Météo Aberdeen


Partagez •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité
Invité
Cours Luka et Swag

Message par Invité le Mar 6 Mai - 15:10

Cours de Miguel donné pour Luka J. Hartmann & Swag Chepster


Aujourd’hui, débuter la leçon de M. Hartman avec son cheval Swag Chepster, un pur sang anglais. Quand celui-ci fit son entrée dans la carrière, je l’invitais à échauffer à son aise son cheval comme bon lui semblait. Cela me permettait d’observer le cheval et ses éventuelles capacités. Je pouvais voir que celui-ci avait une allure très appréciable à l’œil et qu’avec un peu de travail, il serait un excellent cheval de dressage. Il avait déjà la posture avec son encolure, son corps, des allures légères et calmes et une certaine présence en piste. On ne pouvait que l’observer travailler tellement qu’il avait une belle allure même au pas. Je pouvais aussi observer que le cavalier s’en sortait assez bien avec son cheval, il semblait le connaître et cela ne poserait donc pas de soucis pour la suite.

Les exercices que j’allais leur faire faire porter en deux temps. Premièrement, l’assouplissement du cheval qui allait prendre la plus grande partie de la leçon et on finirait par quelques exercices de légèreté. Le cheval n’aurait sûrement pas de mal pour les faire, mais on verra ce qu’il en sera pour le cavalier. Etant donné que c’était ma première leçon avec eux, j’allais faire des exercices simples qu’il pourrait répéter seul par la suite. Une fois Swag Chepster échauffé au pas, trot et galop, j’expliquais l’exercice qu’il devrait faire après la minute de repos. L’exercice suivant est une simple transition pas/trot, mais sur plusieurs minutes et à des points bien précis de la carrière. Ce sera vraiment dix foulées de pas et puis cinq foulées de trot très lent. Le but n’est pas que le cheval accélère au départ au trot, mais prenne bien un trot calme et lent. En clair, cela permet un certain contrôle sur le cheval, mais assouplit celui-ci à force de le faire. Quand l’explication fut terminée, je proposais à Luka de commencer celui-ci à partir de M en main droite et on le ferait au deux mains. Bien sûr, on changerait de main quand Swag exécutera les exercices sans problème, le but n’est pas de bâcler l’exercice. La difficulté est vraiment de démarrer le trot à la dixième foulée de pas et de garder un trot calme. Il ne fallait pas faire un pas de moins ou de trop, c’était vraiment à la dixième foulée que le démarrage devait être demandé. Et on pouvait voir que le début de l’exercice n’était pas top top, il fallait que Luka se fasse la main et on voyait qu’à force de le faire, au troisième tour de piste c’était la bonne. Le cheval répondait parfaitement bien aux demandes du cavalier et même si c’était un exercice simple, le couple l’exécutait parfaitement. Luka changea donc de main pour le faire à l’autre main et ici, il n’eut aucun problème pour le faire, la transition démarrait quand il le fallait et s’arrêtait parfaitement après cinq foulée avec un trop calme et lent. Je les laissais continuer pendant un bon cinq minutes pour vraiment assouplir le côté gauche du cheval à cet exercice. Le premier exercice d’assouplissement était pas mal réussi, du travail quotidien là-dessus ne pourrait qu’améliorer l’assouplissement du cheval pour les transitions pas/trot et on pouvait aussi faire la variante pas/galop ou trot/galop.

Le deuxième exercice serait sûrement un peu plus compliqué à réussir du premier coup et pourtant c’était un bon exercice pour assouplir les postérieurs du cheval et son dos. Laissant le cheval au pas après le premier exercice, j’expliquais la suite au cavalier. Cet exercice est un exercice qui se fait au pas. On double en C et en X arrêt. En arrêt en X, on demande au cheval de faire une volte en reculant, s’arrêter en X et de refaire une volte de l’autre côté en reculant aussi. Ainsi, on ferait un style de huit de chiffre en reculant avec un arrêt au départ en X. A force, il est possible de ne plus s’arrêter en X et de faire le huit de chiffre en reculant d’un coup. Au départ, pour aider le cavalier, je positionne des cônes pour qu’il puisse se guider pour faire le huit de chiffre en reculant et suivre la lice des cônes. Luka commença donc l’exercice en doublant en C s’arrêtant en X et en demandant à Swag de reculer. On pouvait voir que le cheval hésitait et avait du mal à tourner en reculant pour suivre la lice des cônes et faire correctement la volte. La première volte – si on pouvait nommer cela une volte – était fait à l’arrache. Swag zigzaguait beaucoup et il fallait parfois le stopper pour lui redemander le reculer. De retour en X, Luka demanda l’arrêt avant de redemander le reculer dans l’autre volte qui était tout aussi compliqué pour Swag. De retour en X, arrêt et puis départ au pas pour faire marcher un peu Swag. Mais l’exercice devait continuer et donc de retour en C, doubler et arrêt en X et c’était reparti pour un tour. Cela semblait être un exercice plus compliqué à exécuter pour Swag qui avait du mal, même après la quatrième fois. Même si on gardait l’arrêt en X, Swag devait réussir à faire un reculer bien tourné pour faire une volte acceptable avant de passer à autre chose. Pourtant, ce n’est pas que Luka utilisait les mauvaises aides, c’était que Swag avait du mal à faire de longue foulée de reculer d’un coup. Il fallut une vingtaine de minutes à répéter l’exercice avant que Swag fasse le huit de chiffre en reculant pas trop mal. Je décidais donc de le laisser là-dessus ce qui était un bon début pour cet exercice.

Laissant Swag se reposer quelques minutes, on allait donc entamer le dernier exercice de la leçon. Il restait une dizaine de minutes et c’était ce qu’il fallait. On allait finir par un exercice qui ne devrait pas poser problème au cheval vu le premier exercice qui s’était bien passé. C’était aussi un exercice de transition, mais qui sera plus appuyer sur les aides du cavalier qu’autre chose. Vu que maintenant Swag était attentif aux demandes du cavalier, on en profiterait pour faire cet exercice aux trois allures. Le but était vraiment d’avoir le cheval léger en bouche et aux diverses aides du cavalier que ce soit les jambes ou le bassin. C’était autant un travail de concentration pour le cavalier que d’écoute pour le cheval. Comme le premier exercice, après dix foulées de pas, il faudra demander le départ au galop de travail puis après dix foulées de galop, demandé le trot de travail puis refaire dix foulées et demander le galop, dix foulées et demandé le pas et etc…..c’est vraiment joué sur les transitions pas/trot – pas/galop – trot/galop après chaque dix foulées du cheval. Et cet exercice doit être fait avec le cheval placé et rassemblé, ce qui ne devrait, normalement, pas poser de problème pour le cavalier. Swag eut cinq minutes de repos au pas après l’exercice de reculer et le dernier exercice pouvait ainsi commencer. Luka débuta par dix foulées de pas puis dix foulées de trot de travail et puis dix foulées de galop de travail. Les transitions étaient correctement exécuté, mais ensuite, il demanda la transition galop/pas et il fallut un peu plus de temps à Swag pour retourner au pas, il fit une foulée de trop. Je lui ai dit de ne pas faire toujours les mêmes transitions en suivant et alterner tout le temps pour pas que le cheval puisse prévoir la suite. Il fallait vraiment que le cheval agisse selon les aides du cavalier et non pas par habitude. Après quelques transitions en suivant, on pouvait voir que Swag réagissait plus vite et que les aides de Luka se faisaient de plus en plus précis. Les foulées étaient respectées et chacun était concentré sur les tâches à faire. Je demandais à Luka de terminer en changeant de main et cela ne posait aucun problème. Swag réagissait aux aides, partait au galop, trot quand il le fallait et le retour pas/galop ne posait plus de problème. C’était devenu un cheval léger et dont seuls les aides bassin et jambes étaient nécessaire pour lui faire faire les transitions. Enfin, je ne voyais rien au niveau des rênes et si Luka les utilisait, c’était vraiment imperceptible à mes yeux et en dressage, c’était ce qu’il fallait. Il continua cet exercice pendant une dizaine de minute avant que je proposais à Luka d’en arrêter là. La leçon était terminée et elle ne s’était pas trop mal passé. Swag et Luka finirent la leçon en faisant quelques tours au pas pour reposer le cheval pendant que je disais la conclusion de la leçon à Luka avant de prendre congé.

Conclusion
Pour ce qui est des transitions, cela ne pose pas de grand problème à Swag. Il a besoin de temps pour faire les transitions correctement, mais avec du travail, cela ne devrait pas poser de soucis. Si tu en refais plus tard, débute par les transitions pas/trot comme on a fait ici et finit avec la transition aux trois allures. Surtout ne fais pas inversement car, ton cheval ne sera pas du tout à l’écoute ou tu aura plus de mal pour qu’il réponde à la transition pas/galop. Comme tu as pu le voir pour le deuxième exercice, ton cheval a du mal pour faire de longues foulées de reculer et il faudra que tu travailles ce point. Normalement, à force de faire l’exercice, il n’y a plus besoin de cône et d’arrêt en X, le cheval doit être capable de le faire d’une traite. A toi, maintenant, de travailler les reculer sur les longueurs, dans différents autres exercices et de refaire celui-ci petit à petit. Surtout quand tu commences un exercice, fais le jusqu’au bout ou jusqu’à ce que cela te convient. Ici, pour l’exercice deux, j’ai décidé de ne pas le faire jusque la fin car cela serait trop d’un coup pour ton cheval, il a réussi à suivre la lice des cônes, à s’arrêter convenablement en X et c’était un bon début. Si on continuait, cela risquait de le dégouter. Voilà. Bon ne chance pour la suite et au plaisir de te revoir une fois en cours.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 385

Date de naissance : 04/03/1994

Age : 23

Date d'inscription : 08/09/2013

Célébrité : Joshua Bowman

Crédit : Lulu

Prénom : Luka

Age : 33

Métier : Moniteur spécialisé Jeux

Voir le profil de l'utilisateur

Push to Play
Re: Cours Luka et Swag

Message par Luka J. Hartmann le Mer 7 Mai - 14:58

PRINTEMPS
Swag Chepster  # Cours Dressage par Miguel Bustos  




J'arrivai à cheval dans le manège où je retrouvai Miguel Bustos, le moniteur de dressage du haras. Swag avait senti la détermination que j'avais lorsqu'il s'agissait de travailler sérieusement. Je voulais bien faire, apprendre davantage dans le but de mieux pouvoir travailler mes chevaux et leur apporter plus de confort. La porte se referma derrière nous et l'instructeur me proposa d'exécuter la détente comme je le souhaitais. Je fis marcher Swag un peu partout dans le manège. Ce n'était que la deuxième fois que nous venions travailler ici. Et je sentais que le regard inquisiteur de l'homme à pied perturbait ma monture. Plus que d'ordinaire, il se voulut brillant. Il gardait un port de tête haut dès le début de l'heure, venant déjà légèrement s'enrouler sur les rênes. Quel frimeur ! Il ne me faisait jamais ça en début de séance. J'en profitai. Je lui fis faire quelques transitions montantes et descendantes entre le pas et le trot, puis des figures simples et larges, cercles et grandes voltes. Enfin, j'entamai la détente au galop, toujours alimentée de transitions, de figures plus complexes. Je travaillai encore un peu au trot, axant l'échauffement sur le contact et l'incurvation. Lorsque j'estimai que la détente pouvait s'achever, je le laissai souffler, relâchant totalement les rênes.

Miguel me fit alors signe d'approcher. Il m'expliqua que nous allions travailler en deux temps. D'abord l'assouplissement, puis la légèreté. Il s'agissait dans un premier temps d'effectuer une transition pas/trot avec précision, à la fois dans le tracé et la durée. Compter les foulées au pas, j'avais toujours eu quelques difficultés. Je n'étais pas toujours très concentré, et j'avais plus l'habitude de travailler ça au galop sur un parcours d'obstacle. Et puis les consignes étaient claires : un trot net, bien calme et lent. Du contrôle. Ce qui n'était pas toujours simple entre Swag et moi. Il arrivait bien souvent qu'il fasse ce qu'il voulait. Mais ce jour-là, il semblait bien luné, et décidé à donner le meilleur de lui-même. Je mis alors le pur-sang anglais à main droite, selon les indications du moniteur. Je comptai d'abord tout haut les foulées, mais je comptais mal et je partais soit trop tôt, soit trop tard. Toutefois, je persévérai, et au bout de la troisième fois, mon entêtement paya. Mes actions de jambes se faisaient plus légères, une simple pression des mollets. Mes mains, quant à elles, travaillaient peu, j'utilisais davantage mon dos pour les transitions descendantes. Nous changeâmes alors de main et recommençâmes. Cette fois-ci, pas besoin de lutter, Swag Chepster était parfait. J'eus presque l'impression d'avoir compris quelque chose. Comme un déclic mais cela me semblait encore lointain. Miguel me donna quelques conseils supplémentaires pour notre travail quotidien, quelques variantes également, pendant notre micro-pause.

La prochaine étape allait être largement plus complexe. Et pour Swag, et pour moi. Je n'avais pas vraiment l'habitude de travailler les reculer pour le moment. Les consignes de l'instructeur me laissèrent perplexe. Je trouvais cela extrêmement exigeant pour le cheval, de travailler le reculer de cette manière. Mais je décidai de lui faire confiance et me mis en route au pas. L'homme à pied avait positionné des cônes en forme de petit huit de chiffre sur lesquels je pourrais m'appuyer pour le tracé. J'arrêtai Swag en X et enclanchai la marche arrière. Enfin... je tentai de faire reculer mon pur-sang anglais. Je penchais légèrement mon buste en avant tout en cherchant à prendre du contact avec la bouche de Swag. Mes jambes se pressaient sur ses flancs mais il hésitait. Lorsqu'il commença à faire quelques pas en arrière, je le caressai et l'encourageai en lui parlant. Il se mit alors à zig-zaguer, passant parfois du mauvais côté des cônes. Plusieurs arrêts étaient nécessaires pour nous remettre sur le droit chemin. L'arrêt en X nous fit faire une petite pause. Je sentais que Swag était très contracté, il faisait grincer son mors avec énervement et respirait fort. Cet exercice était réellement difficile pour lui. Miguel nous encouragea à poursuivre. Je redemandai le reculer et recommençai une volte toute aussi ... originale de par sa forme ! Après un nouvel arrêt en X, je fis marcher Swag au pas, le laissant se remettre de son effort. Mais il fallait reprendre et recommencer l'exercice pour en obtenir le meilleur possible. Je sentais que mon cheval était encore contracté, bien qu'il se détendre au fil des répétitions. Voilà quelque chose qu'il nous faudrait refaire en solo. Swag était en sueur, de la bave blanche et épaisse coulait de sa bouche. Au bout de vingt minutes, l'exigence de l'instructeur sembla rassasiée et il nous proposa de faire une pause. Je caressai longuement l'encolure de ma monture pour la féliciter. Il avait bien bossé, tout de même, essayant de repousser ses limites. Je voyais bien que Miguel en était conscient et il m'affirma qu'il valait mieux s'arrêter là pour cet exercice et le reprendre un autre jour. Ne jamais abandonner avant d'être satisfait.

Je laissai donc mon cheval rênes longues tout en écoutant les nouvelles consignes pour ce dernier exercice qui allait de nouveau concerner les transitions. Toutes les dix foulées, il faudrait exécuter une transition. Je mis Swag au pas, ayant bien en tête le décompte des foulées. Je faisais particulièrement attention à mes sensations, ce qu'il se passait à la fois entre mes jambes, sous mes fesses et dans mes mains. Mon corps était entier tendu vers Swag, à l'écoute de ses mouvements. Dix. Départ au trot. Dix. Départ au galop. Dix, transition vers le pas. Onze. Ca ne venait pas, Swag était moins attentif ou bien je ne demandais pas bien, je manquais probablement de fermeté pour retrouver le pas. Après de nouveaux conseils du moniteur, je variai davantage les transitions, pas/galop, galop/trot, trot/galop, galop/pas. Et Swag réagissait beaucoup mieux. J'improvisai et cela se passait merveilleusement bien. Nous changeâmes de main et de nouveau, tout s'exécuta à la perfection. Dans mes mains, je ne sentais aucun poids supplémentaire. Swag se situait juste entre mes jambes et mon bassin. Un souire s'étendit sur mes lèvres. Je l'avais rarement eu aussi concentré dans son travail, si peu préoccupé de son allure et davantage des exercices à faire. Nous avions bien travailé.

Je fis marcher Swag pour qu'il reprenne son souffle et détende ses muscles tandis que Miguel concluait le cours en nous donnant de précieux conseils.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 715

Date d'inscription : 02/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Cours Luka et Swag

Message par Le cheval le Ven 23 Mai - 11:11

Je trouve que vous avez bien vu le caractère de Swag tous les deux. Et aussi les compétences apprises. Miguel tu as fais un super travail en réalisant que Swag n'avait que 20 points de dressage et donc ne pouvait pas réussir tout d'un seul coup !
Luka, à travers tes rps on retrouve super bien le caractère du cheval. Je l'aurais bien vu faire sa tête de mule lorsqu'il commençait à transpirer mais bon en même temps c'est du dressage et il aime ça alors.

Grâce à ce cours tu gagnes 4 points de confiance et 6 points de dressage.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Cours Luka et Swag

Message par Invité le Sam 24 Mai - 19:59

Pour te dire, j'ai même pas été voir les points de dressage de Swag mdr =D
mais tant mieux que ce résumé est correct.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Re: Cours Luka et Swag

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
+
Sujets similaires
-» Journal de Luka Morel [En cours]
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)




Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


- +
Sauter vers: