Météo Aberdeen


Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  SuivantPartagez •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité
Invité
Re: Mon Ange [MATTHEW]

Message par Invité le Dim 4 Mai - 9:40

Andrea ne se sécha qu'à peine, puis vint se blottir dans les bras chauds et humides de Matthew. Celui-ci, refermant son étreinte, tressaillit sous ses baisers, en sentant le rouge monter à ses joues. Il ne savait pas vraiment pourquoi il rougissait, mais il était indéniablement heureux de toute l'attention qu'Andrea lui portait. Ses baisers, qui s'aventuraient une fois de plus dans son cou, lui soutirèrent un second gémissement, qu'il eut du mal à retenir. Il se réfugia dans le cou de l'être aimé, en mordillant doucement la chair tendre de son épaule. Il laissa ses mains s'aventurer dans son dos, au creux de ses reins, et caressait sa peau avec délice. De son côté, sa bouche s'aventurait sur la clavicule d'Andrea, et remontait lentement jusqu'à sa mâchoire, pour finir par lui mordiller l'oreille.
Matthew s'attela à son tour à lui faire perdre pied. Un nouveau jeu commençait entre eux, et, laissant ses lèvres glisser dans le cou de son amour, une pensée le fit sourire. Il était devenu joueur.

Quand Andrea se serra un peu plus contre lui, il l'imita en resserrant son étreinte. Contre son propre torse, il sentait la peau fraîche de son amour, et ne put retenir un nouveau gémissement. Il sourit. C'était finalement probable qu'il perdre à leur petit jeu. Il se découvrait très sensible aux caresses et aux baisers, et vibrait au rythme d'Andrea.
Bien obstiné à gagner, il s'attaqua cruellement, c'est à dire avec tout sa tendresse, au cou d'Andrea, en laissant filer sa main dans ses cheveux. Il embrassa sa peau fragile avec passion, se délectant du goût salé qui se posait, à chaque baiser, un peu plus sur ses lèvres. Finalement, il entraîna Andrea avec lui sur la sable, laissant ses mains explorer chaque parcelle de sa peau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur

Oui, effectivement, il ne risquait pas d'avoir froid. Au cas où il en aurait douté, Matthew l'entoura de ses bras, son corps toujours aussi chaud et accueillant malgré le bain glacé qu'ils venaient de prendre. Il le laissa prendre ses aises, le caresser en le faisant frisonner toujours plus. Il ferma doucement les yeux, ne laissant plus que son corps lui transmettre toutes les sensations que le militaire savait déclencher en lui. Andrea prit peur un instant, en songeant que la dominante était un amour inconditionné. Mais que le deuxième était le désir.
Vraiment, vraiment embêtant.

Les yeux toujours fermés, il les rouvrit cependant en comprenant que Matthew était, Dieu seul savait comment, en train de s'allonger sans le lâcher. Bon, l'anglais savait pertinemment que les abdos en béton qu'il se plaisait tant à caresser y étaient pour beaucoup dans ce tour de force. Et il ne dirait pas non pour un autre tour de manège.
Il s'allongea à côté de Matthew, continuant à couvrir son cou de baisers, avant de s'écarter un peu pour regarder au loin. Le soleil se couchait, et le bruit qui l'avait alerté se réitérait.
"" - Je crois bien qu'on vient de louper le dernier bateau de la journée...

Cependant, bien loin de lui faire peur, il regarda Matthew, heureux de se sentir vraiment seul. Si on omettait la présence entêtante des oiseaux qui piaillaient à tout va, ils étaient vraiment seuls. Avec un sourire, il dévia son regard vers l'horizon, qui se parait de rose au-dessus de la ligne de la mer. C'était tout simplement splendide. Il avait rarement vu plus beau coucher de soleil.
Mais il se retourna rapidement vers Matthew, se penchant au-dessus de lui pour l'embrasser tendrement. Avec un petit sourire, il l'enjamba pour se retrouver à califourchon sur lui. Il ne doutait pas un instant que le militaire pourrait supporter son poids des heures durant, à présent qu'il l'avait rattrapé de la falaise. En l'embrassant passionnément, il ne cessa pas de sourire lorsqu'il décolla à peine son visage pour le regarder avec les yeux brillants.
"" - Alors, on en était où ?...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Mon Ange [MATTHEW]

Message par Invité le Dim 4 Mai - 19:14

Matthew fixa lui aussi le ciel voilé de l'horizon, zébré de rose et de bleu. C'était un de ces couchers de soleils, qui, autrefois, l'aurait ennuyé. Il avait toujours considérer ce moment comme la fin d'une vie journalière. De ce paysage, il ne lui était resté que l'image même de la mort d'un soleil dépité, qui rapidement, était oublié devant la splendeur de la lune. Mais ce jour-là, tout était différent. Il était allongé, le coeur battant, aux côtés de celui qu'il aimait, et qui l'aimait aussi. C'était comme un instant de l'éternité qui se figeait au fond de sa pupille, profondément gravée dans sa mémoire, tandis que le temps s'étirait à l'infini, pour le laisser profiter de l'instant. Une force invisible requinquait son coeur, et pour quelques secondes, enfin, il sentit vivant. La parfaite symphonie qui tournoyait sous ses yeux, doux mélanges d'oranges, de roses et de pourpres, éveillait en lui de multiples espoirs, qui le faisait désormais croire à un avenir meilleur. Le soleil divin, de son incroyable clarté, illuminait une dernière fois chaque pensée obscure, et dans un moment de gloire, faisait ravir les cieux. Jetant son dernier regard sur un monde éveillé, il calmait les mers et apaisait les vents, en promettant une nuit sans rage ni colère.

Soudain, la voix d'Andrea le ramena sur terre. Fini de rêver éveillé. Quoique. A peine détourna-t-il le regard du paysage qu'il tomba sur un visage sublime, tellement parfait qu'il aurait pu douter du fait qu'il était éveillé, si cela ne faisait pas 7 jours, 2 h et 36 minutes qu'il vivait aux côtés de cet homme. Son coeur accéléra la cadence quand Andrea se mit à califourchon sur lui. A mesure que les jours passaient, la réponse à toutes ses questions s'affirmaient. Et avec elle, la honte gagnait son esprit. Il désirait cet homme, ce même emmerdeur qu'il aimait passionnément. Pour la première fois de sa vie, il ressentait du désir. Il avait envie d'aller plus loin que ces simples caresses. Mais il s'en savait incapable. Son corps refusait de bouger, soudainement prit d'une tétanie éclaire. Il aurait quémandé la mort tant ce sentiment de honte prenait possession de chacune de ses pensées. Alors, quand l'embrassa, il n'osa pas lui rendre complètement son baiser. A sa question, ses lèvres se pincèrent, et ses yeux lui lancèrent un appel à l'aide silencieux.

- Andrea ... J'ai envie d'aller plus loin. Terriblement envie. Mais je n'y arrive pas. J'en suis physiquement incapable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur

Avant même que Matthew ne lui adresse la parole, il ressentit son trouble. Son baiser était différent des précédents, et Andrea l'avait déjà embrassé tellement de fois en une petite semaine qu'il pouvait dire lorsque quelque chose tourmentait l'esprit de son amour.
Sa phrase ne réussit qu'à faire culpabiliser davantage l'anglais. S'il avait pu, il se serait frappé pour s'apprendre à arrêter de jouer avec son corps et celui de Matthew. Mais il savait pertinemment qu'il ne réussirait qu'à faire culpabiliser davantage son chéri. Alors, pour quand même en garder une trace, il se gifla mentalement. Pas forcément très efficace, comme truc, finalement.

Il hésita longuement entre descendre du corps de Matthew et y rester, et finit par décider de rester immobile. Il n'aiderait certainement pas son militaire en faisant ainsi. Andrea n'avait aucune idée de la raison pour laquelle l'entité matérielle du corps empêchait Matthew de faire quoi que ce soit. Il le croyait, aveuglément, passionnément, lorsque ce dernier lui affirma le vouloir. Et, mine de rien, il voulait l'aider. L'aider à comprendre, l'aider à combattre cette chose qui l'empêchait d'aller plus loin que les caresses. Car c'était aussi ça, l'amour.

En ne lâchant pas les yeux apeurés de Matthew, il prit doucement sa main. Il joua longtemps avec, les posant paume contre paume pour les comparer. Avec un sourire, il se souvint que son ex-compagne comparait toujours les siennes à des mains de femme, avec des doigts fins, qui semblaient n'avoir jamais connu les travaux de force. De l'autre côté de sa propre fragilité, il y avait la force de Matthew. Une main forte, plus grande, plus large, et surtout plus abîmée que la sienne.
Si quelqu'un ici était physiquement incapable de quelque chose, c'était bien lui, le petit homme frêle. Et pas son fier et fort militaire.

Il le regardait toujours, un sourire qui se voulait rassurant aux lèvres.
"" - Je t'ai toujours promis d'avancer avec toi. Je réitères ma promesse, mon amour.
Oui, il aurait pu lui demander la lune qu'Andrea serait monté la chercher. La lune, le soleil, les étoiles qu'il voyait apparaître calmement au-dessus de sa tête. Matthew avait le pouvoir de lui soutirer ceci, et pourtant jamais il n'en avait abusé. Aussi l'anglais l'aimait-il d'un amour dénué de toute limite. Et il se promit de briser ce mur que Matthew était en train de construire dans son esprit pour se protéger.

Il se pencha doucement, posant ses lèvres tendrement sur la commissure de celles de son homme. Il ne l'embrassa pas, le laissant avec ce simple contact. Sa main vint toucher le cœur battant à travers la poitrine dénudée de Matthew, et il la laissa là, alors qu'il se relevait tout juste assez pour pouvoir embrasser d'un seul regard l'entièreté du visage parfait qui s'étendait sous lui.
"" - Mais tu sais aussi bien que moi que ce n'est pas physique. C'est mental, mon amour. Tu te protèges de je-ne-sais-quoi. Et saches que je ferais tout pour t'aider à découvrir ce que c'est. Et à le combattre.

Il se baissa à nouveau, blottissant sa tête dans le cou de son chéri, laissant son souffle courir sur l'épaule offerte.
"" - Je t'ai déjà dit que tu étais le premier homme ?
Non, il ne lui avait certainement pas dit. Il s'était défendu le premier jour en lui racontant le bobard de la fête trop arrosée. Mais Matthew était bel et bien le premier, et il espéra le dernier. Si l'un avait tout à découvrir, l'autre n'était pas forcément mieux loti. Et Andrea se promit de le découvrir ensemble.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Mon Ange [MATTHEW]

Message par Invité le Dim 4 Mai - 20:20

La nuit les entoura peu à peu de son halo obscure, les plongeant ensemble dans une pénombre pesante. La fin du coucher de soleil éclairait encore la plage d'une faible lueur, et Matthew poussa un long soupir aux accents désespérés. Il s'en voulait. Il privait son unique amour de plaisirs qu'il voulait lui-même partager avec lui.
Alors qu'il construisait mentalement une rédaction sur le thème "Je suis un monstre, mon copain mérite mieux", Andrea envoya d'un mot tous ses arguments au tapis. Une sérénité envahit son esprit, désormais vidé de toutes pensées, alors qu'il se concentrait sur ses émotions et ses ressentis de l'instant. Le contact doux de ses lèvres. La pureté éclatante de sa voix. L'incroyable beauté de ses traits. L'odeur savoureuse de sa peau.

Matthew, n'en pouvant plus, attira Andrea à lui d'un simple mouvement, en ferma ses bras autour de lui. Celui-ci, se blottissant contre son épaule, respirait lentement, le laissant reprendre ses esprits. Ses esprits, qui révélaient une fois de plus son amour au grand jour. Jamais il ne prendrai le risque de le perdre. Cet être si fragile tout en étant si mûr. Il était sa pensée, alors, lui, il serait ses bras. Il prendrait soin de lui pour que rien ne lui arrive. Rien, en commençant par ne pas mourir de froid. Il avait beau être militaire, il sentait bien que la température avait chuté de plusieurs degrés en quelques minutes. Et ce n'était pas près de se terminer. Il fallait trouver, et rapidement, de quoi se réchauffer. Et par la même occasion, de quoi voir dans la pénombre qui s'épaississait chaque minute un peu plus. Faisant glisser Andrea sur le côté, il bondit sur ses pieds, et récupéra sa veste, bien chaude, pour en recouvrir le torse mince de son ange.

- Je vais nous trouver de quoi nous réchauffer. Je n'en ai pas pour plus de cinq minutes.

Déjà, il était entrain de mètre ses chaussures, en espérant ainsi ne pas se faire piquer par je ne sais quel serpent ou insecte idiot. Déposant un dernier baiser, en disant long sur ce qu'il ressentait, il s'éloigna de nouveau vers la minuscule falaise. En deux en trois mouvements, il l'avait escaladée, et s'élançait dans la pénombre à la recherche de bois. Il en trouva sur la plage où le bateau avait été amarré, et, en faisant un fagot lié par une espèce d'herbe bizarre, il prit de quoi faire tenir le feu pendant plusieurs heures. Enfin, il espérait. Il balança son bois en bas de la mini-falaise, assez loin pour qu'il puisse sauter sans se les prendre, et arracha un peu d'herbes sèches, qu'il nicha dans le dernier fagot avant de le lancer près des autres. Quelques oiseaux protestèrent vis à vis du bruit, puis le silence revint. Matthew bondit de nouveau de la falaise, et atterrit dans le sable en une roulade spectaculaire pour quiconque n'en avait pas l'habitude.
Il retourna voir son amour, et, lui posant avec tendresse ses lèvres sur les siennes, il sourit :

- On fait un bon feu ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur

La tête cachée de toutes les horreurs du monde dans le cou de son homme, Andrea ne remarqua la noirceur de la nuit que lorsque ce dernier le déporta doucement sur le côté. Le temps passait toujours à vitesse grand V quand ils étaient ensemble, c'était parfois à se demander où il trouvait cette soudaine patience qui lui faisait pourtant cruellement défaut dans la vie de tous les jours. Quoique. Désormais, cet homme était sa vie de tous les jours.

Il accueillit avec bonheur la veste, et le vit avec désespoir s'éloigner. Oui, il ne partait que pour quelques minutes. Mais il partait seul, dans ce qui ressemblait à une jungle hostile de nuit. Malgré tout, Andrea savait que tout cela ne serait qu'une promenade de santé pour son homme. La guerre, c'était pire. Pire que de se retrouver là à aller chercher du bois pour réchauffer son fragile amoureux. Enfin, c'était ce que l'anglais espérait tout au fond de son cœur. Qu'il n'était pas et ne serait jamais une douloureuse corvée pour celui qu'il aimait tant.

Il le vit finalement revenir, et acquiesça en silence à sa proposition. Oui, un feu ne serait pas de refus. Les journées étaient d'ores et déjà plutôt chaudes, mais les nuits restaient fraîches. Se levant pour épousseter le sable qui collait à sa peau désormais sèche, il se rhabilla rapidement.
Regardant Matthew avec un petit sourire, il lui lança une boutade.
"" - Je veux bien, mais j'ai pas pensé aux allumettes mon chéri.

Il éclata d'un rire sonore, faisant fuir les derniers oiseaux qui n'avaient pas encore été effrayés par leur présence pour le moins bruyante. Lui, il ne savait certainement pas faire un feu à partir de bois sauvage. Il avait besoin d'une pastille allume-feu, de charbon, et idéalement d'un barbecue. Et encore. La moitié du temps, il lui fallait de l'aide pour allumer une simple flamme.
Il se rapprocha de son Matthew accroupi, et se posta derrière lui, commençant doucement à épousseter son dos, lui aussi couvert de sable. Il rougit en pensant au pourquoi du comment son dos était aussi maculé. Il ne lui avait pas forcément laissé le choix.
Puis, déposant un baiser à la limite entre son cou et son épaule, il le recouvrit à son tour de la veste, regardant avec admiration par-dessus son épaule à quel point il arrivait à tirer des flammes de n'importe quel bout de bois.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Mon Ange [MATTHEW]

Message par Invité le Dim 4 Mai - 21:36

Matthew caressa la joue d'Andrea, et partit ramasser ses fagots. Il les rassembla au pied de la dune, ainsi à l'abri du vent, et prépara son feu dans la lumière qui baissait. Il se dirigea vers la falaise, et, se saisissant d'un gros cailloux, il en fracassa un autre d'un coup sec. Le pauvre minéral se rompit en deux, dans un craquement sourd, laissant derrière lui deux armes mortelles, affutées à souhait, qui ne demandaient qu'à faire des étincelles.

Se rapprochant de ses vêtements, il sortit de sa chaussure son couteau papillon, qu'il n'abandonnait jamais, et qui avait pour habitude de le rassurer de son doux et froid contact. La lame, à peine émoussée par tant de mois d'inutilité, brillait dans la pénombre tel un diamant flamboyant. Le manche, quand à lui, avait été joliment sculpté par le frère de Matthew, qui lui avait offert quand il s'était mis à s'intéressé à l'armée.
Le regard fixé sur l'arme, le militaire serra le poing, et plissant les yeux, il s'approcha du bois. Il sortit l'herbe sèche, sur laquelle il posa quelques branches fines. Quand Andrea se rapprocha de son dos, Matthew lui sourit, en accueillant avec plaisir sa veste sur ses épaules. Il tourna la tête pour poser, en espérant le surprendre, ses lèvres sur les siennes, puis se retourna vers le feu.

- Tu ferais mieux de ne pas rester si près, mon ange. Je n'ai pas envie de finir cette soirée trop tôt. Et encore moins dans une ambulance ... Et puis, je tiens à toi, merde !

Il s'énerva tout seul, une seconde, puis éclata de rire devant sa propre colère. Il venait de s'énerver car il était en train de se trouver des excuses. Souriant, il posa la lame de son couteau sur la partie aiguisée du silex, et après un court frottement, une étincelle vint embraser les herbes sèches. Heureux que ça ait marché, Matthew entreprit immédiatement de rajouter du petit bois, et même un morceau plus épais quand celui-ci eut prit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur

Andrea accepta avec un sourire le baiser surprise de son homme, qui décidément était au moins aussi accro que lui aux baisers de l'autre. Il s'écarta lorsqu'il lui demanda de le faire, riant du soudain énervement de son chéri. Il tenait à lui. Oui, vraiment. Et cette déclaration ne pût que ravir encore davantage le cœur déjà plein d'un amour sans faille de l'anglais.

Il poussa un soupir en voyant le feu prendre, et se permit de faire le tour, à quatre pattes pris d'une soudaine flemme de se lever. Bon, à trois pattes dans son cas, mais il espérait moins claudiquant. Il se plaça face à Matthew et étendit ses mains au-dessus du feu, tranquillement, les laissant de réchauffer. Il avait désormais une peur bleue de la moindre flamme, mais uniquement si c'était lui qui devait l'entretenir. Tant que son homme serait la à remettre des buches, il pourrait profiter de la chaleur réconfortante que lui apportait le brasier.

Il le regarda au-dessus de la chaude lumière qui s'étendait un peu plus à mesure que le feu prenait possession des buches généreusement offertes pas Matthew. Les ombres et la lumière jouaient sans fin sur son visage, le faisant ressortir plus dur qu'il ne l'était vraiment en creusant les ombres et en minimisant l'éclat de ses si beaux yeux bleus.
Il le laissa s'occuper encore quelques instants des buches, avant d'être sur que ça tiendrait pour le moment. Il le regardait toujours intensement, brisant malgré lui le silence apaisant qui s'était instauré entre eux.
"" - Tu vas me tenir chaud toute la nuit ?
Bien qu'il n'ait voulu mettre aucune connotation dans sa phrase, il se rendit compte, un peu trop tard, qu'elle pouvait laisser à confusion, en particulier après leur précédente conversation.
Restant naturel, Andrea s'appliqua à ne rien laisser paraître, décidant après tout que c'était à Matthew de voir s'il voulait comprendre le sous entendu ou pas.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Mon Ange [MATTHEW]

Message par Invité le Lun 5 Mai - 7:24

Comme à son habitude, le rire cristallin d'Andrea eut vite fait de réchauffer son coeur une fois de plus. Il finit d'organiser son feu, qui finit par attendre une jolie hauteur de flammes, avant de rajouter quelques grosses bûches, et de l'entourer de pierres afin de ne pas éparpiller les braises. Il était tellement concentré par ses actions rapides et adroites, tentant vigoureusement de ne pas se brûler, qu'il ne remarqua même pas qu'Andrea avait quitté son dos pour lui faire face. Ce ne fut que quand il fut ses mains fines apparaître au dessus des flammes qu'il releva les yeux, et le trouva en train de le contempler.

Quand il lui posa sa question, Matthew se leva, fit le tour du feu, et se rassit près du jeune homme en l'entourant chaleureusement de ses bras. Il se permit même de poser sa tête sur son épaule, en soupirant d'aise. Désormais, les craquements du feu n'étaient plus que les seuls bruits qui habitaient la crique. Matthew, décidément accro à ses baisers, couvrit ses lèvres des siennes avec une infinie tendresse, avant de laisser sa main gauche courir le long de ses hanches. Elle s'arrêta sagement à la limite définie par l'élastique du caleçon d'Andrea, et remonta en déposant des multiples caresses sur sa peau. De l'autre main, il avait saisit celle de son ange, et la caressait amoureusement du pouce.

Le soleil avait désormais complètement disparu à l'horizon, les laissant ainsi seuls au monde. Ils étaient deux, ainsi dans les bras l'un de l'autre, mais Matthew savait qu'ils se suffisaient à eux-même. Enfin, dans son esprit, Andrea était la seule personne en qui il avait réellement confiance, et dont il avait besoin. Un instant, Matthew s'imagina leur avenir. Peut-être se marieraient-ils. Peut-être adopteraient-ils des petits garnements. Rien qu'à cette pensée, il enfouit un peu plus son visage dans le cou d'Andrea. Même si cela l'effrayait, un petit pincement au coeur lui rappela qu'il en avait envie. Il avait envie de cet avenir-là. Et ces quelques pensées eurent rapidement raison de sa fierté, et il osa demandé, le visage rougit par la honte, la voix tremblante.

- Andrea ... Est-ce que ... Plus tard, hein ... Est-ce que tu ...


Il sentit de nouveau ses joues s'enflammer, et pour ne pas croiser le regard d'Andrea, il resta dans son cou, en prenant un profonde inspiration.

- Est-ce que tu voudras te marier ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur

Andrea se blottit plus confortablement dans les bras de Matthew, qui venait effectivement le réchauffer. Il lâcha un soupir lorsqu'il commença à faire jouer ses mains sur son corps, l'empêchant de faire de même en caressant la sienne. Il déplora un instant que son homme s'arrête en si bon chemin pour remonter le long de la hanche, mais il était déjà tellement heureux d'obtenir ces caresses qu'il en oublia vite sa minuscule frustration.

Il écouta avec étonnement Matthew bégayer, jusqu'à qu'il arrive enfin à dire ce qu'il avait sur le cœur. Andrea essaya en vain de le regarder dans les yeux, mais il s'était caché dans son cou. Son malaise venait d'on-ne-savait où, mais l'anglais ne put s'empêcher de le trouver particulièrement craquant. Il était adorable, à se protéger de la sorte en pensant se cacher si bien tout contre lui.
Andrea l'embrassa sur la joue, la seule partie de son visage qu'il arrivait encore à atteindre. Il se blottit davantage contre lui, réfléchissant à peine avant de lui répondre naturellement d'une voix douce.
"" - Et adopter.

Sa réponse voulait tout dire. Jamais il n'avait pensé avoir de nouveau un enfant, ayant trop souffert de la perte du premier. Mais il refusait de priver Matthew de ça. Si son homme était avec lui, il pourrait même retrouver toutes les joies d'être père. D'élever un enfant qui, à défaut d'être celui de ses entrailles, serait celui de son cœur.
Oui. Un jour, ils se marieraient. Un jour, ils élèveraient ensemble une petite bouille enfantine. Andrea se promit que ce serait Matthew qui ferait le premier pas.

Attendant patiemment qu'il relève sa tête, il ne réussit pourtant pas à rester silencieux et inactif plus de deux secondes auprès de son chéri. Il libéra doucement sa main pour aller caresser la nuque de Matthew, finissant par lui exprimer ses pensées.
"" - Tes propositions ont un avant-goût de toujours...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Mon Ange [MATTHEW]

Message par Invité le Lun 5 Mai - 21:59

Quand le verdict tomba sur ses épaules, il ne put s'empêcher un frisson. Le stress qu'il avait ressenti s'échappa dans un soupir rassuré, et il se blottit un peu plus amoureusement encore contre son homme. Enfin, il se sentait libéré du lourd poids que ne cessait de comprimer son coeur, et il osa finalement croire à leur avenir commun. Il entremêla ses doigts vigoureusement, dans une étreinte silencieuse, en ne pouvant s'empêcher de pousser un gémissement amoureux. Il posa ses lèvres sur la peau tendre du cou du jeune homme, avant de remonter jusqu'à son oreille, et de redescendre passionnément jusqu'à son épaule. La main sur sa nuque et les mots de son ange finirent de le rendre d'une sérénité qui lui aurait paru impossible moins d'un mois auparavant.
Lentement, en hésitant presque, Matthew mordilla le lobe de l'oreille de son amour éternel, avant de lui murmurer d'une voix douce :

- Je ne te remercierai jamais assez de tout l'amour que tu me portes ...

Il se mit à embrasser sa mâchoire, et descendit vers son menton, pour prendre possession de ses lèvres en le transperçant d'un regard amoureux. Il écarta à peine son visage de celui d'Andrea, avant de déclarer d'une voix presque rauque :

- Si tu savais comme j'ai hâte de découvrir ce que nous réserve notre avenir.

Il se remit à l'embrasser, et, les yeux clos, ne put s'empêcher d'énoncer à voix haute ses plus profondes pensées.

- Tu as fait de moi, misérable gars sans cervelle, un être entièrement dévoué au moindre de tes désirs, et tu m'acceptes à tes côtés, malgré mes nombreux défauts ... Tu me fais goûter chaque jour au plaisir d'aimer, et m'offre un avenir auquel je n'ai jamais osé espérer.

Ses yeux se rouvrirent, déversant son âme au travers du bleu étincelant de ses yeux.

- Je t'aime du plus profond de mon âme, et je resterais à tes côtés jusqu'à la mort.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur

Andrea ne pouvait s'empêcher de fondre devant les magnifiques déclarations d'amour que lui renouvelait Matthew. Il le laissa se définir, passant outre le fait que son amour oubliait bien vite que lui-même était aussi complément fou de lui. Le militaire l'avait sauvé d'une vie triste et morne en l'appaisant par ses sourires et en le ravissant par ses baisers. Cet homme était un cadeau. De Dieu ou de quelqu'un d'autre, mais il était un cadeau.

Bon. Si ses baisers et ses caresses le ravissaient, cela ne s'arrêtait malheureusement pas là. Se tendant outrageusement pour profiter encore plus de la pression des mains de Matthew, il failli pester contre ces fameuses mains qui le tentaient plus qu'il ne se l'était permis. Bien évidemment, il n'en fit rien, gémissant doucement.
Il rit doucement, la voix soudainement rauque, avant de se retourner et d'appuyer lentement sur l'épaule de Matthew pour l'allonger dans le sable.

Reprenant sa position de tout à l'heure, il l'embrassa doucement, tendrement. Il voulait lui montrer qu'il n'avait pas à avoir peur. Qu'il pouvait aussi exister des moments tendres et précieux dans ce qu'il redoutait le plus.
Sans un mot, il promena sa main sur le menton carré du militaire, continuant à l'embrasser langoureusement, profitant de chacun de ces instants tendres qu'il s'offrait.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Mon Ange [MATTHEW]

Message par Invité le Lun 5 Mai - 22:28

Quand Andrea s'appuya lentement sur lui pour qu'il s'allonge, son coeur se mit à battre plus fort encore qu'auparavant, il déroula ses jambes, et laissa son dos atteindre le sable qui était déjà devenu froid, abandonné par les rayons du soleil. Une légère tension avait prit possession de ses muscles, mais devant les tendresses douces et les baisers langoureux de son amour, il finit par se laisser choir sur le sol, en caressant d'un air absent les hanches à nues d'Andrea.
Les douceurs de son ange eurent rapidement raison des battements de son coeur, qui avait du mal à se concentrer sur sa propre pulsation. Il battait presque irrégulièrement, tandis que Matthew savourait avec amour les baisers tendres de son homme.

Finalement, Matthew se prêta au jeu, et se mit lui aussi à parcourir le dos de son amour du bout des doigts. Il commença par décrire la colonne vertébrale de son ange, avant de dessiner sagement le contour de ses omoplates, de s'aventurer le long de ses clavicules, pour plonger du haut de son dos, et descendre en doux zig-zags jusqu'au creux de ses reins. Une fois encore, il s'arrêta poliment à la limite de son sous-vêtement, et remonta caresser ses vertèbres.

Finalement, Matthew ferma ses bras autour de la nuque du jeune homme, pour l'embrasser avec fougue et amour, en lui faisant ressentir ses plus profonds sentiments. Son amour. Sa peur. Son désir. Ses plaisirs. Et l'infinie tendresse qu'il voulait lui faire partager.

Détachant un de ses bras, il s'empara de son menton, et, écartant légèrement son visage du sien, il l'observa avec attention et passion. Il aurait pu fixer ses traits des heures durant sans se lasser, et il en avait conscience. Cet homme était sublime. Un beau sourire sur les lèvres, Matthew l'embrassa de plus belle, des étoiles plein les yeux et des rêves plein la tête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur

Andrea perçut le léger changement dans l'attitude de son compagnon lorsqu'il recommença ses caresses. Il se laissa faire, le laissant s'amuser alors qu'il en profitait joyeusement. Il n'avait pas remis son Tee-Shirt et sa veste encore ouverte laissait son propre torse collé à celui de Matthew. Qui ne s'était pas non plus rhabillé, d'ailleurs.

Lorsque son homme s'arrêta sagement à la limite de la ceinture, Andrea poussa un gémissement de frustration, qui ne pouvait qu'effrayer le sage militaire. Cependant, c'était plus fort que lui, et il espérait fortement que son chéri l'arrêterait le moment venu. S'il ne voulait toujours pas aller plus loin.
Car, à sa grande honte, Andrea brusquait légèrement les choses, bousculant ses propres principes. Il ne pouvait s'empêcher de désirer Matthew plus que tout, et avait depuis longtemps arrêter d'essayer de le cacher. Dans cette situation et face à cet homme, tous ses espoirs en la matière étaient vains.

Il se décolla de la bouche si tentante de Matthew pour venir embrasser son cou. Profitant du fait qu'il soit encore presque nu, il descendit bientôt sur son torse, sa main précédant le moindre de ses baisers. Reculant toujours un peu plus en s'appuyant désormais sur les jambes de son homme, Andrea jouait avec sa langue, s'amusait avec sa main, dans le sourd espoir de faire perdre pieds à Matthew.
Bientôt, au bout d'un long moment qui lui sembla pourtant trop court, il arriva lui-même au fatidique élastique du caleçon. Sagement, il laissa courir ses mains dans le creux des reins de son chéri, en redressant la tête qu'il avait gardée collée à son torse pendant tout ce temps. Les yeux brillants, un sourire fin et plus qu'amoureux sur le visage, Andrea regarda intensément Matthew. Il ne bougerait pas, n'irait pas plus loin tant que son chéri, cet homme qu'il désirait tant, ne lui en aurais pas donné la permission.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Mon Ange [MATTHEW]

Message par Invité le Mar 6 Mai - 7:16


Quand Andrea descendit sur son torse, Matthew dut se mordre la lèvre inférieur pour retenir le gémissement rauque qui avait tenté de lui échapper. Son coeur s'emballait de plus en plus, martyrisant sa pauvre cage thoracique de battements puissants et rapides. C'en aurait été douloureux, s'il n'y avait pas eut Andrea, dont la langue dansait sur sa peau. Sa propre respiration se faisait plus rapide, et il se surprit lui-même de se trouver ainsi à la merci de son homme. Il se sentit un instant d'une fragilité déconcertante, lui qui ne parvenait plus, bien malgré ses efforts, à maîtriser le moindre de ses signaux vitaux. Sa température corporelle elle-aussi lui paru monter en flèche, dans une étrange sensation des plus agréables, alors que le militaire s'abandonnait aux baisers d'Andrea.
Toutefois, une peur effroyable stagnait au fond de sa pensée, l'empêchant lui-même de bouger. A mesure qu'Andrea descendait, il se trouvé désorienté quand il remarqua qu'il retenait son souffle. Il n'avait plus aucun contrôle sur son corps, et il se retrouva pris au dépourvu. Tentant tant bien que mal de retrouver ses esprits, il ferma les yeux, mais bientôt les baisers de son homme eurent raison de lui. Il se sentait perdre pied. Il ne savait plus ce qu'il devait faire, et cela le rendait à la fois fou d'inquiétude et de plaisir. Il découvrait les instants purs qu'Andrea voulait lui faire partager, et n'avait pas la force de refuser. Et, surtout, pas l'envie.
Mais soudainement, plus rien. Andrea s'était immobilisé. Le coeur battant, Matthew ouvrit des yeux inquiets, et trouva son homme, au creux de ses reins, qui le fixait d'un regard intense. Son coeur se mit à battre plus fort, et cette fois, il ne put retenir le gémissement frustré, presque rauque, qui s'échappa de ses lèvres. Soudain, le militaire se rendit compte à quel point Andrea était loin. Il ne pouvait plus l'embrassé, ni même caresser son dos, et cela lui manquait. Toutefois, ce manque n'était pas le seul à tirailler son coeur. Il tremblait de désir, vibrant sous les caresses de son homme. Et il voulait qu'il continue. Son poing se serra sur le sol, n'attrapant rien d'autre que du sable, et il rejeta sa tête en arrière, dans une ultime pensée qu'il savait Andrea capable de la déchiffrer.

Il s'offrait entièrement à lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur

Andrea accueilli avec un sourire tendre et de grands yeux equarquillés le gémissement de son amour. Ce dernier laissait rarement entrevoir à ce point son désir, mais malgré tout ce n'était pas l'anglais qui allait s'en plaindre. Il le regarda, pleinement heureux, jeter sa tête en arrière. Il lui donnait l'autorisation. Il avait envie qu'il continue. Il avait d'envie d'aller plus loin.

Andrea continua son manège fou, et poussa l'élastique du caleçon pour découvrir un petit centimètre de peau. Fidèle à son comportement, il fit d'abord traîner ses mains sur la parcelle de peau qu'acceptait de lui livrer son homme. Avant d'embrasser toute la longueur, d'une hanche à l'autre.
Il alla doucement, découvrant toujours une minuscule bande de peau suivant ce lent protocole. À mesure qu'il descendait sur le bas-ventre de Matthew il se sentait de plus en plus à l'étroit, regrettant amèrement d'avoir remis son jean. Mais il n'allait certainement pas s'en plaindre.

Bientôt, il écarta complètement le caleçon de son compagnon, profitant avec un sourire de la vue de l'unique partie du corps qu'il lui manquait pour avoir un jugement objectif sur Matthew. C'était bien ce qu'il disait. Parfait.
Il remonta doucement, suivant le rythme de ses caresses et de ses baisers, pour embrasser passionnément son homme. Il l'aimait plus que tout, le remerciait pour sa confiance, et l'encourageait pour la suite. Tant de choses mêlées qui firent de ce baiser l'un des plus longs qu'il réussit à lui offrir.

Il s'écarta uniquement pour lui souffler quelques mots, avant de continuer à l'embrasser.
"" - À ton tour mon amour...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Mon Ange [MATTHEW]

Message par Invité le Mar 6 Mai - 8:13


Andrea avait bien évidemment compris sa demande, et reprit sa démarche là où il venait de l'arrêter. Matthew, dont la tension de son corps ne devait plus rien à la peur, gémissait presque silencieusement à chaque baiser qui se rapprochait un peu plus de la partie la plus sensible de son corps. Il se sentait terriblement à l'étroit, et n'osa même pas penser à l'allure qu'il devait avoir. Il désirait cet homme, et s'adonnait à lui corps et âme. Enfin, surtout corps, à ce précieux instant.
Finalement, son homme le libéra de sa dernière entrave, alors qu'il glapit de plaisir et de honte mêlé. C'était la première fois qu'il se retrouvait véritablement nu devant quelqu'un. Et malgré sa fâcheuse tendance à toujours se balader en caleçon, c'était, à vrai dire, une toute autre histoire. Il sentit le rouge maculer ses joues, alors qu'il gardait les yeux résolument fermés, quand il sentit Andrea entreprendre le chemin inverse, le laissant ainsi, nu, exposé aux regards obscurs de la lune.

Quand se posèrent enfin les lèvres de son ange sur les siennes, il ne put retenir un soupir satisfait, heureux de retrouver enfin ce corps qui lui avait tant manqué. Il se sentit aussi rassuré par le faire qu'Andrea lui-même n'oubliait pas qu'il avait besoin de tendresse, et d'un temps d'adaptation relativement long dans ce genre de situation. Leurs langues jouèrent pendant de longs instants, à se mêler, s'entremêler, dans une langoureuse danse, jusqu'à ce qu'Andrea rompit ce baiser.

Matthew déglutit difficilement, avant de reprendre ses esprits, et de rouler avec son amour jusqu'à ce que les rôles soient inversés. Lui, plus imposant et surement plus lourd, n'avait pas le loisir de s'appuyer directement sur le corps de son homme, de peur de lui briser une côte à lui qui se trouvait être des plus fragiles, et du garder constamment une main en appui sur le sable, en faisant forcer sur ses bras et ses abdominaux pour rester assez près du corps d'Andrea, sans pour autant s'appuyer sur lui. De sa main libre, il caressa le cou de son ange, avant d'y poser ses lèvres, en reproduisant, légèrement hésitant, les gestes de son homme.

Sa propre respiration se faisait profonde et de plus en plus rapide, mais il s'efforçait de prêter une oreille attentive à son homme. Il devait lui faire ressentir ce que lui-même avait ressenti. Il se le devait, même.
Quand arriva la barrière tant convoitée de l'élastique du caleçon, Matthew du se confronter à une nouvelle difficulté. Monsieur, pour faire chier le monde, sans doute, avait remis un jean, et, un petit sourire sur le visage, le militaire se dit qu'il ne devait pas s'y sentir très à son aise.
D'une seule main, il eut quelques difficultés à déboutonner le pantalon, mais les boutons finirent par se laisser faire, et bientôt, Andrea se retrouva lui aussi en caleçon, le jean ayant volé quelques mètres plus loin dans un excès de rage d'un Matthew un peu vexé de ne pas avoir réussi à le déboutonner du premier coup. Finalement, il finit par revenir à la situation, en posant ses lèvres sur les abdominaux très peu marqués de son ange. Il en détailla les quelques reliefs du bout des lèvres, avant de reprendre sa longue et douce descente jusqu'au fameux élastique.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur

Andrea vit sa supplique muette entendue et, ne lâchant pas les lèvres de son compagnon, il le laissa tourner sur lui-même, pour finalement se retrouver à son tour en-dessous. Il fut reconnaissant à Matthew de s'appuyer sur son bras pour éviter de l'écraser. Mais sa respiration se faisait tellement courte à mesure que les minutes s'égrenaient qu'il doutait que le poids de son chéri ait pu l'étouffer d'une quelconque manière.

Il ferma les yeux lorsque son chéri commenca lui aussi le lent chemin vers son bas-ventre. Gémissant pratiquement à chaque nouvelle caresse, il rouvrît ses paupières pour darder son regard sur un Matthew galérant avec les boutons de son jean. Il éclata d'un rire strident, rauque et lourd de désir. Oui, il n'avait certainement jamais eu à se débrouiller d'une seule main, et c'était particulièrement drôle de le comparer à lui.

Il sentit vaguement son jean disparaître de la circulation, et tenta de retenir le deux cent cinquantième gémissement de la soirée. Il sentit vaguement son cœur s'emballer, mais il était tellement déconnecté de la réalité par l'attitude de Matthew. Il songea qu'il se débrouillait exceptionnellement bien. Même trop bien, vu l'état dans lequel il arrivait à le mettre.
Poussant un gémissement presque animal lorsque son amour s'approcha dangereusement de la bosse qui grossissait à vue d'œil sous le tissu du boxer, il se tendit légèrement, presque imperceptiblement, étirant son dos et maintenant son bassin plus haut que la normale. Plus près de Matthew.

Il lui semblait que sa raison n'était pas prêté de revenir de sitôt. Elle avait purement et simplement déserté le navire, laissant Andrea transpirant et gémissant sous l'afflux de sensations et d'émotions que lui apportait les mains et les baisers de son chéri.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Mon Ange [MATTHEW]

Message par Invité le Mar 6 Mai - 12:15


Le temps passa en un éclair, et Matthew se retrouva, après ce qui lui sembla être trente minutes de pur bonheur, à s'écrouler malgré lui sur son homme. Le souffle court, le corps transpirant, il se laissa choir sur le torse d'Andrea, en se blottissant au creux de son cou. Tout ses membres étaient parcourus de soubresauts alors qu'il posait ses lèvres contre le chair tendre de son ange. Il saisit la main de son homme, la serrant de toutes ses forces pendant une seconde, avant de se rencontre compte qu'il risquait de le blesser, et, s'appuyant sur son avant-bras, il rejoignit le doux visage de celui qu'il aimait pour poser ses lèvres sur les siennes. Il prolongea ce baiser à l'infini, en caressant son menton du bout des doigts. Il parsema sa mâchoire de petits baisers tendres, en descendit jusque dans son cou.
En moins d'une heure, son amour pour Andrea s'était vu décuplé et Matthew lui-même venait de découvrir un nouveau pan de leur relation amoureux. Et au fond, il savait que jamais il ne regretterai ce qu'il venait de se passer. Il frissonnait encore en repensant à tout cet amour et ce plaisir qu'il venait de découvrir en si peu de temps.

Peu à peu, ses baisers se dirigèrent vers son oreille, et, après avoir mordillé amoureusement le lobe de son oreille, il lui susurra d'une voix encore rauque et déboussolée :

- Merci.

Il frissonna à nouveau, et serra contre lui le corps frêle et transpirant de son homme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur

Andrea ne voyait pas le temps passer. Quand il disait que toute raison l'avait déserté, c'était loin d'être le cas. Toute raison, toute notion de quoi que ce soit, avait disparu. Et ils avaient laissé son corps frêle seul, en proie à une vague d'émotions telle qu'il en tremblait encore lorsque Matthew s'écroula sur lui. Le souffle court, la respiration sifflante, il se doutait bien que son cœur ne reprendrait pas un rythme normal de sitôt.

Il accueillir avec un plaisir décuplé par leur expérience précédente les doux baisers de son homme, le laissant s'appuyer de tout son saoul sur lui. Non, finalement, il n'était pas si lourd, et ne comprimait pas sa respiration de par sa carrure si forte. Bon point à noter pour la prochaine fois.
Car l'anglais se doutait bien qu'il y aurait d'autres moments aussi intenses que celui qu'ils venaient de vivre. Il aimait son homme comme un fou, et ne le laisserais jamais partir. Il protégerait jalousement son amour pour le garder auprès de lui, pour le contenter toujours plus.

Non pas qu'il doutait un instant de l'avoir déçu. Son remerciement, susurré de la même voix rauque qu'il avait utilisée quelques instants plus tôt, le ravirent. Non, il n'avait pas à le remercier. Ce qu'il venait de faire vivre à Andrea dépassait de loin ses rêves les plus fous, et il le lui fit bien comprendre en passant sa main derrière la nuque de son compagnon, attirant sa bouche à lui.
Après encore de longues minutes de baisers et de caresses sans fin, il poussa un soupir de contentement et regarda son amour les yeux dans les yeux. La lumière pale de la lune se disputait à celle plus chaude du feu, et leur donnaient un étrange aspect voilé qui apaisa un peu plus le cœur détraqué d'Andrea. Cet homme, par sa simple présence, semblait avoir remis d'équerre la machine à aimer qu'il pouvait contenir, après 9 ans de lente agonie. Et la faire redémarrer était plaisant, indéniablement agréable, mais il s'étonnait parfois du rythme fou qu'à optait ce petit muscle cardiaque.
D'une voix presque revenue à la normale, encore profonde sur les bords, il sourit calmement à son amour. Définitivement apaisé.
"" - Jamais je n'aurais cru... Je t'aime.
Il n'avait pas réussi à finir sa phrase, mais il se doutait que Matthew saurait lui donner une fin correcte.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Mon Ange [MATTHEW]

Message par Invité le Mar 6 Mai - 13:03

Matthew frémit en écoutant la voix encore sifflante de son ange. A peine eut-il finit sa phrase qu'il reprit possession de ses lèvres, mais tout désir avait déserté son âme, ne laissant apparaître qu'une infinie douceur. Finalement, après avoir laissé courir ses mains le long des hanches d'Andrea, et soupira de plaisir, et se laissa glisser sur le côté, en atterrissant lourdement sur le dos. Le choc lui vida un instant les poumons, mais il les emplit à nouveau de l'air pur et frais qui l'entourait.

Il resserra son emprise sur le corps de son éternel amour en passant son bras sous sa nuque et en l'attirant contre son épaule. Ses yeux voguaient dans le ciel empli d'étoiles, voyageant de constellation en constellation. Ce paysage apaisant eut rapidement raison de son coeur qui ralentit pour attendre le rythme maudit d'un battement par seconde, tandis que Matthew soupira d'aise. Il se sentait heureux, mais bientôt, le froid lui rappela la triste réalité qui le rendait mort de honte. Il était nu comme un ver, à la merci des regards des étoiles, et le ronge prit de nouveau possession de ses joues.
En une seconde, il se mit sur ses pieds, et attrapant son caleçon, il l'enfila sans mal. Il récupéra aussi son pantalon et sa chemise, mais finit par poser cette dernière en espérant faire plaisir à son ange. Il lui fit passer son caleçon et son jean, avant de se rallonger à ses côtés.

[PS. Désolé si c'est court mais je dois y aller x)]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur

Andrea laissa échapper un petit rire en voyant son chéri atterrir lourdement sur le dos. Rien que par sa présence, il était plus dangereux pour la santé de son homme que ses années d'armée. Il se reposa un instant contre son épaule, maintenant un gémissement de frustration lorsque Matthew le laissa seul.
Il le regarda se rhabiller, hésitant un instant à baver devant son corps parfait qu'il cachait. Cependant, il se contenta de lui lancer un regard envieux, avant de rattraper au vol la boule de vêtements qui, visiblement, lui appartenaient. Il remit son boxer et son jean, avant de se blottir à nouveau tout contre son homme.

"" - Je t'ai déjà dit à quel point tu étais beau ?
Andrea ne le savait plus lui-même. Il avait toujours été avare de compliments, mais son chéri était si parfait à ses yeux qu'il ne les comptait même plus. Cet homme splendide, attentionné, fort et à la fois si tendre était l'idéal masculin que... Que malgré lui Andrea avait toujours repoussé. Il ne s'était jamais autorisé à penser à son "homme idéal". En regardant l'arête de la mâchoire de Matthew, soulignée par les rayons de la lune, l'anglais se dit qu'il avait eu raison de ne jamais ce genre de pensées l'effleurer.
Jamais ses rêves n'auraient pu créer un homme tel que son chéri, contre lequel il se blottit plus encore à cette simple pensée.

Il passa rêveusement son bras sur son torse, redécouvrant comme pour la première les formes si bien travaillées des muscles de son chéri. Il l'embrassa tendrement, finissant sa course en caressant son oreille, sa joue, ses lèvres.
Était-il possible de se lasser de la perfection ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Mon Ange [MATTHEW]

Message par Invité le Ven 9 Mai - 22:56


Quand Andrea se releva pour se rhabiller à son tour, Matthew ne put s'empêcher de jeter un regard envieux au corps frêle de son homme. Il finit lui-même de mettre son jean, et passa une main autour de sa taille, en se rapprochant d'autant plus conséquemment de lui. Par ce simple contact de son torse contre le sien, il ressentit ce sentiment nouveau qui apparaissait peu à peu en lui, et qu'il commençait à peine à comprendre. De ces caresses naissait chaque jour une forme d'addiction pure, de celles qu'aucune cure ne soigne jamais, que vous ne pouvez plus refouler tant elle prend possession de vos coeurs. Et cette simple interaction entre eux suffisait à raviver cette flamme qui consumait son âme et son indépendance.

A la remarque d'Andrea, Matthew ne put qu'hausser les épaules. Lui-même ne se trouvait pas attirant, et il retint un "Si tu le dis" qui aurait pu se montrer vexant pour son homme. Il se contenta d'enfouir son visage contre l'épaule de son amour, en frissonnant au contact du bras de celui-ci sur son torse. Il releva peu à peu sa tête pour le laisser caresser son visage, provoquant chez lui une suite de frissons qui remontaient le long de sa colonne vertébrale en de longues traînées.

Matthew finit par déposer ses lèvres avec tendresse sur le petit bout charnu du doigt d'Andrea, avant de reprendre possession des lèvres de celui-ci avec amour. Il laissa une de ses mains posée sur sa hanche, et l'autre courir le long de sa colonne vertébrale en l'assaillant de caresses douces. Au bout de quelques longs instants, il rompit leur baiser, et recula son visage en le ravissant d'un sourire. Il caressa la peau tendre de sa joue, avant de déclarer dans un murmure empli de sentiments :

- C'est toi qui es tout simplement sublime.

Sans lui laisser le temps de répondre, il reprit tendrement possession de ses lèvres, en serrant compulsivement sa main dans la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 392

Date d'inscription : 08/10/2013

Double compte : Blue-Ivy Dell'Espedito

Célébrité : Paul Wesley

Crédit : Mini BN

Prénom : Lancelot

Age : 29 ans

Métier : Sage-Femme

Voir le profil de l'utilisateur


Andrea redressa lentement la tête sous les baisers de son homme, savourant toujours plus outrageusement tous ces moments qu'il lui volait. Sentant sa main serrée contre la sienne, il passa doucement son pouce au-dehors de la chaude prison de ses mains pour venir caresser sa main. Il ferma les yeux, s'abandonnant aux caresses, aux baisers, et aux paroles de Matthew. Pour la première fois de sa vie, l'anglais se sentait beau, désirable aux yeux d'un homme. Aux yeux de cet homme à qui il n'avait jamais essayé de plaire. Qui l'avait simplement accepté.

Alors qu'il se lovait un peu plus contre le torse chaud et diablement attirant de Matthew, Andrea entendit un crépitement étrange. Se redressant, il vit vaguement le feu lutter contre... de l'eau. Ouvrant de grands yeux écarquillés, il se rappela qu'ils étaient sur une plage, au milieu de nulle part. La marée montait, tout simplement. S'asseyant vraiment, il ne lâcha pourtant pas la main de Matthew regardant, presque fasciné, les flammes livrer un combat qui était perdu d'avance.
Il finit, comme par miracle, à sortir de sa torpeur, et embrassa doucement son chéri.
- Je crains qu'on ne soit obligés de déménager...

Il lâcha finalement cette chaude main réconfortante, se levant et ramassant son tas d'affaires. La falaise lui était sombrement sortir de la tête, aussi ne se dépêchait-il pas le moins du monde. Après tout, rien n'était pressé, la marée était lente, ralentie par les pics rocheux qui encerclaient leur petite plage.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Mon Ange [MATTHEW]

Message par Invité le Sam 10 Mai - 9:19


Quand le feu crépita sourdement, Matthew ne put s'empêcher un sursaut, avant de, tendu, tourner un regard vif vers l'origine du bruit. Il se sentit bête quand il vit que ce n'était que les flammes ravagées par les vagues. Bon, certes, la marée montait, et il ne put s'empêcher de se tendre un peu plus, étant donné qu'ils étaient, eux, emprisonnés dans cette crique strictement fermée. Mais cela le rassura un peu, tout de même. En un rien de temps, des tonnes de souvenirs avaient assaillit son cerveau, en lui répétant sourdement le bruit d'un coup de feu. Les impacts de chaque balle qu'il avait vu, aperçu, entendu, lui revinrent en mémoire, et il ne put que constater que la plaie de son coeur était toujours béante. Malgré son bonheur. En fait, il ne savait plus de quoi il souffrait. Etait-ce d'avoir participé à tout ces massacres, jusqu'à ce qu'ils eurent strié son âme ? Ou était-ce, au contraire, que son corps était purement et et simplement en manque de cette atroce violence ?

Il revint à ses esprits lorsque Andrea posa ses lèvres sur les siennes. Il le fixa d'un air étrangement vide, comme s'il ne comprenait plus ce qu'il faisait ici, mais finit vite par reprendre ses esprits, et lui adresser un petit sourire désolé. Il chancela près du feu, et, toussotant après avoir respiré les vapeurs mêlées d'eau et de dioxyde de carbone, il récupéra son couteau papillon, qu'il ferma d'un geste vif avant de le remettre à sa place dans sa chaussure, et son silex récemment taillé. Il remit également sa chemise, qu'il boutonna sagement, ainsi que sa veste, avant de jeter un dernier regard aux flammes survivantes. Un sourire triste apparu sur son visage, et, d'un coup de pied, il envoya valser les dernières bûches dans l'océan. La nuit tomba à nouveau sur la plage, avec pour seul son, le rythme mêlé de son coeur et des vagues s'écrasant sur le rivage.

Après avoir serré Andrea contre lui, il l'attrapa par la main, en jetant un dernier regard aux pics obscurs qui retenaient la marée pour eux. Ils n'allaient pas tarder à être totalement immergés, et cela voudrait dire que l'étape "montée lente" était bientôt terminée.

Matthew attrapa la main de son homme, et, après avoir vérifié qu'ils ne laissaient rien, ils s'enfoncèrent dans la pénombre, en direction de la falaise.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Re: Mon Ange [MATTHEW]

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
+
Sujets similaires
-» Ange gardien
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois
» L'ange contre le cobra
» Poussière d'ange.




Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


- +
Sauter vers: