donner ses instructions.

- Quand je dis trois, tu prends une grande inspiration, et tu t'accroches bien à moi. Si à un moment, tu commences à ne plus avoir de souffle, et n'attend pas d'être tombé dans les pommes s'il te plait, donne moi un coup de pied. Et n'ai pas peur, tu ne risque pas de me faire mal. Si tu as froid, tu n'as qu'à te coller contre mon dos, ma chaleur te réchaufferas. Et surtout, garde les yeux grands ouverts, tu vas voir comme c'est magnifique. Bon, ça pique pendant 3 secondes au début, mais je t'assure que ça en vaut la peine. Tu es prêt, mon ange ? 1 ... 2 ... 3 !

Laissant une seconde s'écouler, il passa la tête sous l'eau, un main fièrement accrochée au bras de son homme. Il se mit à nager, d'abord près de la surface, puis un peu plus en profondeur, les yeux admiratifs du paysage sous-marins. De temps à autres, il lui indiqua d'énormes poissons qui se camouflaient au fond, et, quand il sentit le fameux coup de pied, et il émergea, le sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur

Andrea prenait un plaisir certain à voir son chéri s'occuper ainsi de lui, en le traitant comme le plus précieux des cristal à fragiles. Il plissa le nez lorsque Matthew vint l'embrasser, chassant son rire en remarquant que le goût salé qu'avaient ses lèvres était indéniablement agréable. Il s'accrocha ensuite à Matthew, collé à lui, retrouvant même dans l'eau le corps chaud contre lequel il avait maintenant l'habitude de s'endormir le soir.
L'éducation militaire avait beaucoup de bon, finalement.

Il écouta calmement ses instructions, se laissant entraîner vers le monde sous-marin. S'il adorait les aquariums, là, c'était encore mieux en vrai. Ses yeux protestèrent un peu en combattant le sable, mais il finit par réussir à voir clair et net même sous l'eau. Matthew avait raison, comme toujours. Et Andrea s'étonnait lui-même de ne parfois pas le croire aveuglément, tant il y avait peu de risques que son homme ne lui cause le moindre soucis.

Il donna un léger coup de pied, heureux de le voir remonter en surface. Non, il n'était pas champion d'apnée, loin de là, mais d'ailleurs il n'avait jamais particulièrement eu le temps de nager. Il savait le faire pour profiter de la mer et d'une piscine lorsque l'occasion se présentait, mais il ne faisait pas ses longueurs tous les matins. Quoique, lorsqu'il avait définitivement perdu l'usage de son bras, il avait tout de même passé de longues heures dans l'eau à réapprendre à nager, pour montrer aux médecins que, non, il ne fonctionnerait plus.

Revenu à la surface, il ne s'écarta pourtant certainement pas du corps chaud de Matthew, et embrassa son oreille, fronçant les sourcils lorsqu'une goutte vint s'écraser depuis ses cheveux. Puis, se détachant brusquement, il fit le tour de son chéri, et vint se raccrocher à lui, mais devant cette fois.
Commença alors une série de longs baisers, tous plus passionnés les uns que les autres, le corps chaud de Matthew collé à lui n'arrangeait décidément rien. Il se retint de passer ses jambes autour de son corps et resta avec un bras autour du cou, profitant de son chéri dans cet endroit paradisiaque.
"" - Je t'aime certainement plus qu'il ne doit être autorisé... Merci mon amour pour la balade.
Il ne lui laissa pas le temps de répondre, capturant à nouveau ses lèvres, avant d'entreprendre d'embrasser son cou à fleur d'eau.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Mon Ange [MATTHEW]

Message par Invité le Dim 4 Mai - 7:49

A peine Matthew eut-il émerger qu'il voulut entreprendre de rejoindre le rivage. Apparemment, ce n'était pas l'avis de tout le monde. Andrea se mit à embrasser son oreille avec tendresse, faisant grandir un peu le plus le sourire sur son visage. Soudain, il vit lentement son ange faire le tout pour se mettre devant lui, et s'amarrant à nouveau, il l'embrassa avec passion. Matthew, dont le froid peinait encore à l'empêcher de perdre pied, lui rendit ses baisers avec fougue, tout en ne nageant que d'une seule main pour pouvoir passer l'autre sur le corps de son amour. Il commença par la poser derrière la nuque du jeune homme, et, avec la plus grande des tendresses, il décrivit la trajectoire de sa colonne vertébrale. Le corps chaud d'Andrea contre le sien au milieu de cette eau de plus en plus froide ne put que lui soutirer un soupir.

Mais le débourreur, l'embrassant à nouveau, décida de passer ses lèvres dans son cou. En sentant le contact chaud de sa bouche contre sa peau, Matthew ne put retenir un gémissement, à la limite de l'audible, qu'il fit rapidement taire en plantant ses dents dans la chair tendre de ses lèvres. Finalement il passa un bras autour du corps de cet homme sublime, il entreprit de nager à reculons afin de garder le contact de sa peau. Bientôt, son pied toucha le sable, et il se mit debout, tout en portant Andrea dans ses bras.

Finalement, il finit par le remettre debout, sur le sable chaud, pour prendre possession une énième fois de ses lèvres. Il soupira de bonheur, en laissant ses lèvres s'égarer dans le cou puis sur l'épaule d'Andrea, et caressa tendrement sa joue. Il lui fit un grand sourire, heureux d'être ici avec lui, en lui murmurant à l'oreille :

- Je ne pouvais pas rêver d'une meilleur surprise que de passer une soirée avec toi en ce lieu, magnifique mais pas autant que toi.

Il reprit possession de ses lèvres, et finit par lâcher sa main pour aller récupérer le tas de tissus qui leur servait d'affaire. Après avoir vérifié qu'il n'avait pas perdu de chaussettes en chemin, il les posa près d'Andrea, en lui tendant sa propre chemise :

- Essuie-toi donc un peu, tu vas attraper froid. Et je me sentirai énormément coupable de te voir malade à cause de mes idées stupides.

Il lui fit son plus beau sourire, avant de prendre possession de ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur

Andrea, tout à ses baisers, ne remarqua même pas que Matthew s'était brillamment occupé de les ramener sur sa terre ferme. Il sentit tout d'un coup le sable sous ses pieds, ne s'arrêtant pas jusqu'à ce qu'il sente son homme se détacher de lui pour lui ramener ses affaires. Lorsqu'il le vit lui tendre la chemise blanche qui lui seyait si bien, l'anglais remarqua seulement à ce moment-là qu'il commençait à trembloter de froid. La faute à qui, qui l'avait lâché et privé de son corps chaud ? Je vous le demande.

Il attrapa le vêtement, et essuya lentement son torse, décidant au bout d'à peine quelques secondes que l'eau, ça séchait tout seul. Il posa le vêtement à plat à terre pour qu'il puisse sécher un minimum, avant de retourner se blottir dans les bras de son homme. Immédiatement, le contact avec la peau chaude et humide de Matthew le fit frissonner, mais certainement pas à cause du froid. Posant ses lèvres dans son cou, il remonta jusqu'à l'oreille en lui offrant des milliers de baisers, tandis que sa main courait le long de son corps, sur le côté, s'attardant entre les côtés qu'il parvenait à sentir à travers le tissu de muscles.
"" - Je supposés que tu sais que je ne parviendrai pas à attraper froid lorsque tu es seulement dans les parages... Alors si en plus tu me laisse t'approcher...

Il lui offrit un petit sourire, se collant davantage à Matthew, continuant à l'embrasser sans lui laisser le temps de parler. Il avait plus ou moins entendu son précédent gémissement, et voulait continuer à lui provoquer cet effet. C'était grandement agréable pour son petit ego de mec, qui ne souhaitait qu'une chose : devenir aussi indispensable a Matthew que son militaire l'était pour lui...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Re: Mon Ange [MATTHEW]

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
+
Sujets similaires
-» Ange gardien
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois
» L'ange contre le cobra
» Poussière d'ange.




Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


- +
Sauter vers: