Météo Aberdeen


Partagez •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité
Invité
Of course au rond de longe

Message par Invité le Sam 26 Avr - 12:31



Journal de Maëlle A. GUivarch

 
 
6h mardi 04

 

"L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt"



  Pour ceux qui ne le savaient pas, je peut dire que mon oreiller est le plus confortable du monde. En effet, après avoir dormi, je n'ai aucune envie de lever ma tête même pour éteindre le réveil qui sonne : incroyable non ! Malheureusement, j'avais beaucoup de boulot et un lever tôt était de mise. J'avais donc mis les bouts vers 6h30 pour me diriger vers l'écurie afin de faire connaissance avec le petit pur sang que j'avais en charge. Im avait un potentiel incroyable mais un caractère effroyable. Il avait le dos court mais pas trop, les pattes immenses et bien ancrées dans le sol, les naseaux fins, l'encolure musclée. En un mot, il était splendide et sa physionomie n'annonçait que de bonnes choses avec un emballage de tracas : en effet, lorsqu'un cheval à les oreilles aussi fines, les yeux aussi grands et la queue portée haut : on ne peut que supposer qu'il est incroyablement chaud. Après un pansage secoué de remises en place (pour lui) et de concessions (pour moi), j'avais donc entrepris de le détendre au rond de longe avant d'enchaîner sur une séance de plat et pourquoi pas de sauter quelques barres en fin d'heure. J'avais également prévu de nombreuses séances de travail courtes pour la désensibiliser et lui apprendre à prendre sur lui. Je savais que ce ne serais pas chose facile mais parallèlement à ça j'avais également prévu de diversifier le travail avec du travail à pied, du broutage et pourquoi pas quelques balades si elle apprenait à plus respecter l'homme. Je pensais également participer au concours de CSO pour voir comment il se comportait dans une ambiance de stress mais il fallait d'abord le travailler un peu.




9h mardi 04

 
 

"L'art équestre, c'est l'art pour le cavalier de rester tranquille et de garder son cheval droit."




J'arrivais donc à la carrière, ma monture à mes côtés après avoir été repris sèchement plusieurs fois. Je savais que cet instant de répit ne durerait pas et entreprit d'en profiter en l'arrêtant et en lui montant sur le dos, me faisant la plus légère possible. Je savais pertinemment que les réformés des courses étaient excellents mais d'une ossature assez fragile. Et vu ce que j'avais entraperçu, la plus petite douleur ou le plus petit choc la mettrait dans des états inimaginables ! Je posa donc mes fesses sur le dos délicat de mösieur Of Course et effleura ses flancs de mes mollets. Immédiatement, l'animal jailli de dessus moi et partit comme une fusée. Déstabilisée, je me retrouva terriblement trimbalée, serrant les dents un court instant. Je repris alors mon sang froid et rétablit mon centre de gravité, me penchant légèrement en avant pour enlever mes fesses de la selle (ce qui lui donnait de l'impulsion : biomécanique je t'aime !) et répartir mon poids sur l'avant main pour la ralentir. Tout en faisant cela, je le mis sur un cercle de plus en plus court jusqu'à parvenir à son arrêt total, sans tirer sur les rênes. Si j'avais fait cela, je me serais exposer à des représailles à coup sûr !

Bien heureusement m'en pris : je m'étais équipé de seulement un filet simple à mors olive doux et en cuivre et n'avait pas mis d'éperons que j'aurais certainement mis pour plus de précision si la jument ne m'avait pas semblé si nerveuse au box. Soucieuse, je fronça les sourcils et me préoccupa d'abord de mon propre état de relaxation en faisant marcher mon étalon au pas rênes sur un léger contact car elle ne semblait pas vraiment l'accepter, aucune rééducation ne semblait avoir été effectuée. J'essayais au maximum d'éviter tout mouvements brusques ou faux qui m'aurait conduit à tout recommencer du début. Of Course commençait à se relaxer malgré de nombreuses ruptures de contact qui m'obligeait chaque fois à aller chercher de plus en plus doucement le contact.

Soudain, il explosa, hors de lui ! Il était furieux que je le força à cette pression inhabituelle dans sa bouche si délicate. Je tentais tant bien que mal de tenir en selle, ballottée comme une poupée de chiffon par des sauts de mouton et des ruades de plus en plus violentes. Je finis par lâcher prise et vint goûter la terre avec une résignation devant la force de cette créature. Les pur sang réformés étaient des ânes qui pourraient pourtant être des chevaux de haut niveau. Je me redressa m’épousseta avec résignation, hors de question d'abandonner.

Dans le plus grand silence, drapée d'une dignité bien étamée je rattrapa ma monture et la conduisit au montoir avant de me mettre en selle, convaincue que le sable du manège était un plat que je goûterais encore une fois dans la séance. La monture en question coucha les oreilles quand je m'assis sur son dos l'air de se demander pourquoi je remontais après une chute. Ses cavaliers précédents avaient du abandonner facilement. Je le remis au pas sans pression avec juste une idée de relaxation. Il fini par prendre le mors et accepta enfin le contact au pas. Je n'avais aucun objectif de mobilisation latérale ou de rassembler. C'était impossible à ce stade là. Je souhaitais juste la décontracter au trois allures et qu'elle accepte le mors.

Je passa donc à l'étape suivante, le trot. L'étalon se braqua de suite, la nuque relevé, la gueule en l'air comme un lama. Je mis pied à terre avant de lui donner le plaisir de me virer. Je le fis cependant sans précipitation, serais été lui dire que je renonçais et que j'avais peur.

Étonnée, le cheval me dévisagea, les oreilles pointées d'un air curieux. je le mena délicatement sur le côté de la carrière pour me munir d'une longe que j'attacha au côté droit du mors. Non sans mal à vrai dire, car il faisait semblant d'avoir peur que je le batte. Sans hésitation, j'insista jusqu'à ce qu'il s'arrête où je retiras la longe que je tenais coller à son flanc pour la caresser et lui attacher. Je le longeas donc patiemment au pas et au trot, longée, il se décontractait facilement avec de l'impulsion. Je souris et décida de le remonter au moins au trot et au galop pour clore la séance.

Je fis donc un énième aller jusqu'au montoir où l'étalon semblait plus décontracté et confiant. Je marchas quelques instants au pas, Of Course avait appris à prendre mieux le mors, du moins dans cette allure. Je passa au trot, quelques défenses facilement effacées me laissèrent un cheval plus décontracté et le contact pris sans chercher à une mise en place cependant. Je veillais juste à la locomotion et au contact pour l'instant. Je décida donc de tenter un départ au galop, j'effleura ses flancs avec précaution. Le pur sang partit au galop et pris le mors au dents. J'étais satisfaite du départ au galop : équilibrée, à juste, cadencé et sans rupture de contact. Il était presque parfait. J'étais insatisfaite cependant qu'il ai pris le mors aux dents, coinçant le mors dans sa bouche et pesant de tout son poids sur les rênes à une vitesse croissante. Je le mis donc sur un cercle en gardant mon calme et modifia mon équilibre pour progressivement le repasser dans un galop contrôlé. Je maintins ce galop quelque temps avant de repasser progressivement.

Cette première séance m'avait offert un bilan mitigé : Of Course n'était pas encore réformée. Il ne me cédait donc pas encore le contact et était hyper sensible. Cependant, ces allures étaient superbes, il était très réactif et malgré un caractère de cochon, il ferais des progrès. En effet, les progrès promettaient d'être lents et le chemin semé d'obstacles mais il fallait persévérer avec patience et cet étalon auras tout qui s'ouvrira à lui.

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 252

Date de naissance : 21/07/1995

Age : 22

Date d'inscription : 06/04/2014

Double compte : Zoé Hartmann

Célébrité : Katia Winter

Crédit : Bazzart

Prénom : Fanella Caldwell

Age : 30 ans

Métier : Directrice du haras

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cheval-partage.net/

There is no problems
ξ Only solutions
Coucou maëlle.
Of course étant un cheval traumatisé tu ne peux pas rp comme avec un cheval sain. Tu vas devoir suivre le système normal c'est à dire l'intervention du cheval pour tes rps.

Merci de ta compréhension.


Sing me a song of a lass that is gone
Say, could that lass be I?
Merry of soul she sailed on a dais
Over the sea to Skye

Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Sing me a song of a lass that is gone
Say, could that lass be I?
Merry of soul she sailed on a dais
Over the sea to Skye
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Re: Of course au rond de longe

Message par Invité le Lun 28 Avr - 21:21

D'accord merci, je n'avais pas très bien compris cette partie là ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Féminin

Messages : 252

Date de naissance : 21/07/1995

Age : 22

Date d'inscription : 06/04/2014

Double compte : Zoé Hartmann

Célébrité : Katia Winter

Crédit : Bazzart

Prénom : Fanella Caldwell

Age : 30 ans

Métier : Directrice du haras

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cheval-partage.net/

There is no problems
ξ Only solutions
Aucun soucis =D Ca arrive à tout le monde !


Sing me a song of a lass that is gone
Say, could that lass be I?
Merry of soul she sailed on a dais
Over the sea to Skye

Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Sing me a song of a lass that is gone
Say, could that lass be I?
Merry of soul she sailed on a dais
Over the sea to Skye
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Re: Of course au rond de longe

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
+
Sujets similaires
-» Un bâton, dans un rond, dans un triangle... [Franz]
» Une partie de chasse qui ne tourne pas rond [feat. Doriann & Azrael]
» Le compte est rond
» Rupture d'élingue / longe
» [TUTO] Cratères




Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


- +
Sauter vers: