Météo Aberdeen


Partagez •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Messages : 385

Date de naissance : 04/03/1994

Age : 23

Date d'inscription : 08/09/2013

Célébrité : Joshua Bowman

Crédit : Lulu

Prénom : Luka

Age : 33

Métier : Moniteur spécialisé Jeux

Voir le profil de l'utilisateur

Push to Play
PV : JUNE & LUKA
 " Il est ... waow ! ... Enorme ! " ~    




Je montai le son de la radio. Epsilon aboya. Pas de doute, c'était bien notre chanson préférée à tous les deux ! Les deux fenêtres ouvertes, ma voiture s'avançait sur la route qui menait aux écuries en scandant un refrain entrainant à plein poumon. La nationale, puis le chemin à gauche, puis à droite et une autre route. Encore à gauche et nous y serions ! Comme d'habitude, j'étais très matinal pour venir nourrir Whisper et recommencer notre travail de chaque jour : la confiance. Ce n'était vraiment pas une chose simple et acquise. Mais ce matin-là, je le sentais particulièrement bien. Epsilon aboya de nouveau. Je le caressai de la main droite, glissant mes doigts sous son poil d'entre-saisons.

" Hé oui mon chien ! On ira à la plage cette aprem ! "


Comme pour me répondre, le berger australien fit encore entendre sa voix. Je souris intérieurement. Mes lunettes de soleil masquaient mes yeux tout en les protégeant des rayons presques estivaux. C'était si agréable, d'être là, chez moi ! Et ce temps merveilleurs, printanniers ! Toutefois, lorsque je coupai le moteur, arrivé sur parking des écuries, des nuages commencèrent à obscurcir le ciel, passant devant l'astre rayonnant. Pas de doute, j'avais encore la poisse. Je refermai les vitres et descendis du véhicule, remontant alors mes lunettes sur mes cheveux en bataille. Un vent fouetta mon visage. Heureusement que j'avais mis un pull et un bon vieux pantalon d'équitation. Il était encore trop tôt dans la saison pour jouer les héros au sang chaud qui font sortir short et t-shirt ! Je sifflotai encore l'air de la chanson qui venait de passer. Je fis le tour de ma voiture pour ouvrir la portière à Epsilon qui avait encore laissé traîner sa langue baveuse pendant que la vitre se remontait. Aussitôt, il sauta à terre et aboya joyeusement en sautant autour de moi. Puis il alla faire son tour habituel du parking. Je fermai alors la voiture, sifflotant toujours. Voyant que mon chien avait disparu, je me mis à observer les alentours. Un petit van une place se trouvait là, le pont encore relevé. Je vis surgir Epsilon de sous le véhicule attelé. Je le grondai avant de lui secouer un peu les poils qu'il avait maculé de terre et de petits cailloux.

C'est alors que j'entendis un bruit très suspect provenir du camion. Une voix se fit entendre accompagnée du bruit lourd d'un cheval qui bouge. Enfin... le bruit que feraient plusieurs chevaux ensemble tellement il semblait lourd ! Je fronçai les sourcils, levant un visage étonné, réellement surpris de trouver quelqu'un ici à cette heure. En général j'étais seul avec les gars. Sans doute un palefrenier qui ramenait un cheval appartenant au haras. Bien que ce camion ne soit pas immatriculé à notre département. Je posai un pied sur le marche-pied derrière la porte du van et passai mon regard par-dessus la porte. Epsilon assis à mes côtés attendait les ordres ou une quelconque réaction. Ce que je vis dans ce camion me sidéra... Ou plutôt ce que je ne vis pas ! C'est à dire pas un seul espace vide ! Enfin... j'exagérais peut-être, mais dans ce van une place, il devait tout de même se sentir à l'étroit. Et il faut avouer que j'avais au premier plan sa croupe rebondie assez prépondérante qui me changeait de mes pur-sang anglais habituels...

" Comment il a pu rentrer là-dedans ? Il est... waow ! .. Enorme. "


J'avais murmuré ces mots qui, en théorie, ne devaient rester audibles que de moi-même. Mais ce n'était probablement pas le cas, car je vis alors surgir une tête encadrée de cheveux bruns. Une silhouette légère et féminine qui contrastait avec la masse équine qui s'était établie là.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Pv : Luka & June

Le voyage fut réellement éprouvant, cela fait plusieurs journées que nous voyageons ensemble, Tari et moi. Durant ce trajet, nous avons découvert des terres toutes plus extraordinaires les unes que les autres. Nous serions bien rester à certains endroits afin de mieux les découvrir, mais notre réelle destination nous attendait avec impatience, Bordeaux, une ville française, paysage riche de vert et de doré.

Ce matin très tôt, vers 4h, nous avons pris le départ de Saumur en direction de Cuadra del Eclipse. A cet endroit nous avions pu profiter, Tari et moi d’une journée de repos, un fermier nous avait chaleureusement accueillies dans sa belle habitation de l’ancienne époque. J’en garde un très beau souvenir, je pourrais réellement faire un album photo de ces voyages si magiques.  Ayant eu des soucis avec mon van, je l’ai échangé avec un vieux  que le fermier m’a amicalement offert en échange du mien, il me sauvait un peu la mise pour me rendre à destination.  Je lui ai promis de lui envoyer une lettre en lui racontant mon voyage et mon arrivée à Cuadra del Eclipse. Il m’avait avoué s’être attaché à Tari !

Il était temps que nous arrivions, il était 9h15, quand je suis rentrée avec la voiture et le van dans le parking de l’institut, quand je suis arrivée, il faisait fort calme, pas beaucoup de voiture dans les alentour.  En sortant de la voiture, je m’étirais longuement avant de bailler un bon coup, je suis retournée dans la voiture, à l’arrière, pour trouver dans un sac une bouteille d’eau afin de boire une petite gorgée. Le liquide ruisselait le long de ma gorge, j’avais tellement rien dans l’estomac que je sentais l’eau descendre dans l’œsophage, quelle fraicheur !  J’ai ensuite remis la bouteille dans la voiture. Je baillais une nouvelle fois. Tari commençait à s’impatienter dans le van, elle avait aussi envie de s’étrier et de se dégourdir les jambes. Je suis donc rentrée vers l’avant de l’engin, Tari était plutôt calme à l’intérieur, je lui offre deux morceaux de carotte. Je fais le tour en contournant ma jument afin de vérifier si elle n’avait aucune blessure. Tout semblait être en ordre.  Je retourne près d’elle en lui caressant l’encolure et lui donnant un morceau de pain.

Soudain j’entendais une voix et des aboiements assez lointains, je me retournais pouvoir voir vers l’arrière du van et j’ai pu voir un visage avec des yeux aussi gros que des pommes regarder ma pie.  Je l’entendais murmurer quelque chose, sans vraiment comprendre quelque chose.

- "Bonjour, hum, moi c’est June et elle c’est Tari, ma jument Irish Cob, nous venons d’arriver, je viens d’Irlande…  Un instant…"

Je suis sorti du van vers la porte avant pour faire le tour et rejoindre l’inconnu qui se trouvait à la porte arrière du véhicule. Je m’approche vers lui, il y a avait une jeune chien, juste magnifique à côté de lui, je souris amicalement et tend ma main pour saluer la personne.

- "Enchantée. Vous avez l’air d’être surpris de voir mon cheval ?! Avez-vous peut-être envie de me donner un coup de main pour la sortir, ainsi vous la verrez mieux."

Je souris à nouveau et commence doucement à retrier les goupilles de sécurité et à ouvrir les portes du van. Tari était attachée à l’intérieur, elle ne risque pas de faire une marche arrière brusque.

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 385

Date de naissance : 04/03/1994

Age : 23

Date d'inscription : 08/09/2013

Célébrité : Joshua Bowman

Crédit : Lulu

Prénom : Luka

Age : 33

Métier : Moniteur spécialisé Jeux

Voir le profil de l'utilisateur

Push to Play
PV : JUNE & LUKA
" Il est ... waow ! ... Enorme ! " ~





Oop's. Je crus à cet instant que je m'étais bel et bien fait repérer. J'espérais que la demoiselle ne se vexerait pas de ma petite remarque. Il faut dire que je n'étais pas habitué à côtoyer ce genre de chevaux qui restaient massifs. Mais contre toute attente, je ne me fis pas incendier par la jeune femme. Pas même un petit " Quoi ? T'as jamais vu un cheval ? ". Je me sentis légèrement ridicule et lorsqu'elle quitta l'intérieur du van, je descendis de mon marche-pied, gêné. La brune s'était identifiée comme étant June et venant d'Irlande. Son accent ne trompait pas. J'avoue que pour moi, je ne voyais pas de différence entre l'Irlande et l'Angleterre dans cet accent, mais je me doutais qu'elle n'était pas pure-souche française. Elle me présenta également son cheval... ou plutôt sa jument, car l'animal était une Irish Cob. Ce duo incarnait donc la patrie irlandaise. Je trouvai ça original. C'était un peu comme si j'étais arrivé en Espagne l'année précédente avec un Camarguais. Je dus alors renoncer à mes petites pensées intérieures et me tourner vers la demoiselle qui s'approchait de moi. Au moins, j'étais sûr que ce n'était pas un employé de l'écurie avec un nouveau traumatisé. Une nouvelle arrivante, qu'il fallait accueillir comme il se doit. Sa main était tendue vers la mienne, dans l'attente d'être serrée. Je fus un peu surpris mais lui rendis sa poignée de main. J'en profitai pour glisser mon prénom et ainsi achever les présentations.

" Luka. Et c'est Epsilon. Enchanté. "

J'avais tourné mon menton vers le berger australien pour l'identifier. Malgré moi, mon ton était devenu un peu plus sec. J'étais pris au dépourvu car je ne m'attendais pas à faire une nouvelle rencontre de si bon matin. Mais cela ne sembla pas perturber la jeune femme qui me proposa de lui donner un coup de main pour sortir son imposante jument. Je passai une main dans mes cheveux, gêné. Elle avait tout à fait saisi que j'étais intrigué par l'Irish Cob. Je devais trouver quelque chose à dire, et rapidement. June ne m'avait pas attendu et commençait déjà à désarmer la porte. Je m'approchai d'elle pour descendre le pont avec elle.

" Oui, à deux c'est plus facile. "

Je m'étais tourné vers elle pour lui glisser ces quelques mots. Mon regard se heurtant au sien. Son visage était souriant mais ses traits étaient quelque peu tirés. Elle semblait fatiguée. Le voyage, sans doute. L'Irlande n'était pas la porte à côté ! Une fois le van ouvert, je m'écartai et laissai June retourner à l'intérieur pour sortir la jument. Je restai sur le côté, ordonnant à Epsilon de rester bien assis à mes côtés. Alors je la vis commencer à reculer. Finalement, à moitié sortie du van, elle ne semblait plus si énorme que ça. D'ailleurs, elle n'était pas si haute. En revanche, sa robe était magnifique. De jolies taches qui, au fur et à mesure que l'Irish Cob sortait à l'air libre, étaient resplendissantes sous les rayons du soleil qui faisait son grand retour. Mais alors que les deux demoiselles étaient maintenant entièrement descendues du van, foulant le sol du parking, je m'approchai de l'imposante tête de la jument. Elle observait tout autour d'elle d'un oeil intelligent.

" Elle est vraiment... splendide. "

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
+
Sujets similaires
-» Comment faire rentrer un oeuf dur dans une bouteille sans le toucher ?
» Comment faire evoluer Elektek --> Elekable?
» comment faire evoluer insecateur?
» Comment faire un escalier ?
» [TUTO] Comment faire des arbres




Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


- +
Sauter vers: