Météo Aberdeen


Aller à la page : 1, 2  SuivantPartagez •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Messages : 385

Date de naissance : 04/03/1994

Age : 23

Date d'inscription : 08/09/2013

Célébrité : Joshua Bowman

Crédit : Lulu

Prénom : Luka

Age : 33

Métier : Moniteur spécialisé Jeux

Voir le profil de l'utilisateur

Push to Play
ETE
Whisper to Me # PV Keziah    



Un mois s'était passé depuis mon retour en France. Un mois que je me levais chaque matin de bonne heure avec le même rituel. Et un mois que ce rituel m'amenait jusqu'à cet instant partagé avec Whisper. Enfin, le terme "partage" est sans doute un peu fort, puisque c'était à chaque fois une relation à sens unique. Je lui donnais de mon temps, je me donnais tout entier et comme lorsque nous étions en Espagne, il ne me rendait rien en retour. Mais moi, trop bon trop con, je continuais. Persévérant et sans doute naïf, chaque matin je me levais avec l'espoir de voir quelque chose de nouveau. Une étincelle dans son unique oeil de viable, ou même des oreilles pointées vers moi. Je ne m'attendais pas à ce qu'il hénisse en me voyant arriver ou qu'il me saute dans les bras. C'était un wamrblood traumatisé après tout. Mes espérances étaient simples, presque enfantines. J'exigeais peu de choses. C'était en songeant à mes échecs précédents et mes probables réussites futures que je me rendis jusqu'au boxe de Whisper to Me.

J'avais fait la rencontre, quelques jours auparavant, de l'une des débourreuses de la Cuadra. Keziah. Qui avait gentiment accepté de m'aider avec Whisper. Je n'avais pas encore vraiment eu l'occasion de faire appel à elle, qui devait être débordée de travail. Mais il m'arrivait fréquemment de repenser à cette rencontre pleine de douceur sur la plage. Puisque ça faisait un mois que je piétinais avec Whisper, il était peut-être temps de la recontacter. Cette idée me fit sourire. J'avançais dans la cour, armé d'un seau de grains, d'une carotte et de brosses. Certains palefreniers finissaient de pailler les boxes et d'autres nourissaient les chevaux. J'avais une mention spéciale, propre à Whisper et à notre travail, qui faisait que je le nourrissais chaque matin. Lorsque je ne pouvais pas, je faisais le repas du soir. Evidemment, puisqu'il restait au boxe en permanence, il n'avait droit qu'à une poignée de granulés, ration minimale. Je déposai le seau par terre et saluai le hongre traumatisé.

" Coucou Whisp' ! Alors, tu es prêt ? Est-ce que tu as faim ? "

Je jetai un rapide coup d'oeil au boxe voisin de Whisper, dans lequel vivait Swag Chepster, mon autre cheval. Lors de ce petit contrôle, j'aperçus une silhouette familière dans la cour. Keziah. On peut dire qu'elle tombait merveilleusement bien. Je lui fis signe tout en l'appelant.

" Hé ! Keziah ! "







Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Un murmure pour nous lier

Luka J. Hartmann & Keziah Cooper.


Je passais mes journées dans les écuries, à filer un coup de main aux palefreniers, à m'occuper de Kaspyan. J'avançais lentement avec ce cheval. Mais j'essayais de me persuader que j'avançais. Son air blasé, irrespectueux, sans être mauvais, me troublait, et me fatiguait. Je ne sentais rien de sa part, si ce n'est un "je m'en foutisme" total.

J'avais enfilé un pantalon d'équitation noir, classique, prêt du corps, avec une paire de boots à lacet, aussi pratique pour marcher toute la journée dans les écuries que pour monter. De plus, j'avais enfilé un débardeur, noir, qui laissait à découvert la peau hâlée de mes bras et de mes épaules. J'avais enfin ramené mes cheveux dans un chignon désordonné avant de partir travailler.

Quelques jours auparavant, j'avais rencontré Luka, un cavalier à CDE. Un homme assez beau, très sympathique. Son chien Epsilon m'était rentré dedans, drôle de rencontre, dont je gardais un bon souvenir.. Jusqu'au départ assez froid de Luka. Je n'avais pas compris cette précipitation, qui m'avait laissé une dernière impression assez étrange du jeune homme.
Cependant, je m'étais engagé à l'aider avec l'un de ses chevaux, Whisper. J'avais l'impression qu'il rencontrait les mêmes problèmes que moi avec Kaspyan, et j'eus peur de ne lui être d'aucune aide, mais j'espérais être à la hauteur.

J'entendis mon prénom dans les écuries, tournait vivement la tête, et vit Luka, devant les boxs de ses chevaux.
J'avançais vers lui, tout sourire aux lèvres.

Comment ça va aujourd'hui ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 385

Date de naissance : 04/03/1994

Age : 23

Date d'inscription : 08/09/2013

Célébrité : Joshua Bowman

Crédit : Lulu

Prénom : Luka

Age : 33

Métier : Moniteur spécialisé Jeux

Voir le profil de l'utilisateur

Push to Play
ETE
Whisper to Me # PV Keziah




Keziah s'avançait vers moi, ayant vu mon appel, rayonnante comme lorsque je l'avais rencontrée pour la première fois. Un magnifique sourire arboré sur ses lèvres pulpeuses. Cette fois-ci, je la découvrais en tenue d'équitation, étant donné que sur la plage, elle portait un short. Mais cela ne me surprit pas plus de quelques secondes. La demoiselle était maintenant proche de moi et me demandait si j'allais bien. J'avançai mon visage du sien pour déposer un baiser sur chacune de ses joues hâlées par les rayons estivaux. Je lui répondis alors, d'un ton enjoué.

" Je vais bien ! Et toi ? "

Je m'assurai moi-même de la réponse en observant son visage. J'avais l'impression de pouvoir y lire la joie mais aussi une pointe de fatigue. Elle devait être débordée et n'avait sans doute pas beaucoup de temps à me concèder. J'en vins rapidement au fait en commençant par lui présenter mes deux loulous.

" Ah ! Pendant que je te tiens, je te présente Swag Chepster à ma droite. Pur-sang anglais, un vrai prince. Voir même un empereur. C'est une star. Et un dieu du dressage ! Et là, je te présente Whisper to Me, alias Whisp'. Warmblood qui me cause pas mal de soucis. Le fameux traumatisé qui est aussi débourré qu'un poulain ! Enfin... il y a quelques temps, il était monté et se débrouillait plutôt bien en concours parait-il. Maintenant, c'est terminé. "

Je m'étais retourné pour lui montrer les deux chevaux. Puis je m'étais de nouveau emparé de mon seau de grains.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Un murmure pour nous lier.

Luka J. Hartmann & Keziah Cooper.


Je fus un instant déconcertée lorsque Luka se pencha vers moi. Mais vite rassurée, et je riais intérieurement de ma bêtise. J’avais une fâcheuse tendance à oublier l’attrait des Européens pour la bise. C’était une pratique qui n’avait vraiment pas cours chez moi. D’ailleurs, j’imaginais bien les cowboys, virils, mal rasés, recouverts de sueur et de poussière, se claque la bise. Je souris, amusée par l’idée, avant de me tourner vers Luka.

Ca va, ca va. Rien de bien fou sous le soleil.

J’admirais les deux chevaux de Luka alors qu’il me les présentait. Swag et Whisp. Swag était un animal absolument sublime, sans aucun doute. Quand il te décrivit comme un empereur, je souriais tant la comparaison était bien trouvée. Il était fier de lui même, ça se sentait. Je passais ensuite à Whisp. Celui qui lui posait problème.

Et l’histoire de Whisp, c’est quoi un peu ? Comme il est passé de cheval monté correctement à ça.. ?

Je m’accoudais à la porte du box, sifflotant gentiment, scrutant les réactions de Whisper.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 715

Date d'inscription : 02/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Déjà lorsque les deux humains s'étaient approchés du box, l'étalon avait couché les oreilles. Mais maintenant c'était trop. L'humaine qui s'accoudait à la porte. Whisper avec reprit son satané mouvement de gauche à droite de la tête et finalement c'était cloitré au fond du box. Terrifié.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Un murmure pour nous lier.

Luka J. Hartmann & Keziah Cooper.


Il recula, instantanément, visiblement apeuré par ma présence.
Je me saisis de quelques carottes que j'avais prise avec moi, et me tournait vers Luka.

Tu me fais confiance ? Viens, on entre.

J'ouvrais, doucement la porte du box. Et là, j'oubliais Luka. J'oublaiis Kaspyan, Epsilon et Swag. J'oubliais mon père. J'oubliais ma mère. J'oublais mon foyer et j'oubliais mon nom. J'oubliais tout. Maintenant, j'étais là pour Whisper.

J'allais m'assoir dans le coin opposé à Whisp, doucement, face à lui, après avoir refermé la porte derrière Luka.
Le dos contre le béton glacé, je me mis à chantonner, un air à la fois doux et berçant, qui me détendait autant qu'il me permettait de me concenter sur ma tâche. Whisp devait venir à nous. Jamais le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 385

Date de naissance : 04/03/1994

Age : 23

Date d'inscription : 08/09/2013

Célébrité : Joshua Bowman

Crédit : Lulu

Prénom : Luka

Age : 33

Métier : Moniteur spécialisé Jeux

Voir le profil de l'utilisateur

Push to Play
ETE
Whisper to Me # PV Keziah




J'eus le temps de répondre à Keziah, lui donnant de brèves explications au sujet de Whisper et de son accident.

" Il a eu un stupide accident de van. Tout s'est renversé, ça lui a crevé l'oeil, il était blessé au jarret aussi. Il a été opéré d'ailleurs. Et revendu, et c'est là qu'il a certainement été maltraité parce qu'il a été sorti des fichiers fédéraux quelques temps avant de reparaître quand l'écurie l'a racheté. Evidemment, l'incendie d'Espagne n'a rien arrangé. "

Je repensais aux flammes. J'en dormais mal la nuit. C'était un sujet tellement délicat, si difficile à aborder à cause du traumatisme qu'il avait créé en nous tous. Keziah se mit alors à siffloter près du boxe, s'accoudant à la porte. Je décidai de lui faire confiance, bien que je trouve qu'elle envahissait énormément l'espace si privé de Whisper. Le warmblood couchait les oreilles, et nous observait de son oeil restant, balayant l'air d'un mouvement latéral d'encolure. C'est alors que la demoiselle se retourna vers moi et me demanda si je lui faisais confiance. En théorie oui mais... Keziah voulait entrer. Et sans attendre aucune réponse ni réaction de ma part, elle s'exécuta. J'allais lui prendre le bras, la tirer en arrière et lui dire qu'il était dangereux. Inquiet et dangereux. Je ne voulais pas qu'il lui fasse de mal. Ce serait ma faute s'il lui arrivait quelque chose et j'avais assez causé d'ennuis à mon entourage. Cependant, je la suivis après avoir posé mon seau à l'extérieur. Après tout, je m'étais déjà plié en quatre, presque allongé sur le sol, en Espagne. Je demeurai alors aux côtés de Keziah qui se mit à chanter d'une voix à la fois douce et discrète, un air apaisant. Je connaissais Whisper to Me. Une chanson ne lui suffirait pas. Je maccroupis dans la paille, le dos contre le mur de béton, patient. Mais prêt à intervenir si jamais le cheval décidait de s'en prendre à nous. A elle. Je la protégerai quitta à tout recommencer avec Whisp'.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Un murmure pour nous lier.

Luka J. Hartmann & Keziah Cooper.

Luka ne me faisait pas entièrement confiance, à l’instar de Whisper.

C’est l’effet que ressentait la quasi totalité des propriétaires avec qui j’avais travaillé. Pourquoi ? Parce qu’on faisait toujours, sans exception, quelque chose qu’il n’avait jamais osé ou pensé faire. Parce que, contrairement à nous, ils connaissaient leurs chevaux, parfois depuis des années. Parce qu’on ne pouvait pas leur expliquer qu’il y avait des codes. Des règles. Des façons de faire quasi universelles. Parce que jamais je n’aurais pu expliquer à Luka que la première fois que j’ai fait ce que je lui demande actuellement de faire, j’avais 5 ans. Et que j’avais fait ma sieste dans le box d’une jument qui, la veille, avait foncé sur ma mère, qui heureusement avait bondi sur le côté, se jetant à terre. C’était inexplicable parce que ça défiait toute forme de logique cartésienne. Mon père et moi avions cessé depuis bien longtemps de tenter de nous justifier face aux propriétaires.
Cependant, Luka n’était pas un client comme un autre, et, à voix basse, je décidais alors de lui expliquer ma démarche.

La plupart du temps, Whisper, comme n’importe quel cheval, va être approché pour une action précise. Faire les soins, le box, le nourrir, visite vétérinaire, du maréchal.. Et j’en passe. Le but, c’est d’être là. Juste d’être là. De lui faire comprendre que tu n’es pas associé à du travail, à un outil déplaisant ou que sais-je. Tu n’es pas non plus uniquement celui qui porte la nourriture. Tu es son cavalier, certes, mais pour un tel cheval, il faut bien plus que ça..

Je souriais au jeune homme avant de me tourner vers l’étalon.
Celui ci était au fond de son box, bougon. Clairement, il ne s’approcherait pas de nous aujourd’hui, mais peu m’importait. Nos odeurs, nos voix, notre présence, c’est tout ce qu’il devait accepter aujourd’hui. Faire plus aurait été stupide, précipité.

Je me tournais à nouveau vers Luka. Il était clairement inquiet.

Luka, détend toi. Je sais ce que je fais. Si tu veux que je m’en aille, je le fais, tu n’as qu’un mot à dire. Mais si tu ne te détend pas avec lui, comment tu veux qu’il le fasse ? Si tu ne lui fais pas assez confiance pour t’assoir ici, comment tu peux lui demander de t’accorder sa confiance ?

Je souriais, doucement, au jeune homme, mesurant volontairement mes propos. Je ne savais pas tout, mais je laissais délicatement mon expérience lui parler.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 385

Date de naissance : 04/03/1994

Age : 23

Date d'inscription : 08/09/2013

Célébrité : Joshua Bowman

Crédit : Lulu

Prénom : Luka

Age : 33

Métier : Moniteur spécialisé Jeux

Voir le profil de l'utilisateur

Push to Play
ETE
Whisper to Me # PV Keziah




Nous étions entré dans cette sensation silence presque religieux. Dans le boxe d'un cheval, on ne crie pas, on ne laisse pas les émotions nous dominer, c'est la lieu des confidences intimes qu'on murmure à ses oreilles dressées vers nous. C'était donc une évidence que Keziah se mette à chuchoter pour me parler. Et curieusement, cela m'apaisa. Je me sentis plus calme et me détendis. Toujours accroupi à ses côtés, j'écoutais attentivement ce qu'elle avait à me dire. Des choses que je savais déjà, sur le temps à passer avec son cheval. Mais lorsqu'on a un Whisper to Me sur les bras, on ne peut pas tout faire. C'était à la fois un problème de santé et un problème psychologique auquel j'avais affaire. Et puis la demoiselle me montra toute son assurance et me parla comme à un ... gamin ! C'est comme ça que je le ressentis sur le coup. Toutefois, elle avait tellement raison que je ne dis rien et tombais littéralement sur le cul ! Je me laissai glisser et m'assis dans la paille. Je l'avais fait de nombreuses fois en Espagne. Mais aujourd'hui les choses étaient différentes.

" Je me suis déjà trouvé allongé par terre devant lui pour qu'il découvre que j'étais inoffensif. Mais c'était en Espagne et ici ce n'est pas pareil. Je ne sais pas pourquoi... "

Au fond, je devais bien savoir la raison du pourquoi. J'avais moi aussi répondu à voix basse à Keziah. J'avais tourné mon regard vers elle, me détournant de Whisper. La jeune femme semblait si sûre d'elle, je ne pus m'empêcher de l'admirer. Peut-être avec une pointe de jalousie, mais je ressentais surtout de l'admiration et un soulagement de la savoir ici. Elle m'avait dit pouvoir partir si je le souhaitais. Je ne le voulais pas. Jamais. Pour rien au monde.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Un murmure pour nous lier.

Luka J. Hartmann & Keziah Cooper.


J’observais Luka et Whisper, chacun leur tour.
Je cherchais une façon de rapprocher ces deux personnages que moi même je ne connaissais pas. Bien que j’ai passé un instant agréable avec Luka, je ne pouvais pas pousser jusqu’à dire que nous nous connaissions. A vrai dire, nous nous découvrions. Et jusque là, je n’étais pas déçue de ce que j’entendais.. Ni de ce que j’avais sous les yeux, m’avouais-je avec un sourire.

Je me tournais à nouveau vers sa monture, intriguée.

Alors, explique moi. Quelles manipulations il accepte ? Sur quoi tu travailles ? Qu’est ce qu’il aime, qu’est ce qu’il accepte seulement ?

Après tout, j’avais plus que besoin d’une remise en contexte avant de conseiller quoi que ce soit. J’avais tenté de trouver le dossier de Whisper, sans succès. Seul Luka pouvait m’aider sur ce coup là, à moins que j’aille m’adresser directement à la directrice.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 385

Date de naissance : 04/03/1994

Age : 23

Date d'inscription : 08/09/2013

Célébrité : Joshua Bowman

Crédit : Lulu

Prénom : Luka

Age : 33

Métier : Moniteur spécialisé Jeux

Voir le profil de l'utilisateur

Push to Play
ETE
Whisper to Me # PV Keziah




Suite à la question de Keziah, mon regard se tourna vers Whisper. Je l'observais, ce corps démusclé, déformé par des années de boxe. Avec lui ? Nous ne faisions rien. Aucune avancée.

" Hé bien en Espagne, j'avais réussi, au bout d'un an, à lui faire accepter que je m'approche de lui. Que je le touche et qu'il observe le licol. J'ai pu le brosser une fois, avant l'incendie. Depuis, tout est à recommencer et il ne me fait plus du tout confiance. Il doit m'associer aux flammes, je ne sais pas... Alors chaque matin depuis deux mois, je viens et je lui donne sa ration. Au début il ne voulait pas que je tienne le seau et puis maintenant je peux rester et le tenir, pourvu que ca soit éloigné de moi. Mais il n'est jamais totalement rassuré. "

Je me rendais compte de ce que nous faisions. Rester là, dans un coin du boxe, pour lui permettre de s'habituer. Seul, je n'avais pas cette patience. Oui, j'aimais bien avoir tout en instantanné. Mais avec Whisper, ca ne marchait pas comme ça.

" Il n'accepte rien d'autre pour le moment. Est-ce que tu aurais quelques conseils ? J'ai pas envie de l'abandonner. Et je t'avoue que je suis complétement perdu. "

J'avais tourné mon regard vers Keziah. C'était la première fois que je me confiais à quelqu'un sans préserver mon orgueil. Je devais bien ça à Whisper, et je sentais que quelque chose allait changer en moi si je me donnais à fond pour lui.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 715

Date d'inscription : 02/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Cloîtré au fond de son box, Whisper tremblote. Ses yeux se révulsent, son port de tête et haut et sa tête elle dodeline de droite à gauche sans cesse. Il aimerait s'enfuir, reculer encore plus mais rien n'y fait : il est coincé.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Un murmure pour nous lier.

  Luka J. Hartmann & Keziah Cooper.


Pour moi, ça ne collait pas.
La seule perte d'un oeil n'expliquait pas le comportement que j'avais sous les yeux. Pareil pour l'incendie ? Luka serait-il en effet responsable du drame dont m'avait parlé la directrice, le jour de mon arrivée ? Serait-il la dernière personne que Whisp aurait vu, avant l'accident ?

Quelque chose me dérangeait.
Même sa manière d'exprimer ce que je pensais être un besoin de fuite ne collait pas. L'encolure qui dodeline, c'est un tic d'ennui plus qu'une menace, ou une représentation de la peur. Sauf que pourquoi il tiquerait ..?

J'étais partie pour me bouffer mon temps et mon énergie sur ce cheval autant qu'avec Kaspyan, j'en étais intimement persuadée.

Ne t'en fais pas. Je vais essayer, mais c'est pas une science exacte. Le vrai problème, c'est de recommencer en fait. Il a fait confiance une, voire deux fois, il s'est avéré que pour lui, il s'est sûrement trompé. Et contrairement à un poulain qui découvre, Whisp sait exactement ce que tu veux, et ce qu'il ne veut pas..

Je regardais à nouveau le jeune cavalier.

En l'occurrence, nous.

J'étais désolée de ça. Sincèrement. Je comprenais ce qu'il pouvait ressentir à une telle annonce, mais Whisper n'avait aucunement besoin de Luka, de moi, e quiconque à ses côtés. Moins il sera là, mieux le cheval se porterait. Pour l'instant.

Il faut que tu le fasses sortir. Un paddock, un pré, peu importe. Que quand tu ailles le voir, il ne soit pas enfermé dans ce box.


Ca se tentait. Je l'avais tenté, avec Kaspyan, et des dizaines d'autres auparavant..

Il faut que tu lui donnes le choix.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 385

Date de naissance : 04/03/1994

Age : 23

Date d'inscription : 08/09/2013

Célébrité : Joshua Bowman

Crédit : Lulu

Prénom : Luka

Age : 33

Métier : Moniteur spécialisé Jeux

Voir le profil de l'utilisateur

Push to Play
ETE
Whisper to Me # PV Keziah




Et voilà l'évidence énoncée. Je laissai mon regard se reporter sur Whisper, complètement apeuré au fond de son boxe. Le warmblood ne m'aimait pas. Un sourire triste se dessina sur mes lèvres, en coin, et mes yeux s'assombrirent. Ca recommençait. Comme chaque cheval avec lequel j'avais travaillé, monté ou non, il ne voulait pas de moi. Pourquoi ? Je m'étais souvent posé la question. Je me doutais bien que le problème venait de moi. Et j'avais continué. J'étais venu en Espagne pour m'éloigner de ma famille mais aussi pour chercher la solution à mes problèmes équestres, acceptant de changer de vision, d'être plus éthologue. Et ça n'avait servi à rien puisque j'étais revenu au même point. Je détournai mon regard vers la porte en bois, ne voulant pas que Keziah perçoive ma blessure. Car oui, rien ne pouvait plus me faire de mal ce jour-là, que d'entendre ces paroles. Malgré moi, je laissai mon humeur l'emporter et je lâchai, sur le ton de la désillusion :

" Comme tous les autres. "

Et puis la jeune femme me proposa plusieurs solutions pour le sortir de sa routine et surtout, de son boxe. Je n'avais jamais tenté de le sortir autrement que sous calmants parce que Whisper était dangereux. Lorsque la peur l'emportait sur sa paix intérieure, il était incontrôlable. Je tentai de l'expliquer à Keziah, levant vers elle des yeux que je ne voulais pas empreints de ma tristesse :

" Whisper ne peut pas sortir sans calmants. Il défoncera tout, il partira. Il ne fait confiance à personne et ne se laissera plus approcher. Il se blesserait... Il est... ingérable. Peut-être que tu as raison... C'est peut-être la solution. Mais le risque est grand. Et quel choix veux-tu que je lui laisse ? Celui de se tenir toujours éloigné de l'homme, de le refuser, de garder ses distances ? Je ne sais pas Keziah... "

Je me sentais désemparé. Partagé entre l'envie d'essayer l'ultime proposition de la demoiselle en qui j'avais vraiment confiance, et la douloureuse impression de l'abandonner au fond d'un pré, comme je l'avais fait avec One Day. Le passé nous rattrape toujours et nous rappelle notre culpabilité. J'étais bien loin d'être en paix avec moi-même, ayant toujours fui mes erreurs plutôt que de les affronter. Ce cheval gris à qui j'avais donné mon coeur et qui m'avait donné le sien, dont j'avais brisé la carrière et la vie. Je ne voulais pas recommencer.

" J'ai peur de l'abandonner. Qu'il se sente abandonné. "



Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Un murmure pour nous lier.

  Luka J. Hartmann & Keziah Cooper.


Je sentais la douleur de Luka dans sa voix.
Je pensais bien que je le blesserais, mais je devinais que j'avais touché un point sensible chez le jeune homme.
Je calmais ma curiosité, gardant ce genre de discussion pour plus tard, hors du box.

Et tu préfères lui forcer à accepter ta présence ? On peut aller voir la directrice, renforcer les prés, installer 1 mètre de plus de clôture. Je l'ai fait des centaines de fois, je n'aurais même pas besoin qu'elle paye quelqu'un pour ça.


Un espace aussi exigüe qu'un box ne laissait aucune place à la confiance, au choix, à la création d'une relation.
Au ranch, nous avions une rangée de box, pour les chevaux malades, ou blessés. Rien d'autre. Ils passaient l'année au pré, avec abris et compléments alimentaires, évidemment.
Il était vrai que nos prés faisaient facilement 20 fois la superficie de ceux de CDE. En même temps, en plein Wyoming, l'espace n'est pas un problème..

Il ne viendra pas vers toi tout de suite. Je ne vais pas te mentir, c'est possible que tu ne le vois pas pendant des jours, voire plusieurs semaines.

Je marquais le temps d'une pause.
Je n'avais pas envie de le blesser outre mesure.
Combien de fois m'étais-je moi même effondrée en larmes, à deux doigts de relâcher dans la nature un cheval sur lequel j'avais passé des mois à travailler, sans aucun résultat ?

Puis un jour, il se pointera. Tu le verras à peine. Il restera à quoi, aller, 50 mètres de toi. Puis à 30. Puis à 20. Puis il sera à quelques mètres à peine. Puis à côté..

Avec un sourire, je me tournais vers Luka.

Puis un jour, il te touchera. Et là, tu auras ce que tu veux. La confiance de ton cheval.

Ma voix était douce, douceur qui était accentuée par le fait que je murmure.
Je ne voulais pas le paniquer. Je ne voulais pas qu'il baisse les bras. Mais il fallait ouvrir les yeux. Ce cheval ne cèderait pas sous la pression.

On peut le sédater pour le sortir. On peut l'emmener avec un autre cheval, un des chevaux bien placides, bien dociles, pour le calmer. Un dominant, pour que Whisp remette en place ce qu'est une hiérarchie légitime.

Les idées fusaient, je me contrôlais pour ne pas noyer Luka sous mes paroles.

Il faut qu'il réapprenne à être un cheval Luka..
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 385

Date de naissance : 04/03/1994

Age : 23

Date d'inscription : 08/09/2013

Célébrité : Joshua Bowman

Crédit : Lulu

Prénom : Luka

Age : 33

Métier : Moniteur spécialisé Jeux

Voir le profil de l'utilisateur

Push to Play
ETE
Whisper to Me # PV Keziah




J'étais quelqu'un d'assez influençable. En fait, quand quelqu'un me montrait qu'il savait où aller, je ne pouvais que le suivre dans cette voie, et c'est exactement ce que je ressentais avec Keziah. J'avais peur, mais je voulais la suivre. La jeune femme était prête à refaire toute une clôture rien que pour Whisper, et ça n'était pas rien. Je me sentis profondément touché de sa proposition, et c'est pourquoi je tâchai de laisser de côté mes craintes et de repousser mes doutes. Je la regardais, l'écoutant attentivement. Sa voix était douce et me rassurait. Oui, Keziah m'affirmait qu'il serait long et difficile d'obtenir la confiance de Whisper. Une porte s'ouvrir en moi et une voix mumura que même si je n'arrivais à rien en mettant ce warmblood au pré, au moins il serait à l'air libre. Je retins un soupir. Je crois que je m'attachais à ce cheval comme à une raison de vivre, de me battre. Il était peut-être simplement temps de le laisser respirer loin de moi. Progressivement, l'idée s'insinuait en moi et je l'acceptais. Keziah était en train de me convaincre de lui donner la liberté. Il était rare que je l'avoue, mais j'avais envie de le dire à la demoiselle qui me murmurait des encouragements dans ce boxe.

" Tu as raison Keziah. "

Mes yeux se posèrent avec douceur sur le warmblood. Quelques souvenirs émergeaient de mon esprit embrouillé, mémoire de ces petites victoires que nous avions eues. Trèves passées et francs sourires. J'avais suivi la Cuadra jusqu'en France, sur les traces de ma famille pour une seule raison : Whisper to Me. Je m'en souvenais maintenant. J'aurais pu rester en Espagne avec Swag et vivre ma vie, ou le ramener chez mes parents. J'étais resté pour Whisp'. Et pour rien d'autre.

" Je ne peux pas le laisser enfermé. Je n'ai aucun droit sur lui. Je lui dois tellement... "

Je tournai mon visage vers Keziah. Elle devait se demander pourquoi il m'était si difficile d'accepter de le laisser au pré. Mon histoire était si complexe. Je ne pus que lui rendre un triste sourire, que je voulais rassurant. Toutefois la reconnaissance se lisait sur mes yeux pétillant de l'esquisse d'un nouvel espoir.

" Ca ne coûte rien d'essayer n'est ce pas ? Je pensais avoir tout tenté pour lui. Mais j'étais bien loin du compte. Et tu es là maintenant. "

Je me redressai et mon sourire s'agrandit. Oui, depuis que j'avais quitté le cocon familial, pour la première fois je n'étais plus seul. Et j'allais peut-être enfin arrêter de faire des conneries et cesser de subir le destin. Si seulement je connaissais assez Keziah pour être certain qu'elle n'abandonnerait pas en chemin devant l'ampleur du problème. Le problème que je constituais, moi et Whisper aussi.



Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Un murmure pour nous lier.

  Luka J. Hartmann & Keziah Cooper.


Contrairement à tant de cavaliers, tant de propriétaires, Luka semblait considérer mes propos, y réfléchir.
Qu'il ne les accepte pas, ou ne les applique pas, ne m'aurait pas dérangé. J'aurais compris, avec tristesse cependant, qu'il préfère sa méthode à celle d'une étrangère.
Mais finalement.. Finalement il acceptait de tenter le coup.
Je souris, flattée. C'était une grosse responsabilité pour moi. Si ça foirait, si ça bloquait Whisper To Me, Luka pourrait légitimement m'en vouloir.
Mais j'étais plutôt sûre de cette idée. Je n'avais jamais vu un cheval rechigner à une mise en liberté. Maintenant, à voir comme Luka aborderait son cheval, une fois celui ci dans un espace beaucoup plus grand.

Le rapport changerait. Evidemment. En bien, je l'espérais.

Evidemment. Je suis dispo, que ce soit pour l'enclos, en parler à la directrice, te filer un coup de main, des conseils, peu importe.


Je souris en retour à Luka, rassurée de sa réaction, et touchée également par ses propos.

Puis tu as l'air de tenir à ce cheval. Pour le peu que tu peux faire avec lui, je trouve ça touchant. C'est rare. J'ai envie de t'aider.

J'étais sincère.
Luka était une perle rare sur ce point là.
J'ai vu des cavaliers abandonner un cheval, ou le battre jusqu'au sang, parce qu'il ne sautait pas assez haut, n'allait pas assez vite, ne présentait pas assez bien.
Luka pouvait à peine s'approcher de sa monture, et pourtant, il semblait prêt à tout pour construire un lien, aussi infime soit-il, avec lui.
Je le sentais, il cachait quelque chose. Ce cheval avait quelque chose de particulier. Il m'avait décrit Swag comme un champion, une beauté dotée de talent. Pourquoi perdre autant de temps et d'énergie sur un cheval tel que Whisper ? C'était surprenant, et intriguant à la fois. Mais rassurant sur la vision de Luka quant aux chevaux.
D'une certaine façon, il me confortait dans ma première vision de lui. Ces dernières paroles échangées ne me donnèrent qu'une envie, le connaître d'avantage, pensais-je en souriant, songeuse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 385

Date de naissance : 04/03/1994

Age : 23

Date d'inscription : 08/09/2013

Célébrité : Joshua Bowman

Crédit : Lulu

Prénom : Luka

Age : 33

Métier : Moniteur spécialisé Jeux

Voir le profil de l'utilisateur

Push to Play
ETE
Whisper to Me # PV Keziah




Une vague de soulagement m'enveloppa. La jeune femme affirmait qu'elle m'aiderait et ne me laisserait pas tomber avec Whisper. Depuis longtemps, j'avais enfin l'impression de savoir où j'allais. J'aurais des conseils, du soutien, une aide physique. J'étais soudainement déterminé, comme mû par l'envie d'aller au bout du monde pour franchir les limites, les repousser. Mais il fallait que je calme mes ardeurs et que je redescende sur terre. Il me suffisait pour cela d'observer Whisper, terrifié. Depuis que je me tenais debout, j'avais encore plus l'impression de le voir en proie au désespoir. Tout ce que ce cheval espérait était la fuite. Fuir, loin. Et j'allais lui offrir l'objet de ses désirs. Enfin, nous allions lui faire croire à la liberté. Les écuries, la paille, l'ambiance équestre, tout cela ne devait lui rappeler que de mauvais souvenirs d'Espagne. A nous d'aller de l'avant.

Le sourire que Keziah m'offrit était empli de sincérité. C'était ce que j'avais remarqué en premier chez elle. Sincère était l'adjectif qui la définissait le mieux. Après rayonnante, ou au même titre. Ce que j'avais de suite vu sur cette plage l'autre jour. Un air distrait, comme absent et rêveur, se peignit sur mon visage avant que je ne le chasse. Inutile de laisser mes sentiments refaire surface. Les dernières paroles de Keziah résonnaient encore dans ma tête, teintées de quelque chose de nouveau qui me poussait en avant. M'étant redressé quelques instants plus tôt, je la dominais de ma taille. J'avais l'impression que nous étions si proches dans ce boxe étroit, alors que la courte distance qui nous séparait de Whisper m'aparaissait bien plus profonde qu'un gouffre. C'était très étrange comme sensation. Je murmurai, toujours dans l'intime confidence, d'une voix un peu cassée :

" Merci. Vraiment. "


Cela faisait un petit moment que nous étions dans le boxe de Whisper, à le déranger, le mettre mal à l'aise. Je demandai, particulièrement attentionné, comme un enfant avide d'en savoir davantage :

" Est-ce qu'on doit encore rester là longtemps ? A ce stade là... qu'est-ce qu'on peut attendre de précis de sa part ? "




Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Un murmure pour nous lier.

  Luka J. Hartmann & Keziah Cooper.


Je me levais à mon tour, sentant l'impatience de Luka.

Juste une chose à faire avant de partir.

Je sortis de ma poche quelques friandises, que je posais là où étions assis quelques secondes auparavant.

Allez, on va le laisser seul un peu.

La suite, nous ne devions pas être là pour y assister.
La suite, c'est Whisper, qui devait assimiler que notre présence était.. Gratuite en quelque sorte. Aucune demande, aucun effort, si ce n'est d'accepter nos voix, nos corps, nos odeurs, à côté de lui, dans son environnement. Il fallait dorénavant le laisser réfléchir à ça.

Je laissais Luka sortir du box, puis le suivit, et fermait doucement la porte du box, avant de me tourner vers le grand brun.

Je sais que j'entre dans quelque chose de spécial. Une relation cheval/cavalier ce n'est pas rien, et tu m'as tout l'air de quelqu'un qui a un profond respect pour ça. Mais ce n'est pas de ta faute Luka. Whisper est ce qu'il est, et sincèrement.. Il a beaucoup de chance de t'avoir.

Je lui souris, et lui effleurait doucement l'avant bras, me voulant chaleureuse, rassurante.
Je cachais une légère gêne, due au contact physique, peut être un peu prématuré.
Mais à mes yeux, il avait fait preuve d'énormément de confiance à mon égard pour me laisser entrer dans ce box, pour me dévoiler ses angoisses, ses blocages, face à Whisper. J'étais touchée. Réellement. Je n'avais pas vécu ça depuis mon départ du ranch, où des dizaines de propriétaires nous emmenaient leurs chevaux, nous les confiant aveuglément.
Cette sensation, chaque jour, me manquait. Non pas par ego. Mais j'étais née, j'avais grandi, j'avais été élevée, POUR ça. Et si je me sentais plutôt bien à CDE jusque lors, et, je ne me l'avouais qu'à moitié, Luka y était pour beaucoup, je n'avais pas eu énormément de travail, si ce n'est Kaspyan. Mais mes journées ne pouvaient être remplies uniquement de lui..
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 385

Date de naissance : 04/03/1994

Age : 23

Date d'inscription : 08/09/2013

Célébrité : Joshua Bowman

Crédit : Lulu

Prénom : Luka

Age : 33

Métier : Moniteur spécialisé Jeux

Voir le profil de l'utilisateur

Push to Play
ETE
Whisper to Me # PV Keziah




Silencieusement, d'un respect presque religieux, j'observai Keziah et je l'écoutai donner du sens à ses gestes. Elle déposa quelques friandises pour chevaux dans la paille, là où nous nous tenions, puis m'invita à quitter le boxe. Je passai devant et elle referma la porte. Je ne pus retenir un regard curieux, tourné vers l'intérieur de la chambre de paille et de béton. Alors, allait-il se calmer subitement, et dévorer ce que nous lui avions laissé ? Mais la jeune femme avait dit qu'il fallait le laisser seul, aussi je réprimai ma curiosité et tâchai de ne pas en faire plus que nécessaire. Keziah s'adressa à moi. Ses mots visaient juste et me touchaient profondément. Ce qu'elle m'avait dit, j'aurais aimé l'entendre de nombreuses fois avant et avec tout autant de sincérité. Je n'oubliais pas tous les échecs que j'avais essuyés. Et lorsque Keziah évoqua l'idée que ça pouvait ne pas être ma faute, ni celle de qui que ce soit, je sentis comme un déclic en moi. Il fallait que je lui parle. Eviemment, je ne voulais pas jouer les victimes, mais simplement jeter la lumière sur certains éléments. Pour qu'elle me comprenne un peu mieux.

" Tu sais... je n'ai jamais eu beaucoup de chance avec les chevaux. Enfin... On peut pas vraiment parler de chance. Je dirai que je n'ai pas un bon feeling avec eux et qu'ils ont tendance à ne pas m'apprécier. C'est une sorte de malédiction chez moi. "

Son bras effleurant le mien quelques secondes auparavant et son sourire chaleureux m'invitaient à me confier davantage, allant plus loin, livrant quelques profondes douelurs que j'avais toujours masquées derrière un sourire et que désormais j'offrais avec sincérité. Je devais faire bonne figure devant mes parents, dirigeants d'une écurie réputée, devant leurs amis, les autres cavaliers. Mais devant Keziah, je sentais que je n'avais qu'à être moi. Uniquement moi.

" ... Mais j'ai jamais abandonné. J'ai failli, une fois... "


Je détournai le regard. Il était encore trop tôt pour évoquer cette blessure encore vive. Tournant de nouveau mon visage vers elle, je poursuivis d'une voix claire, peu hésitante.

" ... Mais j'ai continué à me battre, je me suis remis en question et je suis venu ici. Pour découvrir la méthode douce. Et Whisper était ma nouvelle bataille dans ma vie de cavalier. J'ai appris à être un cavalier seul, sans ses ailes et ses quatre jambes. Il m'a beaucoup appris, il m'a remis à ma place. Et je me suis lié à lui, je m'y suis énormément attaché. C'est pour tout ça que je ne veux pas l'abandonner. Et que je veux te faire confiance, écouter tes conseils, Keziah. Ils sont précieux. "

J'arrêtai là mon monologue, confidences que je trouvais déjà bien trop étendues sur mon intériorité. J'avais tendance à beaucoup parler, mais jamais pour parler de moi. Là, j'avais fait l'exploit de l'année, et je me sentais étrange. Presque changé. Je connaissais à peine cette fille. Et parce qu'elle avait trouvé la corde sensible avec Whisper, je m'emballais pour rien. Enfin. Je n'avais pas encore déballé tous mes secrets. Elle avait encore le temps de fuir, surtout si elle venait à découvrir ma famille ou rencontrer ma si charmante petite soeur...



Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Un murmure pour nous lier.

  Luka J. Hartmann & Keziah Cooper.


Je me tus, pendant que Luka m'expliquait, avec émotions, la raison de ses doutes, et probablement, la véritable raison de ma présence ici.
A un moment, je dus me mordre la lèvre pour ne pas l'interrompre, sans y faire réellement attention. Cependant, j'avais bien compris une chose, Luka n'était pas en train de faire quelque chose d'évident pour lui. Et à nouveau, je respectais ça.

Tu sais.. Il n'y a pas de poisse avec les chevaux. Mais si tu es persuadée de l'avoir, c'est forcément ce qu'ils te renvoient.

Nous nous éloignâmes un peu de l'allée des boxs, alors que je sortais une cigarette et un briquet de ma poche, avant d'allumer celle ci.

Vois Whisper comme du papier buvard. Ce que tu ressens, ce que tu caches aux autres, voire à toi même, lui il le voit, il l'absorbe, et malheureusement, il te le renvoie. Arrive stressé, il le sera. Arrive détendu, il sera plus à même à venir te voir.

De vrais miroirs..
J'avais déjà eu des frissons intenses en me retrouvant face à moi même ainsi.
Parfois, vous vous levez le matin, et vous n'avez envie de rien. Mais vous vous mettez un bon coup de pied au cul, et vous vous levez. Vous vous habillez. Vous prenez votre café. Puis vous partez au boulot. La plupart des gens partent en métro, enfermés dans leur monde, entre écouteurs vissés dans les oreilles et smartphone. Moi, je descendais un étage, et j'étais dans les écuries. 14 pas, avais-je alors compté. 14 pas entre ma maison et mon lieu de travail.
Pas le temps de me composer un visage, pas le temps d'effacer mes sombres pensées. 14 pas, c'est trop peu.
Et alors, que de surprises avais-je eu. Travailler des chevaux est bien plus délicat quand vous avez déjà à travailler sur vous même..

Je m'assis sur une barrière, un peu en hauteur, mon visage arrivant, par conséquent, au niveau de celui de Luka.

Il te faut un cheval sain. Essaie ces méthodes sur Swag. Vois ce que tu préfères, vois ce qui te convient, essaie par toi même, sur un cheval qui te connaît, que tu connais. Pour une première tentative, Whisper n'est pas un cadeau, ajoutais-je avec un sourire.

Je voulais l'encourager. Je voulais lui dire qu'il y arriverait, un jour ou l'autre. Mais même moi, je n'avais aucune garantie à lui donner. Pourtant, au fond, j'avais plus que de bonnes opinions quant à la suite des choses.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 385

Date de naissance : 04/03/1994

Age : 23

Date d'inscription : 08/09/2013

Célébrité : Joshua Bowman

Crédit : Lulu

Prénom : Luka

Age : 33

Métier : Moniteur spécialisé Jeux

Voir le profil de l'utilisateur

Push to Play
ETE
Whisper to Me # PV Keziah




Après avoir tant parlé, je guettais les réactions de Keziah. Celle-ci m'affirma qu'il n'y avait pas de malchance avec les chevaux. Pour le coup, j'avais du mal à la croire, à cause de ma propre expérience. J'avais eu de nombreux chevaux très différents, dans toutes sortes de disciplines et d'environnements. Un seul m'avait supporté assez longtemps pour que je me charge de le pousser trop loin. Si ce n'était probablement pas qu'avec les chevaux, le destin s'acharnait bel et bien sur moi. Je devais être né avec un terrible karma. Quelque chose d'affreux qui me poursuivrait jusqu'à ce que j'aille chez un gourou chercher un remède à mes soucis. Je n'étais pas assez supersticieux pour prendre ce genre de risques pour mon porte-monnaie. Je suivis donc Keziah, qui allumait une cigarette et commençait à la fumer. Nous nous éloignions des boxes. Je marchais à ses côtés, silencieux. Parfois, avec certaines personnes, j'avais compris que les mots n'avaient pas forcément lieu d'être. Il suffisait de se tenir l'un avec l'autre pour apprécier tout ce que la vie peut nous offrir. J'avais envie d'en savoir davantage sur Keziah, je voulais qu'elle se confie comme je l'avais fait. Je désirais une réciprocité sans doute précoce. Oui, il était trop tôt pour exiger quoi que ce soit. C'est pour cela aussi que je gardais le silence, respectant cette part de mystère chez la jeune femme, cette zone d'ombre qui me rendait perplexe et m'attirait tant.

La demoiselle s'assit alors sur une barrière en bois, se mettant ainsi à même hauteur que moi. C'est là que je me rendis compte que j'étais vraiment plus grand qu'elle. Je ne l'avais pas vu si petite, et c'était sans doute dû à sa prestance. Non pas qu'elle aie une carrure très forte et musclée, bien qu'on sente avoir affaire à une femme d'extérieur, mais il se dégageait d'elle une force d'âme et de caractère qui l'emportait sur sa taille menue. Je me tenais d'abord face à elle, légèrement distant de la fumée qui se dégageait de ses lèvres pulpeuses. J'écoutais ses derniers conseils. Essayer avec Swag pour concrétiser avec Whisper. Keziah ne savait sûrement pas que j'avais d'abord commencé avec Whisper avant d'acheter Swag. Mais cela n'avait que peu d'importance. Du fait de notre relation tumultueuse, le warmblood et moi avions moins avancé qu'avec le pur sang anglais. Et je pouvais tourner cela en notre faveur. Certes, j'imaginais très mal Swag accepter l'éthologie et de vivre au pré. C'était un cheval qui aimait vraiment travailler, enrênements et haute école. Je n'en avais jamais vu de pareil. Je souris à Keziah, amusé.

" Je ne suis pas contre. Mais il faudra que tu m'apprennes alors. "

Mon regard cherchait le sien à travers la fumée. L'une de mes mains se posa sur la barrière à côté de la jeune femme, avant que je ne fasse un pas en avant, m'appuyant contre le bois, aux côtés de Keziah.

" Swag est... un peu comme moi. Il ne connait rien à l'éthologie. Il est formaté à l'équitation classique. Mais ce sera une bonne chose d'essayer et découvrir ensemble. "

Ensemble. Qui ca, ensemble ? J'entendais presque une sournoise petite voix murmurer " A ton avis ? ". Je la laissais parler sans y prêter attention. J'étais bien trop occupé à observer les traits de la jeune femme aux cheveux blonds. Je n'avais pas remarqué ses taches de rousseur sous les yeux, le long de l'arête du nez.

" Où as-tu appris toutes ces choses sur les chevaux ? Qui t'a formée ? "



Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Un murmure pour nous lier.

  Luka J. Hartmann & Keziah Cooper.

Ensemble..
Je me surpris à sourire à ce mot, associé, en plus, au rapprochement de Luka. Mais non, quelle idiote. Non, il pensait, évidemment, à Swag et lui. 
Je n'étais, dans cette affaire, qu'une connaissance dont le savoir s'avérerait sûrement utile, rien de plus.

Je repris alors mes esprits, m'interdisant toute rêverie de ce genre, mais Luka me fit instantanément replonger dans mes pensées.
L'éternelle question de la formation.
Je n'avais pas envie de broder, pas avec lui. Pas envie d'arrondir les angles, de mentir à demi mots, pas avec quelqu'un qui avait montré autant de confiance en moi en si peu de temps.

Je suis née dans le Wyoming. Et on peut dire ce qu'on veut, mais un cow boy, ça aime son cheval. Plus que n'importe qui sur la planète.

Je marquais un temps de pause, assorti d'un petit sourire nostalgique.

Mon père dirigeait un complexe assez particulier. On recevait des chevaux venant d'un peu tout le pays, on les lui amenait, il les soignait. Il parait en tournée, il faisait des démos. Quand je suis née, j'étais faite pour ça..

Formée. Formatée même. Mon seul défaut avait été d'être une femme en réalité. Je n'étais que la fille Cooper, et je savais, malgré moi, qu'il aurait rêvé avoir un fils.. Mon père m'avait choyé comme personne, mais il m'avait aussi fait payer d'être née femme. Malgré lui..

Alors j'ai grandi là dedans. Au milieu des chevaux cassés, des mustangs sauvages. Je pense que je dois tout à mon père, aux gens que j'ai rencontré grâce à lui, grâce à nos voyages. Il n'y a pas d'école pour ça. Pas de livre. Pas de cours. Juste.. l'instinct.

J'avais fait ma première rééducation à l'âge de 7 ans, contre l'avis de mon père, en cachette. Fière comme un poux, j'avais fini par défiler, à cru sur le cheval en question, sous les yeux exorbités de mon père. Le souvenir cuisant de la baffe me fit frémir. Il avait été fou de rage. Et de fierté également.
C'était dans mon sang. Il m'avait formée, mais encore aujourd'hui, d'une certaine façon, bêtement, je croyais encore que je le portais en moi.






Dernière édition par Keziah Cooper le Mar 3 Juin - 9:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 385

Date de naissance : 04/03/1994

Age : 23

Date d'inscription : 08/09/2013

Célébrité : Joshua Bowman

Crédit : Lulu

Prénom : Luka

Age : 33

Métier : Moniteur spécialisé Jeux

Voir le profil de l'utilisateur

Push to Play
ETE
Whisper to Me # PV Keziah




Je l'écoutais se confier alors qu'elle avait repoussé mes questions lorsque nous nous étions rencontrés sur la plage. Le temps appaisait-il sa peine ou bien me faisait-elle simplement confiance ? Attentif, les yeux à la fois rivés sur son visage si expressif et détourné pour ne pas la gêner dans ses révélations, mon regard allait de l'herbe à la demoiselle, au ciel puis revenait sur ses cheveux qui oscillaient dans le vent. Je croyais lire de la nostalgie dans sa voix. Lorsqu'elle prononça le nom de "Wyoming", avec son léger accent, je sentais tout l'amour qu'elle avait porté à cette région. Aux souvenirs de son enfants qui y étaient liés. Je l'écoutais donc me relater sa merveilleuse enfance. Je laissais naître un doux sourire au fur et à mesure que les mots s'échappaient, non plus de ses lèvres, mais de son coeur. Car Keziah me parlait enfin avec son âme, du moins c'était l'impression que j'avais.

Son père. Son père mais jamais sa mère. Je n'osai pas poser la question, qui aurait semblé bien trop déplacée, mais au fond, je me demandais où la femme qui l'avait engendrée se trouvait alors que sa petite fille travaillait avec des hommes souvent brusques et des bêtes traumatisées de plusieurs centaines de kilos. A demi révolté, je m'interdisais cependant un seul jugement hâtif. Je ne connaissais rien de son histoire, aussi, je ne devais rien me permettre. Je laissai toutefois mon admiration se transmettre lorsqu'elle acheva.

" Wow. Ce doit être une sacrée école de la vie. Ca n'a pas dû être simple tous les jours, mais tu as eu une enfance fabuleuse ! "


J'ajoutai, m'accoudant à la barrière un peu plus et m'avançant vers Keziah.

" Et ton père doit être quelqu'un d'extraordinaire... "


Je me représentais le cow-boy, murmureur et père de famille. Avec tous ses clichés hollywoodiens et les surplus de mon imagination. De toute façon, pour donner un résultat tel que Keziah, cet homme avait quelque chose d'exceptionnel. C'était certain. Je me reculai, prenant soudainement conscience de la proximité qui s'était installée lors de ces confidences. Je ne devais pas oublier de respecter son espace. Keziah, je le sentais, avait besoin de liberté.

" Le Wyoming... C'est incroyable ! Il faudra que tu me montres des photos, j'aimerais tellement voir ça. Et un jour je t'emmènerai voir l'endroit où j'ai grandi. C'est beaucoup moins loin d'ici ! "


J'offris un sourire franc à Keziah. J'avais envie de partager des choses avec elle. Autres que des conseils éthologiques...


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Un murmure pour nous lier.

  Luka J. Hartmann & Keziah Cooper.


Luka était comme tout le monde sur ce point là.
L'enfance fabuleuse de la petite fille perdue chez les cowboys.

Un instant, j'ai eu envie de le contredire. De lui parler de la poussière qui s'accrochent à la peau, de la sueur, de la chaleur cuisante de la journée contre les nuits glaciales, je voulais lui parler des lions de montagnes, des serpents et des coyotes, de la difficulté, pour une femme, de se faire une place dans un monde où le sexe féminin n'a pas le simple droit à être présent sur un rodéo, par peur de mauvaise chance. Lui parler des chutes, des os cassés, des douleurs noyés dans les pilules et dans l'alcool, des cris, des insultes.

Puis je pensais au reste.
Je pensais à l'odeur du café qui emplissait la maison, à l'aube. Les 3 heures de travail qui précédaient le petit déjeuner, qui semblait enfumer la propriété. Je pensais aux victoires, je pensais aux défaites, arrosées, le soir, autour d'un feu de camp. Je pensais à la voix grave de mon oncle, qui chantait, accompgné de sa guitare. Je pensais aux rondes, d'entretien des prés, où on avait l'impression d'être perdu dans la nature. Je pensais aux mustangs, sauvages, fiers, libres, qu'on pouvait, parfois, apercevoir dans les montagnes.

Je finis par sourire, discrètement. Un petit sourire, aussi discret que mon regard n'était lointain.
Je revins à mes esprits, momentanément perdue, de retour dans mon Wyoming natal.

Je portais alors à nouveau mon attention sur Luka. Il me parlait de chez moi, de me faire découvrir chez lui, et je sentis une légère chaleur me monter aux joues.
Je ne compris pas pourquoi ses propos me faisait rougir.

Pourquoi pas.., répondais-je à sa proposition, Avec plaisir même.


Je plaçais une mèche de cheveux derrière mon oreille, tirait une dernière taffe sur ma cigarette que j'écrasais contre ma chaussure, mais gardait en main pour la jeter plus tard. Je penchais ma tête en arrière, les yeux fermés, pour souffler ma fumée en l'air.
Puis je tourne à nouveau la tête vers Luka, toujours le même petit sourire aux lèvres.
Je ne sais pas pourquoi, mais je commence à apprécier sincèrement ce jeune homme. Sa conversation, ses idées, son sourire, la petite étincelle dans son regard.. Reprends toi ma vieille, pensais-je, on ne détaille pas le visage des inconnus, ou quasi inconnus. Peu importe.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
+
Sujets similaires
-» Un murmure pour nous lier [PV Keziah - Le Cheval]
» Pour nous lier
» Ils sont là pour nous faire rire!!!!
» "Le bonheur est un mythe inventé par le diable pour nous désespérer." Helena & Samuel .
» "Le bonheur est un mythe inventé par le diable pour nous désespérer."




Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


- +
Sauter vers: